DHL : livraison pas express, service non compris

Résumons le processus de commande à l’étrange typique passant par un transporteur en France :

– tu commandes un truc sur un site étranger qui malheureusement ne propose que DHL comme expéditeur pour livrer dans ton pays sous-développé (la France).

– tu paies 35 balles de frais de port pour un phoquing T-shirt de 150 g quite en coûte 30. Si tu demandais des comptes à l’entreprise de livraison, on te répondrait sans doute : « Tu comprends, DHL c’est de la livraison premium express, la qualité de service ça se paie. » J’imagine que le site marchand utilise leurs services pour avoir un seul interlocuteur de par le monde et que le colis soit à peu près sûr d’arriver, ou du moins d’être garanti s’ils l’abîment.

avis de passage

– tu reçois un SMS de DHL le 12 pour t’avertir de la livraison et te proposer d’éventuellement reprogrammer la livraison.

– comme c’est une boîte conçue pour les entreprises, et pas du tout pour les particuliers qui ont un boulot hors de chez eux et autre chose à faire de leurs jours de congé que les poser pour recevoir un colis, tu sélectionnes un point retrait DHL en ville.

– tu reçois ensuite un SMS pour te dire que DHL pourra te livrer « une fois la douane réglée ». Ceci est un abus de langage pour dire « payer les 2,50 Eur de TVA à la douane ainsi que les 25 Eur de frais divers prélevés par DHL pour t’avoir dénoncé à la douane (qui sinon ne s’embête pas pour 2,50 eur de TVA, ça leur coûte plus à recouvrer que de laisser filer) ». Personnellement, j’appelle ça de l’escroquerie organisée.

(nota bene : quelqu’un a récemment posé la question à l’Assemblée Nationale : 

http://questions.assemblee-nationale.fr/q15/15-7420QE.htm 

On n’aura sans doute pas de réponse, mais ce serait bien que pour une fois, l’assemblée se mêle de choses qui pénalisent le consommateur… M’enfin bon, certains ont sans doute des postes dans les entreprises en question).

anim_dont trust anyone

– tu vas sur le site pour payer, et pour une fois il fonctionne (traditionnellement, il bugge et tu dois payer sur place).

– tu obtiens confirmation de paiement.

– 3 phoquings jours plus tard, tu reçois un coup de fil essoufflé d’un livreur de DHL pour te demander si tu es chez toi pour la livraison.

– comme malheureusement tu n’es pas un seigneur Sith, tu ne peux pas étouffer à distance le pigiste, aussi tu lui dis « Mais non bon sang, j’ai demandé qu’il soit déposé au point retrait Bidule! ».

– il raccroche.

– le soir après 19h, tu reçois un SMS comme quoi ton colis est disponible au point relais en question.

– le lendemain en pleine journée, ils te re-envoient un SMS pour te rappeler que tu n’as toujours pas retiré ton colis. Genre les mecs ils te font perdre 4 jours en paperasserie à la con qu’ils ont inventé eux-mêmes alors que sinon jamais la douane n’aurait remarqué ton tisheurte, et parce qu’ils ne sont pas capables de suivre les directives saisies sur leur site, et en plus maintenant ils chouinent parce que tu ne viens pas le retirer assez vite de leur point retrait. Y EN A QUI BOSSENT, CONNARD!

anim_all-you-fuckers_sandra-bullock-2

La prochaine fois, je me ferai livrer au Japon et j’irai chercher le colis moi-même là-bas. Ca prendra certainement moins longtemps, et ça coûtera à peine plus cher. SOIXANTE-CINQ EUROS DE FRAIS DE DHL POUR UN PHOQUING TSHIRT A TRENTE EUROS POUR UNE LIVRAISON EN 10 JOURS (dont 3 pour venir du Japon aux portes de Paris). Même les escrocs auraient honte là!

Chers (au sens premier du terme) gougnafiers de DHL : quand vous chercherez un nouveau nom pour redorer votre blason écorné par vos pratiques commerciales plus que douteuses (pratique habituelle de rebranding), votre nouveau nom est tout trouvé :

logo dhl nv

 

 

Publicités

Transports en commun : les deux glands

Je suis dans le bus en train de farmer mes matchs de Captain Tsubasa Dream Team pour le dernier challenge en date. Comme je passe déjà trop de temps avec les écouteurs sur les oreilles au boulot pour bloquer le bruit de l’open space, je ne les ai pas mis. Je subis donc la conversation des deux gars installés sur la banquette juste derrière moi, discutant de leur travail, à base apparemment de transactions immobilières. Ca cause « commercial », cad vulgaire à base de « bat les couilles » et de rengorgement de coq de bureau sur les victoires en réunion. Et fort, parce qu’ils se sont installés avec un siège vide entre eux, sans doute atteints d’hypersensibilité gonadique comme le connard moyen.

