Capsules de Japon : (12) Les petits bobs jaunes et les uniformes d’écolier/écolière

Pour un pays aux gros problèmes de natalité, le Japon semble grouiller de bambins de tous âges. Je ne sais pas si cette impression provient réellement de leur nombre, de la densité de population, ou d’un facteur plus typiquement nippon : la grande autonomie dont ils semblent bénéficier, qui fait qu’ils se baladent partout et à toute heure. Alors certes, je faisais la même chose au même âge, mais j’étais dans un petit patelin. Cela semble être différent pour les enfants d’aujourd’hui, et pas qu’en région parisienne.

bob_01_kyoto station

Les petits bobs jaunes (et leurs sacs à dos) à la gare centrale de Kyoto

En effet, quelle surprise, pour moi la parisienne, de me retrouver dans un bus touristique en compagnie de collégiens et collégiennes en uniforme, par groupes de 3 ou 4, qui en débarquent comme moi au temple Kiyomizu Dera, un jour de semaine… Pas d’adulte accompagnateur, ils se débrouillent très bien. Parfois ils en retrouvent un sur place, certes, sans que je puisse dire s’il s’agit d’un prof, ou si pour un devoir, des petits groupes ont droit à des visites guidées.

bob_03_kiyomizu dera

Kiyomizu-dera, magnifique ajout à ma collection de photos d’échafaudages de monuments…

Certains abordent en gloussant les gaijin (étrangers) pour leur demander de poser avec eux en photo, ou de les prendre en photo devant un site touristique, fiers de leurs quelques mots d’anglais (autant que moi de mon Aligato gozaimasu lancé à profusion de peur de paraître impolie). Les plus jeunes sont certes accompagnés de quelques encadrants, mais surtout arborent les emblématiques casquette pour les garçons, bob pour les filles, d’une couleur bien voyante dépendant de leur établissement, jaune ou rouge en général.

bob_02_todai ji

Au fond, le Todai-Ji, temple de Bouddha à Nara. A droite, écoliers typiques.

Est-ce que je vous ai dit que le créateur français des Minions devait se faire des coucougnettes de la couleur de ses mascottes au Japon? Parce qu’ils adorent, il y en a du merchandising partout, presque autant que de Pikachu. Du coup, quand on voit du dessus (même de pas bien haut comme moi) ces petits bobs jaunes galoper avec enthousiasme partout, on se dit que ça rappelle des trucs. Et pas seulement les dessins animés de ma jeunesse figurant des enfants de cet âge. Un inconvénient de voyager dans un pays qu’on a beaucoup vu dans la fiction, c’est qu’on a la tête pleine de clichés, pas tous faux…

capsule_minion.jpg

Globalement, aussi, les plus jeunes ont un peu peur des gaijin. Dans un bus quasi plein, assise sur la banquette du fond, deux places se sont libérées à côté de moi. Des bambins debout lorgnaient dessus sans oser s’y asseoir. J’ai dû multiplier les « Dozo » (« je vous en prie » quand par exemple tu laisses passer quelqu’un devant toi) et les gestes d’invite pour qu’ils se décident à se tasser à 3 sur les places (l’union fait la force). Est-ce qu’on leur raconte que les gaijin mangent les nourrissons ? Ou juste qu’ils sont grossiers et qu’il vaut donc mieux rester loin? (je ne leur jetterai pas la pierre si c’est le cas)

bob_04_nara.JPG

La photo de classe à Nara, ça a quand même une autre gueule!

 

Et celle-là, je n’ai même pas eu à la flouter pour préserver l’anonymat des collégiens vu que je l’avais un peu ratée et pas doublée…