Post-scriptum : le Café des (moins en moins de) Chats

Le Café des Chats de Bastille, premier du nom en France, j’ai fait son ouverture en septembre 2014. J’y suis retournée régulièrement depuis, pour mon injection de Toxiplasma Gondrii (il paraît que ce serait à cause de ces mitochondries que certaines personnes sont accros aux chats. Aucun rapport avec Michel).

anim_anakin hand

Néanmoins, depuis que la propriétaire a dû fermer l’ancien, celui du Marais, qui était le premier ouvert, ce n’est plus ce que c’était.

Le café

Déjà, l’affluence a légèrement augmenté du fait du report de la clientèle du premier café. Tant mieux pour la pérennité du lieu (et des chats), mais je n’ai plus la patience d’attendre pour avoir la chance de consommer dans un endroit bondé. D’autant que le personnel gère parfois mal le roulement des tables (ça s’est un peu amélioré ça, depuis que je l’ai écrit. En fait ça dépend sur qui on tombe, comme partout. Dans l’ensemble ça se passe bien).

Niveau félins, pour préparer la fermeture, la patronne a testé pour chaque chat s’il s’accommodait bien en appartement, afin de ne conserver au Café restant que les plus adaptés à cet environnement. Les autres ont été adoptés. Il en restait donc toujours 15 au Café, mais plus les mêmes. Et j’avais toujours trouvé ceux du Marais plus blasés et moins affectueux que ceux de Bastille.

Depuis, en catimini, d’autres chats ont été adoptés sur « coup de coeur », alors qu’officiellement le seul adoptable est Kaineko, un mâle roux et blanc qui nécessite des soins quotidiens pour un problème d’anémie. Moralité : toutes les petites minettes câlines ont trouvé une maison. J’en suis contente pour elles, surtout que Bagheera m’avait eu l’air de ne pas trop apprécier la fusion des 2 cafés. Mais elle me manque, et avec elle Artémis (ma poupoune!) et Oréa (la seule transfuge du premier café qui aimait bien faire la sieste sur les genoux des clients).

Et ceux partis dans de nouvelles familles avant fusion (adieu Greffier, Ringa…). La seule femelle qui reste est Izmir, en apparence une peluche blanche toute mimi, câline avec les humains, mais une terreur avec les autres chats. Un nouveau est arrivé : Lucky, plus ou moins bleu russe (comme Ringa).

PS (en fait l’article s’est posté par erreur avant d’être fini / mis à jour) : depuis la première version de l’article, Kaineko a enfin trouvé une maison (youpi), et 5 nouveaux arrivants ont remplacé les chats adoptés : d’abord Savane et Athéna, une petite chatte à queue courte, et tout récemment, 3 petites soeurs marbrées toutes choupinettes.

La carte

J’ai mis tellement longtemps à poster cet article que je dois amender ce paragraphe initialement prévu :

Elle n’a pas bougé depuis le début, à part une légère inflation des prix. Au bout de 3 ans, c’est lassant, surtout que les cuistots ne sont pas géniaux. Les pommes de terre sont généralement hyper poivrées, les burgers cuits aléatoirement, et les desserts gourmands mais limite trop (le muffin surplombé de 2 cuillères de Nutella, par exemple, c’est bourratif). Ce serait moins gênant s’il y avait plus d’alternatives.

Alleluiah! Je ne devais pas être la seule à faire ce constat : la carte a un petit peu changé en début d’année, avec des thés de chez Lov, maintenant (pas forcément le meilleur changement à mon goût d’ailleurs, je trouve leurs thés un peu trop chimiques et tarabiscotés), le retour de quelques plats du jour / de saison, comme un velouté de potimarron en entrée, ou une pièce de boeuf, etc. De quoi changer un peu.

Le Café des Chats Bastille – ouverture le 2 septembre

Café des Chats Bastille

Mardi 2 septembre, ce sera l’ouverture officielle du Café des Chats Bastille, le petit frère du Café des Chats de la rue Michel le Comte dans le Marais. Depuis plusieurs jours, le café proposait à des clients tests de venir habituer les 13 chats à la présence de visiteurs différents, sur réservation et en effectifs restreints.

Café des Chats Bastille

Café des Chats Bastille

Le Café des Chats Bastille est situé à Paris au 9 rue Sedaine, à 5 mn du métro Bastille ou Bréguet Sabin, à un carrefour bordé par les différents locaux du pittoresque Café de l’Industrie. C’est tout proche de la très fréquentée Place de la Bastille, mais dans une rue plus calme. Si vous explorez les alentours, vous découvrirez des petites boutiques branchées, un disquaire punk, des magasins de cosplay…

Lire la suite

Le Café des Chats de Paris

J’ai attendu avant de parler de ce café ouvert en septembre dernier, qui a beaucoup fait parler de lui à l’époque. D’une part je voulais qu’ils aient le temps de prendre un rythme de croisière, les débuts ayant été mouvementés, et d’autre part pour juger sur plusieurs visites. (oui, bon, c’était aussi une bonne excuse pour y retourner grattouiller les pensionnaires…)

Café des chats_01

Les bons points :

– des chats, des chats, partout! C’est quand même le but.

– côté assiette, même si le choix est limité, c’est gourmand à souhait : cheesecake, gâteau choco nutella, tartelettes aux fruits, thés parfumés et chocolats chauds (entre autres) : même si vous n’aimez pas les chats plus que ça, c’est un salon de thé plus qu’honorable.

Miam!

Miam!

  Lire la suite