Application : Captain Tsubasa Dream Team sur Android et iOs

Pour une fois, je n’ai pas raté le lancement d’un jeu pour smartphone! Lancé le 5 décembre dernier sur iOS et Android en version mondiale (la version japonaise existait depuis 6 mois), Captain Tsubasa Dream Team a été développé par KL Lab Games pour coller au mieux au célèbre manga diffusé en France sous le titre Olive et Tom. Graphismes de Yôichi Takahashi, une partie des doubleurs japonais des origines, et personnages fétiches vous replongent dans l’univers d’Oozora Tsubasa et de ses amis. Le jeu est traduit en plusieurs langues, mais en version française les joueurs conservent leurs noms japonais. Ouf!

Screenshot_20171205-214220

Un conseil si le jeu vous intéresse : dépêchez vous de le télécharger pour profiter des diverses opérations de lancement qui vous faciliteront la constitution d’une équipe pas trop mauvaise.

Dans le fonctionnement, le jeu ressemble au seul autre jeu de football auquel j’ai joué, BFB Champions : on recrute des joueurs en gagnant des matchs, ou par loterie, avec des objets gagnés en remplissant des missions (ici des Dreamballs). On peut entraîner ces joueurs, et même les faire monter de catégorie pour atteindre le stade ultime UR. Chaque joueur a des techniques spéciales, des forces et des faiblesses. Et en plus des modes d’entraînement pour monter de niveau, il y a des ligues et diverses autres occasions de match.

Screenshot_20171205-214447

Captain Tsubasa Dream Team possède des atouts que n’a pas son concurrent :

  • le mode manuel, où sans contrôler tout, vous pouvez néanmoins choisir lors des duels quelle action va effectuer le joueur qui a le ballon (tir, passe, une-deux, utilisation de sa capacité spéciale… – et là je suis contente d’avoir tiré Schneider SSR en début de jeu : il sait tout faire, c’est pratique…)
  • les matchs en ligne, pour affronter un autre joueur en direct (il bugge un peu, essayez en wifi).
  • Les joueurs sont disponibles à plusieurs niveaux de rareté (N => R => SR => SSR => UR – jusque là on trouve un équivalent dans BFB) mais aussi avec une spécialité parmi Force, Technique et Vitesse, et chacun a sa propre TS. C’est donc utile de renforcer votre Tsubasa SSR en lui transférant les TS de ses versions moins bonnes (attention : si un joueur a plusieurs TS, quand vous en transférez une c’est tout le joueur qui est « consommé »). Vous pouvez également renforcer les TS d’un joueur en lui transférant la même TS d’un autre joueur, ou d’un doublon de lui-même.
  • les personnages sont évolutifs : outre que vous pouvez les faire monter de niveau dans leur catégorie en les entraînant, vous pouvez aussi les faire passer à la catégorie supérieure une fois au maximum, moyennant des items spéciaux. Utile notamment si vous n’arrivez décidément pas à avoir un bon goal, ceux-ci étant rares au-delà du niveau R.

Il lui manque en revanche une fonctionnalité de son concurrent : l’échange de personnages entre joueurs. Parce que le hasard fait rarement bien les choses, et que par le mystère des tirages au sort des recrutements, certains se retrouvent avec 15 fois un personnage dont ils n’ont que faire, alors que le joueur d’à côté grille toutes ses Dreamballs pour l’avoir en vain…

Les matchs

Screenshot_20171205-215000

Pour les matchs, le moteur du jeu est apparemment basé sur Dragon Ball Dokkan Battle. Vous sélectionnez vos joueurs (vous pouvez créer 5 decks différents), votre formation tactique  (4-4-2, etc…), et votre type de jeu : offensif, défensif ou équilibré. Vous pouvez même créer vos maillots, ou porter ceux des équipes du manga quand vous les gagnez au fil du jeu.

Pour le déroulement des matchs, il y a 3 modes :

– manuel : vous dirigez les joueurs sur le terrain, et choisissez leurs actions lors des duels. C’est le seul mode autorisé pour les matchs en ligne (évidemment).

– ‎semi-automatique : les déplacements sur le terrain se font automatiquement, mais vous gérez les duels entre joueurs, comme celui ci-dessous.

Screenshot_20171205-215259

– ‎automatique : tout se fait tout seul, vous n’avez qu’à regarder. Vous pouvez dans ce cas activer un mode « accéléré » et désactiver les cinématiques des duels.

