Freaky Friday : Music Shuffle Tag

June (dois-je encore la présenter?) m’a taggée dans son Freaky Friday shuffle tag. Et c’est vrai que vus mes goûts musicaux, ça peut être freaky.

Voici les règles:

  • Ouvrez votre application de lecture de musique préférée;
  • Mettez-la en mode « Lecture aléatoire »;
  • Citez les quinze première chansons de cette sélection.

Je n’écoute plus que rarement de musique sur mon ordi, jamais sur iTunes que je hais (je ne l’ai installé que parce que c’était nécessaire pour acheter l’album Humanoid de Tokio Hotel à une époque où la pré-commande par iTunes permettait aussi d’avoir accès à une pré-commande des billets de concerts). Donc ce sera le shuffle de mon baladeur, plus réduit dans sa liste. D’autant que je ne l’ai pas encore rempli jusqu’à la gueule de ses 32 (ou 64?) Go. Il y a pas loin de 900 morceaux quand même.

1. Red Hot Chili Peppers – Californication
Oui, alors ça peut paraître surprenant, mais j’ai découvert les RHCP grâce à River Phoenix, et j’ai assez aimé pour suivre leur carrière sur 3 albums (de One Hot Minute à Californication) avant de décrocher un peu. J’ai récemment remis sur mon baladeur les CDs que j’avais, ainsi que le nouveau qui vient de sortir. Ça n’a pas vieilli.

2. Bandmaid – Order
Non, ce n’est pas Babymetal. C’est un groupe de rock japonais, des filles mais pas des idols, qui jouent de leurs instruments. Elles ont récemment joué à Paris, et j’avais acheté l’album en MP3 dans l’idée d’aller les voir. Mais finalement je n’ai pas eu la foi. C’est pas mal, j’aime bien, ça me rappelle les BO de City Hunter, mais ce n’est pas aussi distinctif ni addictif que BM, trouve-je.

3. Placebo – Exit Wounds
Ah oui, j’ai eu ma période Placebo, aussi. Enfin, c’est moins une période de fanitude acharnée qu’un intérêt diffus et par épisodes. Je les ai (pas très bien) vus à Bercy en 2007 pour un concert pas très mémorable. Par contre, leur retour avec nouveau batteur pour Battle of the Sun à l’Olympia était top. Le Zénith et le Bercy suivant revenaient au « bien, mais un peu blasé » (Molko, pas moi).

4. Silbermond – Nichts Passiert
Parce qu’il n’y a pas que Tokio Hotel comme groupe allemand… comme Bandmaid, j’avais écouté leur musique pour décider si j’irais les voir en concert lors de leur venue à Paris. Mais là, j’y étais allée. C’est de la pop rock de bonne facture, plus rock en live. Je continue à bien aimer, j’avais d’ailleurs acheté l’album dont est tirée cette chanson bien après le concert, à l’occasion d’un énième voyage en Allemagne.

Lire la suite

Freaky Friday : Pokemon dans les chansons populaires

Alors je ne sais pas si c’est moi qui voit Pokemon partout (oui?), mais je l’entends aussi. L’avantage, c’est que grâce au petit dragon June, je savais quoi en faire : un article du vendredi pour le Freaky Friday bien sûr!

A vous de reconnaître les originaux…

  1. On commence avec un hymne à la tolérance :

Evoli and Pyroli
Live together in perfect harmony
Side by side in arena
Two Pokemons so pretty!

2. Un souvenir d’enfance très très freaky (paroles Antoine de Caunes, si si) :

Mi mimi mimi mi Mimitoss,
Dans les combats,
C’est un nullos.
Mi mimi mimi mi Mimitoss,
Même évolué,
C’est un boloss.

freaky_mimitoss

3. Une chanson militante

Je ne sais pas si vous connaissez cette vieille chanson, mais si ce n’est pas le cas… Elle mérite qu’on l’écoute. Elle me revient régulièrement en tête, que ce soit en écoutant les informations politiques ou les réunions au travail…

En 2016 après tout le monde
J’ai pu jouer à Pokemon.
J’avais évité jusque là
Malgré mon goût pour le petit jaune
Mais j’ai craqué pour sa bouille ronde
Et donc je le traque à présent.

