La revente de billets au marché noir interdite

Le Parlement a adopté définitivement, hier, une proposition de loi mettant en place l’interdiction de la revente de billets de manifestations sportives ou culturelles. Le Sénat et l’Assemblée nationale ont adopté à la quasi-unanimité ce texte, en dernière lecture, hier.

Les revendeurs de billets pour les manifestations sportives ou culturelles s’exposent à une amende allant jusqu’à 15 000 Eur, voire 30 000 en cas de récidive.

Questions qui viennent à la lecture de cet article :

– cette mesure s’applique-t-elle aux particuliers, ou seulement aux sites de revente?

– et s’applique-t-elle quelque soit le prix de vente fixé par le vendeur, ou seulement si celui-ci est supérieur à la valeur faciale?

Car jusque-là, les billets de concerts stipulaient généralement que la revente *à une valeur supérieure à la valeur d’origine* était interdite. Sous entendu que la revente au même prix, pour les spectateurs qui souhaitaient simplement céder des places pour un spectacle auquel ils ne pouvaient plus assister, était autorisée.

Autre article sur le sujet, avant signature de la loi :

Les sites Internet ne pourront plus spéculer sur les billets de spectacles

Situation à l’étranger :

Les fans sont face à des robots qui achètent automatiquement les billets sur les sites web

Certains artistes bénéficieraient du système en faisant revendre des billets « Premium » bien placés à prix d’or via ces sites de revente, et partageant les bénéfices