Bilan 2020

Apparemment tout le monde le fait et à la réflexion, ça me tente.

On va essayer de se concentrer sur le positif même si ce n’est sans doute pas ce qu’on est tenté de retenir rétrospectivement…

L’année avait mal commencé avec la suite de la grève RATP / SNCF.
Dès qu’elle s’est achevée, je me suis empressée de faire une petite visite familiale dont ces gougnafiers m’avaient privé pour les fêtes, célébrées via Zoom, ce qui n’est pas pareil du tout. Ce n’est pas qu’on fête ça en énorme comité, mais justement…

Et j’ai bien fait vu qu’ensuite, je n’ai pas pu le refaire pour diverses raisons suite aux « événements ».

En février, même si ça paraît plus lointain que l’an dernier tellement cette année a paru interminable, j’ai quand même pu assister à deux concerts, dont un à l’étranger (à Bruxelles) : les deux, de Babymetal, alias mes metalleuses japonaises en jupette, afin de célébrer ensemble le culte du Dieu Renard. Loué soit-il.

Babymetal à l’Elysée Montmartre. Vous aussi ça vous manque?

En mars, évidemment, ça s’est gâté, je ne vous dis pas pourquoi…

Point positif : ma société (dans le domaine de l’informatique) était 1) équipée pour nous envoyer tous en télétravail dès l’annonce de notre incapable président (celui de la République, j’entends) et 2) a appliqué un principe de précaution bien supérieur à celui de nos politiques en carton. Ce qui, j’ai été navrée de l’apprendre, n’a pas été le cas de toutes les boîtes, publiques ou privées, même quand elles étaient équipées pour. La culture du management version petit chef, en France, c’est quand même terrible… Si tu n’es pas capable de voir si ton équipe bosse en télétravail, c’est que tu es incompétent comme manager, le télétravail ne changera rien à l’affaire.

Lire la suite

Le fan-art de la semaine : Dune redesign par Tom Kraky

J’aimerais faire ce genre d’article plus souvent, mais ça dépend vraiment de mes trouvailles faites plutôt par hasard… Par exemple, les fort intéressants et originaux character design de Tom Kraky pour Dune, ici présentés dans sa galerie ArtStation. Pas vraiment d’indication de pour quoi il les a conçus, était-ce pour un jeu vidéo ou juste du fan-art pour le fun et pour son portfolio d’artiste (car c’est un professionnel)? Mystère. En tout cas, c’est bien beau.

Je les ai ré-hébergés en petit, parce que sur ArtStation c’est un peu la galère, il y a d’autres choses qu’eux.

Le duc Leto, Paul Atreides et une révérende mère Bene Gesserit.

La princesse Irulan et Chani.

Les Fremen : Jamis, Stilgar et Liet-Kynes.

Le Docteur Yueh, Duncan Idaho, Thufir Hawat.

La maison Harkonnen : Piter de Vries, le Baron, Feyd-Rautha.

https://tomkraky.artstation.com/projects/G1gXd

 

 

 

Exposition : Jodorowski’s Dune à la French Paper Gallery

La French Paper Gallery, près du musée des Arts et Métiers est spécialisée dans le « geek art ». A l’occasion de la sortie du DVD du documentaire sur l’adaptation jamais achevée du Dune de Frank Herbert par Alejandro Jodorowski, il était logique qu’ils consacrent une brève (une semaine) exposition à ce monument de la science-fiction.

Au menu : les illustrations et esquisses réalisées par H.R. Giger pour définir les concepts visuels de Giedi Prime, la planète des Harkonnen – ça lui allait bien… et ce n’est pas pour tous les yeux. Les images sont accompagnées d’explications de l’auteur, à la fois sur les circonstances de la création (on sent qu’il a peu apprécié la maigre rétribution au vu du budget colossal prévu pour le film, et le traitement cavalier de son art). Des documents – affiches prévues pour promouvoir le film, etc.

Le gros de l’exposition était consacré à des tableaux et dessins réalisés tout exprès par des illustrateurs contemporains, et qui sont également reproduits dans le livret de l’édition collector du DVD. Je salue l’initiative, mais clairement certains ont été plus inspirés que d’autres. Déjà, et en particulier (mais pas que) chez les français, beaucoup avouent n’avoir jamais lu Dune. Comme ça, cash, sans honte. L’hommage en mode YOLO. Au mieux ils connaissent le film de David Lynch, et au pire ils ont seulement entendu parler du projet de Jodorowski – sans doute parce que celui-ci est aussi scénariste de BD, et parce que Moebius était impliqué dans le projet. Alors pour cirer les pompes de Jodorowski, ça y va, mais pour la pertinence derrière des oeuvres, on y perd… car certains font plus dans l’hommage à Moebius ou à l’Incal.

