Portrait de fan (4) :le clone

« Donne-moi ton visage

Ton attitude

Tous tes désirs et ton âge »

I wanna be U – Superbus

Description

Celui-là cherche à se rapprocher de son idole de la manière la plus visuelle : en lui ressemblant, à travers les vêtements, la coiffure, apprenant les chorégraphies et les chansons, en fonction de ses propres aptitudes artistiques. Certains en font même des spectacles, que ce soit dans le cercle familial et local, voire même en se lançant dans le business du sosie, avec danseuses etc. Là encore les profils et motivations diffèrent : de celui qui fait juste ça pour s’amuser, à l’occasion des concerts, comme au carnaval, à celui qui perd un peu le sens de sa propre identité, à force de vouloir s’évader de sa réalité pour rejoindre celle de la célébrité.

Souvent, il se reconnaît en l’artiste, que ce soit sur un plan physique ou psychologique – ils ont traversé des épreuves similaires, ou bien l’artiste affiche ce que son fan aimerait pouvoir revendiquer. Il essaie alors de renforcer le lien en ressemblant à son tour à son idole. C’est à la fois un hommage et une volonté de s’identifier. Ou seulement l’un des deux.

Entre en jeu également le goût du déguisement : de la même façon qu’on « s’habille » pour sortir, on note en marge des concerts une tendance à copier le look que l’artiste. Les armées de fans arborent les couleurs du seigneur auquel ils se rallient… Ca commence en portant un T-shirt à leur effigie, mais ça peut aller plus loin dans l’imitation. C’est aussi parfois, plus simplement, pour marquer l’occasion et se mettre dans l’ambiance. On prolonge sa passion en participant, au lieu de rester spectateur. On connaît l’effet libérateur que peut avoir un masque ou un déguisement. Et les artistes eux-mêmes en usent et en abusent : les plus poignants sont ceux qui se racontent sous couvert d’interpréter un rôle. Les fans, eux aussi, expriment plus facilement leur enthousiasme une fois en tenue.

L’enthousiasme aidant, les gens aiment se faire prendre en photo à côté des sosies, presque autant que s’ils rencontraient les vrais. Faute de grives, on mange des merles.

Certains poussent très loin le mimétisme, comme Herbert Chavez, un Philippin de 35 ans qui a subi de multiples opérations de chirurgie esthétique afin de ressembler à son héros, Superman.

portrait-de-fan_podium

Archétype

Bernard Frédéric, sosie de Claude François dans Podium.

Avantages

Il met des couleurs dans les concerts et les conventions.

Dangerosité

Nulle, sauf pour eux-mêmes. Parfois casse-pieds quand leur mimétisme se double d’une volonté démesurée d’attirer l’attention, et que les fans y contribuent en leur vouant quasiment la même admiration qu’à leur modèle.

Phrase fétiche

« Nous avons nos fans, mais ce sont d’abord les leurs »