Crowdfunding : Love U Hiroshima, un court-métrage avec Alban Lenoir – derniers jours!

Pour les fans d’Alban Lenoir (Kaamelott, Hero Corp, Lazy Company), ce court métrage  de Jules-César Bréchet dont il sera la vedette vient d’atteindre son objectif sur Ulule. Il a même été désigné ce 11 mai projet du jour par le site de financement participatif! Joli petit coup

hiroshima_poster

Mais il a besoin de tous les coups de pouce dans le sprint final pour se donner un peu de marge pour le tournage. Fin du crowdfunding après demain!

Avec à signaler, outre les contreparties classiques (remerciements, téléchargement du film…), d’autres plus originales voire déjantées : écrire une réplique dans le film pour le perroquet Kikko, ou repartir avec une Nissan Almera 5 portes.

Tous les détails sur le site du projet sur Ulule. Vous pouvez notamment y visionner les 6 épisodes de « En attendant Hiroshima », la mini-série tournée pour animer le projet, où Alban, le réalisateur, Christophe Fluder, le perroquet et d’autres vous en diront plus.

Publicités

Le crowdfunding du jour (ou pas) : comment exploiter les fans…

Ah oui quand même.

Ce fut ma réaction quand, pour les besoins de mes articles pas du tout nostalgiques sur ma période fan de Buffy/James Marsters, je découvris la page de ce projet de financement participatif, clôturé depuis un moment déjà.

kessi blue crowdfunding

L’objet du délit à financer est un court métrage, Kessi Blue, l’histoire d’une jeune femme à la poursuite de son rêve blabla, rien de bien original. Un énième court métrage nombriliste tourné par et avec des aspirants réalisateur / acteur / ingé son comme Los Angeles en regorge, histoire d’étoffer leur CV et d’avoir quelque chose à présenter aux directeurs de castings, faute de réussir les vrais.

Si je suis tombée dessus, c’est parce que la vidéo de présentation du projet est co-présentée par James Marsters himself, alors que celui-ci n’est ni acteur, ni réalisateur ni rien dans ce court métrage. Il a déjà participé à titre amical à un long métrage réalisé par sa collègue d’alors, Amber Benson (qui jouait Tara dans Buffy). Ici, il est crédité en tant que producteur, mais c’est surtout parce qu’il est le mari de la réalisatrice et actrice (Jasmine Marsters, que je connaissais – pas personnellement, soyons clairs, bien qu’on se soit croisées plusieurs fois – sous le prénom de Patricia, mais apparemment ce n’est pas assez artistique comme prénom) la co-présentatrice de la vidéo. Il apparaît surtout en tant que principale contrepartie offerte aux généreux donateurs.

Lire la suite

Financement participatif : Fandom Parodie

Puisque je suis lancée dans les parodies autour du fandom, mais que je serais bien incapable de les jouer, je vous convie tous à participer au Financement participatif de l’enregistrement de mon album : Fandom Parodie.

Je vous ai déjà régalés en exclu (lulu) des paroles des dites chansons, dont je vous rappelle ci-dessous la track list (oui parce qu’on ne dit pas « liste des pistes » en français, c’est dur à dire) :

Don’t give me any shavers – sur l’air de Don’t do me any Favours, de A-ha
Run Away (you wish you could) – sur l’air de Runaway, de James Marsters
Just like a fuse – sur l’air de Just like a Pill, de P!nk
Evilkon – sur l’air de Baby got back, de Sir Mix-a-Lot
Patrician – sur l’air de Patricia, de James Marsters
T.M.I. – sur l’air de Dangerous, de James Marsters
Bad – sur l’air de Bad, de James Marsters
Katie’s reply – sur l’air de Katie, de James Marsters
17 Billaw – sur l’air de German, Jewish, de Ghost of the Robot
Post-con Blues – sur l’air de Over Now, de James Marsters

Pochette temporaire du CD

Pochette temporaire du CD


Récompenses :

