Reportage invité : Une fan française en Norvège

Pas d’interview d’auteur ce mois-ci ni le dernier faute de temps à mon retour du Japon, mais j’y reviens bientôt, promis. En attendant, vous n’y perdez pas au change, avec une pépite pile dans le thème d’origine du blog, avec ce reportage documenté d’une invitée sur les us et coutumes des concerts en Norvège (et en plus c’est très drôle).

Je passe la parole à Valentine Violine (dont vous pouvez suivre les aventures norvégiennes sur Instagram).

fjva_barre_pissenlits

Une fan Française en Norvège

Cela fait longtemps que Fan Actuel m’a demandé de coucher sur papier mes diverses expériences / surprises / déconvenues en tant que fan d’un groupe norvégien. Je ne m’en sentais pas capable, n’ayant pas de prédispositions pour l’écriture (mon cauchemar scolaire a commencé le jour où mon institutrice de cours moyen nous a distribué des feuilles sur lesquelles était écrit : « Rédaction : Raconte ce que tu as fait pendant tes vacances. »). Enfin bref, j’ai décliné l’offre, au moins deux fois. Et puis ma nouvelle expérience de ce week-end et le temps maussade (c’est-à-dire selon mes critères pluvieux et glacial) m’ont convaincue de tenter un truc.

Ma première expérience de concert en Norvège remonte à 11 ans. Fan depuis la prime adolescence du trio a-ha, j’ai perdu la raison un soir de déprime et acheté des billets de concerts norvégiens en me disant « je peux bien m’offrir ça une fois dans ma vie ». Malgré tout le mal que certains pensent d’eux, ils réussissent à rassembler de nombreux fans étrangers, européens (principalement des allemands et des anglais mais pas que), sud-américains (brésiliens surtout) et asiatiques. Du coup, pour « le truc que je me suis offert une fois dans ma vie », j’ai fait la queue des heures devant le stade pour espérer voir quelque chose. Résultat : j’étais surtout entourée de fans purs et durs venus du monde entier et n’ai pas tellement goûté à l’expérience norvégienne sur cette fois-ci. Mais c’est cette première expérience qui est à l’origine de toutes les suivantes puisqu’elle m’a permis de découvrir le groupe qui faisait la première partie : Minor Majority.

Ces cinq-là ont pas mal tourné en France et en Allemagne mais dans de petites voire très petites salles. J’avais deux ou trois concerts à mon actif en France et en Allemagne quand j’ai décidé de faire le voyage pour Oslo pour les voir sur une vraie scène. Nous étions 3 pour cette escapade et nous avions un peu sous-estimé leur notoriété dans leur pays : nous n’avions donc pas bien appréhendé la taille de la salle (Sentrum Scene, c’est pas Bercy mais c’est pas non plus la MJC de Bielefeld !). Lorsque nous sommes arrivées c’était déjà à moitié rempli. Donc oublié le premier rang. On avise néanmoins que la fosse est sur deux niveaux séparés par deux marches. On se dit donc qu’en étant au premier rang du second niveau (sur la marche, donc), on a de bonnes chances d’être au-dessus de la mêlée. Oui, statistiquement, dans de nombreux pays du monde, c’est ce qui se passe. Mais en Norvège, quand tu fais 1m63, être sur une marche ne suffit pas pour passer au-dessus de la tête du norvégien moyen. Première leçon.

Lire la suite

Fandom parodie : Morten, essaie Pantene

Contexte : lorsque Morten Harket a réalisé sa 2e tournée solo après le 2e split du groupe A-ha (oui il faut suivre, je sais), en 2014, c’était la chanteuse française et néanmoins bretonne, Nolwenn Leroy, qui assurait sa première partie sur toutes ses dates en Allemagne. En effet, à l’époque elle y avait un joli succès avec son album de chansons bretonnes. Au même moment, elle arrondissait également ses fins de mois avec des pubs pour le shampoing Pantene. Or Morten, outre sa tessiture étendue, est connu (en tout cas de ses fans) pour une certaine tendance à se dégarnir par le haut du crâne… (d’où son surnom parmi certains fans de « Chaussée aux Moines »).

morten tonsure

Shampoing, tonsure, et les rimes de Morten, Pantene, Nolwenn : il n’en fallait pas plus à mon cerveau pour pondre alors une parodie sur un des titres solo de l’album de Morten. Que je vous livre, la période de prescription étant écoulée (et n’ayant plus guère d’anonymat à protéger sur le forum où cela a été initialement posté).

