Star Wars 8 : Les Derniers Jedi: ce que certains fans n’ont pas aimé

Après avoir vu le film, j’ai lu quelques articles (dont celui de Lady Butterfly, qui m’a donné l’envie de détailler plus certains points de vue) et découvert que certains fans ont détesté (et qui expliquent qu’ils trouvent que cet épisode est le pire de la série. Ils n’ont pas dû revoir les épisodes 1, 2 et 3 depuis longtemps…

Attention, spoilers détaillés derrière le lien :

anim_luke-father-spoiler-gif

1) La scène où Leïa utilise la Force

Hein? Pardon? Comment ça, ça râle sur cette scène?! Mais c’était un de mes moments préférés!

Pardon hein, mais si vous avez vraiment vu les films précédents, Yoda attend d’un Luke à peine entraîné qu’il soit capable de sortir de l’eau son X-Wing tombé dans le marais. Et il lui explique bien que ça n’a rien à voir avec le poids mais tout avec la volonté – et le contrôle de la Force, dont on sait qu’elle est puissante chez les Skywalker.

Quand Luke part affronter Darth Vader et que le fantôme d’Obi Wan Kenobi dit qu’il est leur seul espoir, Yoda dit qu’il y en a un autre, et bien sûr il parle de Leïa…

Alors bon, utiliser la Force pour échapper à la mort en se tractant en gravité zéro vers la sécurité du vaisseau, hein, excusez-moi, mais c’est le minimum syndical. Sur une échelle de 1 à 10 de la difficulté d’utilisation de la Force, c’est du 1…

Surtout si ça ne vous a pas choqué qu’un gamin de 8 ans gagne une course de podracer ou détruise un destroyer avec un chasseur qu’il n’avait jamais piloté avant « grâce à la Force ».

Quant à dire qu’elle gâche son talent en étant Général si elle est capable de faire ça, c’est louper aussi le fait que, Jedi ou pas, dans l’univers Star Wars, un Jedi seul n’arrive pas à changer le cours d’une guerre, sauf quand il a l’occasion d’affronter le seigneur Sith du moment. Et encore.
Le Jedi est, dans le meilleur des cas, un symbole de paix.

2) L’exil volontaire de Luke

C’est vrai que ça insiste un peu lourdement et de façon pas toujours très drôle. Néanmoins, déjà merci à Fred Marty d’avoir retweeté cette perle qui résume que c’est assez dans la continuité des précédents films…

starwars_jedi kinda do that

Et puis cela fait également sens, même si Rian Johnson n’a bizarrement pas pensé à cette explication, bien qu’elle apparaisse en filigrane en combinant tout ce que dit Snoke et ce que dit Luke : Luke pense qu’il faut mettre fin aux Jedi à cause de leur ego et leur arrogance. Snoke dit à Rey qu’il savait que parallèlement à la montée en puissance de son apprenti Kylo Ren, il se dresserait un adversaire « de lumière » pour le contrer, qui s’avère être Rey. Ceci pour maintenir l’équilibre de la Force. Est-ce tiré par les cheveux de se dire qu’à l’inverse, tant qu’il restera un Jedi « en activité », il se dressera un Sith pour lui faire pendant? Et que si le Jedi peut rester dans son coin, la tendance naturelle du Sith est de prendre le pouvoir et de répandre les ténèbres dans la galaxie? Cela expliquerait que Luke se soit non seulement éloigné, mais se soit aussi fermé à la Force. Mais cela n’a pas suffi pour que Snoke et son apprenti continuent à gagner en puissance.

3) Rey n’est pas une Skywalker

rey chewbacca

Ni la fille de quelqu’un en particulier. Une autre des bonnes idées de Rian Johnson. Même si c’est dur à croire vu à quel point Daisy Ridley ressemble à la « doublure » de Padme, Kiera Knightley.

Mais ça commençait à être lourdingue que tout tourne autour de la famille Skywalker. La Force existait avant eux, elle existera après. Et ça permet de prendre un peu de distance vis-à-vis du copier-coller des destins des héros les uns après les autres (Anakin, Luke, Rey…).

Que la Force se concentre dans une personne pour contrer Kylo Ren est la seule explication logique à ses dons. Et elle rend Kylo Ren presque supportable.

