Capsules de Japon : (7) les tampons

Le Japon, c’est le bon pays pour commencer avec un tampon*.

Je parle ici bien sûr des tampons encreurs à apposer sur votre carnet de voyage. Tous les sites touristiques ont leur petite table équipée d’un beau tampon représentant le lieu et d’un bloc d’encre – voire deux. Et souvent plusieurs personnes, de tous âges, attendant pour compléter leur collection. Cela doit satisfaire à la fois le goût du beau, le tempérament de collectionneur et le manque de place, et renvoyer au passé de ce pays de l’écrit.

(jeu pour les voyageurs et nippophiles : devinez quels endroits j’ai visités…)

Quel joli (et peu encombrant) souvenir à rapporter! (et quelle bonne excuse pour acheter un carnet Evoli au Pokemon Center pour en tamponner les pages de garde avec entrain comme un touriste japonais). La prochaine fois, j’en achète un exprès (sans lignes ni quadrillage) et je me balade avec mon propre bloc d’encre pour les cas où ceux fournis sont un peu fatigués…

Il existe également des carnets spéciaux (Goshuinchô) pour les sceaux apposés par les prêtres dans les sanctuaires shinto, à acheter au premier temple visité. L’équivalent dans ce cas, plus ou moins, du carnet du pèlerin de Compostelle. Si vous souhaitez faire les deux, préférez les garder séparé du livret sur lequel vous collectionnez les tampons des gares et lieux touristiques : même si pour nous gaijin, cela relève du souvenir touristique, cela reste également un objet religieux. Donc même si les moines demandent une petite donation en échange de leur calligraphie, ils peuvent ne pas vouloir mélanger sacré et profane.

 

* Je suppose qu’il y a des jeunes ici qui ne comprendront pas la blague, mais ça fait référence à une vieille fausse pub des Nuls que je ne retrouve hélas pas sur le Web, parodie d’une pub qui débutait par la formule « Pour bien commencer avec un tampon », et qui présentait Alain Chabat en fonctionnaire avec un tampon encreur. Mais si vous ne connaissez pas, ça ne sera pas drôle de toute façon…

Publicités

4 réflexions au sujet de « Capsules de Japon : (7) les tampons »

  1. « pour bien commencer avec un tampon », ah, cette référence!
    Tu as raison, on ne trouve pas la fausse pub sur internet – on trouve juste le célèbre « qu’est-ce que j’ai fait de mon stylo? » avec Chantal Lauby (et le faux JT)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s