Ils se moquent aussi de quelqu’un qu’ils connaissent de longue date, en mode « on va construire 3 blocs devant chez lui et lui pourrir la vue, il va rien comprendre ».

Ca gesticule et parle fort, ça joue les divas, les ténors de la bêtise…

Et là, la conversation dévie sur les mangas, car la cible de leurs moqueries en écrit, ce qu’ils trouvent hilarants pour une raison qui m’échappe. Enfin non : vu tout ce qui a précédé, ils semblent très fiers de gagner de l’argent. Ok. Tant mieux pour vous. C’est vrai qu’il vaut mieux être riche et en bonne santé que pauvre et malade, mais… rien dans leur conversation n’indique que leur cible est malheureux de son activité. Ou qu’il n’en vit pas. Il ne fait pas qu’en lire ou en regarder, déjà.

Ca ne les empêche pas de passer un moment à rigoler des mangas de leur jeunesse, Dragon Ball, Nicky Larson… Et Olive et Tom.

anim_mulan_surprised

Ah ben je l’attendais celle-là. Je le prends un peu pour moi, parce que d’où ils sont, il est tout de même probable qu’ils voient l’écran de mon téléphone, où Tsubasa galope depuis 20 minutes, où Mark Landers marque des patates papinesques et autres exploits aisément reconnaissables. Et ce n’est pas la première fois que des individus de ce style commentent bruyamment mon occupation du moment dans les transports en commun (parfois plus directement. C’est dingue ces gens qui ne se sentent exister qu’en essayant de rabaisser les autres).

Et ça déblatère sur le fait que le ballon se transforme en aigle (non, c’est une métaphore visuelle de vitesse, n’exagérons rien), en crêpe tout aplatie, que c’est pas du vrai foot (c’est pas faux : le vrai foot, 95% du temps c’est répétitif et ennuyeux).

anim_captain tsubasa_hyuga tir toho.gif

« Mais en vrai je suis sûr que t’as pas raté un épisode »
« Ouais c’est vrai, ça, Dragon Ball Z… Et Sailor Moon aussi ».

Alors là, j’avoue, petite surprise. Notez bien qu’à la dédicace de Marco Albieri à Mangarake en décembre, il y avait surtout des mecs parmi les gens qui sont allés se faire signer une petite sailor en jupette.

Nonobstant, je reste zen. Parce que vous voyez, non seulement j’ai pris le bus au lieu du métro pour avoir de la connexion pour farmer mes matchs de foot de Japonais en short en rentrant du travail, mais en plus je multitask : *sous* le téléphone, j’ai la Go Plus connectée à Pokemon Go qui me permet en cliquant dessus d’attraper des Pokemons, de tourner des Pokestops et de compter des kilomètres pour incuber mes oeufs.

anim_win pokemon evoli pikachu

Et j’ai aussi un boulot qui me permet de m’acheter le téléphone, la Go Plus, et dont les jeux vidéos me permettent d’évacuer le stress. Notamment celui de supporter la promiscuité avec un prochain dont les conversations me soûlent même quand je n’en suis pas destinataire, parce que je ne peux pas faire autrement que de l’entendre parce qu’ils se croient intéressants.

Et qu’une scolarité à voir mes goûts dénigrés m’a appris que le mieux à faire face à des commentaires de ce genre est de les ignorer, vu que ça se veut provocateur.
*soupir*
Mais ça reste fatigant.

anim_all-you-fuckers_sandra-bullock-2

Transports en commun : on a retrouvé Dédale…

… il travaille pour la RATP/SNCF.

Correspondance des lignes 3/12/13/14/E à Haussmann Saint-Lazare.

Le couloir m’amène à un embranchement : à gauche, des escalators descendent vers les quais 31 et 33 du RER E. A droite, vers les quais 32 et 34. Au centre, un panneau indique les prochains départs. Mais pas l’heure qu’il est suivant la RATP/SNCF. Je tente le coup et descend rapidement les escalators vers le quai 31 dont doit partir le premier. Et le voit partir sous mon nez.

