Lundi mon Tag : Music is my life

Je me suis encore faite dragoniser par June. Elle est maso, je ne vois pas d’autre explication – surtout pour un tag *musical*. A moi. Musical. Non mais lol. Tu veux vraiment encore du Babymetal, du Tokio Hotel et des génériques de dessins animés japonais des années 90, June?

Une chanson pour danser

YMCA des Village People. Ca, Beyonce et Babymetal, ce sont à peu près les 3 seuls types de musiques qui arrive à me faire bouger mon popotin.

Une chanson pleine de douceur

Attends, je cherche. Je n’écoute pas beaucoup de chansons douces. Et il est hors de question que je mette une vidéo d’Henri Salvador. Que je n’aimais déjà pas beaucoup avant d’apprendre ses embrouilles avec Jean-Marie Périer.

Oh allez, un peu d’allemand ne nuit pas :

In die Nacht, Tokio Hotel 

Pour la petite histoire, c’est la vision de ce live acoustique pour Europe 2, la Trabendo Session, qui m’a fait basculer de « C’est trop lolilol ce petit groupe, j’aime bien écouter en MP3 même si je voudrais pas qu’on lise ma playlist » à « … Eh mais en fait ils sont vachement meilleurs que James en live Oo Je devrais peut-être aller les voir pour de vrai ».

En live accoustique, elle met bien les poils.

IfRed Hot Chili Peppers

Eh oui, les Red Hot, ce n’est pas que des guitares qui fonkent et des mecs qui font de la scène en chaussette (pas aux pieds, les chaussettes, d’où le singulier…). C’est aussi ça.

Lire la suite

Publicités

Lundi mon Tag : Thème : Orange

Lorsque Bee Bop m’a taggée sur ce thème, je suis restée perplexe.

Parce que si je dois parler de ce qu’il y a d’orange autour de moi ou que je convoite, ça va être bref : c’est une couleur que je considère presque aussi immettable que le rose pour les vêtements. Et je ne l’aime guère en meubles non plus (vous voyez la tendance vintage revival années 70 avec ses tabourets en plastique Tam Tam? Elle ne passera pas par moi. Je les ai connus, ces fichus tabourets et ces couleurs psychédéliques – même si j’étais gamine, mais comme on était en province, et que contrairement à maintenant, on ne changeait pas ses meubles « pour suivre la mode », ça a duré…).

orange_tabouret tam tam

C’est pep’s, gai, coloré… pas du tout moi. C’est du rouge à qui on aurait ôté l’agressivité et la profondeur.

Je suis donc sauvée de l’article vide par ma récente conversion au Dieu-Renard – vu que dans nos contrées, c’est en orange qu’on représente le petit animal.

orange_fox

Comme ce porte-étiquettes pour valise qui m’accompagne dans mes pérégrinations. Et que, en fait et bizarrement, j’avais acheté avant de découvrir Babymetal. Comme quoi, le renard me montrait déjà la voie. Mais là, le orange se justifie par le fait que c’est pratique pour repérer la valise sur le tapis des bagages à l’aéroport…

orange_fox mask oxybul

J’ai aussi acheté, faute de trouver un masque d’Inari à mon goût qui ne soit pas hors de prix, ce masque pour enfant chez Oxybul (c’était les soldes. Le vendeur m’a demandé si je voulais la carte de fidélité. Comment vous dire… C’est comme les vendeuses de chez Claire’s quand j’achète des boucles d’oreilles « flocon » ou un diadème de princesse pour un déguisement de Reine des Neiges – ou une tiare pour aller visiter l’expo Titanic en tenue inspirée « Années Folles »).

Et je m’étais aussi bricolé mon serre-tête oreilles de renard, dont vous trouverez le Do It Yourself ici :

diy_kitsune_6

Ah, et il y a aussi, éventuellement, mon avatar de phénix signé le Tanuki, mais ne parlons pas de ce qui fâche : ce n’est pas foncièrement du orange, c’est flamme.

phoenix-by-tanuki-for-fanactuel

*se gratte la tête*

*regarde autour*

Bon bon bon…

Ah si! En orange chez moi, il y a aussi le fournisseur d’accès à Internet qui me permet de poster ceci. Comment ça, ça ne compte pas? J’en profite pour vous signaler, si vous êtes chez le concurrent SFR, l’article de Elricou’s expliquant comment SFR « propose » à ses clients une option pré-activée et facturée entre 3 et 5 Eur/mois… Allez donc vérifiez dans vos options pour résilier celle-ci! (sauf si vous avez l’usage des 8 chaînes supplémentaires).

orange_cat

Et les chats. Pas à moi (c’est la tête d’un pensionnaire du Café des Chats). Mais les chats oranges sont sympas – eeeen géééénééééraaaaal. 🎶🎵🎺

Bon. Désolée, Bee Bop! J’ai fait ce que j’ai pu!

