L’oeil, la paille, la poutre et le mascara 

Je suite retombée sur ce vieil article totalement dénué de données chiffrées utiles du Huffington Post, sur le fait que les gens (hommes et femmes confondus) préfèrent les femmes avec 40% de moins de maquillage qu’ils ne pensent que le reste du monde ne les préfère (si ce n’est pas clair, vous pouvez survoler l’article).
C’est marrant, parce que si je peux ajouter mes propres statistiques au doigt mouillé sur la différence entre les attitudes des gens (et en particulier des hommes) quand je suis maquillée ou quand je ne le suis pas : MOUAHAAHAAHAAAA.
Charlize Theron jadore dior_s

Et pourtant ils l’ont recouverte d’or et photoshoppée

Donc de deux choses l’une :
– quand tu as la plastique de Charlize Théron (ci-dessus), le genre à la silhouette élancée et au visage féminin, de préférence grande, effectivement le maquillage est optionnel parce que de toute façon on va te manger dans la main.
– dans tout autre cas, « moins de maquillage » ne veut pas dire « pas de maquillage ». Ca veut seulement dire de ne pas se maquiller comme une dame de la rue Saint-Denis (avec tout le respect dû à leur profession, car dans leur cas il s’agit d’indiquer qu’elles ne sont pas là pour attendre le bus, puisque le racolage est interdit). Entre les deux, il y a une grosse marge. Une très très grosse marge.
alexandradal_makeup.png

Cette image décrit parfaitement ce que je voulais raconter. Merci Alexandra Dal.

 

Cad que si tu es de sexe féminin et que tu as un physique banal voire moins, tu as plutôt intérêt à être maquillée un minimum pour être bien considérée, du moins au travail ou dans les magasins. J’ai testé pour vous :
– en milieu professionnel burolier, surtout si on ne fait pas son âge, un maquillage (discret) augmente votre crédibilité de 50%, à la louche, au même titre que des vêtements « classe mais sobres » ou l’inverse.
Ce conseil ne s’applique pas forcément si vous êtes visseuse-fraiseuse dans le BTP, ou, à l’inverse, esthéticienne ou hôtesse d’accueil, où il faudra plutôt faire un peu moins discret et naturel, et plus Barbie.
panda mascara
Et le sondage ne doit pas tenir compte du fait que les gens mentent pour éviter de passer pour superficiels. D’où le « moins de maquillage qu’ils ne pensent que les autres gens ,’aiment ça ». Special snowflake syndrome généralisé.
En fait, le maquillage voyant fait partie des « marqueurs » que les hommes (et certaines femmes) traduisent par « sexuellement disponible ». Dans leur cerveau sub-pelvien*, cela correspond à « attirante », puisque le dit cerveau a tendance à filtrer pour exclure les femmes avec qui ils n’ont aucune chance aussi bien que celles avec lesquelles ils craignent de ne pas s’éclater au lit.
Comme le disait un auteur beau gosse à une collègue qui s’étonnait de le voir flirter avec ses fans enamourées de format kawaineko98 ((C) Boulet) : « Si c’est pour baiser avec une frustrée jolie, j’ai ma copine. Les boudins, elles sont tellement contentes que tu peux tout leur faire ». (Grand Prix de l’Elégance au salon Du Sang et des Tripes, festival de littérature horrifique et de la charcuterie de Trifouilly-en-Limousin).
C’est marrant, je me demande d’un seul coup si ma fascination pour les palaces ne date pas d’avant ma traque de Tokio Hotel, finalement…
C’est plutôt, à l’inverse, un marqueur négatif en milieu professionnel (sauf donc pour les péripatéticiennes et actrices de porno). Connoté « pas sérieuse », possiblement fouteuse de merde. Si un patron vous recrute alors que vous êtes en mode cagole, c’est soit que c’est une personne ouverte d’esprit qui a su déceler votre sérieux, soit et plus probablement qu’il compte en profiter.
Alors oui, c’est navrant, ça ne devrait pas être le cas, et dieux merci ça évolue petit à petit et tout le monde ne juge pas là-dessus. Je me borne à vous raconter ce que j’ai observé et que j’ai appris sur le tas. A vous de voir si vous préférez galérer plus au nom de vos principes. Moi j’ai laissé tomber pour un compromis.
*façon polie de dire « quand ils pensent avec leur bite »
Advertisements

2 réflexions au sujet de « L’oeil, la paille, la poutre et le mascara  »

  1. Je trouve qu’on se prend trop la tête avec tout ça. Est-ce que chacune ne peut pas se maquiller ou se non-maquiller comme elle veut ? J’ai la chance d’être dans une boîte super cool où on fait ce qu’on veut. Perso j’ai la plupart du temps juste un coup d’anti-cernes et de mascara, parfois du rouge à lèvres (ça m’évite de mâchonner mon criterium), et personne ne m’a jamais rien dit. J’ai des collègues qui se maquillent plus ou moins, l’une a même des arabesques au crayon au coin des yeux, et ça ne dérange personne, y compris nos clients. Et encore heureux !

    • Tu peux à peu près te maquiller ou te non maquiller comme tu veux. Mais ce n’est pas toujours sans conséquence. Idem pour les fringues.
      C’est idiot de la part des gens qui ne jugent que sur ça, cela dit en général les vêtements sont choisis pour envoyer un message, aussi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s