10 façons de devenir populaire dans un fandom

Un interlude dans ma série de portraits de fans, pour un article mentionné dans le prochain et qu’il vaut donc mieux poster avant pour que ça ait du sens. (ça c’est de l’organisation!)

  1. Ne lésinez pas sur les démonstrations d’affection sur Internet.

Ca ne vous coûte pas grand-chose d’ajouter un tas de smileys, de petits mots gentils, de « xoxoxo » (xo représente un bisou)à vos messages et d’y citer d’autres fans (name-dropping, version entre fans), mais ça donne le sentiment que vous êtes une personne gentille et sociable qui a plein d’amis. Vous pouvez être le pire connard ou la peste la plus arrogante et la plus égoïste en vrai, ce sera difficile de le prouver à ceux qui ne vous connaissent que par pointillés comme étant si agréable. C’est aussi beaucoup plus facile à simuler en ligne que dans la vraie vie.

Les bisounours

  1. Soyez productif.

Montez des vidéos, des images, dessinez ou écrivez des fan-fictions, et postez-les sur les sites en vue. Vos créations n’ont même pas à être très bonnes (même si ça aide) : quand les fans s’ennuient, ils regardent tout ce qui leur tombe sous la main qui a un rapport avec le fandom. Si vous leur donnez une dose régulière, ça causera l’accoutumance et créera un public. Surtout, cela deviendra quelque chose qu’ils attendent de vous, et c’est là que le pouvoir repose. Evidemment, puisqu’on parle de fandom et d’Internet, le pouvoir en question n’ira pas bien loin, mais c’est une clé pour obtenir des faveurs.

  1. Soyez élitiste.

Rien ne flatte plus l’égo que de se sentir appartenir à un groupe exclusif, surtout dans un fandom majoritairement féminin. Entretenez ce sentiment en ne lésinant pas sur les commentaires désobligeants envers à peu près tout le reste des fans (de préférence pas sur les mêmes réseaux que là où vous entretenez votre image de gentil). De plus, si vous constituez un groupe de pestes, beaucoup de gens vous feront des courbettes à seule fin d’éviter de devenir vos prochaines victimes.

anim_total-bitch

  1. Cultivez le secret.

Même si vous ne savez rien de plus que les autres, prétendez savoir. Vous n’avez pas à dire quoi que ce soit de pertinent, contentez-vous d’émettre des hypothèses ou de glisser des allusions avec aplomb, comme si vous étiez dans le secret des dieux. En fait, sauf si vous avez réellement des informations, il vaut mieux de ne pas donner trop de détails dans vos révélations, car cela augmente le risque de se retrouver pris en défaut plus tard. Mais rassurez-vous, il se trouvera toujours des fans avec une mémoire de poisson rouge qui n’y verront que du feu.

anim_dory_bad squishy

  1. Ayez de l’influence.

Fondez un site web ou un forum ou un groupe dont vous serez l’administrateur. Ou attribuez-vous le mérite de celui de quelqu’un d’autre. De préférence en laissant les autres ramener du contenu : moins de travail pour vous, plus de satisfaction égotique pour eux. Vous pouvez aussi vous contenter de compiler des infos ou de donner des notes à des histoires au lieu de les écrire, le résultat sera le même.

Le mieux est évidemment d’avoir réellement des entrées quelque part, des parents travaillant dans une maison de disques ou des relations dans la presse qui auront des informations un peu avant la parution officielle. Cela vous permettra de distribuer vos faveurs que les fans « du commun » se disputeront.

  1. Soyez généreux.

Offrez d’organiser des actions de charité (plus courant dans les pays anglo-saxons) ou un cadeau groupé à l’artiste ou à un des organisateurs. Non seulement les gens vous remercieront pour ces actions « désintéressées », mais elles peuvent aussi vous valoir vos quinze secondes de gloire, et l’illusion que votre idole pense que vous êtes réellement altruiste. Également, comme le 1), cela rendra difficile à d’autres de dire du mal de vous, car c’est délicat de critiquer quelqu’un qui fait preuve de charité à grand renfort de mouvements de bras.

fake santa

  1. Soyez proche de votre idole.

Ou de quelqu’un qui est proche de lui. Ou prétendez l’être. Il y aura toujours assez de gens assez naïfs et ignorants de la superficialité de ces choses pour vous croire et vous baiser les pieds. Postez des photos de vous en sa compagnie suffit. Plus il y en a, mieux c’est.

Peu importe qu’au bout de la cinquième, l’artiste n’ait toujours aucune idée de qui vous êtes, et qu’au bout de la dixième, il commence à reconnaître votre bobine et à se dire que vous devez être un peu taré, voire dangereux, pour le suivre partout comme ça. La plupart sont assez professionnels pour que cela ne voie pas sur leur visage.