Lundi Mon Tag : Le Questionnaire de Marcel Proust

Alors moi, je sors couverte, je prends des parapluies pour éviter les giboulées de lancer fumier, mais rien n’y fait, June m’a encore taggée. Cette fois avec un grand classique :

Le Questionnaire de Marcel Proust.

Et il est LONG, en plus! (comme du Proust, quoi). Bon ben c’est parti…

fjva_barre_pissenlits

Ton principal trait de caractère : indépendante.

La qualité que je désire chez un homme : une tête bien faite. Ce n’est pas une question d’études, c’est un équilibre entre curiosité, raison et morale.

La qualité que je préfère chez une femme : la même chose.

Ce que je préfère chez mes amis : leur enthousiasme à être aussi barrés que moi, et leur tolérance quand nos folies divergent.

Mon principal défaut : La procrastination. (Ça fait combien de temps que June m’a taggée déjà ?…). Et la tendance à me disperser, qui va de pair puisque j’ai toujours 200 projets/idées « en cours » et très peu de finies…

proverbe_binturong

Mon occupation préférée : ça change régulièrement. C’est que quand je suis occupée, pour reprendre l’expression de June « Mon cerveau arrête de faire des bulles dans tous les sens et ça c’est bien ». Comme en plus mon cerveau s’ennuie facilement, il faut lui changer régulièrement le « fond d’écran » qui l’empêche de virer à la névrose. En ce moment, c’est la chasse au Pokemon.

pikachu_ssb4

Mon rêve de bonheur : je vais m’inspirer de June et The Cosmic Sam en changeant la ville et quelques détails : une maison assez proche de Paris pour y retourner quand il s’y passe des trucs, avec un joli bureau et la possibilité de vivre en ne faisant pas grand-chose (non parce que même l’écriture, pour en vivre, ça deviendrait plein de contraintes et donc ce ne serait plus un plaisir). Avec de la place pour des chats. Plein de chats. Des tas et des tas de chats.

happiness is cats

Art by Kangel on Deviant Art and Tumblr

Lire la suite

Lundi mon tag : je suis une fangirl

Il y a des tags, rien qu’à voir le titre, on sait d’avance qu’il va se trouver quelqu’un pour vous le lancer telle une patate chaude, en se marrant comme une baleine. Enfin, mi-dragon mi-baleine, et encore mi-dragon par derrière, j’ai nommé June. En fait, je l’ai vu ailleurs, sur un blog d’une copinaute commune, et j’ai presque commencé à préparer mes réponses tellement j’étais sûre qu’il allait vite me retomber sur la poire. Mais j’avais déjà le précédent à finir. Vivement la fin du printemps, parce que les tags tombent encore plus dru que la pluie et les élections…
Mais bon, celui-là, hein, je ne pouvais pas l’esquiver. C’est parti, donc :

Si tu avais la possibilité de correspondre avec un personnage de roman, lequel choisirais-tu ?

vetinari_port

Vetinari dessiné par Paul Kidby

Le Patricien d’Ankh-Morpork, Havelock Veterini. Même si je pense qu’il se désintéresserait de mes réponses au bout de 3 mots. Mais un bonhomme que Pratchett décrit par « à côté de lui, Machiavel est tout juste bon à tenir une baraque à frites », et qui le démontre tome après tome de son magistral gouvernement d’Ankh-Morpork, archétype à la fois du panier de crabes et de la poubelle sous forme de ville médiévale fantastique…

Tu peux inviter un auteur à l’apéro, de qui s’agit-il ?

JK Rowling. Pas tant pour Harry Potter que parce c’est un des rares auteurs dont je vois parfois des échanges sur réseaux sociaux, et que j’aime bien ce qu’elle dit.
Et parce que Terry Pratchett c’est trop tard.
funny-jk-rowling-twitter-comebacks-20

Si tu devais écrire une fanfiction (une histoire imaginée par un fan, tirée d’un livre déjà existant), de quelle œuvre serait-elle tirée ?

C’est déjà fait (sur les Vampires d’Anne Rice notamment), mais ça date alors ce n’est plus guère d’actualité.
Mais pour une que j’aimerais bien écrire si j’avais le temps et le talent pour être à la hauteur de l’original, j’ai une idée de fanfiction autour d’Ankh-Morpork et de ce qui arriverait à la mort du Patricien. Parce que, comme Sire Terry hélas ne peut pas le faire, ce serait un bon événement pour boucler quelques boucles de divers personnages (Carotte, notamment).

Un de tes livres préféré va être adapté au cinéma (imaginons !), on te propose d’y jouer un rôle, quel personnage choisirais-tu d’interpréter ?

… on va attendre un peu pour que je puisse jouer Mémé Ciredutemps, hein. D’autant qu’elle est censée être grande.
Sinon… je ne vois pas trop.
Il y a bien des personnages que j’aime, ou dont j’aimerais la place (Mara Jade?…), mais je n’ai pas la plastique du rôle.
Mara Jade_MJ-BTEH2

Mara Jade par Carlos Ezquerra

Un de tes livres préféré a été adapté au cinéma (réellement), néanmoins tu n’es pas d’accord avec le choix de l’acteur/actrice pour jouer un des personnages, de quel personnage s’agit-il et quel(le) acteur/actrice verrais-tu à la place ?

