Mode : en attendant la Saint Valentin

Esprit, je t’ai déjà dit ce que je pensais de toi, et ma foi, depuis, comme tu l’avais annoncé, tu sembles effectivement redresser un peu la barre dans l’esprit (justement). Foin des slogans pour pétasse bêtasse « Too pretty to work », on essaie de se détacher de la concurrence qui occupe déjà le créneau « Be stupid ».

Nonobstant, et bien que je soutienne à 100% l’idée de briser ce cliché qu’il faut absolument être la moitié d’un couple pour exister, en particulier à l’approche de la Saint Valentin, quand j’ai vu ce T-shirt :

esprit-date-myself

Je n’ai pas pu m’empêcher de compléter la phrase mentalement. Puis avec mes petits doigts dans pas-Photoshop. Pour ajouter deux lignes.

esprit-date-myself-with-carbon-14

C’était trop tentant.

Parce que les vêtements à message, c’est bien, mais à lectures multiples, c’est encore mieux.

Publicités

Post-scriptum Esprit (bis)

Le moins qu’on puisse dire, c’est que quand Esprit a répondu à ma lettre ouverte qu’ils essayaient de reconquérir la confiance des client(e)s français(es), ils ne plaisantaient pas.

Suite à l’article, j’ai reçu ceci (mug ajouté pour l’échelle).

C’est un jour à marquer d’une pierre blanche pour le blog : mon premier cadeau! Je n’ose pas appeler ça un partenariat: ils ne m’ont rien demandé, je n’ai rien demandé. Mais je suis bien élevée. Et cynique. Alors je suis partisane de signaler les bonnes surprises.

A l’intérieur, un grand sac cabas, qui pourra servir de sac de plage, c’est de saison. Il a l’air assez solide, en plus. Et avec un zip pour le fermer entièrement. C’est ce qui s’appelle prendre quelqu’un par les sentiments…

Merci Esprit!

PS du PS du PS (edit du 18 juin) : vous allez rire : je viens de me rendre compte, deux jours après, en voulant ranger le sac dans son sac de protection en attendant l’occasion de m’en servir… que le sac noir en toile pesait étonnamment lourd pour la matière. Et qu’il n’avait pas l’air vide. En fait, il restait des articles dedans, que je n’avais pas vus ^^ …

Donc en plus du sac, il y avait une écharpe en coton dans la même collection « Tropique » que le sac, des petits bracelets fantaisie, et un gentil mot. Ahem. Désolée de le voir seulement maintenant (l’écharpe est bien douce, pour une frileuse comme moi c’est l’idéal).

Post-scriptum : Esprit

Je ne m’y attendais pas – en tout cas pas à plus qu’un message standard du community manager « Nous sommes désolés que vous ayez eu une mauvaise expérience avec nous et espérons vous revoir bientôt en boutique », mais Esprit a répondu à ma lettre ouverte dont j’avais posté le lien sur leur page Facebook.

Esprit a répondu

Je suppose que je suis représentative de la clientèle qu’ils ont perdu, et qu’ils essaient de reconquérir. En tout cas j’apprécie le soin apporté à la réponse.

J’espère qu’ils ont conservé leurs créateurs, et qu’on donnera à ceux-ci les moyens de bien travailler pour recommencer à faire de la qualité.