Capsules de Japon : (14) l’Allemagne au Japon

Mais quel est le phoque, Japon? Alors moi, je fais 10 000 bornes en avion pour m’offrir du dépaysement de mes habituelles escapades en Allemagne, et sur quoi je tombe?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 « Konditorei Kobe » (Konditorei c’est pâtisserie / salon de thé en allemand) dans je ne sais plus quelle gare (à Osaka de mémoire), Steak & Hamburg (j’ignore s’ils ont confondu la ville de Hambourg et les hamburgers… pas vérifié) au Abeno Q Mall à Osaka, le stand de bretzels et autres gâteaux teutons de Bäckerei Perkeo au centre commercial jouxtant la gare de Kyoto… (Bäckerei Perkeo est une boulangerie située dans les hauteurs de Kyoto vers le Chemin des Philosophes. J’ai été trop occupée et trop fatiguée pour y aller. Cad que j’ai des goûts bizarres et une certaine attirance pour l’Allemagne, mais pas au point de faire 10 bornes à pattes pour aller manger des bretzels alors que je suis au Japon).

capsule_allemagne-07

J’ai aussi vu à plusieurs endroits, dans des cafés ou des boutiques de souvenirs, des « baumkuchen » comme celui-ci, étiqueté ainsi, alors que ce nom ne m’évoquait rien. C’est tout récemment que j’ai trouvé la réponse à ma question sur Twitter grâce à Jerome Ydarack :

capsule_allemagne_baumkuchen.JPG

Effectivement, celui que j’ai goûté avait bien la texture moussue du gâteau à la broche que je mangeais plus jeune et plus au sud qu’ici… (ici à Paris, j’entends. Pas ici à Osaka, mon voyage date d’octobre).

Mais le pompon, ça a été ce dîner au Küppers Kölsch. Eh oui, vous ne rêvez pas : sans même chercher et totalement par hasard, j’ai trouvé le moyen de tomber sur un restaurant / pub à thème allemand, qui vend des saucisses sous toutes leurs formes, différentes sortes de bières, des gaufres… bref, c’est quasiment une escale à Munich au beau milieu d’Osaka, si ce n’est qu’on est servis par des Japonais et que le prix est en yen. Apparemment ils appartiennent à un petit groupement de restaurants, et il y a 3 Küppers Kölsch à Osaka. A priori, d’après les photos, celui où j’ai mangé est celui d’Imadegawa. Il est en sous-sol d’un énième centre commercial / immeuble d’affaires, et du diable si je me souviens comment je suis arrivée dans ce coin…

J’ai préféré me rabattre sur le fish and chips, qui n’est certes pas très allemand, mais je n’étais pas d’humeur à manger de la charcuterie. Mais bon. Je ne me plains pas, au contraire. Une gaufre! (toute petite) Une Apfelschorle! Wouhou!

capsule_allemagne-08

 

4 réflexions au sujet de « Capsules de Japon : (14) l’Allemagne au Japon »

    • N’étant guère aventureuse de ce côté, 2 semaines à ne manger que les plats japonais que je connaus ou qui m’inspirent confiance, c’était un peu long…

  1. C’est trop bon le gâteau à la broche ! Merci pour ce rappel, je vais de suite contacter ma belle sœur pour qu’elle m’en ramène 😉

Les commentaires sont fermés.