Armand dans les deux adaptations des chroniques des vampires d’Anne Rice où il apparaît. Interprété dans l’une par Antonio Banderas (sans doute le seul acteur latin auquel ils ont pensé, alors qu’Armand, même s’il a beaucoup vécu en Italie, est d’origine russe. Et il a les cheveux auburn. Encore eut-il fallu lire plus loin que le tome 1 pour le savoir, ce que de toute évidence le réalisateur n’avait pas fait…) et un type que j’ai oublié. Trop vieux pour incarner un vampire transformé à 17 ans, et trop laid aussi. J’imaginais le River Phoenix période Running on Empty, plutôt. Là au moins, je comprendrais pourquoi il arrive à ne pas se faire trucider 20 fois pour sa façon très particulière de gérer les problèmes de relations séduire tout le monde, même Louis, même Lestat. Enfin non, pas Lestat, vu que Lestat est une midinette qui s’amourache de tout ce qui passe.
armand fail

Une de tes séries préférées est terminée mais tu souhaiterais voire une suite publiée. De quelle série s’agit-il ?

Les Princes d’Ambre. Epopée en 10 tomes sur les conflits shakespeariens et multi-dimensionnels entre les 9 princes d’Ambre, la Ville qui inspire toutes les autres. Ca date énormément, je ne les ai pas relus depuis 10 ou 15 ans, mais je me souviens que j’aurais voulu que Roger Zelazny ait le temps d’écrire sa 3e quinqualogie pour en savoir plus sur la Roue Spectrale de Merlin, trop chou (Spectre, pas Merlin, qui est plutôt casse-pieds. J’aimais bien son père Corwin, par contre, dans le genre anti-héros cynique mais pas tant que ça au fond). Il l’avait planifiée, malheureusement il n’avait pas prévu de partir si tôt… Pour en savoir plus, je vous renvoie à l’article de Papy Blues sur le sujet (c’est là que j’ai trouvé le collage des 10 couvertures de Florence Magnin, qui ne sont pas pour rien dans l’attrait initial exercé par la série à sa parution dans Présence du Futur – parenthèse d’ancêtre).
ambre-10tomes

Voudrais-tu réécrire la fin d’un livre que tu as lu ? Si oui, de quel livre s’agit-il ?

Plein. Mais notamment L’Elégance du Hérisson de Muriel Barbery, qui déjà ne m’a pas plu autant que je l’espérais.
Et je me sens obligée d’y ajouter la même chose en film, avec In the Mood For Love. Ceux qui l’ont vu sauront pourquoi. Rogntudjuu!

Constitue ta famille « livresque » idéale : père, mère, frère et sœur. Choisis bien !

Si je dois en refaire une maintenant, ça risque d’être très Pratchettien encore…
Le père : le commissaire Vimaire post-rencontre avec Dame Sybil. Des principes,  boulot prenant, mais prêt à traverser les mines des nains en pleine crise hallucinogène pour lire à son fils son histoire de 6h du soir. En vrai, j’ai d’ailleurs un peu le même (les tendances alcooliques en moins).
vimes

Le Capitaine (ou commandant?) Vimaire d’Ankh-Morpork

La mère : je dirais bien Esmé Ciredutemps, mais on a en commun l’inaptitude et le manque d’intérêt pour s’occuper d’enfants (et si ça ne vous intéresse pas, franchement, ayez la bonté pour eux de ne pas en faire au lieu d’écouter les couillons qui vous disent que c’est égoïste de ne pas en faire). Hmm… Oh ben pour rester cohérente, je vais choisir Dame Sybil Ramkin, la femme de Vimaire. Son opposé en origines, complètementaire sur bien des points. Mais son égale en caractère, en principe, en justesse de jugement sur les gens.
Le frère : Armand le vampire, mon petit bouchon psychopathe. Sa crise d’adolescence a duré 500 ans, mais il va mieux depuis que je lui ai trouvé un petit ami digne de ce nom (dans les romans il a un goût en hommes déplorable. Nous avons d’ailleurs ça aussi en commun, mais on est plus lucide quand il s’agit des affaires des autres).
La soeur : Elsa, la reine des Neiges. C’est pas une héroïne de film mais OSEF. Sinon je serais tentée de dire Angua, la louve-garou du Guet d’Ankh-Morpork (oui, aussi le Disque-Monde de Terry Pratchett). Badass, sexy sans jouer dessus, avec le côté obscur de rigueur de la famille.
Frozen-Elsa

Pour quelle édition collector dépenserais-tu sans hésiter la moitié de ton salaire ?