RER_panneau.jpg

Celui du quai 33 part dans 12mn, autant remonter prendre ceux des quais pairs, ils partent plus tôt. Je prends le premier escalator montant. Il m’amène à un autre étage que celui dont je venais. Pour desservir quoi? Mystère. Au lieu de déboucher directement sur des escaliers pour redescendre vers les quais 32 et 34, le trajet pour les rejoindre m’expédie fort loin, si j’en crois les panneaux.

Vu que je ne peux pas redescendre l’escalator, je les suis en pestant contre cet itinéraire qui me paraît bien loin alors que mon but se trouve, à vol de téléporteur, à 50m. En route, une volée de marches sans signalétique m’interpelle : si mon sens de l’orientation et la gueule de ce que ce que je vois du sol en bas de cet escalier ne me trompent pas, ils conduisent au quai que je cherche.

RER_escaliers.jpg

Je descends : j’ai raison, et le prochain train part dans 2 minutes.

Si j’avais suivi les putains de panneaux du putain d’ingénieur de mes fesses qui a chié le plan de circulation officiel, qui me faisait faire un long détour, nul doute que je serais arrivée trop tard pour le prendre, et j’aurais été bonne soit pour attendre 18 mn le prochain, soit pour recommencer à chercher mon chemin dans ce dédale.

Message à l’attention de la RATP/SNCF

Vous voulez inciter les gens à moins prendre la voiture et à être moins agressifs ? Arrêtez donc de leur rendre les transports en commun encore plus insupportables et consommateurs de temps qu’ils ne le sont déjà.

Parce que si je mets la main sur le connard qui a pondu ces plans de circulation, en toute amitié, je le pousse sous la prochaine rame. Pour l’exemple.

anim_I am fire

Harcèlement scolaire et syndrome Dexter

Post-scriptum tardif sur mon article d’il y a 2 ans sur le harcèlement à l’école.

Quand j’étais gamine, environ tous les deux ans quand les classes étaient renouvelées et que donc les groupes changeaient, un ou plusieurs garçons tentaient d’établir leur force en… s’en prenant à la crevette de service d’apparence timide qui n’était pas dans un groupe, à savoir moi.

Parce qu’avec une régularité de métronome, à chaque fois que je me faisais une amie, ses parents déménageaient hors du département au bout de deux ans, voire un an (non, pas à cause de moi, mauvaises langues. Sans doute que je me liais d’amitié avec les filles issues des familles avec un peu de curiosité intellectuelle, qui du coup au bout de quelques années de vie de petite commune préféraient retrouver la civilisation).

Et comme je n’ai pas trop la mentalité de meute, une fois que j’avais une amie, je ne m’en faisais pas forcément d’autres dans la classe. Donc quand ma meilleure amie partait, je me retrouvais seule quelques jours / semaines en début d’année.

daria_leave now

Cad entrée en CE1, entrée en CM1, entrée en 6e, entrée en 4e, entrée en seconde…
Et à chaque fois, tentative d’intimidation / brimade (oui parce que EN PLUS d’être débiles, lâches, bourrins et violents, ils ne sont pas originaux…).

Manque de bol pour eux, je suis réservée, certes, j’ai horreur de la violence et du sport, certes, mais j’ai encore plus horreur qu’on essaie de m’intimider ou de m’emmerder. Et à partir du moment où quelqu’un essaie, il passe pour moi dans la catégorie « déchet ». Cad que si l’occasion se présentait, je pourrais le pousser sous un train sans remords.
Ca n’en arrivait pas là, mais avant même que ça dégénère passé le « je te chope par le col pour te pousser contre un mur » ou « je te pique tes affaires parce que c’est rigolo », je passais en mode berserk : je balançais coups de pied, de poing, et je mordais des doigts.

anim__dexter-I need to stab something

Coup de bol pour moi, ce n’était pas de « vrais » caïds. Juste des petits cons. Ils n’étaient pas armés, ils n’étaient pas très nombreux, et ils étaient cons mais à peu près civilisés. Donc au lieu d’insister, ou d’attendre d’être loin des profs pour me tendre une embuscade à 12 à la sortie et me casser la gueule, ils battaient en retraite, en rigolant nerveusement « Ah ah, c’est trop drôle, la petite elle est nerveuse hein! » devant tout le monde ou entre eux, et ensuite ils me foutaient une paix royale. Je les ignorais, ils m’ignoraient, et on finissait l’année comme ça.

