Babymetal in Utrecht (+Dream State)

Last week, Babymetal was touring in Europe again after a too long hiatus.

So after my New York experience and the Download Festival France near Paris in 2016, followed by their opening number for the Red Hot Chili Peppers in Birmingham (two nights in a row) in december of the same year, and the shows in Osaka in october 2017 (no picture), I went to Utrecht to see their two shows there. After all, Utrecht is becoming a lucky place for me.

The best way to enjoy a show is to see it twice : once in the pit near the front row, and once from a balcony. Utrecht turned out perfect for this, thanks to the VIP passes on the first day.

Things you live from the second row central :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

– being told « beware » and hold the eclipse-adorned curtain as the roadies bind it to the rigging system

– wondering if it’s Su-Metal standing in front of you for the opening, under the mask (hard to say with the make-up and without seeing the ears)

– seeing the Kami’s faces under the hoods before they take them off

– marvel at Su-Metal commanding moves

– laugh when Moametal pulls her tongue out

– and when Moa makes a face at Su when they exchange places during Road of Resistance

– admire the amazing details of the costumes

– being pushed around when the crowd moshes

– hearing the crowd sing along most of Akatsuki and Megitsune 

– being head kicked by slammers who can’t hold their feet

– see Moa give back a smile to fan C1 at the front row and see him gush

– steal pics with a mere smartphone with ok results because you don’t even need to zoom

– feeling like you’re going through a washing machine cycle, ending up sore (sore sore sore sore!) and drenched.

Things you live from the balcony :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

– start the show a bit rested because you sat during the queue and before it started

– you can actually read the text from the opening on the curtain

– appreciate the choregraphy ensemble

– hear the music better

– jump and dance around without being moshed

Changes happened since the 2017 shows :
– The Kami band (backup musicians) now has proper costumes (since the Hiroshima shows in December), instead of the ragged white ghost-like robes.
– Yui was not there, and nobody knows if it’s only part of the new lore about the Chosen Seven not all appearing at the same time, or some other reason. Instead, the stage is occupied by two female dancers with costumes similar to Moametal, but without microphone. Her absence was still blatant in GJ! (normally performed by Yui and Moa, and there only by Moa with the dancers) and in Gimme Chocolate since they used to alternate, while Moa has to sing and dance both parts.
– the ladies (they’re no longer little girls, as Moa and Yui both turned 18 and graduated from high school) have new costumes too. No more red, no more frills, no more pigtails : all in black leather-like with gold linings, and head-dresses, making them look more like warriors of the Dark Side of the Metal Resistance. The new dancers choreography also look more martial.
– the new songs each have a different flair. Distortion (released as a single) is very fast metal with no backup singing, few singing actually. The one dubbed Elevator Girl by the fans is more idol pop-ish and very catchy. Tattoo, a Su-Metal solo, is more usual Japanese metal rock.

Opening band : Dream State

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Both days, Babymetal was preceded by UK band Dream State. They play progressive metal rock and are fronted by a vocalist who more than compensates her short size (I’m the same so hey!) with energy and a great voice. She even dared to surf on the crowd even though most people weren’t there for them (though on the first day, a girl at the barrier seemed to know their songs and to really be into them). They received a positive welcome from the audience.

I think they had some aftershows for fans, but I didn’t hear when or where.

Definitely worth checking their music and their shows if they play near you!

Publicités

Only the Fox God knows news – Mai 2018

Nouvelle chanson, nouveau clip

Lundi, la chaîne officielle sur Youtube du groupe Babymetal nous a balancé sans guère prévenir (à part via des images cryptiques sur Instagram) une nouvelle chanson avec un clip dantesque, Distorsion :

Alors ce n’est pas très clair. Il y a effectivement 7 créatures aux masques et costumes fantasmagoriques (on dirait qu’ils ont dévalisé le musée Galliera et celui du quai Branly), dotés de super-pouvoirs, affrontent de gigantesques monstres de pierre dans un décor post-apocalyptique (Neo-Tokyo?), sous une éclipse sanguinolente.