? C’est une colle. Je ne fais pas trop attention, j’avoue préférer les livres pour leur contenu, et en général je ne suis pas mécontente du boulot des éditeurs. Et je ne crois pas qu’il existe d’édition collector du Disque-Monde. Ah si tiens. Mais elles ne m’emballent pas. J’aime bien les versions de l’Atalante avec les illustrations originelles de Josh Kirby puis de Paul Kidby.

Nominations :

Par souci de m’économiser des nominations futures à des tags auxquels je mets 6 mois à répondre, je fais l’impasse.

Néanmoins si vous voulez y répondre, je me ferai une joie de lire vos réponses et d’ajouter votre nom ci-dessous.

Lundi mon Tag : Quand j’étais ado…

Les fions tombent drus en ce moment, encore plus que le pollen. Et donc June, la petite blagueuse blogueuse, m’a nommée pour ce tag, qui ma foi change un peu. Mais qui m’a fait sentir mon âge. Parce que mon adolescence, elle commence à se faire distante… Et l’on pourra sentir à quelques indices subtils que en fait, elle ne m’a pas laissé tant de souvenirs impérissables…

1) Étant ado, quelle était ta gourmandise préférée ?

Toutes. Comment ça, il faut choisir ? Ah mais les bonbons, c’est le domaine où je suis le moins casse-c… sélective. Mars (les anciens, hein, pas la version dégueu de maintenant), Carambar, Carensac, Werthers, j’aime presque tout. On va dire Milky Way, tiens. C’est malin, j’ai envie d’en manger maintenant…
milky-way-barre-de-chocolat

2) Étant ado, quelle était la série que tu regardais ?

Toutes. Maintenant j’aurais du mal à en citer une dont je comprendrais pourquoi j’y ai passé autant de temps, vu que c’était l’époque de Parker Lewis ne perd jamais et toutes les autres séries pour ados pas forcément inoubliables. Et des grands classiques genre l’Amour du Risque. Ou Amicalement Vôtre.
Pour parler de 3 en particulier : McGyver (aaah, Richard Dean Anderson), V (culte mais kitsch mais culte), et Manimal parce que j’aurais adoré me transformer en faucon ou en panthère moi aussi.
V_diana

3) Quel était le plat que tu mangeais le plus à la cantine ?

Je ne mangeais pas à la cantine (sauf 1 an au primaire dont j’ai gardé pour unique souvenir la connasse de surveillante qui a insisté pour que je mange du fromage). J’ai passé le plus clair de ma jeunesse dans des villes assez grandes pour avoir des collèges/lycées et assez petites pour que je puisse y aller à pied en un quart d’heure. Je ne me souviens d’ailleurs pas du tout de ce que je mangeais le midi… restes? Sandwich maison?

4) Quel était ton style vestimentaire ?

Je copie June : Approximatif ? Ça compte comme réponse ?
Normcore « rien à foutre de la mode » : jean, baskets, pull ou t-shirt.
J’ai arrêté de porter des jupes à l’entrée au collège, on ne peut pas crapahuter avec comme on veut passé un certain âge, ni s’asseoir autrement que de façon compassée et féminine. C’est curieux, la conception socialement acceptée de la féminité, c’est quand même essentiellement des contraintes… Bref.
De toute façon, c’était un collège de province profonde avant qu’Internet n’ait transformé toutes les ados en fans de blogueuses mode, donc on était tous habillés comme des sacs (et chaudement et de façon pratique, surtout : c’était à la montagne). Et heureux de l’être. Bien plus tard, une copine parisienne de mon âge m’a dit « Tu te souviens de l’époque où on portait toutes des foulards dans les cheveux, des leggings et le pull sur l’épaule façon Flashdance? », et là j’ai réalisé que… non, je ne crois pas que ces modes aient pris dans mon collège. Ou alors je l’ai oublié.
beverly hills_mode.jpg

En même temps, même la jeunesse dorée des séries télé s’habillait comme ça.

Image trouvée dans cet intéressant article avec lequel je suis globalement d’accord.

On notera aussi qu’à l’époque, les ados qui passaient à la télé avaient le droit de faire du 38. Voire même du 40. (et la plupart avaient l’âge d’être à la Fac voire d’être agrégés, sur la photo, mais bon…)

5) As-tu été punie au collège où tu étais ?

Individuellement, non. Ma rébellion se manifestait autrement qu’en testant le système scolaire, je n’ai eu ni prof ni surveillant justifiant de mettre le dawa.
Au pire, il y a une prof de français parano qui m’a séparé de ma meilleure amie parce qu’on discutait en cours et qu’elle pensait qu’on se moquait d’elle. Ensemble, non, on avait des sujets de conversations plus passionnants. Une fois séparées et placées à côté de filles quasi inconnues à qui on n’avait rien d’autre à dire que de se plaindre de sa connerie et de sa parano… si.

6) Si tu avais des posters ou affiches dans ta chambre, lesquels étaient ils ?