Lire la suite

Perdre son calme pour une paire de lentilles

Le feuilleton de la santé en France

Un jour, j’ai découvert que commander soi-même des lentilles de contact sur un site d’opticien pour se les faire livrer en boutique était (chez ce marchand en tout cas, et à l’époque), deux fois moins cher que les commander en boutique (c’est pas qu’on nous prenne pour des cons, mais un peu quand même. Au passage, la Fnac fait souvent ça aussi. Essayez, c’est assez rigolo. J’ai même entendu un vendeur le suggérer à des clients).

Je le fais, me disant que ça coûtera moins cher à ma mutuelle, et ce n’est pas plus compliqué pour moi. Et là, c’est le drame.

anim_jaws_shark_bite

Je reçois un courrier de la mutuelle au sujet de mes lentilles : pour la première fois en 5 ans qu’ils me remboursent ces mêmes lentilles tous les 6 mois, ils veulent une ordonnance « en cours de validité au moment de l’achat » , celle fournie étant expirée depuis 5 jours au moment de ma commande (je n’avais pas vu que la mienne n’était valable qu’un an alors que j’étais persuadée que c’était deux). Ils demandent aussi une facture faisant figurer :

  • la marque des lentilles (c’est marqué sur celle dont je leur ai transmis le scan, ils sont complètement cons),
  • leur nature (jetables, renouvelables ou traditionnelles – ils n’ont qu’à regarder sur le site du fabricant avec le modèle indiqué sur la facture, ils sont complètement cons, bis. Et puis, ils ne devraient pas avoir deux-trois personnes qui connaissent un peu les produits?)
  • ainsi que la mention « Hors LPP ». (c’est nouveau, ça vient de sortir… Ca veut dire hors prestations remboursées par la Sécu. Comme si, comme le reste, ils n’étaient pas censés avoir la liste et pouvoir le déduire du modèle. C’est vrai que c’est tout à fait pratique de retourner demander une facture avec des mentions spéciales à un vendeur en ligne qui fait des factures standard!).

anim_all-you-fuckers_sandra-bullock-2

Donc il faut que je prenne un rendez-vous chez un ophtalmo à nouveau, pour faire établir une ordonnance en espérant qu’elle soit acceptée à titre rétroactif…
C’est vrai que c’est TOUT A FAIT LOGIQUE d’obliger les gens à payer 50 Euros (tarif minimal d’un ophtalmo à Paris) et à perdre une demi-journée de travail, pour faire des économies de remboursement pour un produit que j’achète régulièrement depuis 10 ans.

Bon ben tant pis pour leur gueule, à ces cons : vu que je suis obligée de poser une demi-journée pour aller payer 50 Eur pour voir un ophtalmo pour me faire rembourser les lentilles, parce que j’ai été assez bête pour ne les acheter que quand j’avais besoin de les renouveler, je vais en profiter pour me faire prescrire un renouvellement de lunettes!

Et bien sûr, le formulaire de contact du site où j’ai commandé mes lentilles (c’est Krys quand même, j’ai pas acheté ça sur un site moldave hein, histoire d’être sûre d’avoir un minimum de SAV et de ne pas me mettre des trucs douteux dans les yeux…) ne fonctionne toujours pas… Comme les x jours où j’ai essayé de l’utiliser quand je ne voyais pas de nouvelles de ma commande…

anim_multityping robot

Après avoir envoyé un long mail poli bien senti à ma mutuelle pour leur mettre le nez dans la connerie de leurs procédures, j’appelle des ophtalmos pour obtenir un rendez-vous.

1er cabinet : « Pas avant décembre, ou l’an prochain ».

2e cabinet : « Ce sera en octobre » (on était en juillet).

3e cabinet : ne répond pas (3 essais).

La France, ce pays sous-développé du système de santé…

EDIT : le vendeur en ligne est plus efficace que la mutuelle : le site ne répondant toujours pas, j’ai bravé ma phobie du téléphone pour appeler le SAV. Et après avoir copieusement moqué ensemble au téléphone l’inanité de la demande des mutueux, il m’a envoyé par mail une facture avec les mentions supplémentaires souhaitées.

EDIT BIS : en réponse à ma missive assassine, la mutuelle s’est fendu d’une réponse m’indiquant qu’à titre exceptionnel, ils acceptaient de prendre en charge le remboursement (d’environ 30 Eur). Heureusement, vu qu’entre-temps, une collègue m’avait signalé que normalement, ils ont un montant qu’ils acceptent de rembourser sans justificatif.

Tout ça pour ça.

Le shame shaming

Ami lecteur/trice/indéterminé, connais-tu le fat shaming? Le slut shaming? Etc…?

