Le stalker de Sandra Bullock

L’actrice Sandra Bullock a eu l’horrible surprise le mois dernier de se trouver face à un inconnu dans sa propre maison. Elle a pu s’enfermer dans sa chambre et appeler le 911 (l’équivalent de Police Secours), et le stalker a été arrêté sans avoir pu lui faire de mal, ni à son jeune fils. Un arsenal ayant été trouvé chez lui, il a été inculpé, outre le harcèlement, le cambriolage et la possession illégale d’armes, de 19 autres chefs d’accusation.

Le Huffington Post revient sur les faits et en profite pour dresser une liste des harceleurs de chanteurs et chanteuses.

The Mentalist : les fans… et les autres

En ce moment sur TF1, un épisode de la série The Mentalist intitulé Les fans… et les autres fait enquêter Patrick Jane et l’inspecteur Teresa Lisbon sur l’assassinat raté d’un quarterback vedette de football américain, Doc Dugan.

Outre le manager, l’assistant, le larbin, l’ex-femme et la maîtresse, est soupçonné un fan un peu extrême, qui a envoyé des mails menaçants à Doc. Interpellé, il raconte qu’il a acheté 3000$ un ballon signé par le champion, et est allé le voir dans le bar que celui-ci a acheté après sa retraite. Mais le champion lui a dit « Plus tard, petit », ce qui l’a beaucoup vexé.

De l’amour à la haine, il n’y a qu’un pas.

Le fan français attaqué par Kirsten Dunst s’explique sur M6

Il y a quelques minutes, dans Accès Privé sur M6, le fan français dont je parlais dans l’article précédent s’expliquait sur les faits qui lui sont reprochés.

Le sujet nous explique qu’étant tombé amoureux de Kirsten Dunst en voyant le film Marie-Antoinette, il en est progressivement devenu fou amoureux, au point de quitter son emploi de patron de société. Il lui a écrit un roman, qui raconte, de son point de vue, l’idylle qui aurait pu les rapprocher.

Aparté aux journalistes d’M6 : même si la plupart d’atteignent pas la taille d’un roman et que le monsieur semble ignore que c’est courant, le phénomène est assez répandu, on appelle ça une fan-fiction. Il se trouve juste que la plupart des gens qui en écrivent sont de sexe féminin (environ 80% d’après l’émission Entrée Libre d’il y a quelques semaines).

Pour lui, il s’agissait juste de se présenter à Kirsten en lui faisant le portrait de ce qu’il pensait pouvoir lui apporter.

Après avoir essayé en vain de la contacter pour avoir son avis (et savoir, déjà, si elle avait reçu le livre et si elle était consciente de son existence), il a fini par aller aux USA à Los Angeles, à plusieurs reprises.

La dernière fois, la mère de l’actrice lui a ouvert la porte, mais une fois qu’il a expliqué qui il était, sa réponse méprisante n’a pas laissé grand espoir à ce monsieur. Elle n’a par contre laissé aucun doute sur le fait qu’elle savait qu’il avait écrit un livre.

Du coup, il est revenu en France, et, d’après ses dires, n’escompte pas retourner aux USA maintenant qu’il a sa réponse – manifestement négative. Le jugement d’ordonnance restrictive ne devrait donc pas changer grand-chose.

S’il se tient à sa sage décision, on lui souhaite de retrouver une vie normale sans trop de problèmes.

Les fans français sont-ils plus susceptibles de devenir des stalkers que les autres?

http://detective.blogs.liberation.fr/prive/2011/12/petits-conseils-aux-stars-victimes-de-fans-obsessionnels.html

Dans cet article, l’auteur signale que Kirsten Dunst est harcelé depuis plusieurs mois par un quinquagénaire de la région parisienne, qui est même allé au moins 5 fois à Los Angeles pour essayer de la rencontrer (sans succès).

Quand il a également tenté de suivre la mère de l’actrice pour trouver Kirsten, celle-ci a obtenu d’un juge une ordonnance restrictive temporaire. Depuis la semaine dernière, il doit rester à plus de 100 mètres d’elle et de sa mère sous peine d’être arrêté.

Il y a 10 ans, la pin-up des plages de Malibu, Pamela Anderson, avait été harcelée par une fan française qui avait fini par être renvoyée en France par les services d’immigration et interdite de territoire.

Ajoutez à cela les jeunes femmes (françaises) qui ont harcelé le groupe Tokio Hotel en Allemagne il y a deux ans, et on peut commencer à se poser des questions.