Essentiellement des posters de A-ha, derrière lesquels on ne voyait plus le papier peint au bout d’un moment  (c’était le but, du reste).
gauss_aha
Avant d’en avoir assez pour ça, ils se sont partagé les murs avec Madonna, Mylène Farmer et Michael Jackson.

7) De quel groupe étais-tu fan ?

A-ha. Je vous en aurais bien fait une tartine, mais ça, c’était avant.
miki-chan buh

8) Quelle boisson buvais-tu le plus souvent aux fêtes organisées ?

Les quoi? Je ne devais pas être invitée. Ni tentée. Et vu ce que je vous ai raconté de mon peu de goût pour l’alcool, la boisson « de fête », c’était le coca les jours de grande chaleur.

9) Où te regroupais tu avec tes copines le samedi après midi ?

Chez l’une ou chez l’autre. Je ne suis pas très « bande », j’ai quasiment toujours eu une copine principale à la fois et guère fréquenté le reste de la classe. Pas de chance : généralement au bout d’un ou deux, ses parents changeaient de région et je devais m’en trouver une autre. Et en général, celles que je trouvais étaient aussi peu portées que moi sur les activités de grand air.

10) Quelle activité extrascolaire faisais-tu ?

Aucune. On ne m’y a pas poussé, je n’ai pas demandé. Je détestais le sport et les activités collectives, alors bon…

11) Comment faisaient les garçons pour aborder les filles ?

Pareil que toutes les autres blogueuses qui ont répondu :  « Y a mon copain, il veut sortir avec toi. « 

12) Quelle émission TV (jeu télévisés) regardais tu le soir à la maison avec tes parents ?

Les Jeux de 20h, 100 Francs dans le nourrain, tout ça.
Jacques-Capelovici-le-fameux-Maitre-Capello
Euh, attendez, en voyant les images et la date, je n’étais pas ado, j’étais enfant. Alors ado… En fait je crois que quand j’ai atteint cet âge, 1) les jeux télé du prime time devenaient un peu trop crétins et 2) Canal + était né. Du coup, pendant longtemps le prime on regardait Canal – à  l’époque où d’une part ce n’était pas devenu une auto-parodie prétentieuse, et ou d’autre part, on avait bien besoin d’un peu de parisianisme, vu qu’on était des citadins paumés dans un océan de province profonde, en manque de stimulation intellectuelle.

13) Quelle étaient les règles strictes de ton lycée ?

Euh… Sachant que s’il était interdit de fumer, les surveillants clopaient avec les élèves au fond du préau hors de vue des profs… ça vous donne une idée.
anim_river blows smoke

14) Raconte nous une anecdote croustillante ou une honte que tu aies vécu pendant ton adolescence.

 Être choisie par le prof de dessin en 6e pour monter sur la table afin qu’il explique les proportions standard du corps humain pour les rudiments de l’anatomie : la tête fait un septième de la hauteur, le bras allongé arrive au milieu de la cuisse, le visage à peu près la longueur de la main, etc. Heureusement, c’était basique et habillé. Mais pour une ado méga-timide en plein début de puberté, voilà l’affiche.
Ah, et le prof d’histoire géo qui un jour en plein cours m’a comparé à une huître, parce que je me renfermais facilement. Et qu’on pouvait lire mes pensées dans mes yeux. Pour voir, j’ai pensé à l’écorcher vif, je ne crois pas qu’il ait lu le détail, il n’a pas fui en courant. C’est dommage, je l’aimais bien, avant ça. Ca doit être peu après, donc, que, alors qu’il nous parlait de la Révolution Russe, « … la religion, l’opium du peuple, comme disait Lénine », j’ai commenté distinctement « Mais il faisait des phrases, lui ». Oui, je suis une huître avec option lance-flammes.
anim_I am fire

Lundi mon tag : Liebster Awards 2017 bis (5e épisode)

June, étant aussi mauvaise joueuse que moi, n’a pas hésité à me renvoyer mon Liebster dans la moule à coup de batte… Bon je ne vous la refais pas, les onze faits sur moi gnagna plus d’idée depuis longtemps. Ah, si, un, qui m’est revenu en croisant Joe Dante à la Cinémathèque :
Il m’arrive de fredonner le chant du Mogwai. Sans raison particulière, j’aime bien, c’est tout. Make of that what you will.
Pour les questions, June m’a piqué les miennes et en a rajouté pour arriver aux 11 règlementaires (parce que moi et les règles, hein… On n’est pas là pour se faire emmerder, on est là pour bloguer et se marrer – à peu près d’après (C) Boris Vian, chanté par Coluche)
Ta réaction face à cette merveilleuse nomination ? Non ne remercie pas  !
anim_johnny blaze passes spirit of vengeance to robbie
Décris le(s) thème(s) de ton blog en 5 mots maximum (pas techniquement une question, ok)
Fandom, humour, culture et confiture.
C’est facile, j’avais pensé la question par rapport à mon dilemme pour décrire le mien sur Facebook.
Ton blog a-t-il un objectif autre qu’être un hobby? Et si oui lequel?
Initialement, c’était pour faire la promotion de mon projet de livre sur les fandoms, partant du constat qu’à l’heure actuelle, comme les maisons de disques, les maisons d’édition publient plus facilement les gens qui ont déjà un public.
Ce projet-là n’a pas trouvé preneur, mais je ne désespère pas de transformer certains textes d’ici en objet publié, un jour.
Inversement, certaines séries d’articles sur le fandom, comme celle sur la figure du fan au cinéma ou la série de portraits du vendredi, sont des recyclages du livre. Quitte à avoir passé des mois à l’écrire, hein…