Le tout avec un son qui vire par moments au thrash metal. On entend encore Su-Metal, mais pas Moa et Yui. Ben alors? Bon, on s’y fait finalement peu à peu… Mais c’est destroy. Ca va être bizarre, la tournée qui s’annonce, si elle est dans ce style… Et où sont les petites?! (bon elles ont a priori eu leur bac, certes, donc elles ne sont plus si petites et elles étaient occupées. Mais rassurez-nous, les Babymetal sont bien encore 3?)

Nouveau line-up?

On n’a pas été franchement rassurés sur ce point avec, hier, à Kansas City, le premier concert de la tournée mondiale (enfin, cinq-sixpaysales…) de Babymetal. En effet, s’ils ont bien trouvé un remplaçant pour Mikio Fujioka, le guitariste décédé en janvier, Yuimetal n’était pas sur scène. Et contrairement aux concerts d’Hiroshima en décembre dernier où elle a été annoncée malade le matin même et où clairement, d’après la mise en scène, ce n’était pas prévu, ici cela semblait intentionnel : en effet, il y avait deux danseuses non identifiées derrière Su-Metal, les 3 nouvelles chansons sont des solos de Su-Metal, et Moametal a changé de coupe, abandonnant les couettes enfantines pour une queue de cheval comme Su.

Je mentirais en disant que ce type de manoeuvre typiquement idol et sans communication me réjouit… D’autant qu’avec la totale absence d’explication sur le sujet, on ne sait pas si le line-up d’hier soir sera celui de toute la tournée. En tout cas, clairement, les 7 « Chosen one » annoncés dans la prophétie du mois dernier ne sont pas les Kamis. Les deux nouvelles danseuses doivent en faire partie. Mais quid du reste?

Goodies renard

L’objet vulpomorphe du mois, c’est ce culbuto renard de la marque Kid O, découvert à la boutique du Palais de Tokyo :

renard culbuto.jpg

Qui m’inspire à peu près la même perplexité que les décisions du management d’Amuse et leur comm’…

Only the Fox God knows news – avril

World tour 2018

Je me rends compte qu’à part en passant dans les petits bonheurs, je n’ai pas dit que Babymetal avait annoncé sa tournée 2018. Certes il y a moins de dates que l’an dernier, mais ce sont des concerts solos et non des premières parties. A priori, l’absence de concerts avant mai s’explique par le fait que les deux benjamines, Yui et Moa, passent l’équivalent de leur bac en ce moment (ou c’est peut-être déjà fait : l’année scolaire commence en avril au Japon). Et que comme on ne badine pas avec l’éducation au Japon, les révisions l’emportent sur la carrière musicale.

Babymetal_worldtour_2018

Nouveauté dans les dates annoncées : il y aura une première partie! Je m’en serais passée, à dire vrai. Enfin j’ai écouté un titre de Dream State, je n’ai rien contre, mais à de rares exceptions près, j’ai besoin de déjà connaître les titres pour ressentir autre chose à un concert que « … c’est bruyant quand même », donc… Je subodore qu’on n’y a échappé jusqu’ici qu’en raison du jeune âge des filles, et des législations sur les horaires de travail des mineurs. Au demeurant, c’était sans doute pour la même raison qu’on avait rarement des premières parties aux concerts de Tokio Hotel, et pour ne rien vous cacher, ça m’arrangeait plutôt.

Par ailleurs, on a eu droit à une vidéo officielle qui nous annonce le 7e épisode de la Metal Resistance.

