Mode : Sacs à main: on en a plein le dos!

Après avoir causé des générations de scoliosés et de lombalgiques avec leurs it-bag King size, les marques réagissent à la demande et se lancent les unes après les autres dans le sac à dos citadin, version femme. Des sacs en cuir ou en synthétique, coordonnés au reste des collections, mais qui pèseront sur votre dos d’une façon symétrique. D’autant que les marques proposent des modèles de taille réduite, pour vous encourager à alléger votre fardeau. Less is more.

Petite sélection partiale de marques : Esprit, Fossil, Lancaster, le Tanneur :


Pour éviter l’aspect trop sport et décontracté, la plupart optent pour la forme de bourse, fermée par un cordon ou pas, avec un rabat. Je suis un peu sceptique sur la sécurité dans les transports, vue la densité de pickpockets à Paris, ou alors il faudra le transférer à l’avant façon kangourou. Ce qui n’améliore guère l’allure générale.

Même Fendi s’y est mis :

sacados_fendi
Mais entre nous soit dit, monsieur Lagerfeld, et en dépit de l’estime que je vous porte, si c’est pour porter un sac à dos en tête de monstre, je prendrai plutôt le sac Toothless (même si malheureusement, la créatrice n’en fait plus) :

toothless_backpack_by_bt_v-d6hmjm3

fan-made backpack

(sauf que oui mais non. Sauf pour aller à Japan Expo ou autre occasion festive, je me suis trop habituée à me « déguiser » en citadine normale. Alors débourser 2500 euros pour passer pour une fashionista auprès des 2% de la population qui reconnaîtront le modèle, et pour une ado attardée aux yeux des 98% autres, ça ne me dit rien. On en rediscutera si je gagne au loto).

C’est quand même curieux: l’image de l’élégance, ce sont les talons vertigineux et le sac à l’épaule (ou au creux du coude à la parisienne fashionista – pour bien montrer la marque), et c’est exactement la combinaison optimale pour se bousiller la colonne vertébrale…