Lire la suite

Lundi mon tag : Liebster Awards 2017 (4e épisode)

 Céline et Natacha du blog Loufoxinlove m’ont taggée pour un 4e Liebster Awards, dit « Le Boomerang ». Les trois précédents sont ici :
Comme au 4e, je manque d’inspiration pour citer 11 faits sur mois, je passe directement aux réponses à leurs questions.

Mes réponses

Si ton blog était un livre lequel serait-il ?

Un recueil de nouvelles. Genre Anthologie de Présence du Futur. Ou l’Almanach Vermot. Parce que d’une part, j’ai du mal à faire preuve de constance dans mes centres d’intérêt, et d’autre part, je m’intéresse à beaucoup de sujets en même temps.

Si ton blog était un média lequel serait-il ?

Entrée Libre version Laurent Weil.

Si ton blog était un film lequel serait-il ?

Sacré Graal des Monty Python. Que je ne considère pas comme un chef d’oeuvre, sinon je n’oserais pas, mais qui a quand même plusieurs scènes cultes bien allumées. Et le côté patchwork d’influences.
anim holy grail monty python

Si ton blog était une musique laquelle serait-elle ?

Megitsune des Babymetal. Un mélange bizarre d’influences diverses, qui a priori n’ont rien en commun, et qui pourtant se nourrissent les unes les autres, pour un résultat original et réjouissant – et que j’aimerais aussi addictif que leur musique…

Si ton blog était un monument lequel serait-il ?

Le Petit Palais. Juste parce que je l’adore.
petit-palais-wilde-1

Si ton blog était un endroit lequel serait-il ?

Cologne, ville d’histoire, de musées, de mélange de cultures bien vivantes (avec le plus grand salon de jeux vidéos européens et un festival de film fantastique, entre autres), et de gâteaux.
Fontaine d'Eau de Cologne 4711 rue  Glockengasse

Lire la suite

Lundi Mon Tag : Autumn Book Tag

Tiens, encore un tag de June… (alors oui : je les case quand je peux. Du coup on n’est plus vraiment en automne. Encore un peu et je le postais à l’automne d’après. De toute façon, c’était ça ou rompre la trêve des confiseurs…)

TROUVEZ UNE COUVERTURE QUI VOUS FAIT PENSER À L’AUTOMNE.
dragonlance_automneDragons d’un crépuscule d’automne, de Weis et Hickman
Punaise, je n’avais pourtant pas repensé à Dragonlance depuis bien longtemps (enfin, depuis que j’avais posté cet article de blagues vieilles de 15 ans au bas mot…), mais autant pour certaines choses j’ai une imagination débridée, autant pour d’autres, je suis bassement littérale. Et c’est le seul qui m’est venu en tête.
Les 4 tomes principaux de cette série d’heroic fantasy inspirée d’un jeu de rôles, et qui en a inspiré un autre, avaient chacun le nom d’une saison. Pas forcément de rapport avec l’histoire, plutôt avec l’ambiance générale, si je me souviens.

UN LIVRE PARFAIT POUR LIRE AU COIN DU FEU.

unadulterated-cat-pratchett

The Unadulterated Cat, Terry Pratchett.
Parmi les oeuvres les moins connues de Sir Terry, il y a ce petit volume où, en amoureux des chats, il décrypte leurs travers avec l’humour qu’on luit connaît. Ce n’est pas son meilleur travail, mais comme feel-good lecture, des chats par Pratchett… voilà quoi.

UN LIVRE QUE TU UTILISERAIS POUR ALLUMER LE FEU.

the-vampire-armand

The Vampire Armand, d’Anne Rice.

