Parisienne mais presque : les vidéos, j’aime pas ça

Les vidéos, c’est trop long.

Depuis l’avènement des Youtubeurs vedettes et des web séries, et le glissement progressif de l’info en ligne vers du 100% vidéo, une question m’interroge (ce qui est une formule bancale) : je suis la seule personne à préférer l’écrit à la vidéo ou à l’audio? Et quand je dis « préférer », c’est une litote pour : « quand je clique sur un lien dont le titre m’accroche, si je vois à l’arrivée sur la page que le contenu de l’article est dans une vidéo, je ferme la fenêtre ». Quand j’ai vu que le nouveau site des impôts n’avait comme mode d’emploi qu’un tutoriel vidéo, j’ai failli péter une durite.

anim_ohno_close laptop

C’est en partie dû au fait qu’une bonne partie de mon surf se fait sur smartphone, pas chez moi, donc dans un environnement bruyant. Jusqu’à ce que mon opérateur se décide à augmenter la data incluse dans le forfait, je n’avais pas envie de la gaspiller en vidéo regardée en minuscule dans le brouhaha ambiant.

Mais même sur l’ordinateur, je fais pareil. La raison principale, c’est « no time for this shit ». Je lis vite. Plus vite qu’un Youtubeur ne parle. Et puis un texte écrit, ça se lit en diagonale pour en tirer la substantifique moelle, quitte à ralentir ou faire un 2e passage plus lent si c’est vraiment intéressant et/ou le style le vaut. Une vidéo, c’est plus compliqué, surtout une vidéo de Youtubeur qui est généralement en plan fixe. Impossible de savoir si on rate des trucs sauf à se fader l’intégralité de la vidéo. Or à part pour les tutoriels visuels, qui nécessitent des images en mouvement, la vidéo n’apporte pas grand-chose.

Et puis dans l’exemple précité du tutoriel des Impôts, je voulais juste de l’aide sur UNE rubrique. Pas me tartiner le guide pour les Nuls de A à Z, merci!

anim_fuck-this-shit-im-out

De toute façon, ça fait des années que je ne regarde plus de vidéos / télé / film qu’en faisant autre chose en même temps. Sauf au cinéma ou quand je suis vraiment happée – ou que c’est trop complexe pour être suivi d’une seule oreille. Moralité, j’ai beaucoup de mal maintenant à me concentrer sur une simple vidéo, sauf s’il y a beaucoup à voir et écouter en même temps. Même un live de concert, je vais regarder 2 chansons, en écouter 3, revenir à la vidéo pour une chanson que j’aime particulièrement ou s’il y a des effets, etc. Je n’ai d’ailleurs toujours pas visionné la fin de Dexter et de Borgen.

La seule fois où j’ai fait preuve d’assiduité avec des vidéos parlées, c’était pour le MOOC sur l’écriture de fiction de Draftquest. Les défauts précités font que j’ai dû les écouter chacun deux fois, grosso modo, car ce n’est pas assez complexe pour nécessiter 100% de mon attention, et à force de faire autre chose en même temps, je décroche. Et je n’ai jamais fini. Parce qu’il y en avait 5-6 de dispos quand j’ai commencé, donc j’ai pu en suivre plusieurs à la suite sur quelques jours tant que la motivation était là. Après, il n’y en avait plus en stock, j’ai dû m’arrêter… je suis retournée voir s’il y avait des nouveaux une ou deux fois, en vain, et ensuite ça m’est sorti de la tête. Ce n’est pas comme une histoire, il n’y a pas de cliffhanger qui donne envie de connaître la suite une fois que l’intérêt initial est passé.

Bref, je suis une mauvaise cliente pour les Youtubeurs. (Et je ne crois pas avoir vu un seul épisode de Bref en entier non plus)

 

28 réflexions au sujet de « Parisienne mais presque : les vidéos, j’aime pas ça »

  1. Ne crois tu pas que c’est générationnel ? Tous les ados sont accros ! Et puis combien de personnes parlent et écrivent couramment de nos jours lol ?! Bon ben chuis plus « alone », j’avais un petit peu le complexe du dinosaure, tu me rassures !

    • Je ne suis pas sûre. J’en ai discuté avec des amies avant d’écrire le blog. L’une plus âgée suit beaucoup de MOOC. Une autre plus jeune (mais plus une ado) regarde beaucoup de tutos beauté, sans être fashionista pour autant. (Bon, les tutoriels maquillages, forcément, en vidéo ça se justifie…). Je connais un gars, pas ado non plus, qui regarde tutos de guitare et autres. Et quand on voit le succès des web séries, ce ne sont pas que des ados la cible.
      Donc ce n’est pas systématique.
      Mais clairement, quand j’étais ado je regardais aussi n’importe quoi, mais à la télé…

      • J’ai du mal avec les Youtubeurs, sauf quand c’est vraiment bien fait ou que cela a un ton très personnel. Et de fait j’en suis assez peu alors que je vais régulièrement voir tous les articles de mes blogueurs. CQFD

        • J’ai du mal à me prononcer, parce que les seules chroniques vidéos que j’ai regardé, c’est celles de blogueurs que je suivais déjà. Les gens que je ne connais pas du tout, en fait, je ne sais même pas comment tomber dessus, vu que je n’en cherche pas… quand je veux des infos, je cherche des articles, pas des vidéos, ça m’est plus rapide.

