L’important dans les rencontres, c’est les voyages (2) : Yvonne

Samedi dernier, j’ai passé 1h30 à discuter en anglais avec une touriste australienne qui était venue au cours de Feldenkrais que je suis. Une retraitée qui connaît bien la France et a beaucoup roulé sa bosse. Elle semblait ravie d’avoir trouvé quelqu’un à peu près « fluent » in English, et comme son profil atypique était sympathique, quand elle a proposé de boire un verre j’ai dit oui (ça m’étonne moi aussi). Elle m’a raconté une partie de sa vie, et j’aurais dû lui suggérer d’écrire sa biographie. Mais elle a sans doute mieux à faire, comme continuer à la vivre. A défaut, je vais résumer ici quelques pans, aux approximations près de ce que j’ai mal compris.

image.adapt.1663.medium.jpg

Jeune prof d’anglais dans un quartier « socialement difficile » dans son pays natal (l’Australie), elle s’est engagée en coopération pour enseigner à l’étranger. Elle a passé 3 ans au Vanuatu, alors territoire du condominium franco-britannique des Nouvelles Hébrides. Elle enseignait dans une école à 30 km de la capitale, à des enfants qui chez eux, parlaient un genre de mélange de créole et d’anglais. Elle a eu l’occasion de voir Charles de Gaulle, passé visiter le territoire, qu’elle a trouvé très imposant.

A la fin de ses 3 ans, comme elle ne voulait pas tout de suite rentrer en Australie, elle est allée visiter la Nouvelle Calédonie. De là, elle a attendu un bateau cargo, mais un où elle ne serait pas la seule femme, parce qu’elle avait beau être jeune et confiante en l’être humain, elle avait la tête sur les épaules. Quand l’un est arrivé où la femme du capitaine voyageait avec lui, elle a embarqué.

Screenshot_20190725_225159.jpg

Elle a fait tout le tour de l’Asie du Pacifique, en passant notamment au hasard des escales quelques semaines au Vietnam, au Japon etc. Pour le contexte, c’était en 1966, elle avait 22 ans, « j’en faisais 16 », et partout où elle allait elle tombait sur des gens adorables d’un certain âge qui la prenaient sous leur aile.

Elle est rentrée en Australie, mais elle avait du mal à s’installer : les gens ne comprenaient pas trop ce qu’elle avait vécu. Du coup avec 2 copines, elle est repartie, en Europe, pour aller à Pérouse (je crois, en Italie), avec une escale à Londres. Mais une fois à Londres, ses copines n’ont pas voulu repartir, et elle non plus. En même temps, c’était les Swinging Sixties, les Rolling Stone, les Beatles, tout ça… Les gens discutaient sans distinction de classe, c’était une époque passionnante.

Elle a même rencontré Moshe Feldenkrais, fondateur de la discipline qui nous avait réuni ce jour-là (mélange de gymnastique posturale et relaxation). « Je n’avais pas les moyens d’assister à un de ses cours, mais j’ai pratiqué avec un de ses assistants ».

c52ac-4.jpg

Elle a trouvé un mari avec qui elle a continué à voyager car son travail à lui l’y amenait. Elle a vécu notamment en Allemagne, et passé pas mal de vacances en France.

Ces dernières années, elle est venue plusieurs fois l’été à Paris (j’ai cru comprendre que des amis lui prêtaient leur appartement dans un quartier… Sympa. Calme. Cossu. Comme quoi, quand on n’a pas trop de moyens avec une retraite de prof, avoir des amis aisés ça aide). Elle y suivait des cours d’art. La bohèmeeuh, la bohèmeeuh…

Merci Yvonne pour cette conversation impromptue et rafraîchissante. J’espère que je resterai aussi enthousiaste, curieuse et active à votre âge que vous l’êtes.

 

(en cherchant un titre pour cet article, je me suis dit que cet article faisait une suite imprévue à celui-ci).

4 réflexions au sujet de « L’important dans les rencontres, c’est les voyages (2) : Yvonne »

    • J’avais commencé à le noter pour moi-même et puis ça m’a paru intéressant de partager. On a aussi parlé de trucs plus personnels mais un peu trop pour les balancer en ligne. Mais son parcours est inspirant, d’avoir osé à une époque où voyager n’était pas si courant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s