Là encore, je ne l’ai pas relu depuis longtemps (jamais relu du tout, en fait, depuis sa sortie). Mais je me souviens encore distinctement comment, en le finissant, alors que je suis contre la destruction des choses écrites, j’estimais qu’il faudrait n’en garder que 30 pages et arracher tout le reste pour le jeter au feu. C’est l’un des romans qu’a écrit Anne Rice pour expliquer le background  (la « origin story », si c’était des super-héros ) des personnages de sa saga Entretien avec un Vampire. Problème : cet opus ressemble plutôt à une mauvaise fan-fiction vaguement érotique, dont les relations sont  essentiellement de consentement douteux, de surcroît impliquant un mineur (Armand, alias Amadeo, alias Andrei, étant enlevé enfant à sa famille). Si c’était raconté comme un témoignage façon Syndrome de Stockholm, ça aurait pu être intéressant. Mais là, la relation entre Armand et son « initiateur », Marius, vampire de 1500 ans (soit 100 fois plus qu’Armand au moment où il l’achète dans un bordel après qu’il ait été enlevé de sa Russie natale) est présentée comme une grande histoire d’amour. Excusez-moi, j’ai un peu de vomi qui remonte rien que d’en reparler… Et la plupart de ses couillonnes de lectrices en parlaient de la même façon! Ah croyez-moi, E.L. James n’a décidément rien inventé avec ses 50 nuances de daube! (accessoirement, Armand, c’est mon personnage préféré des Chroniques des Vampires. Donc le premier qui y touche se prend un pieu dans la margoulette. Le dernier aussi. Capisce?)

UNE COUVERTURE AVEC DU BRUN COMME COULEUR PRINCIPALE OU DES FEUILLES SUR LA COUVERTURE.
Je n’en sais rien, j’écris ça dans le métro histoire de faire du stock parce que je n’ai plus le temps de bloguer comme je voudrais. Alors je n’ai pas ma bibliothèque sous le coude.

COMME QUAND VOUS GUÉRISSEZ APRÈS UNE LONGUE PÉRIODE PENDANT LAQUELLE VOUS AVEZ ÉTÉ ENRHUMÉ, UN LIVRE QUE VOUS ÉTIEZ CONTENT D’AVOIR FINI.
Je lutte encore avec, le roman Actors Anonymous de James Franco. Oui, l’acteur. C’est un roman, pas une autobiographie (quoique). Il faudra que je fasse un article dessus. Si je le finis. Et que je trouve le temps.

franco-actors-anonymous_

UN FILM QUE VOUS AIMEZ REGARDER ENCORE ET ENCORE QUAND LE FROID REVIENT S’INSTALLER.
Un jour sans fin. Bill Murray, Andie McDowell, scénario et réalisation de Harold Ramis. En plus ça se passe en hiver sous la neige.

groundhog_day

QUELLE SÉRIE DE LIVRES AIMERIEZ-VOUS LIRE CET AUTOMNE ?
Ah ah ah…
J’aimerais déjà bien avoir le temps de finir UN livre, mais entre un boulot à plein temps et le mal de dos associé au fait de bosser sur un ordinateur ET d’essayer d’y tenir un blog sans être envahie de tags, quand je ne suis pas au taf, j’essaie de rester debout et de m’activer (et pour ça, PokemonGo est une bonne motivation).

UN LIVRE QUI VOUS FAIT VOYAGER.
Ben tous ceux que je choisis de lire, c’est un peu le principe des livres, non?
Je ne vais pas lire un livre sur le quotidien d’une consultante informatique qui fait des PowerPoint en mode Agile à longueur de journée, sinon il y aura  un incident voyageur de plus sur ma ligne… Elle est con cette question.

Voilà. J’en profite pour signaler, en suite à la réponse de l’avant-dernière question, qu’il est inutile de me tagger sur d’autres tags de lecteurs : primo je n’ai pas le temps de lire les quelques livres que j’achète encore, secundo ça m’agace de me rappeler que je n’ai pas le temps (même si une autre raison de ne plus lire autant est le manque de motivation parce que peu arrivent à me captiver), et je n’ai vraiment pas besoin de ça pour me mettre de mauvaise humeur, et tertio je n’ai pas non plus le temps d’écrire tous les articles que je veux écrire.

Du coup soyez soulagés, je ne taggerai personne ici non plus. Mais si le tag vous inspire, n’hésitez pas à le piquer.

Lundi Mon Tag : Tag de fin d’année 2016

Le Pingouin Vert m’a taggée sur ce tag de fin d’année, et pour être sûre que je ne passerai pas à côté, June en a remis une couche.

Selon vous quelle est la personnalité de l’année 2016 ?

Pikachu.

Quoi, c’est mon tag ou c’est pas mon tag? Les vrais gens, c’est très surfait, et quand en plus ils sont célèbres, il y a d’autant plus de chances qu’ils soient nettement moins bien en réalité qu’ils ne nous sont vendus.
Et je n’ai pas revu Kianou cette année.
Alors c’est Pika ou Suzuka. (j’y reviens).

En plus, pour de vrai, il a permis à des tas de gens différents d’avoir le même passe-temps (même si je me serais passée de la haute teneur en kikoolol tendance concours-de-celui-qui-pisse-le-plus-loin parmi les dresseurs). Et il m’a donné un objectif pour continuer à sortir et éviter de rester assise devant mon ordi, chose qui nuit à mon dos…

pikachu_ssb4

Quelle personnalité n’avez vous plus envie de revoir en 2017 ?
Tous les hommes politiques français (et les femmes aussi). Impossible de n’en citer qu’un, j’ai envie de dissoudre (dans l’acide) tous ceux qui passent à la télé…

Quelle a été votre plus grosse déception artistique de l’année (Livres,films, musique, etc) ?
Le groupe A-ha, qui aurait mieux fait de rester à la retraite. Je vous renvoie aux articles où j’ai explicité mon mécontentement.

