P.S. : Hausse du prix du mètre en Norvège (les billets « or » en concert).

Aujourd’hui sont mis en vente les billets pour les concerts « acoustiques intimistes en salles de 20 000 personnes » en Norvège de la nouvelle tournée de A-ha. Je suis mauvaise langue : le Spektrum  d’Oslo n’a qu’une capacité de 9 700 places. Mais c’est la même salle où ils avaient fait leur concert d’adieu devenu 4 concerts d’adieu, en 2010, alors pour l’originalité et la particulière intimité, on repassera.
aha 2018 spektrum
Comme d’autres avant eux, le groupe norvégien s’est mis à la vente de billets « 1e catégorie », à savoir les 3 premiers rangs. Prix : 2060 couronnes, soit 225 eur environ. Prix des 4e rangs et suivant : 780 couronnes, soit un gros tiers.
Je savais que la vie était chère en Norvège, mais je ne me doutais pas que le mètre même-pas-carré y était si onéreux! 150 eur du mètre, ça ne donne pas envie.
A ce prix, j’espère que les promoteurs auront au moins la délicatesse de prévoir le coussin : les acheteurs risquent d’avoir mal aux fesses. Je sais que les implants capillaires coûtent cher, mais le chanteur n’y recourt même pas, alors quelle est leur excuse ? Pour le même prix, Tokio Hotel a au moins la décence de proposer un meet and greet avec session de questions/réponses, une photo avec le groupe et quelques autres trucs.
tokiohotel_treehouse pack vip 2017

Tiens, j’ai oublié le plus cher

Heureusement, à ce tarif, ils ont la bonté de faire grâce des frais de dossier. Vous savez, les frais de dossier des e-billets que vous devrez imprimer vous-même sur votre imprimante d’après le mail qu’ils vous enverront? C’est formidable, le spectacle, c’est comme la politique : moins ils en foutent lourd et plus ils vous font payer.
anim_elsa_once upon a time_cape
(C’est certes triste de « perdre » ou plutôt quitter un fandom, mais parfois, comme là, on est plutôt content de l’avoir fait. On s’épargne des crises de nerf et on arrive à s’amuser de ce type d’abus).

Concert : Tokio Hotel à Utrecht – Feel it All Tour + soundcheck – récit, photos et vidéos

L’attente.

13h : après avoir vainement tenté de me connecter à la wifi de l’hôtel, et ne pas en avoir trouvé au Starbucks du coin, je me décide à faire la queue devant le Tivoli Vredenburg tout récent à deux pas de la gare. Miracle! La salle a une wifi gratuite! Miracle bis! Le soleil apparaît et la bruine cesse pour la journée. Il y a un vent à décorner les chats et il caille, mais ça reste supportable avec le soleil.

Pour l’organisation, je ne sais pas si c’est Adventures in Wonderland qui en est responsable ou la salle, mais c’était carré. Luthérien, même. Une file par catégorie de ticket : normal, pack Great Day, pack Love Who Loves You Back, et Feel it All et Dancing in the Dark dans la même file puisqu’ils entraient en premier pour le soundcheck. Chaque groupe est entré à peu près à l’heure indiquée.

utrecht_02

A 13h30, on nous fait entrer en file indienne, on vérifie nos numéros de pack. (euh… Je l’ai dit que quitte à craquer, j’ai aussi acheté l’upgrade pour un pack DITD? Parce que c’était pas si cher, enfin une fois que tu as payé le billet… J’ai déjà testé (avec d’autres) les Q&A et les photos donc je passe volontiers mon tour, been there, done that, got the T-shirt. Mais je n’avais jamais vu de soundcheck. Enfin, de professionnel. Je veux bien payer pour quelques chansons de plus en petit comité, perso. Si je gagne à l’EuroMillions, je m’offre un concert privé…)

BREF. Donc je re-fais la queue mais à l’intérieur. Le petit gars mignon (mais fatigué) d’Adventures in Wonderland lit mon type de pack et le billet, et dit au gars de la salle que j’ai juste le bracelet et le standard : lanyard et carte plastifiée plus billet souvenir (ceux qui ont acheté le pack ont un billet en plus pour le code barre). Je demande s’il ne lui en resterait pas un de Paris parce que je ne l’avais pas eu, il répond que non a priori, il distribue les excédents à la fin.

Lire la suite

Sting et Paul Simon au Zénith : le business des packs VIP (suite)

Je me demandais pourquoi je n’avais pas pris de billet pour voir Sting au Zénith de Paris les 3 et 4 avril, étant donné que c’est un artiste que j’admire et dont j’aime beaucoup la musique. Je l’ai déjà vu 3 fois en concert (… au moins? Peut-être 4). En me renseignant sur les concerts sur le web, deux raisons me (re)viennent :
1) c’est sa tournée avec Paul Simon. Je n’ai rien contre Paul Simon, d’autant que c’est un ex-mari de Carrie Fisher (la Princesse Leia). Et puis the Sound of Silence avec Garfunkel, quand même, voilà (à éviter les jours de pluie). Mais je ne connais déjà pas les titres qu’ils mentionnent dans la description du concert, alors j’ai peur de m’ennuyer s’ils font moitié de titres de son répertoire.
2) les prix :
216 Eur pour un parterre, 106 Eur pour un gradin catégorie 2? Faut pas déconner, j’ai payé moins que ça pour voir Sting avec le Royal Philharmonic Concert Orchestra (oui, celui de Londres).