Même dans ce mode, et même en accéléré (disponible aussi), le match dure quand même un certain temps. Vous allez me dire que l’intérêt du jeu surtout reprenant les joueurs d’un manga célèbre, c’est de jouer les matchs. Mais quand vous débutez le jeu et que vous n’avez que des joueurs nuls ou presque, vous (enfin moi) pouvez vouloir cavaler dans les niveaux pour au moins débloquer des joueurs pas trop mauvais (ouais, bon, et mes chouchous surtout). Et puis je crains que les cinématiques de jeu ne deviennent un poil redondantes à la longue. Mais c’est quand même amusant de voir le tandem d’or de la Toho se faire des passes, ou Schneider bloquer Hyuga en l’envoyant voler dans les airs de la même façon que pendant le dessin animé.

Screenshot_20171205-214806

Les attaques spéciales sont spectaculaires

Durée de vie du jeu

Vous pouvez consulter les Missions pour vous guider dans l’exploration du jeu. Il est riche, et il faut un petit moment pour trouver tous les écrans et toutes les fonctionnalités. Sanae (Patty) est votre guide dans le tutoriel. Un des moyens d’entraînement est d’utiliser des Carnets de Roberto. Et bien sûr, tous les joueurs et leurs aptitudes sont tirées du manga. De ce fait, les fans ont l’avantage d’avoir une idée des meilleurs joueurs à sélectionner. Les tutoriels sont bien faits, ça aide, mais tout n’est pas intuitif. N’oubliez pas de faire défiler latéralement l’écran du menu Joueurs, par exemple, pour accéder aux menus pour vendre vos joueurs en surnombre ou en double – du moins les basiques (rareté N) qui n’ont pas de TS – Technique Spéciale. Pour les autres, vous pouvez transférer des TS entre joueurs du même nom.

Screenshot_20171208-074907

Y’en a UN qui n’a pas attendu la fin du lycée pour penser aux filles

Pour les matchs, il y a différents circuits possibles, qui se débloquent au fur et à mesure des niveaux :

les Scénarios : Le mode Scénario résume rapidement la partie école élémentaire puis suit le parcours de Tsubasa au championnat des collèges et après. Il est parsemé de cinématiques focalisées sur les différents personnages, y compris secondaires, de la série. Comme ce passage sur l’entraînement à Okinawa de Kojirô Hyûga dit « le Tigre ». En outre, il y a aussi des scénarios temporaires pour gagner des objets particuliers ou des joueurs spécifiques.

– ‎la Ligue : une compétition récurrente en continu, avec, à chaque fin de période, une possible montée en ligue supérieure.

– ‎les Matchs en ligne pour affronter d’autres joueurs en direct.

Pour l’aspect social, vous pouvez avoir un nombre limité d’amis, qui augmente avec votre niveau. Ils vous rapportent des points en les sélectionnant pour vous assister sur un match. Vous pouvez aussi vous affilier à une confédération, qui elle aussi vous apporte des bonus. Vos victoires de match rapportent alors des points à la confédération. Et en donnant de l’argent (virtuel), vous pouvez vous aussi contribuer à ce que la confédération grandisse en niveau et en avantages offerts.

Screenshot_20171210-133045

Abruti d’entraîneur… pardon.

Conseils pour débuter

Commencez vite pour profiter des bonus de lancement ! Une partie de ces bonus restera sans doute valide à chaque création de compte, même si vous débutez dans 3 mois, mais difficile de prédire lesquelles. Le Starter Pack est particulièrement intéressant : pour 50 Dreamballs, vous recrutez (de façon aléatoire) 10 joueurs dont un SSR garanti.

Le premier recrutement par loterie est à retirage illimité, cad que si le joueur ne vous plaît pas, vous pouvez retirer autant de fois que vous voulez. Alors prenez en un bon, de rareté SSR ou UR! Personnellement, je n’ai même pas eu la patience d’attendre Wakabayashi ou Hyuga, j’ai pris mon premier SSR « que j’aime bien » à savoir Misugi – Julian Ross. J’ai peut-être eu tort : ça semble assez rare d’obtenir des SSR dans le cours normal du jeu.

Screenshot_20171210-143743

Informations pratiques :
Captain Tsubasa Dream Team existe pour Android et iPhone

Comptes twitter à suivre pour les infos utiles sur le jeu :
@tsubasaDT_fr <= le compte officiel du jeu
@Thagodfire13 <= le gars qui a réponse à tout et qui est déjà la référence française pour la version japonaise du jeu, donc 6 mois d’expérience en plus XD
Hashtags à suivre : #TsubasaDT #CaptainTsubasaDreamTeam #CTDT

Le Wiki du jeu.

2 réflexions au sujet de « Application : Captain Tsubasa Dream Team sur Android et iOs »

  1. Ping : Le Petit Bonheur Hebdomadaire #13 | Fan Actuel

  2. Ping : Transports en commun : les deux glands | Fan Actuel

Les commentaires sont fermés.