Pantene

Morten
Tu n’es pas mou, pas comme Nolwenn,
Mais tu devrais essayer Pantene
Comme elle,
Comme elle,
Prends un peigne, Morten
Entre tes couacs et tes faux départs
Tu pourrais t’inspirer d’elle
Comme elle,
Essaie donc Pantene.

J’aimerais bien bien bien bien
que tu chantes mieux
Je donne un rein rein rein rein
pour te voir en show
J’aimerais bien bien bien bien
que tu chantes mieux
Si tu répétais un peu

Hey dis Morten
Le temps passe
Pour tout le monde
Mais certaines choses ne changent pas
Pas en mieux
C’était mieux
Avec A-ha
Morten
Bouger tes vieux abdos en maillot
Ca ne remplace pas ta voix
ta voix
L’amour rend p’t-être aveuuuugle
Il ne rend pas souuurd
Figure-toi

J’aimerais bien bien bien bien
que tu chantes mieux
Je donne un rein rein rein rein
pour te voir en show
J’aimerais bien bien bien bien
que tu chantes mieux
Si tu répétais un peu

Lightning

Lightning,
You would hit me just like lightning,
Give me shelter from the rain
Stay down
Way down
You stay on my mind
Like a flashback like a wind out
I could feel you in my veins
Way down
But not quite like pain

I would give, give, give, give
Eeverything I own
I would live, live, live, live
Like I used to know
I would give, give, give, give
Eeverything I own
To find my way back home

You were lightning
Time went by,
It’s frightening
But it feels like nothing changed
Way down
Stay down
You stay on
my mind
Like sparkles like a new drug
You raise into my veins
Way down
Almost, but not quite like pain
I’m not quite the same
Anymore

I would give, give, give, give
Everything I own
I would live, live, live, live
Like I used to know
I would give, give, give, give
Everything I own
To find my way back home

Qui aime bien châtie bien, il paraît. Quand je n’aime plus, je châtie encore mieux, je trouve…

anim_maleficent

Les 3 guitares Steinegger de A-ha

Comme je faisais du tri dans mes vieux magazines, j’ai retrouvé plusieurs photos où l’on voit les trois membres du groupe A-ha exhibant fièrement leurs guitares Steinegger, dont je vous ai parlé précédemment.

En guise de cadeau de Noël un peu tardif aux fans du groupe, voici donc les dites photos… Joyeuses fêtes!

Aha guitare Steinegger 1

 

Lire la suite

Comment dégoûter des fans d’être fan?

Contexte : un groupe phare qui s’est séparé, et dont chaque membre suit depuis une carrière solo.

Phase 1 : organiser une fan-party en marge d’un concert solo du chanteur. Les billets ne se vendent pas bien. Il faut dire que les gens ont gardé dans l’ensemble un souvenir mitigé de la précédente : d’une part le chanteur ne s’y est pas montré, mais ça il fallait s’y attendre. D’autre part, les organisateurs, anglo-saxons, ont une conception toute anglo-saxonne d’une « bonne soirée » : mettre de la musique à fond (celle du groupe, mais pas de bol, elle n’est guère dansante), ce qui empêche les gens de discuter entre eux, alors que justement ils comptaient plutôt que cette « fan-party » soit l’occasion d’échanger sur leur passion et de se rencontrer entre fans de tous les pays. Et puis c’est tout. Ah non, y’avait un stand de nail art customisé dans un coin, et une projection d’un DVD de clips du groupe complété d’anecdotes sur la création des chansons : intéressant, mais malheureusement diffusé en même temps que le DJ s’éclatait à passer d’autres chansons, ce qui gâchait complètement l’effet… Je ne sais pas s’ils ont payé le DJ, mais si oui, c’était une perte d’argent.

cat headbanging

Phase 2 : pour augmenter les ventes, ajouter des activités à la journée de concert dans le cadre de la « fan-journée », incluses dans le billet : une « convention » en journée, avec des Q&A de proches du groupe (un photographe, déjà interviewé deux ans avant pour la sortie de son livre de photos, et le premier manager du groupe – il est encore en vie lui, depuis le temps?). Calme plat au niveau des ventes. Il faut dire aussi que beaucoup de fans du chanteur veulent être devant la scène, et prévoient donc de faire la queue tôt. Et non de se coltiner des questions/réponses en anglais. Que, pour la plupart, ils n’ont pas forcément un niveau d’anglais suffisant pour suivre.

lucille-bluth-college-radio-dj

Phase 3 : prenant conscience du problème (et des ventes sans doute toujours au point mort), les organisateurs de la fan-party incluent une clause : les porteurs du bracelet de la fan-party auront droit à un accès prioritaire à la salle de concert… grillant ceux qui auraient fait la queue dehors donc. Scandale dans le Landerneau fandomique. Le concert est déjà à 60 Euros environ, alors payer 30 Euros de plus pour se taper des conférences de presse de semi-inconnus n’intéresse pas tout le monde. D’autant que, de toute façon, nombre de fans vont sans doute se contenter de récupérer le bracelet magique (pompulilu, pimpilu, pampumpam) pour retourner directement faire la queue devant la salle.