J’en avais 20 dans mon Pokedex
Et Pikachu reste caché.

Au déjeuner je sors en douce
Pour continuer à les chasser.
L’arène voisine est bien pratique,
J’ai des Poképièces à gagner.
Les discussions de mes collègues
Ne vont pas trop me manquer.

J’en ai 50 dans mon Pokedex
Et Pikachu reste caché.

J’ai exploré tout le quartier,
Je suis même allée à l’étranger.
J’ai attrapé des trucs bizarres,
Mais il me manque des Bulbizarres.
Niantic a bloqué les radars,
J’en ai marre de choper des Ptitard.

J’ai même chopé un gros Ronflex
Et Pikachu reste caché.

4. Et on finit par une petite douceur.

Punaise je ne sais même pas pourquoi on m’avait offert la K7 audio, je crois que je trouvais déjà ça niais à l’époque… (je n’ai jamais eu trop des goûts de petite fille) :

Il s’appelle Evoli joli
Il s’appelle Evoli joli
Je voudrais partir avec lui
Et ses grandes oreilles
Toutes mimi 

(ou « Dans l’arène ». Bon ok j’ai changé d’avis sur les paroles entre l’image et l’article. C’est pas graaaave).

freaky_evoli

D’ici quelques jours, je vous expliquerait comment j’ai fait les images. (vite, certes).

Lundi Mon Tag : Mon Blog en Chansons

J’ai été perfidement taggée par June sur ce tag, dont le principe est de trouver une chanson commençant par chaque lettre du nom de votre blog.

Alors j’ai décidé de bien vous pourrir les oreilles, entre earworms, vieilleries télévisées, chansons improbables dans des langues qui ne le sont pas moins, et j’en passe. Il faut bien que je retranscrive le côté bordélique hétéroclite de mon fabuleux blog!

F – F(l)ame – Irene Cara

Cette chanson, m’inspire, non à chercher la gloire (et surtout pas en dansant ou chantant), mais à cause de la version alternative qui me trotte en tête, cf ce GIF :

lji_anim_phoenix fame flame

A – Ahead – Vamps

Il me fallait une chanson de vampire et une de Hyde (le chanteur de Vamps), d’autant que c’est lui qui m’a valu un de mes articles les plus lus.

N – Neverending Story – Limahl

Just because. Fangor, petite impératrice, Atreyu, tout ça. JE VEUX VOLER A DOS DE DRAGON ET CREER DES MONDES AUSSI, pourquoi c’est pas à moi qu’elle a demandé la Petite Impératrice, punaise?! En plus il était trop mignon Atreyu..

Lire la suite

Freaky Friday : Robotech / Macross

Quand June a lancé le concept de Freaky Friday, à savoir des articles sur des souvenirs musicaux traumatisants ou honteux de notre jeunesse, ma première idée a été pour les bandes originales de ce dessin animé : Robotech alias plus ou moins Macross.

Minitokyo.Macross.579765

Oh, le dessin de Haruhiko Mikimoto qui illustrait mon premier numéro d’Anime Land!

Les? Oui, au pluriel. Parce qu’à l’époque, dans les années 80, les Américains ont vendu sous le nom de Robotech ce qui était en fait la compilation de 3 séries japonaises distinctes : Super Dimensional Fortress Macross, Super Dimensional Fortress Southern Cross et Genesis Climber Mospeada. Ceci avait pour but d’atteindre les environ 80 épisodes nécessaire pour pouvoir vendre la série en syndication, cad la revente en « pack » pour les réseaux de chaînes locales aux USA. Ils préfèrent des séries longues pour pouvoir faire des rediffusions quotidiennes sans retomber sur les mêmes épisodes au bout de deux mois. Pour unifier un peu ces séries qui avaient uniquement en commun une histoire mêlant robots géants, invasion extra -terrestre et chanson, ils ont créé de toutes pièces une bande-son plutôt rock. Celle-ci a nettement contribué au succès de la série aux USA (où des fans se mobilisent encore pour en faire un film) et en Europe.