Sting au Zénith 1

320 Eur pour avoir en prime un pass platifié souvenir qui ne donne accès à rien et un cadeau surprise exclusif (putain il est cher le merchandising cette année…) – ah mais soit-disant les « hot ticket » c’est les meilleures places parmi les catégories.

Sting au Zénith

560 Euros pour le Privilege / VIP Party Package que t’as même pas le droit de rencontrer les deux vioques si tu le prends. Juste un « cocktail » d’avant concert.
590 Euros pour le Prestige / Ultimate Front Row Package qui te donne l’insigne honneur d’être assis au premier rang épicétou.

sting_2015_4

Ca fait cher de la coupe de mousseux et du petit four Picard, hein. Au moins pour la moitié de ce prix-là, avec les minots de Tokio Hotel, t’as le droit de leur serrer la louche et d’avoir une photo avec eux! (et ils sont deux fois plus nombreux et deux fois plus jeunes)

Résultats du précédent sondage : Qu’est-ce qui vous intéresserait dans un pack VIP pour un concert?

Sondage précédent : Qu’est-ce qui vous intéresserait dans un pack VIP pour un concert?
(les choix multiples étaient autorisés)

Je trouve ces résultats assez surprenants en fait.

– Accès prioritaire à la salle : 25.81% (8 votes)
– Un meet and greet avec l’artiste / le groupe 22.58% (7 votes)
– Une photo professionnelle avec l’artiste / le groupe 12.9% (4 votes)
– Un selfie avec l’artiste / le groupe 12.9% (4 votes)
– Assister au soundcheck (la balance son pour les anglophobes) 12.9% (4 votes)
– Du merchandising exclusif 6.45% (2 votes)
– Monter sur scène avec l’artiste / le groupe 6.45% (2 votes)

Pour info, ma propre opinion : l’accès prioritaire tente assez la sérial-file d’attente que je suis, parce que je commence à en avoir ma claque de me faire passer devant par les grugeurs ou les gens qui n’ont que ça à faire…
Et bien sûr le meet & greet.
Même si à l’heure actuelle, je deviens assez radine sur ce genre de choses (je pense que les posts suivants sur la thématique « fan » vous expliqueront pourquoi…)

Le business des packages VIP

Le 23 juin prochain, le groupe de hard rock/funk metal Extreme, plus connu chez nous pour leur ballade More Than Words, sera en concert au Bataclan. Ils y interpréteront l’intégralité de leur album Pornograffiti ainsi que leurs plus grands hits. Les billets seront en prévente à partir du jeudi 30 janvier sur le site Gérard Drouot Productions ci-dessus. Des packages VIP sont d’ores et déjà disponibles via le site officiel du groupe.

Après un petit raté, ils ont corrigé le lien direct, qui mène à Seetickets.

Quoi-t-est-ce qu’on trouve donc dans le package VIP d’Extreme, et combien ça coûte?

Pour la bagatelle de 187.50 Eur, vous aurez :

– un billet Catégorie 1 en balcon
– 1 Meet & Greet avec Extreme
– 1 Photo avec le groupe
– 1 t-shirt exclusif de la tournée (exclusif aux VIP ou exclusif à la tournée? La page ne le précise pas)
– 1 lithographie exclusive signée d’Extreme (ah tiens? Ca c’est original, en fait)
– 1 accès à la balance son (oh, enfin un truc intéressant!)

Vous remarquerez que pour ce prix là, si vous voulez être au plus près de l’action durant le concert, c’est raté, vu que la place qui va avec est une place assise au balcon.
Pour un groupe de metal, ce n’est pas la meilleure place (quoiqu’au moins, ça vous évitera le pogo, les jets de bière et de vomi, voire de prendre un metaleux sur le coin de la figure. Question de goût).
Pour remédier à cela et si vous préférez, à la proximité souvent factice d’un meet-and-greet, celle du concert avec le gros son qui bave, Extreme a pensé à vous aussi, avec le package « More than a ticket ». Qui n’inclut ni rencontre avec le groupe, ni lithographie, ni sound check, MAIS vous donne le droit d’entrer dans la salle avant les pauvres péquenots qui n’auront que des billets normaux. Ca inclut aussi le T-shirt, tant qu’à faire.

On voit que les organisateurs de tournée et les artistes sont désireux de pomper toujours plus de fric tant qu’ils peuvent préserver la santé de leurs fans (surtout d’un certain âge vu que le groupe ici a commencé sa carrière il y a 28 ans) et de démocratiser l’accès au premier rang. Oui, toi le(la) salarié€ qui n’a pas pu poser un jour de congé pour faire la queue dès le matin comme les étudiants et les oisifs, toi le croulant à qui la station debout prolongée est pénible, tu as aussi le droit de te faire postillonner dessus par un chanteur de rock ! Y’a pas de raison ! Et en plus, contrairement aux étudiants et aux oisifs, tu as peut-être plus d’argent à mettre dans le billet!

Je rigole, mais dans certains cas très précis je me demande si je ne serais pas de ceux qui vont débourser un peu plus pour ça, justement… J’ai eu quelques expériences assez malheureuses de file d’attente prolongée où au final je me suis faite gruger par suite d’une organisation de concert hasardeuse, ou de gens sans scrupules. Et à l’inverse, j’ai un excellent souvenir d’une fois où j’ai eu la chance d’être invitée par une famille pour profiter avec eux de leur pass VIP (c’était une formule pour 4 personnes, ils n’étaient que 3 et j’ai sympathisé avec la mère de famille dans la file, sans savoir qu’ils avaient ce pass – dont j’ignorais d’ailleurs l’existence).