4) L’humour

Autant je n’ai jamais ri aux maladresses de Jar-Jar Binks, autant un peu d’humour à deux balles a toujours fait partie du charme désuet de la Guerre des Etoiles. Les chamailleries entre Luke, Han et Leia… Ou entre C3PO et R2D2. Et puis à mon point de blasitude cinématographique où j’ai l’impression que les scénaristes ne font que se référencer les uns les autres ou répéter les recettes à succès (ou suivre les cahiers des charges des financiers dans l’espoir de plaire au plus grand nombre), ça me fait plaisir d’être surprise, même par une blague pourrie inattendue. Comme le dialogue entre Poe et Hux / Hugs, d’autant que ce grand dadais abruti méritait bien qu’on se moque un peu de lui. Oui c’était con, mais ma foi, c’était un plan comme un autre.

SW7_do you want to build a death star_frozen_kylo

Fan-art en référence à Frozen

5) L’absence d’explications sur Snoke, Phasma etc

Là encore, pour le coup, que les non-fans s’en plaignent, passerait encore, mais les fans? Qui ont bâti une légende à Boba Fett qui avait 3 mots de dialogue et un charisme de moule (« Mais il a une armure trop cool et c’est un chasseur de primes! »)? Qui ont attendu 22 ans pour savoir comment Palpatine était arrivé au pouvoir?
Mémoire courte…
D’autant que personnellement, ces méchants ne m’ayant absolument pas intéressée dans l’épisode 7, j’étais plutôt contente d’en être débarrassée. Surtout qu’une fois encore, Snoke est dégagé de façon inattendue.

anim_star wars_dark side

Y’a encore des trous dans le Dark Side…

Je ne dis pas que le film soit parfait, loin de là.

Tout le passage sur le casino n’a qu’une seule justification : donner à Rose et Finn le temps de développer une relation qui explique leur comportement ensuite. On s’en passerait, vu que Rose me paraît être un de ces personnages créés exprès pour que les geekettes s’y projettent, comme Darcy, la copine de Jane Foster dans le film Thor.
C’est vaguement rattrapé par le fait qu’à la fin, on voit que leur passage (et leurs actions) ont planté une graine de révolte chez les opprimés de la planète en question.

Mais ça n’aurait vraiment eu de sel que si le craqueur de code en particulier avait été Lando Calrissian (oui, je sais, c’est contradictoire avec l’envie de sortir du cadre des personnages déjà connus. Mais disons-le franchement, que ce soit le vrai ou le faux craqueur de code, ils ne servent pas à grand-chose. Censément, d’après une interview du réalisateur, à aider Finn à sortir du manichéisme méchant / gentil. Euh… Le mec a déserté les Stormtroopers pour passer chez les rebelles. On le sent très moyennement intéressé par ces concepts de bien et de mal, et pas du tout clair là-dessus…).

Simplement, la plupart des reproches faits par les « fans » font partie intrinsèque de l’ADN d’origine de Star Wars.
Le tout nappé d’une petite couche d’évolution pour dire que finalement, ce ne sont pas des têtes brûlées qui font tout péter qui font gagner la guerre, mais le fait de protéger ce en quoi on croit, ceux qu’on aime. Un peu pareil et un peu différent quand même. Personnellement, c’était ce que je voulais.

Publicités

13 réflexions au sujet de « Star Wars 8 : Les Derniers Jedi: ce que certains fans n’ont pas aimé »

  1. Je suis assez d’accord avec ton approche, belle analyse, depuis l’épisode VII je ne cesse de me dire que cette nouvelle saga n’est plus pour moi ,cet épisode VIII le confirme ( je rêvais de voir Lando aussi en super craqueur de code, j’ai été un peu déçu). Elle est destinée à un autre public que les vieux fans dont Disney se fout ( la preuve sur ce qu’ils font dans l’univers Marvel aussi)
    Merci de ton analyse et par l’occasion mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année .

    • Ah pour le coup, l’épisode 8 je trouve aurait pu réconcilier les anciens et les nouveaux fans. Je ne suis pas la seule à avoir trouvé qu’on retrouvait enfin l’esprit de la première trilogie. Mais j’ai l’impression que certains des fans hardcore se sont finalement fait leur propre univers Star Wars dans leur tête. Tu n’as pas aimé du tout ?