Il reprend la prophétie du Chosen One (Su-Metal? Babymetal en entier? Koba-Metal qui a pris le melon) qui est la lumière qui nous guidera à travers la musique vers la lumière. Suit une partie encore plus cryptique sur la partie « lumineuse » des 3 esprits qu’on connaît déjà, et l’arrivée de 7 esprits « sombres » pour une nouvelle ère. On se pose moult questions dans le fandom, est-ce que Babymetal va faire comme AKB48 (ultra-célèbre groupe d’idols) et se doter d’un groupe spin-off de 7 autres chanteuses issues elles aussi de Sakura Gakuin? Ou bien est-ce que le groupe titre va s’agrandir pour passer de 3 à 7 chanteuses? Est-ce qu’on compte les 4 Kamis dans le lot?

Bref, on n’en sait rien, j’ai envie de dire qu’on verra bien en juin…

Goodies renard

fox_carnet bamble wood WH Smith.jpg

La librairie anglaise à Paris WH Smith distribue (au sens de « vend », hein, ce n’est pas cadeau) ces choupinous carnets à motif renard, un motif évidemment très apprécié en Angleterre, terre de chasse à courre. Oui c’est un peu paradoxal…

Only the Fox God Knows news (4) : on connaît l’objet The One 2018

Only the Fox God Knows News, c’est un rendez-vous (presque) mensuel pour parler de l’actu et des projets de Babymetal, et, comme on est un peu en manque, du merchandising à l’effigie du renard sans lien avec Babymetal.

Février 2018

En dehors de quelques festivals, pas beaucoup d’annonces sur le programme officiel de 2018 de nos métalleuses en jupette pour l’instant.
Il est vrai que l’essentiel de la communication du mois de janvier a concerné le décès accidentel du « petit Kami » Mikio Fujioka, et les divers hommages émouvants de ceux qui l’ont côtoyé, dont de longues évocations de ses collègues du Kami Band, et de petits tweets de Chad Smith et d’autres. Pas de quoi se réjouir.

bm_mikio fujioka_trick disk

A ce propos, pour soutenir sa veuve indirectement, plusieurs solutions :
– le EP du Kari Band, le groupe constitué de 3 membres du Kami Band, disponible sur iTunes.
– ‎son album « Trick Disk » va également faire l’objet d’une réédition qu’on peut commander sur CDJapan. Il est aussi sur iTunes.

Pour une fois qu’on peut acheter des trucs officiels relatifs à Babymetal (même si de loin) sans enrichir les escrocs d’UPS…

En parlant d’eux, une annonce officielle est quand même tombée le 31 janvier, sous forme d’un email envoyé aux The One et repris en tweet.

Je vous livre une partie de la traduction de Google, étant toujours incapable de lire le japonais moi-même :

Lire la suite

R.I.P. Mikio Fujioka, guitariste de Babymetal, aka le « petit dieu » du Kami Band

Je change la programmation du blog pour laisser la place à un hommage que j’aurais préféré ne pas avoir l’occasion de faire. Hier est arrivée la nouvelle du décès accidentel de Mikio Fujioka, plus connu des fans de Babymetal sous le nom du « Petit Dieu » (Small God / Kogami) de la guitare du Kami Band, le groupe qui accompagne Babymetal sur scène pour leur fournir l’orchestration depuis 2013. On le connaissait également sous son pseudo Twitter, Mikio158cm, car il plaisantait couramment sur sa petite taille, qui le rendait facilement reconnaissable, notamment dans les vidéos.

Ici en bas de la vidéo, qui est celle de la traditionnelle intro qui permet à chaque Kami de faire un petit solo et une démonstration de ses talents devant le public conquis.

Plus de détails sur son parcours avec et sans Babymetal sur le site de référence Babymetal Newswire. Car outre ses prestations en toge blanche et sous le maquillage blanc et noir des Kamis, Mikio a participé à plusieurs groupes, dont le Kari Band formé en 2016 avec 2 de ses compères du Kami Band, Takayoshi Ohmura et Boh, et donnait des séminaires de guitare. Sa marque fétiche et partenaire était ESP, il a d’ailleurs collaboré à la création de la ESP « Spéciale Babymetal ».

mikio_twitter_babymetal

Mikio Fujioka sans maquillage de Kami

Il laisse derrière lui deux petites filles, dont il parlait souvent sur Twitter, et une épouse, qui a mis un petit mot sur Twitter pour confirmer la triste nouvelle et remercier les fans de leur soutien.

