Gourmandise : le Pavillon Lenôtre

En ce samedi grisailleux, j’ai décidé de retourner au Pavillon Lenôtre, sur les Champs-Élysées. L’endroit a été construit à la même époque que le Petit et le Grand Palais, qui lui font face de l’autre côté de la célèbre avenue. Depuis l’Exposition Universelle de 1900, elle s’est vue agrandie par l’adjonction d’une verrière en demi-cercle. Enfin, demi-disque, plutôt. Le lieu, le nom et le site web se veulent luxueux. Je dirais cossus, mais pas irréprochables.
lenotre_1
Je me serais notamment passée du regard de haut en bas du factotum, s’arrêtant sur mes baskets (pourtant neuves). Alors oui, je ne me suis pas habillée comme une vieille bourge pour venir, parce qu’à la base, j’avais prévu d’aller chasser les Pokemons après avoir visité l’exposition Oscar Wilde au Petit Palais, et « révisé » (et revisité) leur café pour un futur article. Mais après 35mn d’attente, dont 20mn sans que la file n’avance côté visiteurs sans billets, j’ai lâché l’affaire. Et puis je cherchais des toilettes. Et un dessert pour remplacer celui que je n’avais pas pu prendre en face. Et sans m’habiller chez Chanel, j’ai quand même les moyens de me payer un thé gourmand, même au tarif dispendieux de 14 euros pratiqué ici. Ne pas confondre snob et chic.
lenotre_2
Donc, au serveur plus aimable que le gorille de l’accueil, je commande un thé gourmand, avec le thé vert au jasmin. C’est le seul thé vert de la carte, tous les autres sont des thés noir Lenôtre, mais je n’aime guère le thé noir.
Le thé est servi avec une bouilloire un peu trop chaude, me semble-t-il maintenant que je sais que le thé vert ne se prépare pas bouillant. Et la propreté de la vaisselle  laisse un peu à désirer, ce qui me confirme dans mon opinion que le lieu n’est pas tout à fait à la hauteur de ses prétentions.
lenotre_5
J’essaie d’identifier les 3 mini-pâtisseries qu’on m’a servi avec le thé. Le mini-Opéra, ok, bien chocolaté. Je crois discerner de la crème à la vanille, du massepain et un tour de mandarine dans les rouleaux orange : renseignement pris sur le site web, ce sont des « maki vanille agrume ». Le mini-macaron pailleté de bronze est bien à la crème de marrons, comme il m’avait semblé. Je ne raffole ni des macarons, ni de la crème de marrons, mais ça passe.
lenotre_3
Le cadre est beau et les meubles semblent neufs, mais la structure aurait besoin d’un rafraîchissement : la verrière montre des traces de rouille, la vieille rotonde est fatiguée. La clientèle est plus diverse que la première (et dernière avant ce jour) fois que j’y suis venue, il y a 8 ans, où moi et mes amies nous faisions regarder de haut par les douairières venues y prendre leur thé. Et où mon chocolat chaud m’avait laissé le souvenir impérissable d’être bien fade pour son prix. D’où les 8 ans.
lenotre_4
Informations pratiques :
Pavillon Elysée Lenôtre
10 Avenue des Champs Elysées
(M) Champs Elysées – Clémenceau
dimanche : 12:00–14:30, 15:00–18:00
lundi au samedi : 12:00–14:30, 15:00–18:00, 19:00–22:00

2 réflexions au sujet de « Gourmandise : le Pavillon Lenôtre »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s