Lire la suite

Freaky Friday : Princesse Sarah

Miracle! Mirakuru Romansu, même! Je réussis enfin à publier un Freaky Friday ( (C) June & Cie ) en bonne et due forme, et un vendredi en plus! 😉

Princesse Sarah est l’une des innombrables adaptations de classiques de la littérature jeunesse occidentale en dessin animé japonais. En l’occurrence, un roman de l’Anglaise Frances Burnett, La Petite Princesse, adapté par Nippon Animation, responsable aussi de Heidi ou Tom Sawyer.

L’histoire se passe dans l’Angleterre victorienne, celle aussi de David Copperfield (le gamin des rues, pas le prestidigitateur). Saraw Crew est une petite fille choyée par son père, après le décès prématuré de sa maman. Son père la confie à un pensionnat de Londres pendant qu’il va superviser l’exploitation des mines qu’il vient d’acquérir dans les Indes lointaines. La directrice Mlle Mangin, ravie de compter une héritière parmi ses pensionnaires, lui octroie la meilleure chambre, lui assigne la petite bonne Becky comme servante, lui permet d’avoir le poney que son père a demandé… Sarah, d’un naturel gentil et simple, conquiert  le coeur de tous ceux qu’elle croise, ou presque: sa camarade d’école Lavinia (une espèce de Nelly Olson en plus jeune) la jalouse car jusque-là elle était la fillette la plus riche et elle aimait l’étaler. Mme Mangin n’aime personne. Et le couple de serviteurs non plus.

princesse-sarah-002
Lire la suite

Le retour de A-ha, épisode 5 : le pire contre-attaque (+ Freaky Friday)

Je profite du fait que les fans de A-ha soient majoritairement de ma génération qui se trouve être celle de Goldorak, pour à nouveau combiner Freaky Friday avec mes sujets habituels.

En effet, vous souvenez-vous de Goldorak (Grendizer en V.O.), le premier dessin animé nippon identifié comme tel par les téléspectateurs? Ce robot géant et son pilote (le prince Actarus) qui défendaient la Terre contre les forces de Vega, la lune rouge, le gratouillage de guitare nostalgique sous l’arbre, tout ça. Qu’est que ce que j’ai adoré ce dessin animé quand j’étais gamine. Et les beaux chara design de Shingo Araki et Michi Himeno (je crois que j’avais le béguin pour un personnage qui est apparu et mouru dans le même épisode, Syrus).

L’un de ses génériques, peut-être le plus connu, chanté par Lionel Leroy, Goldorak : et l’aventure continue.

Avec des paroles d’un haut niveau intellectuel, et de la rime riche. Bourrative, même (rigolez pas, ça faisait partie des meilleurs génériques de dessins animés français, avant qu’ils ne soient pondus à la chaîne par ce que j’appelais « Porry-Porry-Salesses » (Jean-Luc Azoulay de AB Productions aux paroles sous le pseudonyme de Jean-François Porry, et le compositeur Gérard Salesses à la musique).

[Go Go Goldorak] Et l’aventure continue
[Go Go Goldorak] Toujours gagnant invaincu
[Go Go Goldorak] Ton ennemi éternel est vaincu

Le rapport avec A-ha? J’y viens, patience. Depuis plus d’une semaine, le compte officiel de A-ha et Universal nous teasent avec des photos du making-of du clip du premier single (enfin censément mais entre les démentis et les annonces floues, on ne sait plus où on en est…) de Under the Make-up, qui devait sortir incessamment sous peu. Ca tease, ça tease, jour après jour.