Ces concepts venus des USA décrivent l’habitude de vouloir faire honte (to shame) aux gens parce qu’ils sont gros (fat), volages (slut en l’occurrence se traduirait plutôt en français par salope), ou autre trait physique, de caractère ou de comportement que la société oppressante considère comme indésirable.

C’est vrai que les préjugés, c’est irritant.

Il y a quelques années, je regardais les Reines du Shopping sur M6. (Ne faites pas de Reinesdushopping-shaming, c’est pas plus mal qu’autre chose pour reposer les neurones après le travail. Et avant que le concept ne commence à tourner en rond, c’était en outre une des rares émissions où on voyait de la diversité, en taille, en âge, en couleur de peau… et en conseils vestimentaires pour s’habiller autrement que si on fait 1,75 m pour une taille 36 et qu’on travaille dans le marketing ou le journalisme – ce qui, au passage, est un peu la même chose à l’heure actuelle. On n’est pas obligé d’être toujours d’accord avec les diktats de Cristina Cordula, même si je suis plus souvent d’accord avec elle qu’avec les candidates).

always-hats-never-hats-fashion-like-playing-a-game-invented-by-a-5-year-old

Nonobstant, la scène dont je voulais vous entretenir concernait un défi « Ronde, sexy et stylée ». Les 5 candidates étaient donc diversement potelées. L’une d’elle avait opté pour une belle robe fluide, drapée. Elle s’est fait reprocher par une autre que ce n’était pas sexy, car sa contradictrice définissait sexy comme « moulant ». Réponse sèche de l’intéressée : « Parce que pour toi, si je ressemble à un saucisson ça va être sexy? ».

Ses concurrentes l’ont regardées offensée, et celle qui avait dit ça s’est levée pour montrer sa tenue, très courte et très moulante, en demandant si elle avait l’air d’un saucisson.

Rétropédalage maladroit de la candidate pour dire que non elle est très bien, c’est son style, mais qu’elle-même ne se sentirait pas à l’aise comme ça.

Moralité, dans les isoloirs, critiques unanimes que ah la la elle ne doit pas autant assumer ses formes qu’elle le dit, honte sur elle.

anim_eyeroll

La défense de la candidate était certes maladroite et agressive, elle aurait pu mieux argumenter.

Déjà, je partage l’opinion qu’il ne faut pas nécessairement être habillé moulant pour être sexy. Effectivement, l’effet paupiette, je ne trouve pas ça attirant. Il vaut mieux porter des vêtements qui mettent la silhouette en valeur et dans lesquels on se sent sûr de soi.
Et qu’on soit ronde ou maigre ne suffit pas en soi à décrire si du moulant va vous mettre en valeur. Du très moulant sur un sac d’os, ça fait surtout ressortir les os. Du moulant sur du rond, ça va dépendre. Si vous avez une répartition harmonieuse des formes et qu’elles se tiennent, oui. Sinon, c’est pas de bol, et un peu de fluidité ou une coupe adaptée peut corriger ça.

En plus, il faut que le vêtement soit à votre taille. Que ce soit un 38 qui se compresse pour rentrer dans un 34 ou un 52 dans du 48, ça fait forcément saucisson. Et vu que la candidate était non seulement ronde mais aussi grande, il n’est pas garanti qu’elle ait trouvé beaucoup de vêtements à sa taille dans les boutiques choisies par l’émission.

cute ready

Néanmoins, ce qui m’a le plus agacé, c’est qu’on lui reproche que, au motif qu’il faut assumer ses formes, il lui faudrait s’exhiber dans des tenues qui ne sont pas dans son tempérament ou ses goûts (que, d’après ce qu’elle portait, on pouvait aisément évaluer comme assez sobres). Tu n’as pas le droit d’être pudique, ou simplement d’avoir une autre conception de ce qui te met en valeur. Allez hop, double peine.

Du shame-shaming, donc : là où le fat-shaming de la société critique tes bourrelets et veut que tu les haïsses autant qu’elle, tes consoeurs en rondeur te reprochent de ne pas les mettre en avant. Il doit pourtant y avoir des nuances entre se couvrir d’une bâche et s’habiller pour faire le tapin rue Saint-Denis…

Alors c’est sans doute parce qu’elles mêmes ne se sentent pas si bien dans leur peau que ça, si les réserves de la candidate les irritait tant que ça. Ou juste parce que le concept de l’émission consistant à se noter entre elles pour gagner une modique somme à la fin, toutes les critiques sont bonnes pour enfoncer les concurrentes. Mais ça devient franchement n’importe quoi, cette manie de juger tout et son contraire.

adam savage thin shaming

Autre exemple lu sur Twitter : Adam Savage, présentateur de Mythbusters, pose avec Katee Sackhoff, l’actrice qui jouait Starbuck dans le reboot de Battlestar Galactica. Deux commentaires au moins du même genre, « Donnez-lui un sandwich, elle meurt de faim! », et un autre la traitant de cintre sur pattes. Je ne connais pas cette actrice et il est dur sur cette photo de juger de son poids. Aussi j’ai cherché des photos récentes dans Google. … Ben à vue de nez, elle fait du 38. On ne lui voit ni les côtes ni les clavicules, il n’y a vraiment aucun signe de maigreur maladive.