Sa bonne humeur et son talent nous manqueront. Petite galerie de photos de Mikio prises aux concerts auxquels j’ai assisté.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Only the Fox God Knows news (3) : Babymetal, Legend S – Baptism XX

Samedi et dimanche dernier – ce week-end donc – se sont tenus à Hiroshima deux concerts de Babymetal exceptionnels à plus d’un titre, Legend S – Baptism XX.

Comme je n’y étais pas, les photos illustrant cet article viennent de cet article sur Barks Japan. Les spoilers viennent d’un peu toutes les sources de fans ayant partagé des petits trésors photos et vidéos pris à l’arrache.

  • Primo, ils ont été annoncés comme étant les derniers du Metal Resistance Episode V – avant, peut-être, un nouvel album? Ou un changement de ton?
  • Secundo, l’oracle des concerts précédents avait promis l’avènement d’une nouvelle déesse. Ceci va sans doute de pair avec la date et le lieu choisis pour ces concerts de fin d’année : en effet, Hiroshima est la ville de naissance de Suzuka Nakamoto, la chanteuse principale – et l’aînée du groupe. Et le 20 décembre prochain, elle fêtera ses 20 printemps, l’âge de la majorité au Japon (même si en 2015, le gouvernement a abaissé l’âge du droit de vote à 18 ans).
news_xlarge_TSUKASA_20171202_45T0083

Et de fait elle est entrée sur scène ainsi…

  • Tertio, mais ça ce n’était pas prévu : Yuimetal (alias Yui Mizuno) était souffrante, et le médecin a recommandé qu’elle ne monte pas sur scène. Après réflexion, les concerts ont été maintenus, mais sans elle, ainsi que cela avait été annoncé le matin même du premier concert. Dommage pour Yuichoupette, on espère qu’elle se remet bien. C’est donc à deux que Su-Metal et Moametal ont interprété la setlist. Ca déséquilibrait sans doute un peu les chorégraphies, conçues pour que Yui et Moa agissent en miroir autour de Su. Mais le plus étrange, c’est qu’ils ont conservé sur la setlist les chansons normalement interprétées par Yui et Moa en duo (sans Su, donc), comme « 4 no uta » ou « GJ! ». Moa, d’après les vidéos et les commentaires, s’est donnée à 200% et était plus en confiance le 2e soir, mais bon, même si ça lui donne l’occasion de prouver qu’elle peut se produire en solo, ça reste compliqué. Les morceaux de Black Babymetal (le duo Yui-Moa) sont très physiques, et très rapides au niveau chant aussi. Alors chanter seule les lignes de deux personnes, c’est un peu ardu…
004_Tsukasa Miyoshi Showcase

La reine Su, devenue Déesse Su

Lire la suite

Guide : un concert de Babymetal au Japon

Petit guide à l’intention du gaijin paumé qui wakarenai le nihongo, mais qui tenterait bien l’aventure pour voir son groupe préféré dans son pays d’origine (valable aussi pour d’autres groupes nippons, a priori). (c’est à dire ce que j’aurais aimé lire avant de partir histoire d’apaiser la control freak en moi)

Un concert de Babymetal au Japon, c’est comment ?

C’est extrêmement bien organisé. Déjà, je trouvais les avant-concerts de Tokio Hotel très bien organisés quand c’était les VSD Hamburg qui s’en chargeaient (maintenant avec leur nouveau staff… not so much). Mais là, on atteint un autre niveau.

Première étape : les billets

La mise en prévente des billets réservée aux fans s’est faite par tirage au sort, déjà expliquée dans un article précédent. Ensuite, les billets restants étaient proposés en vente « normale ».

