Technologie : trop de progrès tue le progrès 

Je suis passée de OneNote (l’outil de saisie de notes synchronisé multi-plateforme de Windows) à Google Keep (son équivalent Google et j’espère qu’ils touchent des droits d’auteurs) parce que sur Android, le premier gérait mal le mode hors connexion (alors que sur mon Lumia, ça marchait nickel). Or j’écris surtout dans le métro.
Depuis la dernière mise à jour, Google Keep fait pareil. La plupart du temps, au lieu de me restituer mes textes, il m’affiche un écran blanc, incapable de récupérer les textes quand on est dans les tunnels, synchro aléatoire (cad qu’il perd des paragraphes parce qu’il recharge ce qu’il y a en ligne au lieu de conserver le plus récent saisi hors ligne).
GoogleKeepRien
Alors les développeurs à la con: mobilité, ça veut dire gérer aussi quand il n’y a pas de connexion, bordel de merde!
Oui je sais, ça n’arrange pas les Big Brother qui veulent que tout soit sur le Cloud de mes fesses à la merci du premier bidouilleur venu (coucou Apple), ni de ceux qui affichent des pubs pour rentabiliser leur appli. Mais une appli téléphone qui ne peut marcher QUE connectée ne me sert à rien! Vous vivez dans la pampa ou quoi?
fuck multiple
Idem pour les enregistreurs numériques. Sur les magnétoscopes (les jeunes, demandez à vos parents de vous expliquer le concept), on choisissait l’heure de début et de fin d’enregistrement. Les constructeurs ont ajouté de l’intelligence artificielle censée aider dans la programmation.
Donc déjà, il faut attendre que le bouzin se connecte à l’interweb cloudesque pour récupérer les infos des programmes. Ensuite vous sélectionnez celui que vous voulez. Et naïvement, vous vous dites que c’est bon, parce que bon, c’était déjà assez galère de trouver le menu d’enregistrement dans leur interface « intuitive ».
Je m’en sers rarement, mais je me suis souvenu pourquoi la dernière fois que j’ai essayé : avec son intelligence artificielle qui choisit à ta place les heures de début et de fin d’enregistrement, d’après les programmes communiqués par les chaînes, il s’arrête systématiquement avant la fin. Ben oui, l’ordinateur, ça ne prévoit pas de marge d’erreur. Alors que moi, connaissant l’âme humaine et la télé française, je le sais, qu’il ne faut pas se fier aux horaires…
Anna Wintour anim
A force de déléguer des tâches à l’intelligence artificielle, ils ont perdu la leur, on dirait.
Advertisements

3 réflexions au sujet de « Technologie : trop de progrès tue le progrès  »

  1. completement d’accord…
    ma box tv a l’option d’enregistrer de 5 a 15 mins avant et 5-15 apres… mais ca bouffe de la place surtout quand bcp d’enregistrements
    ca evoluera, mais faut bouffer les pots cassés en attendant (comme dhab) 😀

    • Il doit y avoir l’option, mais comme j’utilise rarement ce truc, et que j’étais un peu pressée, je n’ai pas cherché. Ce n’était pas pour garder le programme, en plus, juste pour enregistrer la fin parce que je devais partir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s