Quelle a été votre bonne surprise artistique de l’année 2016 ?

Babymetal.

Qui m’avait fait belle impression en DVD, l’a confirmée en concert à New York et en festival au Download Festival, et m’a donné une bonne excuse pour aller voir les Red Hot Chili Peppers. Moi qui avait grand besoin, avec l’actualité désolante de 2015 et 2016, d’un truc fun qui me donne de l’énergie, alors que mes fandoms en cours ne le faisaient plus guère… je ne pouvais pas trouver plus péchu, joyeux et communicatif que des adolescentes en jupette invitant à manger du chocolat sur une musique metal qui rend mollasson tout ce que j’écoutais avant.
(PS : Suzuka, citée plus haut, est la chanteuse lead du groupe)

babymetal_paris_12

Back on stage

Une chose que vous n’auriez jamais voulu voir en 2016 ?
J’ai pensé à l’attentat de Nice du 14 juillet en lisant ce tag, et avant que je le rédige, il y a eu Berlin… qui ne sont déjà que des lignes supplémentaires dans une liste trop longue. Alors c’est raté.

Le nombre de livres/films lus/vus en 2016 ?
Pas compté, pas beaucoup, j’avais d’autres priorités. Comme Lady So, j’ai un peu de mal à trouver autant d’intérêt qu’avant aux fictions.

La série TV de l’année ?
Je ne crois pas en avoir suivi une seule cette année.

La chanson de l’année ?
Road of Resistance de Babymetal. Fait beaucoup de bien à ma santé mentale (qui en a bien besoin).

Vos bonnes résolutions pour 2017 ?
Y a des jours, faut pas me faire chier, et y a des jours tous les jours !
C’est plus une maxime qu’une bonne résolution, certes.

Un mot pour l’année 2017 ?
Apocalypse.

Freaky Friday : Music Shuffle Tag

June (dois-je encore la présenter?) m’a taggée dans son Freaky Friday shuffle tag. Et c’est vrai que vus mes goûts musicaux, ça peut être freaky.

Voici les règles:

  • Ouvrez votre application de lecture de musique préférée;
  • Mettez-la en mode « Lecture aléatoire »;
  • Citez les quinze première chansons de cette sélection.

Je n’écoute plus que rarement de musique sur mon ordi, jamais sur iTunes que je hais (je ne l’ai installé que parce que c’était nécessaire pour acheter l’album Humanoid de Tokio Hotel à une époque où la pré-commande par iTunes permettait aussi d’avoir accès à une pré-commande des billets de concerts). Donc ce sera le shuffle de mon baladeur, plus réduit dans sa liste. D’autant que je ne l’ai pas encore rempli jusqu’à la gueule de ses 32 (ou 64?) Go. Il y a pas loin de 900 morceaux quand même.

1. Red Hot Chili Peppers – Californication
Oui, alors ça peut paraître surprenant, mais j’ai découvert les RHCP grâce à River Phoenix, et j’ai assez aimé pour suivre leur carrière sur 3 albums (de One Hot Minute à Californication) avant de décrocher un peu. J’ai récemment remis sur mon baladeur les CDs que j’avais, ainsi que le nouveau qui vient de sortir. Ça n’a pas vieilli.

2. Bandmaid – Order
Non, ce n’est pas Babymetal. C’est un groupe de rock japonais, des filles mais pas des idols, qui jouent de leurs instruments. Elles ont récemment joué à Paris, et j’avais acheté l’album en MP3 dans l’idée d’aller les voir. Mais finalement je n’ai pas eu la foi. C’est pas mal, j’aime bien, ça me rappelle les BO de City Hunter, mais ce n’est pas aussi distinctif ni addictif que BM, trouve-je.

3. Placebo – Exit Wounds
Ah oui, j’ai eu ma période Placebo, aussi. Enfin, c’est moins une période de fanitude acharnée qu’un intérêt diffus et par épisodes. Je les ai (pas très bien) vus à Bercy en 2007 pour un concert pas très mémorable. Par contre, leur retour avec nouveau batteur pour Battle of the Sun à l’Olympia était top. Le Zénith et le Bercy suivant revenaient au « bien, mais un peu blasé » (Molko, pas moi).

4. Silbermond – Nichts Passiert
Parce qu’il n’y a pas que Tokio Hotel comme groupe allemand… comme Bandmaid, j’avais écouté leur musique pour décider si j’irais les voir en concert lors de leur venue à Paris. Mais là, j’y étais allée. C’est de la pop rock de bonne facture, plus rock en live. Je continue à bien aimer, j’avais d’ailleurs acheté l’album dont est tirée cette chanson bien après le concert, à l’occasion d’un énième voyage en Allemagne.

Lire la suite