– Mécène de ménage : 15 Eur : l’album.
– Mécène au graphe : 50 Eur : ce qui précède + une photo dédicacée (de quoi, je ne sais pas encore).
– Mécène Hobbit : 100 Eur : ce qui précède + une place pour un showcase à venir.
– Mécène Mouse : 1000 Eur : ce qui précède + une participation au concours du design de la pochette.
– Mécène à cle : 5 000 Eur : le lot du Mécène Hobbit + la chance d’être musicien de studio sur un des morceaux (sous réserve d’un test de vos capacités de musicien) (3 disponibles : guitare / basse / batterie).
OU (non cumulable avec le précédent. Sauf si vous payez deux fois)
– Mécène Ario : 5 000 Eur : le lot du Mécène Hobbit + la chance d’être chanteur de studio sur un des morceaux (sous réserve d’un test de vos capacités) (1 disponible).
– Mécène Céhef (c’est possible) : 20 000 Eur : le lot du Mécène Hobbit + l’opportunité UNIQUE de payer la location du studio pendant l’enregistrement!

Artistes en herbe ou confirmés, voici votre chance de gagner en visibilité!

Une convention Games of Thrones dans les remparts de Carcassonne?

C’est le pari un peu fou de la société lyonnaise As an event, qui a choisi le financement participatif pour récolter les fonds nécessaires à cette organisation. En effet, l’organisation financière d’une convention est un casse-tête qui nécessite une importante trésorerie d’avance, dont tout n’est pas récupérable si le succès n’est pas au rendez-vous. En effet, il faut payer une avance pour la location de salle et tous les frais annexes à ce genre d’événements (sécurité, frais de bouche sur place, location de tables, de micros, etc etc…). Il faut également faire venir des invités, qui seront les têtes d’affiche et attireront les gens pas assez passionnés pour se déplacer uniquement pour se retrouver entre accros. Il faut donc prendre en charge les frais de déplacement et d’hébergement de ces invités (de préférence pas en bus et hôtel low cost…).

Lire la suite

2 millions de dollars récoltés en une journée pour un film Veronica Mars

Vous souvenez-vous de Veronica Mars, l’ado détective dont les aventures ont été diffusées en France sur 13e Rue puis M6?
La série s’est achevée en 2007 après 3 saisons, alors que le créateur et les fans espéraient bien en profiter quelques années de plus. Depuis 2007, donc, Rob Thomas a bossé sur le scénario d’un film, et les fans ont multiplié les actions pour motiver les studios à produire une suite. Jusqu’ici, cela n’avait pas été bien productif…
Aussi Rob Thomas s’est dirigé vers une autre voie, celle du crowdfunding (financement participatif). D’après Slate, il a obtenu de Warner Bros., détenteur des droits, l’assurance que s’il parvenait à récolter les 2 millions de dollars nécessaires à la réalisation dans le temps imparti, eux prendraient en charge le marketing, la promotion et la distribution du film. Armé de cette certitude, il a monté son projet sur Kickstarter :

A la clé comme incitations pour les généreux donateurs :
– à partir de 10$, un PDF du script, qui sera envoyé le jour de la sortie du film.
– à partir de 25$, un T-shirt réservé aux donateurs
– …
– à partir de 200$, outre le tas de goodies proposé ci-dessus, un poster dédicacé par l’équipe (réalisateur et acteurs)
– …
– à partir de 350$, un message audio personnalisé de 15 secondes du membre du cast de votre choix (à l’exception de l’héroïne Kristen Bell, pour qui il faut débourser 500 $)
– à partir de 400$, au choix, un message vidéo personnalisé de 20 secondes (mêmes conditions) ou être suivi sur Twitter par Rob Thomas et Kristen Bell (top classe…)
– …
– à partir de 750$, deux billets pour une avant-première en présence de l’équipe et Rob Thomas
– à partir de 2500$, une apparition en figurant dans le film
– à partir de 5000$, une projection privée pour 50 personnes sera organisée dans la ville de votre choix
– à partir de 6500$, choisissez le nom d’un personnage du film, qui sera prononcé au moins une fois par un personnage et gardé au montage
– et pour 10 000$, un fan fortuné (à tous les sens du terme) a acheté le pompon : un rôle parlant dans le film.

A l’heure actuelle, seulement deux jours après le lancement du projet, plus de 3 millions de dollars ont été rassemblés, soit largement plus que l’objectif, alors même que, à l’exception du PDF du script, seuls les Américains peuvent obtenir les récompenses promises.
Les fans de Veronica Mars peuvent donc se réjouir.

Pour creuser le sujet :