Chanson pour Jean Castex

Sur des paroles de par moi-même et une musique de l’adjudant-chef Jean-Pierre, du 317e bataillon 42e RIMA :

Chanson pour Jean Castex, (*).

Dans la pandémie en France
Y’avait bien des couillons… Au palais
Le bal des injonctions contraireuhs
Continuez donc à sortir… C’est fermé!
Les masques ça sert à rien c’est dur à mettreuh
Z’êtes confinés és euh
Sortez masqués és euh
Les parcs fermés, métros bondés, restaus fermés

Jean Castexeuh
Jean Castexeuh
Le jeudi à 18h
A inversé les 3 couleurs

Jean Castexeuh
Jean Castexeuh
Le jeudi à 18h
Vient nous flinguer la bonne humeur

Macrus et Costex, tous les jours une ambition : emm**er le monde

Tous les 6 mois ça recommenceuh
Des cris d’alarme
Mais trop ta-areuh
Ils prennent les gens pour des cons
C’est pas faux mais faut avouer
Qu’à l’état ils sont mauvais.
A part pour interdire des choses
Comme acheter des sapins pour Noël

Jean Castexeuh
Jean Castexeuh
On ne peut plus voyager
Même en se faisant curer le nez

Jean Castexeuh
Jean Castexeuh
Le jeudi à 18h
Vient nous flinguer la bonne humeur

Pour ceux qui n’ont pas la référence, ceci est un hommage au sketch de Didier Bénureau, Chanson pour Morales.

(je n’avais pas eu le temps de la finir l’an dernier, mais vu que ça recommence…)