Emi magique

(oh, un vol de pigeons…!)

Phase 4 : ça doit vraiment être Waterloo morne plaine au niveau des ventes de billet de la convention, parce que les organisateurs dégainent une arme lourde : l’un des ex-membres du groupe (pas le chanteur, un autre) sera de la partie! Il donnera un Q&A avec une jeune chanteuse dont il était le coach dans la version locale de The Voice, et dont il est le producteur. Ben oui, faut bien qu’il y trouve un intérêt lui aussi et vienne vendre, à défaut de sa lessive, celle de sa protégée. Mais attention, hein : à la séance de dédicace conjointe qui suivra, il ne signera QUE le CD de la jeune femme. Pas ceux du groupe ni même ceux de sa carrière solo.

Anna

Evidemment, loin de nous l’idée de lui dénier le droit de tourner la page et de séparer son activité passée de sa carrière actuelle.
Je me réserve néanmoins le droit de faire de même, et de me désintéresser totalement de ses activités annexes, y compris en gardant mon argent pour d’autres choses.

J’avais de toute façon déjà décidé de le faire en ce qui concerne ce groupe après le dernier concert. A suivre le déroulement de l’affaire via les amies qui elles, font le déplacement, et les réactions des fans en général, je me dis qu’à ce rythme, la prochaine fan-party sera moins coûteuse à organiser, car ils pourront la tenir dans la chambre d’hôtel de l’organisatrice.
Et vu que l’intérêt des artistes eux-mêmes est plus manifeste pour le portefeuille des fans que pour eux, je me demande si les concerts eux-mêmes ne vont pas pâtir en affluence.

NELSON-vi

Parce qu’en tant que fans, on a beau être parfaitement conscient qu’on est des clients et non des amis, comme tout client on apprécie modérément d’être pris pour un pigeon de façon aussi manifeste.

Quand on est client, on en veut pour son argent. Et non payer cher pour s’exposer à tout un tas de désagréments superflus.

Comme le chantait ce grand poète de la chanson française :

« On n’est pas là pour se faire emmerder, on est là pour voir le défilé! ».

La Steinegger Ike Everly de Morten Harket – histoire d’une guitare

Samedi 5 juillet à l’Olympia, Morten Harket, ex-chanteur de A-ha, donnait (enfin, vendait) un concert de ses oeuvres solo. Accompagné sur scène d’un batteur, un bassiste, un clavier et pas moins de deux guitaristes, il passait régulièrement une guitare accoustique en bandoulière pour un morceau sur deux ou trois.

guitar_everly_01

Cette guitare noire et blanche élégante, bien qu’un peu abîmée, aux étoiles sur le manche, c’est une Steinegger Ike Everly Brothers.

guitar_everly_03

Lire la suite

Concert : Morten Harket à l’Olympia, le retour (5 juillet) : et cette fois, il chante!

Après un entracte d’une durée normale, cette fois, le noir s’est fait, pas moins de cinq musiciens entrent en scène. Enfin, je n’en vois que quatre, parce que, vu la gestion catastrophique de la remise en vente des billets par Gérard Drouot Productions après l’annulation du 14 mai, même en étant avertie par les copines par SMS un jour de RTT que la vente avait ouvert dans l’opacité la plus totale, moi et mes amis n’avions eu le choix qu’entre des places pas plus près que le rang 5 mais quasiment contre le mur, ou bien dans le bloc central mais rang 14 ou plus loin… La lose. Donc là, j’ai les baffles en face qui me masquent un tiers de la scène, et je ne vois pas que Karl Oluf Petit-pimousse (ainsi appelé par moi parce que petit, mais costaud à la batterie) est revenu, seul des 3 musiciens de la tournée Out of My Hands.

Dans des jeux de lumière savants, Morten Harket est arrivé au micro pour chanter Do you remember me?