Et puis, si vous les suivez comme ça souvent, ça sous-entend que vous avez pas mal de moyens financiers et donc que vous êtes un client à flatter dans le sens du poil. Sur les photos, ils sembleront donc poser avec vous de bon gré. Au pire, avec un bon coup de Photoshop, ça peut marcher.

keanu with fan

(explications et vidéo sur cette photo dans ce vieil article)

  1. Soyez handicapé.

Ou malade ou en situation de bénéficier d’avantages à cause d’une quelconque condition physique. Ou mieux, prétendez seulement l’être, parce que gagner dix mètres dans une file d’attente ne compense pas les années de désagréments d’un réel handicap. D’une part, ça vous évitera d’avoir des ennemis publics, puisqu’il serait politiquement incorrect de s’en prendre à vous. D’autre part, cela donnera à vos amis fans l’occasion de se donner une bonne image en s’inquiétant de votre santé.

Votre cercle d’amis du fandom sera directement proportionnel aux avantages accordés aux gens handicapés et à leurs aides. En France, c’est souvent limité à des places pas toujours bien situées dans les salles de concert pour les personnes à mobilité réduite. Dans les pays anglo-saxons, c’est bien plus intéressant, car le moindre bobo vous permettra de passer en premier pour à peu près tout, sans faire la queue et sans certificat médical, et bénéficiera également à un accompagnateur.

J’ai ainsi vu une femme bénéficier d’un passe-droit pour un simple bras en écharpe « suite à un poignet cassé ». Bizarre, puisque que le week-end d’avant, nous nous étions rencontrées par hasard et elle n’avait rien au poignet. On pose et enlève un plâtre en moins d’une semaine, pour un poignet cassé, vous croyez? J’ai également vu une autre installée au premier rang parce qu’elle avait une paralysie du petit doigt (sûrement un coup des Envahisseurs). Ca ne vaut pas ce jeune homme venu en fauteuil roulant et installé en bas des gradins dans l’espace réservé – très proche de la scène -, qui, sous l’emprise salvatrice de la musique, s’est levé pour danser comme un beau diable… jusqu’à ce que le vigile s’en rende compte et raccompagne poliment mais fermement le miraculé jusqu’au dernier rang des gradins, tout en haut.

  1. Soyez populaire.

Je sais, le conseil semble stupide. Mais la popularité, comme la richesse, est une bête qui se nourrit d’elle-même. Une fois que vous atteignez un niveau suffisant, elle attire à vous un certain type de personnes qui sont moins populaires que vous et veulent faire partie de la bande des gens cools, mais qui ne le sont pas assez pour devenir les amis de gens qui sont beaucoup plus populaires que vous. Comme dit Einstein, tout est relatif.

Donc ces gens vont s’attacher à vous, en espérant que vous vous élèverez en importance dans le fandom et les élèverez avec vous. Et plus il y en aura, plus vous serez de facto populaire, donc susceptible d’être remarqué ou éligible à la compagnie des fans plus populaires – ne serait-ce que pour ne pas se mettre à dos votre (é)lectorat.

Par ailleurs, utilisez votre réseau, notamment les amis de vos fandoms d’avant, pour sembler déjà populaire lorsque vous arrivez dans un nouveau terrain de jeu.

Vous pouvez également utiliser des doubles virtuels (appelés sock-puppets, ou multi-pseudo) pour vous apporter un soutien sur les forums. Faites-le uniquement si les membres de votre nouveau fandom semblent trop idiots pour reconnaître un style, et pas assez doués en informatique pour tracer des IPs. Ou bien si vous êtes assez doué pour en changer… sans vous emmêler les pinceaux avec vos identités multiples. Ce serait ballot de poster un « Bien dit, je suis tout à fait d’accord avec Sockie! » sous le nom de Sockie…

anim_john cleese_the stupid

  1. Soyez partout.

Si vous n’êtes pas réellement populaire, ou pas assez, poster beaucoup et en beaucoup d’endroits donne aux nouveaux l’illusion que vous êtes quelqu’un qui compte. Et/ou que vous savez des choses. D’où le réflexe maintenant connu de se rallier à vous. Et donc de faire de vous quelqu’un qui compte (un peu).

 

 

Avertissement : mettre en pratique les conseils ci-dessus peut finir par se voir et déclencher l’effet inverse. En même temps, cela ne sera regardé de travers que par les gens qui ne se soucient pas de popularité, et qui ne feraient rien pour ou contre votre élévation au statut de Big Name Fan (ou famous). Les autres n’ont pas plus d’éthique que vous et n’y verront donc rien de répréhensible. Donc si la gloriole de fandom est ce que vous recherchez, allez-y!

Advertisements

7 réflexions au sujet de « 10 façons de devenir populaire dans un fandom »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s