      • Pour te répondre sur le film , et un peu dans la lignée du 7 je n’ai pas détesté mais je n’ai pas adoré non plus, cela a été mieux que pour le 7 , sur certains points, le retour effectif de Luke, un peu plus de présence de Leia, ainsi que de Poe, mais quant au reste j’ai eu un vrai sentiment de déjà vu ( des scènes proches de ce qu’il avait sur l’épisode du Retour du Jedi (avec l’attaque sur l’alliance rebelle, la présence avec l’empereur de Luke comme celle de Rey avec Snoke et Kylo/Ben en 2ème plan, la dualité du héros du coté obscur (Kylo /Vader) bref , du déjà vu mais en moins bien , si ce n’est graphiquement joli, le reste m’a paru fade, ou du moins ne m’a pas autant attiré que cela aurait pu avant. Je crois que j’ai été trop attiré par ce que j’ai pu lire de l’univers étendu de Star Wars et quand Disney est arrivé et a tout voulu balayer comme si rien n’existait cela m’ choqué, je pense qu’une époque s’est passé pour moi . Comme je le disais je suis allé le voir avec mon fils de 6 ans qui connait Star Wars par l’univers qui l’entoure à la maison ( les figurines, affiche de film etc.. de la trilogie originelle) et par la série Star Wars Rebels qui est plus pour son âge et finalement cela lui a plu, je l’accompagnerai pour la suite mais plus avec le même enthousiasme que j’ai pu avoir étant enfant. c’est comme cela je m’y fais 🙂
        Donc certains aspects m’ont plu dans ce film moi qui suis un grand fan de Luke mais je ressors avec un peu de déception. Au final je suis content que mes enfants suivent avec intérêt ( mon fils ainé est vraiment sorti en ayant des étoiles dans les yeux) moi ça sera différent je le sens ( je ne suis pas du genre à aimer un nouveau truc qui sort parce que c’est bien de l’aimer , il m’en faut plus )

        • C’est vrai qu’il y a beaucoup de scènes qui font écho à d’autres, mais je trouvais que c’était avec la bonne distance pour ne pas être une copie tout en rappelant des souvenirs. Au final ce sont 3 parcours initiatiques, donc un peu normal que ça se ressemble.
          Mais c’est cool que mini-Pimpf y ait trouvé ses héros à lui 🙂

    • Quoi, quoi PImpf, tu n’es pas trop vieux !
      Il y a eu la trilogie Anakin, la trilogie Luke et maintenant la trilogie Rey…
      En sortant de SW8, j’étais un peu perplexe mais depuis, je l’apprécie de plus en plus.

  2. Très bien dit!
    Je trouve aussi que ça râle sans raison au lieu de se poser les bonnes questions…
    L’humour est très bien dans ce film. Leia dans l’espace, très bien trouvé.
    Pour le reste, je pense qu’on peut attendre le prochain – même si je ne suis pas certaine que des réponses soient apportées (perso, je l’ai dit, le background de Snoke m’aurait intéressée même si ce méchant est un peu inconsistant 😉)

    • J’ai été assez étonnée du contenu des critiques, en fait. Qu’il y en ait, c’est normal, il y a pas mal de trucs perfectibles dans le film… Mais celles que j’ai citées là ne sont valides que venant de non-fans. Or bien sûr ce sont les fans les plus vindicatifs.

    • Oui, ils nous ont hélas déjà privés de plusieurs personnages auxquels on est attachés, mais il est possible d’en créer d’autres. Même s’il va falloir être un peu meilleur là-dessus (perso j’ai un peu de mal avec les nouveaux, pas parce qu’ils sont nouveaux mais parce que je ne les trouve pas super attachants).

        • Oui, moi aussi. J’avais volontairement évité tous les spoilers, donc je me disais que ça pouvait être dans le scénario dès le début… après tout ils ont bien tué Han dans le précédent! Donc j’étais contente qu’elle ait encore un peu de temps à l’écran après ça. Et notamment qu’elle puisse revoir Luke.

  3. On ne pourra pas reprocher à Disney d’avoir caressé les fans dans le sens du poil, avec ce film-ci, ça c’est sûr. Pour ma part, je n’ai pas aimé la façon dont le personnage de Luke était (mal)traité, mais en y réfléchissant par après, j’ai trouvé que c’était logique. La scène de Leia dans l’espace m’a parut particulièrement ridicule, plus sur la forme que sur le fond. L’humour était bienvenu pour compenser la noirceur générale du film. Dans l’ensemble, je ne suis pas convaincu par le film où paradoxalement il se passe beaucoup de choses mais où l’histoire n’avance pas tellement.
    Quant aux fans, impossible de les contenter tous. Il y en a maintenant de plusieurs générations, avec des attentes et des ressentis trop différents. Pour ma part, avec ce film, j’ai décidé d’arrêter d’attendre un retour à la trilogie de la grande époque et de profiter des films pour ce qu’ils sont.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s