Est-ce que par effet inverse du fat-shaming, on en vient à traiter de squelettes des femmes à la morphologie normale? Ou juste la volonté de se montrer aussi connement arbitraire et agressif que les fat-shamers?

(rappel : la norme, c’est ce qui est défini par une valeur moyenne statistique, ou dans des cas de mesures, un standard établi par décret. Si vous y voyez un jugement de valeur de bien ou de mal, c’est votre projection, pas le sens initial).

courbe de Gauss

La norme, c’est une statistique

6 façons dont Twitter nous casse les burnes

6) « Machin et Bidule ont aimé »

Qu’est-ce que tu veux que ça me foute? S’ils ont vraiment aimé et qu’ils veulent le partager, ils ont le bouton Retweet, ça sert à ça. C’est pas la peine de fournir 2 boutons si c’est pour que tu en fasses la même chose, gros débilos.

5) Pendant votre absence

twitter_kaskouy_2

Le seul qui pourrait éventuellement être utile, quand on est abonné à beaucoup de monde et/ou qu’on n’a pas pu lire son fil pendant longtemps. Sauf que Twitter détermine leur pertinence sur des critères de popularité, et non d’intérêt de ta part. Donc généralement, ce sont des tweets du dernier buzz du moment dont j’avais déjà entendu parler à la machine à café, voire au journal télévisé qui maintenant a sa rubrique « Le hamster qui pète fait le buzz sur Internet », ou autre ânerie sans intérêt.

4) La demande d’informations personnelles

twitter_kaskouy_1

Non merci. Ceux qui doivent savoir, savent. Et je sais très bien que ce que tu veux vraiment, c’est compléter le profil que tu vends à tout un tas de boîtes de publicité.

3) Les tweets sponsorisés

Dont personne n’a, très franchement, rien à carrer, sauf les 69 Community Managers du groupe HSBC dans le monde, et leurs 24 bots de retweet de tout qui cite leur marque.

twitter_kaskouy_3
Bon, je le savais, quand un service est gratuit, le produit c’est l’utilisateur…

2) Personnes que vous pourriez connaître

twitter_vous pourriez connaitre_s

Mais ta gueule, Big Brother! D’abord, c’est rarement le cas des personnes suggérées, dont je ne sais pourquoi ils apparaissent. Je suppose que tu as recyclé l’algorithme anciennement utilisé pour suggérer de nouveaux comptes sous le nom « Vous pourriez aimer ». Ce qui n’était pas le cas non plus. Je suis assez grande pour chercher moi-même qui je veux suivre. Et surtout SI j’ai du temps à consacrer à allonger encore ma TL…

1) Au cas où vous l’auriez manqué

twitter_kaskouy_4
Je ne les aurais pas manqué si tu continuais à faire ce pour quoi je me suis inscrite sur Twitter : m’afficher ce que postent les gens que j’ai choisi de suivre, dans l’ordre chronologique inverse, sans mettre en avant ceux les plus likés (ce qui signifie juste qu’ils sont postés par des gens qui ont plus de followers, pas qu’ils sont plus intéressants dans l’absolu, et encore moins relativement à mes goûts), ceux payés et ceux dont ton algorithme de pompom girl estime qu’ils devraient me plaire, en m’empêchant de garder la main sur ce que je vais voir.

Alors je sais, ton but, c’est que je passe de plus en plus de temps à te consulter. Mais tu sais quoi, espèce de pute-à-clics? Tes méthodes ont exactement l’effet inverse : elles me donnent envie de te chercher un remplaçant, et de virer ou masquer de ma liste de plus en plus de gens, vu que c’est le seul moyen de voir encore ceux que je ne veux pas rater.

P.S. : ton grand frère Facebook a exactement les mêmes défauts. Mais en plus il le planque.

