Le crowdfunding du mois : le retour de Maliki

Après avoir fait péter les compteurs de Ulule pour son premier tome de blog BD auto-édité, et avoir donné beaucoup d’espoir aux autres dessinateurs avec son Tipee à succès, Maliki, « la fille aux cheveux roses » et aux oreilles pointues revient sur Ulule pour un 2e épisode… Très scénarisé! Je ne parle pas du BD blog, bien que là aussi, elle soit passée à des aventures plus longues. Mais de toute la narration prévue pour les différents paliers et bonus. Déjà, pour les bonus eux-mêmes, comme la dernière fois c’est la fiesta du merch. Mais pour le déblocage, Maliki a raconté une petite histoire : les goodies ont été dérobés par l’infâme Savonax, et il faut donc lui envoyer notre énergie pour détruire l’un après l’autre des corps célestes (satellites et planètes) afin de rejoindre son vaisseau. A chaque planète dézinguée, Maliki met en ligne une petite vidéo pour nous montrer quel personnage débloqué a rejoint la team.

maliki_ulule2_palier.gif

On est tout près des 500%, le prochain palier à 550%. Il reste jusqu’au 30 mai pour participer et ainsi pré-commander votre tome. Vous pouvez aussi commander un pack avec le tome 1, si vous l’aviez raté lors de sa parution.

Et si vous n’êtes pas intéressés par ses BD, mais que vous vous posez des questions sur le financement participatif, en particulier dans le milieu artistique, ça vaut quand même le coup de regarder les 2 projets Ulule, la page Tipee et toute l’animation faite autour sur les réseaux sociaux. Parce que si ça marche, ce n’est pas par hasard. OK, c’est un BD blog avec des chats mignons (et d’autres moins mignons, comme Gueulard, RIP), des jolies filles et un style pop et coloré. Mais aussi, Souillon (le créateur de Maliki) et Becky (sa coloriste, community manager, manager des goodies et future Mme Souillon) ont développé au fil des ans des façons de diversifier les revenus, en se basant sur leurs propres intérêts : des tableaux, des goodies, des cartes à collectionner, qu’on peut échanger contre des cartes ultra-rares quand on a certaines combinaisons… Il y a aussi la radio Maliki, où les Tipeurs peuvent proposer des chansons à passer, une soirée par mois, entrecoupée d’interventions des deux compères et de petits jeux.

Bref, un condensé de ce qu’il faut faire pour créer, animer et contenter une communauté de fans.

maliki_premiere_reaction

Le crowdfunding du jour : le Tipee de Maliki

Maliki, la « fille au style manga aux cheveux roses » du blog BD (pas taper, pas taper! XD Je sais qu’elle et son « larbin » Souillon* détestent qu’on les qualifient de style manga, mais ça situe quand même pour ceux qui ne sont pas familiers avec les blogs BD…), a lancé le 1er juin un compte Tipee. Le principe, c’est un financement participatif, qui peut se faire de façon ponctuelle (comme les autres) ou par cotisation mensuelle.

maliki.jpg

Dans un long strip, Maliki explique la crise que connaît actuellement la BD – dont elle n’est pas la seule à parler mais ça vous donne un bon résumé. Au passage, la littérature « générale » est affligée du même problème. Et la précarisation que cela accentue chez les auteurs.

Maliki a un blog BD depuis presque 11 ans. Pendant longtemps, lire son strip du mardi était un rituel hebdomadaire pour moi. Puis Maliki a commencé à bosser pour Ankama (parce que le blog BD, c’est sympa pour polir ses talents et « la visibilité », mais comme c’est gratuit, ça ne nourrit ni son homme, ni sa fille aux cheveux roses, ni les chats, ni Fang), sur leur jeu Dofus. Ankama a publié les strips en albums papier, distribué des peluches et repose-poignets à l’effigie des chats de Maliki, la charge de travail a augmenté, Souillon a écrit un roman. Les strips se sont raréfiés, même si périodiquement, nous avons droit soit à de longues histoires plus fouillées, comme celle au Japon, dont le tome 7 reprend le début, soit à des petits strips « light ».