Pour le retrait des billets, c’est à faire le jour même, au guichet, muni de la copie de la confirmation de votre commande et d’une pièce d’identité (et de la carte qui a servi à la commande, d’après le mail envoyé pour expliquer les modalités de retrait, mais dans les faits, ils ne la demandent pas). Le personnel parle assez bien l’anglais pour la tâche.

 babymetal_osaka_07

Il est précisé que personne d’autre ne peut retirer les billets, même muni des pièces ci-dessus. Il ne faut pas avoir d’empêchement. Il est aussi précisé que les billets sont nominatifs et qu’ils vérifient à l’entrée, mais vu que je n’y ai pas eu droit, je suppose que ce n’est vrai que pour les billets en fosse (mosh’sh pit dans le jargon Babymetalien, version soft du mosh pit). En effet, celui-ci est réservé aux membres The One, qui doivent donc présenter leur « carte de membre » (ou copie d’écran, telle que représentée ici au-dessus à gauche du panneau) en sus des autres éléments.

Pour les désespérés qui cherchent une place au dernier moment : il faut suivre sur Twitter les « big name fans » qui sont sur beaucoup de concerts, comme Papimetal, ou regarder les communautés de fans. La vente étant censément interdite, ça se passe par réseau et sur place après retrait des places. Donc il faut demander à la cantonade. C’est facilité par le fait que, les concerts étant souvent le week-end, les fans se regroupent sur place même sans faire la queue, juste pour papoter. Et que les fans de Babymetal sont franchement sympa. Le matin du concert, après une semaine à me sentir quand même décalée à 10 000 km de chez moi, j’arborais un T-shirt BM dans le métro (il faisait encore chaud). Je commence à croiser plusieurs fans qui comme moi en portaient, et aussitôt, d’un bout à l’autre d’une rame, ou d’un quai, on a échangé des sourires et des signes du renard. D’un coup, je me suis sentie chez moi…

A savoir : beaucoup de fans viennent les bras chargés de petits cadeaux « babymetalisés » faits main. La prochaine fois, je ferai de même pour avoir quelque chose à leur donner.

Les goodies et l’avant-concert

Ça, c’était la partie facile. Parce qu’après, il y a la queue pour le merchandising. Si. Si les fans de Babymetal font la queue, ce n’est pas pour l’accès à la fosse, mais pour les stands de merchandising. « Gu dzu » en katakana (pour « Goods »).

babymetal_osaka_01

Avant même d’arriver à l’île du château d’Osaka, y’a la queue…

Ceci pour plusieurs raisons :

Lire la suite

Only the Fox God Knows news (2) : Septembre 2017

Des nouvelles de Babymetal

En juillet et en août s’est tenu le Festival « The One Big 5 » des 5 couleurs. Détails dans le OTFGKN précédent.
Chaque couleur correspondait à un type de public, et chacun a eu droit à une setlist différente. Détails complets sur le site de référence en anglais pour les jans non-japonais du groupe : Babymetal Newswire. Des concerts courts, d’environ 1h (10 chansons).

Très peu voire pas de photos des concerts, bien que j’ai lu que les filles avaient de nouveaux costumes de scène. Il faut croire que les consignes d’interdiction d’appareils photo sont appliquées consciencieusement. Dommage. (On aura sans doute un DVD dans quelques mois…).

Pour l’occasion et parce que Amuse sait faire du business, 5 nouveaux masques de Kitsune étaient vendus aux concerts – un par couleur.

fox god silver kitsune mask_

Fin septembre et mi-octobre, ce seront les 2 mini-fournées (oui, j’ai bien écrit un F, 2 paquets de 2 concerts je n’appelle pas ça une tournée) du festival d’automne Kyodai, (« les frères » – ne me demandez pas pourquoi, ils n’ont pas expliqué. Peut-être parce que justement, c’est deux paires de concerts à Tokyo et Osaka?) dont j’ai parlé aussi la dernière fois.