Do you remember me?
https://www.youtube.com/watch?v=Njj_AcLFLt4

Non non, on passait dans le quartier, on a vu de la lumière, on est entrés…
De ma place, le son est aussi déformé, du moins si j’en juge à la comparaison de mes impressions avec celles des copines plus centrées qui ont trouvé sa voix impeccable. Il y a pas mal de fois où des phrases sautent, et je ne sais jamais si c’est parce que la sono déconne et couvre la voix de Morten, ou parce qu’il a encore oublié les paroles (et j’aurais aimé pouvoir affirmer que c’était le son, mais vu son historique…).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lire la suite

Concert : Corson à l’Olympia, le retour – 5 juillet – review, photos, vidéos

On était contents d’apprendre, il y a quelques semaines, que ce serait à nouveau Corson, le chanteur pop rock originaire de Lorraine, qui assurerait la première partie du concert replanifié de Morten Harket à l’Olympia (celui du 14 mai ayant tourné court suite à une extinction de voix). Il en semblait statisfait aussi, sur les réseaux sociaux, après le bon accueil qu’on lui avait réservé la première fois.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il nous en a remerciés en sortant après son soundcheck signer des autographes et prendre des photos avec les fans nombreux présents à l’entrée des artistes. Contrairement à la fois précédente où pour la plupart on ignorait qui il était, beaucoup l’avaient vu et apprécié sur scène le 14 mai. L’accueil avait donc été beaucoup plus chaleureux.

Cela s’explique aisément : voix puissante et versatile, mélodies lyriques, paroles  (en anglais essentiellement), le parallèle avec A-ha est facile à trouver. Du coup, je ne connais quasiment personne qui soit ressorti du 14 mai ou du 5 juillet en n’ayant pas aimé sa performance. Félicitons celui ou celle qui a eu la bonne idée de le positionner en première partie de Morten Harket.

Pour l’occasion, il a changé un peu sa setlist (avait-il peur qu’on s’ennuie? Aucun risque). Il avait aussi changé de violoncelliste, Guillaume Bongiraud étant remplacé par une demoiselle. Il me semble que le set a été un peu plus long que la dernière fois, ou bien j’en ai plus profité parce que je connaissais mieux les titres. Il a donc enchaîné :

Make a stand
Made of Pain
We’ll come again
Raise me up
Sunday Bloody Sunday (cover de U2, pour les deux du fond qui l’ignorent)
Loud
Lire la suite

Un T-shirt pour Corson

Samedi prochain 5 juillet, c’est le concert de Morten Harket (ex-chanteur du groupe norvégien A-ha) à l’Olympia, en « rattrapage » du concert annulé pour cause d’extinction de voix le 14 mai dernier.

Ce sera aussi l’occasion de revoir le tout aussi talentueux chanteur Corson, qui nous avait charmé en première partie le 14 mai avant que la soirée soit gâchée par l’annonce de l’annulation de la deuxième partie… Sa carrière est en plein boom, son titre Raise Me Up passe en boucle sur pas mal de radios et à la télé. Il enchaîne en ce moment les festivals et concerts promotionnels (NRJ Tour, etc), ainsi que le prouve cet aperçu (sans doute incomplet, pour plus de détails allez voir soit sur le forum, soit sur le Facebook officiel de Corson).

5 juillet 2014 : 1e partie de Morten Harket à l’Olympia
9 juillet 2014 : Festival du Château, Sollies Pont
12 juillet : NRJ Music Tour à Roubaix
14 juillet 2014 : Festival des Cabanes à Metz
10 octobre 2014 : Vauréal, le Forum, avec Mademoiselle K.
14 novembre 2014 : Café de la Danse – 1er concert solo!!!

Et pour célébrer dignement la chose, en bonne fan habituée et faute de merchandising, je me suis fait un petit débardeur :

Team Corson!

Team Corson!

Bon, ça faisait longtemps que je n’avais pas fait de transfert alors ce n’est pas parfait.

Si vous voulez piquer le motif, allez-y, il est ici :

Transfert pour T-shirt

Attention, pour l’imprimer sur du papier transfert il faut d’abord l’inverser, ou utiliser celui-ci :Prêt à imprimerIl fait dans les 19 cm de large donc vous pouvez en imprimer 2 par feuille de transfert éventuellement. Pour un meilleur résultat, ne faites pas comme moi, et découpez plutôt en 3 parties : le visage, le TEAM et le CORSON, en ne gardant que 3 à 5 mm de contour transparent, et transférez les séparément. Ca donnera un résultat moins cartonné au T-shirt.