Elections, abstentionnisme et psychologie élémentaire

Hier, j’ai voté, fait mes courses, fait diverses corvées ménagères et joué à Pokemon Go et Sailor Moon. Je vous laisse deviner quelle activité m’a paru la plus dénuée de sens.

J’ai voté et je ne vois pas de quoi me vanter. Vu que j’ai aussi peu de foi en les électeurs que les candidats. Donc sauf si Klaatu débarque et réclame le gouvernement de la planète (quoique personnellement, je préfèrerais le Patricien)… le résultat devait forcément me décevoir.

J’ai voté, en traînant les pieds, pour quelqu’un en qui je ne crois pas vraiment mais ce n’est pas bien grave parce que je savais qu’il ne serait pas au second tour. C’est ce qu’on appelle un vote de protestation.

jeremy-irons-patrician

Jeremy Irons incarnait le Patricien dans The Colour of Magic

Je n’ai quasiment pas suivi les médias hier, parce que je savais qu’ils allaient passer la journée à nous soûler de remplissage, n’ayant ni infos ni le droit de donner celles qu’ils ont. Palme du foutage de gueule à cette émission télé du matin où on nous a doctement expliqué que ça ne servait à rien d’essayer d’avoir des infos par les réseaux sociaux (le fameux hashtag #radioLondres de Twitter), parce que « non mais c’est impossible d’avoir des résultats avant la fermeture des bureaux de vote puisqu’aucun bulletin ne sera ouvert avant », et « les sociétés de sondage se sont engagés à ne réaliser aucun sondage de sortie des urnes ». Les sociétés de sondage opérant pour les médias français, non? Pas sûr que les médias étrangers se soucient des petites bizarreries du CSA.

C’est drôle et pathétique, cette tentative des médias officiels français de tenter de décrédibiliser les réseaux sociaux et les médias étrangers qui auraient des infos avant eux. « Mais euh! C’est à nous de l’annoncer euh! Restez sur nos chaînes à écouter nos experts sortis de la naphtaline vous endormir pendant 3h de bouche-trou et de suppositions dignes du Café du Commerce ».

vetinari_port

Vetinari dessiné par Paul Kidby

Sinon aussi, sur les réseaux sociaux, donc, entre deux « a voté » avec photo de l’enveloppe, de la carte d’électeur, voire du bulletin, il y avait tous les appels morigénateurs à ne pas céder au premier tour à la sirène de l’abstentionnisme, qui est bien sûr faire le lit de la bête immonde machin bidule.

Je ne suis pas abstentionniste, mais je les comprends. Ce ne sont pas eux qui nous ont foutu dans la merde où on est. Ce sont les politiciens que vous voulez qu’on cautionne à nouveau en votant pour eux.

Alors le discours « Si vous ne votez pas, vous n’aurez pas le droit de vous plaindre »? Mais voter blanc, C’EST se plaindre. Le fait que le vote blanc ne soit compté que comme une abstention est uniquement une façon pour ces putains de couillons incompétents en col blanc qui tiennent les partis de nier le plus longtemps possible à quel point ils sont peu légitimes. Si vous votez pour eux, vous pouvez fermer vos mouilles, par contre, ça nous fera des vacances.

anim_kaamelott_charmantpetitmonstre_ca me gonfle.gif

J’ai voté presque à toutes les élections depuis que je suis en âge de le faire, mais il me semble qu’il y en a une où j’ai jeté l’éponge. Ca me faisait trop mal aux fesses de perdre une demi-heure de ma journée à faire la queue pour voter dans un scrutin joué d’avance, alors que même si « mon » candidat était élu, ça m’aurait fait suer presque autant que de voir gagner son concurrent, donné largement en tête.

Et à chaque fois, rétrospectivement, j’ai eu l’impression de l’avoir eu dans l’os. Ou ailleurs.

Au deuxième tour ici, je vais forcément aller voter, mais croyez-moi : ça me fait mal aux fesses. Parce que le socialiste de droite, je le sens mal (ça me fait toujours bizarre quand ils parlent de lui en le présentant comme étant de gauche. Non mais sérieusement).

anim_keanu_matrix_this cant be_fingers

Mais bon, déjà, si le parti qu’il ne faut pas nommer gagne, ce ne sera pas la faute des gens qui n’ont pas voulu choisir entre la peste brune et le choléra en costard. Ce sera dans l’ordre la faute :

  • des politiques traditionnels qui se sont totalement décrédibilisés à force d’être incapables d’empêcher la situation des classes moyennes et pauvres d’empirer année après année (non qu’ils essaient bien fort, remarquez), ET en piochant dans la caisse de façon tellement éhontée qu’ils sont tout étonnés quand des fois ils se font gauler la main dans la boîte à gâteaux.
  • des gens qui votent pour le dit parti, donc.
  • de ceux qui pourraient voter pour l’autre candidat.