A noter que pour ceux qui n’auraient pas eu de billet ou ne peuvent pas s’y déplacer, il a également été annoncé une retransmission en différé du dernier concert, celui du 15 octobre, le lendemain soir dans plusieurs villes… du Japon. Oui, bon, avec ce genre de groupe, si on n’est pas sur place, on ne peut pas assister à grand-chose.

Merchandising kitsunesque

Côté « invasion du renard », j’ai vu ce mignon sac à dos en vitrine du « salon de thé poussette » (cad qui fait à la fois salon de thé pour les adultes et ateliers créatifs pour les enfants, histoire que les mères de familles puissent continuer à voir les copines ou s’offrir des petites pauses gourmandes sans se faire regarder de travers comme ça peut être le cas dans certains endroits) Poule Mouillette, entre la gare de l’Est et le canal Saint-Martin.

renard_sac a dos sass and belle
https://www.la-collection.com/shop/produit/sac-a-dos-renard-kawaii-friends-sass-belle/
Il existe seulement en taille enfant « maternelle ». Dommage, mon ordi ne tiendrait pas dedans pour les rendez-vous en clientèle. Et puis ça ne ferait pas très sérieux.

Only the Fox God Knows news (1) : Kyodai FOX Festival

Only the Fox God Knows, c’est la formule consacrée par laquelle répondent les filles de Babymetal lorsqu’on leur pose des questions auquel elles n’ont pas de réponse -ou pas le droit de répondre.

Alors Only the Fox God Knows News, c’est un nouveau rendez-vous mensuel (on va essayer) pour parler de l’actu et des projets de Babymetal, et, comme on est un peu en manque, du merchandising à l’effigie du renard sans lien avec Babymetal.

babymetal five fox festival

Des nouvelles de Babymetal

Après avoir assuré la première partie des Red Hot Chili Peppers (oui, encore) sur une partie de leur tournée US en avril, les filles et le Kami Band ont également assuré celle de plusieurs concerts de Korn en juin. Entre les deux, elles ont eu leur propre show en groupe principal au Palladium, à Los Angeles. Et en fin de tournée, une participation au festival Kisw Pain In The Grass.

Yui et Moa, les benjamines, ont toutes les deux fêté leur 18e anniversaire, à quelques semaines d’écart. (Faut que j’arrête de suivre des fandoms qui me font dire « Mes bébés sont devenus grands! » avec une petite larme). Il va falloir songer à changer le nom du groupe en Ladymetal, Koba-Metal.

Le 1er avril dernier (le Fox Day), Babymetal a annoncé la tenue du « The ONE Big 5 » Festival du Renard cet été : 9 dates entre Tokyo, Nagoya et Osaka, avec des conditions d’admission différentes : un concert pour les hommes, un autre pour les femmes, un dans lequel les gradins sont réservés aux fans en âge d’aller au collège et aux « Silver Fox » (les fans de plus de 60 ans), et un pour les collégiens et lycéens (entre 10 et 19 ans). Les autres sont ouverts à tous, mais avec un dress code demandant de se peinturlurer le visage en blanc.

Ces dates ont récemment été annoncées complètes.

Cet été, elles seront aussi présentes aux deux dates du Summer Sonic Festival :

babymetal summer sonic festival

Le Kyodai FOX Festival d’automne

A la fin du mois de mai, le site officiel a donc annoncé un mini festival d’automne, le Kyodai Fox Festival : 2 dates fin septembre à la Saitama Super Arena, une grande salle d’environ 40 000 places en banlieue de Tokyo, et 2 autres mi-octobre au Castle Hall d’Osaka.