    • C’est surtout le syndrome « En exclu, Machin va faire une apparition ! » utilisé comme argument pour des conventions ou des campagnes de pub, et moi qui suis paumée « Mais qui c’est? Jamais entendu parler, je devrais? ».
      Cela dit, ça me fait ça aussi pour les « stars » de télé-réalité, les jeunes acteurs et chanteurs français, et pas mal de nouveaux artistes…

  2. Il FAUT voir la fin de « Borgen », aka la meilleure des séries.😉
    Je suis un peu pareille, en fait, même si je regarde beaucoup de films/séries/programmes télé divertissants type Le Meilleur Pâtissier. Je fais souvent autre chose en même temps (manger, vernir mes ongles, faire du coloriage, envoyer des sms…), ou alors pire, je mets en pause pour aller faire autre chose avant de m’y remettre. Pourtant ça m’arrive de regarder des vidéos marrantes, mais quand ce sont des montages de séquences courtes (par exemple sur Koreus). Je trouve ça un peu inquiétant d’ailleurs, qu’on ait de plus en plus de mal à se poser pendant une durée un peu longue devant quelque chose sans être actif en même temps.

    • Je partage ton inquiétude, je me rends compte que j’ai plus de mal à me concentrer sur certaines choses, même si en fait c’est dû aussi au fait de ne pas avoir forcément des choses assez intéressantes à se mettre sous la dent… (par ex. au boulot😉 ).
      Et à la télé je mets aussi régulièrement des émissions qui ne demandent pas de concentration, précisément parce que comme toi je fais autre chose en même temps. C’est juste en fond sonore et pour éviter de regarder des trucs anxiogènes type info… Donc des machins genre Une saison au zoo ou les trucs de Stéphane Plaza (encore qu’il m’agace, mais je me dis que ça me donne des repères si je me décide à acheter un appart…).
      Mais en fait, je n’ai même pas d’idée de truc sur lequel je voudrais absolument avoir l’opinion de quelqu’un… pas en vidéo en tout cas.
      L’avantage des émissions pré-citées, c’est que si j’ai autre chose à faire, ça ne me dérange pas de rater la fin, ou un « épisode ».

      • Alors que moi, même si je fais autre chose en même temps, quand je commence un truc, il faut absolument que je voie la fin. Pire, si je commence un truc en plusieurs épisodes, il faut que je les voie tous. (C’est comme ça que je me retrouve à regarder Koh Lanta haha)

  3. Comme tu peux constater , tu es loin d’être la seule.
    Quant au fait de regarder des vidéos, ce n’est pas du tout générationnel car, même si la frange ado est attirée par la vidéo (en même temps,pour ceux qui sont nés dans les années 2000 et +, l’image est omniprésente), je vois des gens de tous les âges se tourner vers ce support (…ou pas!)

    • Oui, ça me rassure🙂
      En même temps, il y a des ados qui ont déjà du mal à écrire des mots de plus de 3 lettres, je me doute que lire ça leur est trop dur😛
      Et puis il y a le culte de l’image… Personnellement, j’aime autant lire des articles et découvrir la personnalité de l’auteur plutôt que voir sa bobine🙂 C’est plus révélateur… encore faut-ils qu’ils aient une personnalité, et ça, à l’écrit, c’est plus dur de faire illusion qu’en vidéo😉

      • Je ne sais pas si c’est ton cas, mais, de plus, je suis bcp + rapide à la lecture ….alors que me planter devant une vidéo pour tout (et n’importe quoi) me fait perdre un temps fou (sans compter : devoir supporter la tête des auteurs…..argh….).

        • Oui pareil. Et je peux lire « en travers » pour chercher les détails pertinents (chose que je fais souvent avec la presse en ligne vu qu’ils écrivent 2000 mots pour 3 phrases importantes…). En vidéo, ce n’est pas possible.

  4. Tu as une fan de plus ; je regarde rarement les vidéos et leurs préfère les articles pour les mêmes raisons déjà invoquées. On t’impose un point de vue sans compter que c’est une véritable prise en otage puisqu’il faut attendre la fin de la video pour s’apercevoir que tu n’as toujours pas toutes les informations !
    C’est rageant !!

    • J’imagine que le point de vue personnel, c’est précisément ce que recherchent les gens qui regardent, mais j’avoue préférer l’avoir à l’écrit. C’est tellement plus rapide!
      Et pour les vidéos informatives, oui, au final on doit « perdre » plusieurs minutes sans savoir si l’info est là! Alors que dans un article écrit, un CTL+F et hop! On est fixés!

      On m’a dit en réaction à cet article que cette « contagion » gagne les mises à jour de logiciels / progiciels avec de nouvelles fonctionnalités, dont la doc est uniquement disponible en vidéo… donc impossible à stocker pour le jour où on aura peut-être l’usage du mode d’emploi:/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s