Vieux sketch (6) : « Morales » de Didier Benureau

On va rester dans les chansons à texte, avec cette chanson militaire au phrasé résolument typique de l’armée qu’ont connus les appelés (pas la plus brillante). Un hommage posthume, « chanson pour Morales, du 317e bataillon 42e RIMA, compagnon de combot ».

Un festival de liaisons mal-t-à-propos, de conjugaisons approximatives, d’humour plus que noir, qui trouve quand même le moyen de citer Aragon, bon ça ne plaît pas à tout le monde (mais ce ne sont pas les militaires qui détestent le plus).

Déchiqueté-é-euh! Pulvérisé-é-euh!

En prime, maintenant, depuis que je me suis souvenue de ce sketch, à chaque fois que je lirai des tweets en écriture inclusive à point bidulos, je les prononcerai sur cette musique.

Méchanceté-é-euh! Brutalité-é-euh!