Et puis lundi à 14h02, Universal publie la vidéo sur son site.
Liesse parmi les fans (enfin, ceux qui ne bossent pas ou qui peuvent regarder la vidéo du boulot).
Et puis lundi à 14h32, Universal supprime la vidéo de son site.
Perplexité parmi les fans.
Et puis lundi à 18h, A-ha publie la vidéo sur sa chaîne Youtube officielle chez VEVO (la filiale qui monétise les vidéos d’Universal sur Youtube).
Perplexité et liesse parmi les fans. Perplexité d’autant plus grande après avoir visionné la chose au montage quelque peu obscur.

Ce qui conduit mon juke-box neuronal à entonner :

U-u-ni-versal, et la galère continue,
U-u-ni-versal, toujours les fans sont cocus,
U-u-ni-versal, et si vous vous sortiez les doigts du…
Lire la suite

Que répondre aux amis qui vous envoient leurs photos de vacances à la plage? + Freaky Friday

Vous êtes au boulot, déjà rentrés de vacances, ou vous n’en avez pas cet été parce que vous avez changé de boîte / vous avez tout consommé hors saison pour éviter de partir en même temps que la foule et à plein tarif / vous n’avez pas l’argent. (Personnellement, je suis pâle, je bronze mal, je ne supporte pas la chaleur et le soleil me colle des migraines ophtalmiques parce que j’ai les yeux bleus. Faire la crêpe sur la plage par 35°C, c’est l’une de mes descriptions de l’enfer).

Vos « amis » vous harcèlent de photos de leurs pieds à la plage ou de mojitos en terrasse sur Facebook et Instagram. Que faire?

Fan Actuel vous propose sa sélection de cartes postales numériques de contre-attaque. C’est pour moi, c’est cadeau, ça me fait plaisir. Il vous en prie *.

vacances_gourde

vacances_patates

vacances_saucisse and sun

vacances_ane

Je vous laisse avec une petite chanson, sur l’air du petit « ver d’oreille » suivant (si vous avez grandi dans ces années-là) :

J’aiiime la clim!
Il fait chaud et j’aiiime la clim!
Essayer de ne pas suer en été (oh Xynthia)
C’est très dur, mais j’y arriverai (oh Xynthia)
Mais pourquoi griller sans parasol (oh Xynthia)
Quel cagnard, vivement l’automne.

Ce post se double d’une ébauche de ma première contribution au Freaky Friday de June and Cie, concept sympa mais pour lequel à ma grande surprise, je ne trouve pour l’instant pas l’inspiration. Pourtant, je suis sûre d’avoir des casseroles du passé dans la tête (la preuve…).

A savoir que le générique dont je me suis inspiré pour le petit couplet est celui de « Cynthia ou le rythme de la vie », dessin animé sur la GRS datant d’une époque où le ruban faisait encore partie des épreuves. La série était sympa sans être révolutionnaire, pour autant que je m’en souvienne. Un peu plus réaliste sur l’aspect sportif qu’Olive et Tom, et avec plus d’importance accordée aux relations entre les personnages (je me rends compte en regardant les images du générique que j’avais complètement oublié les 2 personnages masculins…). On ne peut pas dire que ce soit le meilleur générique de DA de l’époque, mais c’est dingue comme les chansons qu’on a entendu marteler avant d’avoir 20 ans restent dans la tête… qu’on le veuille ou non!

*(3 ans après avoir ouvert ce blog, je réalise que « Fan Actuel » est trompeur sur le genre de la personne derrière. Mais l’idée d’origine n’était pas de parler de moi, mais des fans en général, masculins également. D’où le Actuel et non Actuelle. Néanmoins, le « il vous en prie » étant une référence au Alain Delon des Guignols, il ne s’accorde pas).