Et méfiez-vous avec les discours moralisateurs : à force de gonfler les gens, vous pourriez motiver des abstentionnistes à aller voter pour le parti que vous conspuez… Ce serait ballot(age).

anim_all-you-fuckers_sandra-bullock-2

Technologie : trop de progrès tue le progrès 

Je suis passée de OneNote (l’outil de saisie de notes synchronisé multi-plateforme de Windows) à Google Keep (son équivalent Google et j’espère qu’ils touchent des droits d’auteurs) parce que sur Android, le premier gérait mal le mode hors connexion (alors que sur mon Lumia, ça marchait nickel). Or j’écris surtout dans le métro.
Depuis la dernière mise à jour, Google Keep fait pareil. La plupart du temps, au lieu de me restituer mes textes, il m’affiche un écran blanc, incapable de récupérer les textes quand on est dans les tunnels, synchro aléatoire (cad qu’il perd des paragraphes parce qu’il recharge ce qu’il y a en ligne au lieu de conserver le plus récent saisi hors ligne).
GoogleKeepRien
Alors les développeurs à la con: mobilité, ça veut dire gérer aussi quand il n’y a pas de connexion, bordel de merde!
Oui je sais, ça n’arrange pas les Big Brother qui veulent que tout soit sur le Cloud de mes fesses à la merci du premier bidouilleur venu (coucou Apple), ni de ceux qui affichent des pubs pour rentabiliser leur appli. Mais une appli téléphone qui ne peut marcher QUE connectée ne me sert à rien! Vous vivez dans la pampa ou quoi?
fuck multiple
Idem pour les enregistreurs numériques. Sur les magnétoscopes (les jeunes, demandez à vos parents de vous expliquer le concept), on choisissait l’heure de début et de fin d’enregistrement. Les constructeurs ont ajouté de l’intelligence artificielle censée aider dans la programmation.
Donc déjà, il faut attendre que le bouzin se connecte à l’interweb cloudesque pour récupérer les infos des programmes. Ensuite vous sélectionnez celui que vous voulez. Et naïvement, vous vous dites que c’est bon, parce que bon, c’était déjà assez galère de trouver le menu d’enregistrement dans leur interface « intuitive ».
Je m’en sers rarement, mais je me suis souvenu pourquoi la dernière fois que j’ai essayé : avec son intelligence artificielle qui choisit à ta place les heures de début et de fin d’enregistrement, d’après les programmes communiqués par les chaînes, il s’arrête systématiquement avant la fin. Ben oui, l’ordinateur, ça ne prévoit pas de marge d’erreur. Alors que moi, connaissant l’âme humaine et la télé française, je le sais, qu’il ne faut pas se fier aux horaires…
Anna Wintour anim
A force de déléguer des tâches à l’intelligence artificielle, ils ont perdu la leur, on dirait.

Post-scriptum : GDP, Tokio Hotel et Metallica sont dans un bateau

Un petit post-scriptum à l’attention de ceux qui ont lu mes démêlés d’achat de billet (et ceux qui ont connu les mêmes pour A-ha et d’autres groupes), et à Jean-Stagiaire de Gérard Drouot Productions : la semaine dernière, j’ai commandé des billets à la prévente fans du Worlwired Tour, la prochaine tournée de Metallica. Tu connais Metallica? Un petit groupe de jeunes un peu connu, avec quelques fans.

metallica_tour

C’était la prévente pour une grosse trentaine de dates étalée sur toute l’Europe. Tu sais quoi? Certes, les places en fosse sont parties le temps de cliquer dessus, mais j’ai quand même réussi à avoir des places. En une seule fois. Pas de bug, pas de panier qui se vide tout seul le temps d’arriver au paiement, pas de page qui reste en rade à se charger pendant une heure, pas de places meilleures remises en vente dans la journée parce que toutes les buggées (cad presque toutes) étaient restées coincées dans les tuyaux.

METALLICA, 38 DATES EN MEME TEMPS.

Et toi, tu craches tes tuyaux et tu crashes au moindre concert de Jean Meyrand dans la salle polyvalente de Bidon (233 habitants). Sérieux, achète-toi un serveur ou décide-toi à payer un hébergeur digne de ce nom, ou mieux : change de métier : j’en ai marre de l’amateurisme français.