Morten Harket à l’Olympia : le feuilleton continue : la galère de l’achat de billets

14 mai : concert de Morten Harket (ex-chanteur de A-ha) à l’Olympia.

Après une excellente première partie de Corson, et une bonne heure d’entracte, on nous annonce que le concert n’aura pas lieu pour cause d’une extinction de voix du chanteur. (c’est une bonne raison).
Le-dit chanteur, bien enroué, nous dit qu’il est désolé et promet de revenir faire un concert ici (à l’Olympia, qui semble important pour lui) dans les mêmes conditions.

A la sortie, le personnel nous dit de garder les billets et qu’ils seront valables pour le concert s’il est reporté.

15 mai au soir : annonce officielle sur le Twitter de Morten Harket que le concert de Londres du 16 mai est également reporté / annulé.

Plusieurs jours passent sans nouvelles du management ni du tourneur ni de la salle.

22 mai midi : annonce officielle : les concerts sont annulés et non reportés. Consigne est donnée de se faire rembourser les billets auprès des points de vente.

22 mai soir : annonce officielle : les 2 concerts sont finalement reportés, respectivement au 5 juillet (Olympia) et 7 juillet (Londres, Sheperd’s Bush).

Les fans se tâtent : alors, il faut revendre ou pas?
Contactés, l’Olympia indique que des billets dessouchés ne sont plus valables, ce qui est le cas pour ce concert vu qu’il a été annulé après la 1e partie et donc après que les gens soient entrés dans la salle…

23 mai, 15h30 : dans la furtivité la plus totale et alors qu’aucun mail n’a encore été reçu des vendeurs de billets, de la salle ou du management, le site de Gérard Drouot Productions ouvre la vente des billets pour le concert du 5 juillet.

Inquiets des consignes contradictoires, des fans appellent en masse l’Olympia, dont le standard s’étonne : le 5 juillet, il est censé y avoir un concert de Liza Minnelli (bien que leur site web indique bien depuis plusieurs jours qu’il est annulé, mais passons). Et ils ne sont pas du tout au courant que le concert de Morten Harket est replanifié chez eux. Ce qui ne rassure guère les fans.

Ceux qui se ruent sur les billets sont perplexes : impossible de trouver plus de 2 billets côte à côte en orchestre, pour un groupe de 4 on se retrouve direct en mezzanine. Le site de GDP étant toujours aussi érgonomique et supportant toujours aussi mal la charge (héroïque) des fans de Morten au taquet, plus d’une commande bugge au moment de la validation.
Ca commence à râler, les gens se retrouvant souvent avec des billets nettement plus mal placés qu’à l’origine, alors même que, avec une ouverture des ventes en catimini, ça devrait être plus calme.

23 mai, 16h30 – 17h : ouverture des ventes de billets chez les autres revendeurs habituels : site officiel de l’Olympia, FNAC, FranceBillet, etc.

23 mai, 18h-20h : l’information est postée sur les Twitter / Facebook des sites ci-dessus.

Un peu tard, vu qu’il ne reste quasiment plus de places en orchestre ou alors au fond de la salle. Ce qui n’est pas sans occasionner quelques râleries des fans.

Sans parler de ceux qui, venant de province ou de l’étranger, ont le portefeuille qui saigne en voyant les prix des transports, le concert tombant un samedi (pratique pour les jours de congé) en début de vacances de juilletistes… Les tarifs de train et avions sont à leur maximum.

Décidément, ce concert aura été un feuilleton du fail de A à Z.

En même temps, devait-on attendre plus au niveau communication, alors que le site de Gérard Drouot Productions ne mentionne même pas les deux albums solos sortis après la séparation de A-ha en 2010? Et quand la fiche de Morten Harket sur celui de l’Olympia oublie l’album Brother sorti en 2014, et s’arrête à l’album solo de 2012? Sans doute que non.

Voilà pourquoi les réseaux de fans ont une belle vie devant eux : c’est le meilleur moyen de ne pas (trop) rater d’informations.

Corson avec des fans après le concert de Morten Harket

J’ai pris des photos pendant que Corson prenait la pose avec des fans après le concert de Morten Harket à l’Olympia.

corson_fans corson_fans_2 corson_fans_3

Si vous vous reconnaissez sur une photo, contactez-moi et je vous enverrai l’original (en meilleure résolution donc). Et si vous ne souhaitez pas apparaître, idem, contactez-moi via le formulaire ci-dessous.