Des fans commémorent le 31e anniversaire de la mort de John Lennon à New York

http://french.china.org.cn/culture/txt/2011-12/09/content_24116318.htm

Ce 8 décembre marque le 31e anniversaire de la mort de John Lennon, fondateur des Beatles, groupe musical britannique au succès planétaire. De nombreux fans se sont rassemblés à cette occasion sur la place Strawberry Fields de Central Park à New York, afin de rendre hommage à ce musicien extraordinaire assassiné le 8 décembre 1980 devant son appartement à New York.

Il fut l’une des premières victimes de fan harceleur, ou plutôt, dans le cas de Mark Chapman, d’un ancien fan déçu, dont le parcours chaotique dans la vie a fini par réactiver une psychose qui l’a conduit à assassiner le héros de son adolescence.

Robert Pattinson explique comment il a géré une stalkeuse en Espagne

http://awwakemysoul.tumblr.com/post/11029345513/rob-talking-about-a-stalker-he-had-in-spain

On peut penser ce qu’on veut de Twilight, et même des qualités de jeu de Robert Pattinson (qu’il critique lui-même à longueur d’interview), mais au moins ce jeune homme est très drôle en interview. Témoin celle-ci, où il raconte comment il a donné à une fan une opportunité qui doit être le rêve de toutes celles qui jouent pour la « Team Edward » :

« I was doing this film, playing Salvador Dali, in Spain. And there was this one girl, who was kind of waiting outside my apartment every single day. And I was so chronically bored that just one day, she had been out there for like three weeks so I said : « Do you wanna just go to dinner or something? I mean no one else wants to hang out with me. » Her parents had a restaurant, she took me to the restaurant, and I kinda complained about everything in my life for about two hours… And then she gave me the bill at the end, I had to pay for it. And she was never back outside my apartment ever again. »

« Je tournais ce film, où je joue Salvador Dali, en Espagne. Et il y avait cette fille, qui attendait devant mon appartement chaque jour. Et je m’ennuyais tellement à longueur de temps qu’un jour, ça faisait à peu près trois semaines qu’elle était là donc j’ai dit : « Tu veux qu’on aille juste dîner ou quelque chose? Je veux dire, personne d’autre ne veut passer du temps avec moi. » Ses parents avaient un restaurant, elle m’a emmenée au restaurant, et je me suis plus ou moins plaint de tout dans ma vie pendant environ deux heures… Et alors elle m’a donné la note à la fin, j’ai du payer pour le dîner. Et elle n’est plus jamais revenue devant mon appartement. »

… Ca risque de ne pas décourager les autres amatrices et de lui coûter cher en repas, mais ça en fait déjà une de moins!

Le pouvoir de dire non (la Lettre ouverte aux célébrités de Cleolinda)

L’article n’est pas nouveau, il date de janvier 2010. Cleolinda a écrit cette « Lettre ouverte » après qu’une fan ait poursuivi un chanteur (Alex Gaskarth, du groupe All Time Low). Elle a attendu devant chez lui avec une amie pendant un certain temps et lui a demandé une photo, qu’elle a immédiatement reposté sur Tumblr avec des photos de sa maison.

Le dit chanteur a accepté (sans doute sous le coup de la surprise), mais a posté sur son Twitter juste après pour dire que l’incident l’avait effrayé, et que rester devant chez lui et prendre des photos de sa maison et de ses chiens n’était « pas cool ».

Cleolida a profité de l’occasion pour exprimer une opinion que partagent pas mal de fans, et qui rassurerait sans doute les artistes s’ils en étaient conscients.

Cette opinion est : si certains fans n’ont pas la présence d’esprit de respecter votre vie privée et votre propriété, n’hésitez pas à (gentiment) leur dire non. Sinon, cela les encourage dans l’idée que squatter devant votre garage ou autre leur permettra effectivement d’obtenir une photo, un autographe ou autre gratification.

Faites comme Paul McCartney (qui a eu son content de fans hystériques) : Dites « Ecoutez, c’est un moment privilégié pour moi, je suis vraiment désolé, j’espère que vous comprenez ». D’après lui, « la plupart des gens comprennent. Une fois qu’ils ont compris que vous voulez être un type ordinaire, ils sont très sympas, ils comprennent l’intimité parce que c’est quelque chose dont eux aussi ont besoin. Finalement, ça n’est pas aussi difficile que ça en a l’air ».

Et vraiment, personne ne vous en voudra pour ça. Si quelques fans se détournaient de vous pour cela… ce serait sans doute mieux pour vous et pour eux.