Originalité (enfin, en tout cas ce sont les seuls que je suis qui font ça. Pas mal de dessinateurs ont des boutiques Society6, où on peut demander l’impression de leurs dessins sur divers objets, mug, tapis etc) : Souillon et sa coloriste Becky commercialisent depuis un moment des produits dérivés : des cartes à collectionner, parfois des aquarelles, et des toiles de collection imprimées, qu’ils vendent aussi aux salons où ils dédicacent. Personnellement j’ai craqué pour Electrocute en la voyant en salon (elle est d’un bleu incroyable, et puis la structure de l’image…). Du coup je me la suis faite offrir pour Noël dernier :

toile-electro

Elle est magnifique (en plus, Souillon et Becky l’ont signée et ont ajouté un petit ex-libris également signé. Le service client ❤ ).

Je me doutais donc que, comme beaucoup d’autres bédéastes, ils ramaient un peu. Boulet est le seul « à succès » qui ne fait pas trop de retape pour sa boutique. En même temps, au rythme de dingue où il dessine, et vu sa popularité, il a peut-être moins de mal à empiler les projets qui, mis bout à bout, permettent de s’assurer un revenu correct.

Devant l’évolution du marché, Maliki a donc décidé de lancer un Tipee, dans l’espoir de s’assurer un complément de revenu, voire un revenu un minimum stable, si une partie de ses (très nombreux) lecteurs réguliers et fans cotisait mensuellement à hauteur de quelques euros.

Vous savez ce que j’ai expliqué récemment sur le fait que pour un crowdfunding à succès, il vaut mieux avoir déjà une grosse fanbase avant de se lancer?…

MALIKI l’avait bien compris. Et c’est son cas.

Au bout de 3 jours, son Tipee devient le 3e projet le plus soutenu du site (en nombre de tipeurs), avec plus de 8000 Eur pour ce premier mois.

A voir comment ça va évoluer… Première réaction de Maliki, après deux jours (oui alors si vous n’avez pas regardé Dragon Ball Z, ça ne va pas vous parler… C’est un Genkidama. Un genre d’attaque spéciale où le héros demande à tous les êtres vivants de la planète de l’aider en lui transmettant de l’énergie. Récemment, la dessinatrice et coloriste Thorn y a fait référence pour finir sa « charrette », avec un joli succès de participation – virtuelle – de ses collègues – cf les réponses) :

maliki_premiere_reaction

CQFD.
En même temps, ne rêvez pas : comme je le disais, ça fait ONZE ANS qu’elle propose du contenu gratuit qui amuse et émeut les gens. Donc bon… Ce n’est pas exactement une manne tombée du ciel par hasard. C’est quand même heureux et réconfortant qu’une telle quantité de boulot trouve une récompense.

* l’auteur, en fait. Mais il ne parle quasiment qu’au travers de son personnage. Eh oui, dure réalité pour ceux qui fantasmeraient sur la fille aux oreilles pointues : si vous allez les voir en salon BD, vous ne la verrez pas.

Dessinateur demande à ses fans… des crayons!

C’est un appel à l’aide lancé sur Facebook il y a une heure par Souillon, le dessinateur qui se cache derrière Maliki, charmante jeune fille aux cheveux roses dont les aventures en BDBlog font le bonheur des lecteurs depuis plusieurs années déjà (parues depuis en plusieurs tomes chez l’éditeur Ankama) :

appel de détresse. je suis à cours de crayons a japan expo ! si une bonne âme vient demain et habite près d’un magasin de dessin, ce serait un immense service de m’avancer 5 crayons noirs ou gris foncés de la marque faber castel modele polychromos. je rembourse a japan et je fais un dessin en échange ! (par contre si quelqu’un peut, dites le dans les commentaires que vous ne soyez pas plusieurs ^^ désolée de demander ca mais je ne peux vraiment pas aller sur paris pour en acheter. sinon pas grave, je dessinerai avec mon sang :] )

Un dessin contre des crayons, voilà un amusant échange de bons procédés!

On souhaite bonne chance à Maliki