Moi qui trouvait les réservations compliquées avec Gérard Drouot Productions, c’est un autre type de pression pour ce genre de concert (d’après les copines fans de musique nippone, c’est assez courant là-bas). Ca se passe en 4 phases :
– 1e phase : pendant 2 semaines, pré-réservation, réservée aux membres de ce qu’ils ne veulent pas en appeler un fanclub mais qui en est un, The One. Pour les billets en fosse, demande limitée à un billet par membre. Pour les gradins, 2 billets par personne (le « plus un » peut donc être un païen).
– 2e phase : après tirage au sort parmi les demandes, qu’on suppose plus nombreuses que les places disponibles, le site enverra aux heureux gagnants la confirmation des places.
– 3e phase : les gagnants paient leurs billets.
– 4e phase : s’il reste des billets, ouverture de la billetterie standard, pour les incroyants.

… Eh ben c’est pas gagné cette histoire… surtout en japonais.

Mais bon, au moins, on est averti des dates et de la mise en vente plusieurs jours à l’avance. De quoi se renseigner sur les tarifs des voyages, les salles, la faisabilité, voire qui d’autre serait intéressé. On n’est pas condamné à avoir de mauvaises places ou pas de places du tout si on ne peut pas être devant son ordi à l’ouverture de la billetterie, en pleine semaine aux heures de bureau. On ne perd pas une matinée à tenter d’atteindre la page de paiement tout en SMS-ant frénétiquement les copines pour savoir si c’est ok de prendre des billets gradin parce que la fosse est déjà sold out. Et on ne perd pas 6 mois d’espérance de vie à force de crise de nerfs sur un site buggé.

Et sinon et ça n’a rien à voir, avez-vous des conseils sur ce qu’il ne faut surtout pas rater dans la région d’Osaka?…

babymetal_paris_19

Merchandising

Plus facile et moins onéreux : le Renard continue à se répandre parmi nous.

renard-en-papier-3d

Trophées de renard en papier par Agent Paper , fabricant et distributeur d’objets de décoration en papier éco-responsable.

petit modèle

grand modèle

Sur le site Cmachambre (mais en fait j’en ai vu à la librairie MK2 de la Villette), ils vendent des boîtes en plastique gigogne à motifs d’animaux (dont le renard).  Ainsi que tout un tas d’autres accessoires pour enfants à l’image de Rusty le Renard.

Pylones continue sa collection de gadgets au motif de goupil avec… une planche à découper.

Pokemetal : Pokemon rencontre Babymetal

Pour le Fox Day, cad aujourd’hui premier jour du mois d’avril, Niantic s’est associé à Amuse, la société qui produit Babymetal, pour introduire dans Pokemon Go 4 nouveaux Pokemons spéciaux :
Hedoba, le renard adepte de heavy metal, et ses évolutions. Tout comme Evoli ou Debugant, il a plusieurs évolutions possibles : Moametaru, Yuimetaru et Sumetaru. Ces trois pokemons humanoïdes sont évidemment inspirées des 3 chanteuses de Babymetal.
Les 4 sont double type :
– Hedoba le renard est de type feu (comme Goupix) / acier (forcément).
– Moametaru, Yuimetaru et Sumetaru sont de type acier / fée.
Hedobanga
Pokemon Renard
Type : acier
Attaques :
– Head banging (normal)
– Fox horns (psy)
Hedobanga, comme Evoli, possède trois formes différentes d’évolution : Moametaru, Yuimetaru et Sumetaru. Il possède aussi la particularité de changer de type lorsqu’il évolue, passant de Pokemon Renard à Pokemon Humanoïde. Ses trois formes évoluées ont en commun une attaque de type psy, le Scream. En revanche, chacune a une attaque spéciale différente, de type Fée.
Moametaru
Pokemon Humanoïde
Type : acier / fée
Attaques :
– Scream (psy)
– Kitsune stare (fée)
Yuimetaru
Pokemon Humanoïde
Type : acier / fée
Attaques :
– Scream (psy)
– Kitsune smile (fée)
Sumetaru
Pokemon Humanoïde
Type : acier / fée
Attaques :
– Scream (psy)
– The One (fée)
Quand et comment les trouver ? Only the Fox God Knows!