dune_davis

Reverend Mother Helen Gaïus Mohiam par Guy Davis

Heureusement, il y a aussi ceux qui non seulement ont lu Dune, mais qui ont été autant marqués que moi par cette lecture. Ce qui donne entre autres cette très impressionnante Révérende Mère Helen Gaius Mohiam présentant la Boîte à Paul Atreides, par Guy Davis. Un baron Harkonnen répugnant par Ladrönn. Un ver issant sur fond de désert rougeoyant signé Bill Sienkewicz (que j’avais découvert quand il travaillait chez Marvel, notamment sur les Nouveaux Mutants et Elektra). Une belle affiche de ce qu’aurait pu être le film par Antoine Carrion. Et une évocatrice Sainte Alia du Couteau par David Mack (qui a lui aussi travaillé sur Daredevil chez Marvel, mais dont l’oeuvre phare est plutôt Kabuki), dont j’aurais bien acheté un tirage sauf qu’ils ne vendaient que l’original, à 5000 Eur. Gloups.
Heureusement, comme je n’étais pas la seule à me montrer intéressée, un tirage en édition limitée de print à 35 Eur a été édité.

dune_mack

Sainte Alia du Couteau par David Mack

De toute façon, si on en est aux opinions hérétiques (de Dune), je fais partie de ceux assez contents que le film ne se soit pas fait. Déjà parce que embaucher Dali comme acteur, à prix d’or de surcroît, méritait au minimum un naufrage. Et j’ai bien décelé des influences du projet sur des oeuvres ultérieures de Jodorowski, mais assez pour préférer qu’il les aient gardées dans ses travaux à lui.

Post musical : science-fiction et chanson

Récemment sur France Inter dans l’émission de chansons françaises Regarde la France, l’animateur Didier Varrod a diffusé un petit pot-pourri de ce que l’Hexagone a produit de chansons « de science-fiction ». Avec du lourd (à partir de 19mn40s).

Avec une grande originalité, Claude François, Françoise Hardy et Henri Salvador ont chacun écrit une chanson intitulée « Le Martien ». D’autres ont pondu des trucs ésotériques, surtout dans les années 70, inutile de dire qu’ils ne fumaient pas que du tabac. Le summum (ou le tréfonds, plutôt) est atteint avec la VF de la Guerre des Etoiles par René Joly.

Florent Marchet, l’un des invités et inspirateur de ce pot-pourri par son album « Bambi Galaxie » et ses textes surréalistes, a surenchéri en évoquant un album des années 60 qu’il ne trouve pas, « Guy Béart chante l’espace« .

TH_HCT_Lille

Bill Kaulitz de Tokio Hotel en distille. Quasiment.

Et pendant ce temps, la fan de SF en moi se recroquevillait d’horreur, en se disant que décidément il y avait des raisons au fait que je préfère les productions autres que françaises.
Parce que si on creuse en anglais des références SF, on trouve immanquablement David Bowie.

De Space Oddity :

A bien sûr Starman :

Ce ne sont pas les chansons à thème SF qui manquent dans son répertoire. Mais bon, quand on sait qu’il voulait s’inspirer du 1984 de George Orwell pour la tournée de son album Diamond Dogs, on voit bien que comme références dans le genre, il a autre chose que les français.

Curieusement, Life on Mars, du même Bowie, n’a rien, mais alors rien à voir avec la SF : c’est l’histoire d’une gamine anglaise jetée hors de chez elle (enceinte?).

Iron Maiden : To Tame a Land : hommage à l’univers de Dune de Frank Herbert (ici c’est un fan qui a fait un clip avec des images du film de David Lynch).

Tout n’est pas aussi adoubé par les snobs de la musique, mais même la pop eighties a fait mieux.

Lire la suite

Le monde merveilleux des fan-edits

Qu’est-ce qu’un fan-edit? C’est un montage original réalisé par un fan à partir d’un long métrage, soit en coupant et remontant différemment les scènes, ou bien avec l’ajout de scènes coupées (par exemple issues des bonus de DVDs), voire de matériel original, changement de bande-son, scènes d’autres films, etc.

Le phénomène est né a priori avec les films de la Guerre des Etoiles, mais s’est depuis propagé à d’autres films, comme le Seigneur des Anneaux, Dune, la série des Alien, etc. (surtout des films de science-fiction ou de fantastique, donc. Pas étonnant en même temps : les amateurs sont les plus passionnés!).

L’auteur de cet article sur le phénomène recommande la vision d’un montage de The Incredible Hulk. Pour vous faire votre opinion, allez donc les voir sur le site http://www.fanedit.org/ .