Spectacle : Jean-Luc Lemoine au Grand Point Virgule : Si vous avez manqué le début

Je connaissais assez peu Jean-Luc Lemoine avant le spectacle. Disons que je sais qu’il est connu et qu’il est comique, mais je ne savais pas où il officiait et je ne crois pas l’avoir vu beaucoup. (paradoxalement, c’est après le spectacle que je l’ai vu pour la première fois, dans TPMP, qui avait reçu un groupe que je ne citerais plus sinon vous allez fuir). Mais à quelques réglages de mise en scène près, j’ai beaucoup ri.

jl_lemoine

Le début a été un peu poussif, malgré une entrée en matière hilarante, avec une salle peut-être un peu fatiguée : le show commence à 21h45 un vendredi soir. Les plaisanteries sur les réseaux sociaux sont pourtant drôles, mais il manquait une pointe de rythme ou d’acidité pour entraîner toute la salle ce soir là.

Le spectacle a démarré vraiment, à mon sens, avec son « journal intime d’une vedette« , que je crois volontiers tiré d’expériences réelles. Les rapports de l’artiste avec son public (et pire encore son non-public qui le reconnaît plus ou moins), c’est très sado-maso. C’est quand le texte devient plus méchant que ça me fait le plus rire, personnellement.

Encore que l’Austin Mini m’ait plié dans ma chaise, alors que Jean-Luc Lemoine se sent obligé d’expliquer en quoi ça devrait faire rire (s’attendant donc à un four à ce stade de son spectacle). Mais là, c’est parce que le jeu de mot était tellement mauvais que ça m’a fait rire (si vous suivez un peu ce blog, vous devez savoir que je suis assez cliente des jeux de mot pourris).

Des études très scientifiques l’ont montré : un des ressorts de l’humour, c’est la surprise, le décalage entre ce qu’on attend et ce qui arrive. Inversement, alors que le sketch du candidat à la télé-réalité soit très inattendu, on rit moins. Parce qu’il est vraiment flippant. Sketch ou exercice d’acteur? J’ai adoré celui de l’animateur de centre commercial, en revanche, très habité…

Informations pratiques :
Jean-Luc Lemoine au Grand Point Virgule
du mardi au samedi à 21h30 jusqu’au 27 juin
8 bis rue de l’Arrivée
(M) Montparnasse

Publicités

Soirée des doudous au Grand Point Virgule

Une dizaine d’humoristes ont répondu présents dimanche en fin d’après-midi à l’appel du Grand Point Virgule, pour l’opération Soirée des Doudous. Organisé par la jeune Camille Djian avec le soutien de toute l’équipe de la salle, un spectacle était donné au profit de l’association Main dans la Main. Les recettes (ainsi que les doudous collectés sur place) permettront d’offrir des doudous aux enfants hospitalisés.

Soirée Doudous : une partie de l'équipe

Soirée Doudous : une partie de l’équipe

Malgré le thème pas très gai, les présents ont beaucoup fait rire l’assistance.

Christine Berrou, seule meuf actuelle du Djamel Comedy Club, à qui l’on dit : « C’est génial, tu as un harem à ta disposition. », répond : « Non, j’ai un centre aéré. »

Nadia Roz : « Le voile c’est comme la mini-jupe : si on voit les poils, c’est que c’est trop court. »
Nadia qui nous a par ailleurs donné cette définition criante de vérité du doudou : de l’amour qui pue.

Seb Mellia a partagé avec nous un peu de son expérience de jeune papa (j’ai peur qu’il ait traumatisé les deux gamins du premier rang).

doudou2

Marine Baousson : « Je ne mange pas de légumes: le Nutella ça ne va pas avec tout ».

Béatrice Facquer nous a raconté une histoire de Petit Ours Brun pas sage.

Carole Guisnel : « En amour, il y a deux types de personnes: les princesses sirènes fées, qui réagissent dignement aux pieux dans le Coeur. Et les patates »

doudou1

La Bajon nous a fait une petite démonstration de dressage de mec pour la Saint Valentin – et le jeune homme du public qui a mérité le spéculoos était le même à qui Nadia Roz avait donné un makroud fictif.

Noman Hosni a expliqué envie d’aller se produire en Irak pour faire rire les gens, mais qu’il avait peur de comment ça pourrait être interprété en France vu le climat actuel.

Candiie s’est dite déçue d’avoir mal compris le thème de la soirée, elle pensait que c’était Sos Goudou.

Pour finir, Arnaud Maillard est arrivé sur scène en doudou géant, avec un sketch dont le rap mériterait d’être transformé en single. Ca cartonnerait sur Youtube! (et j’ai bien ri à l’ours en moins, l’ours en peluche…).

doudou3

Une bonne soirée pour une bonne cause… merci à tous!