Post-scriptum : salon de thé Twinings – WH Smith

Allant régulièrement aux Tuileries parce que c’est un bon spot de Pokemons pour prendre le soleil, j’ai eu plusieurs fois l’occasion de retourner au salon de thé ouvert par Twinings au premier étage de la librairie anglaise WH Smith, seule ou accompagnée, pour manger ou juste prendre un thé et ou une part de gâteau.

Déjà, parce que j’adore les librairies. Et puis l’adresse ne déçoit pas. Au retour de Birmingham, j’y ai goûté leur propre version du « Red Velvet Cake » découvert à « Brum ». L’ambiance cosy et cosmopolite, le service cordial et la carte renouvelée invitent à revenir.

En prime, on peut y feuilleter cet intéressant fascicule datant des années 1950, expliquant aux salariés l’histoire de la firme. Etonnant ancêtre des techniques pour donner un esprit « corporate »…

Article complet sur ma découverte initiale du lieu ici. 

Publicités

Gourmandise : KL Pâtissier

On s’éloigne des arrondissements centraux avec ce salon de thé ouvert l’an dernier, dans les beaux quartiers du 17e.

KL Pâtissier doit son nom à son fondateur, Kevin Lacote, trophée pâtissier Ile de France 2017 du Gault et Millau, y crée des pâtisseries originales, dans la cuisine surélevée visible de la salle via la verrière. On peut bien sûr les emporter, ou bien les consommer sur place dans l’espace salon de thé décoré avec goût et sobrement – au diapason des desserts concoctés ici. On peut les déguster accompagnés de thés des excellentes maisons Jugetsudo et Georges Cannon.

Au son d’une musique douce jazzy, on vous sert une eau détoxifiante menthe-citron.

Pour commencer la découverte, un « entretarte”, le Choco mani, composé d’un sablé au chocolat à la fleur de sel recouvert d’un croustillant à la cacahuète et d’une mousse à la noix de coco, le toit nappé d’un crémeux chocolat relevé d’une pointe de citron vert.

Dans un autre style, le Cerise Muscavado propose un assemblage très complexe, où les saveurs se complètent sans se mélanger. Un très beau travail d’orfèvre sur les produits, qui reste léger et peu sucré pour un dessert.

Bref, si vous cherchez une parenthèse zen où l’accent est mis sur la qualité, vous êtes au bon endroit. Evidemment, c’est un peu cher. Mais ça vaut le coût (oui l’orthographe est choisie).

Informations pratiques
KL Pâtisserie
78 Avenue de Villiers, 75017 Paris
Horaires :
du mardi au vendredi : 8h45 – 19h30
samedi : 9h30 – 19h30
dimanche-lundi : 10h – 18h

Librairie – salon de thé l’Encre et la Boussole – la Tremblade, Charente-Maritime 

La librairie – Salon de Thé

Il est des initiatives à saluer, surtout quand elles combinent culture et confiture – enfin, thé, déjà. C’est le cas de cette librairie – salon de thé qui a ouvert il y a un an presque jour pour jour, à la Tremblade, petite ville de Charente-Maritime à une bonne heure de la Rochelle et 20 minutes de Royan. La ville est peut-être plus connue pour sa station balnéaire, Ronce-les-Bains. Et je vous évoquais l’an dernier son marché aux poissons à l’ancienne.
Mais le centre reste également vivant grâce à des initiatives comme celle de Stéphanie Charles, qui a monté ici un lieu d’échanges et de cultures au pluriel, à l’emplacement de l’ancienne maison de la presse.
encre et boussole_6
Au menu :
– un fonds généraliste de 3000 livres dans tous les domaines : romans, vie pratique, développement personnel, jeunesse, BD. Les touristes et retraités anglais pourront même trouver un petit rayon de romans en anglais. Et bien sûr une part belle est réservée aux livres historiques et aux guides touristiques de la région.
– un rayon papeterie / loisirs créatifs avec notamment de jolis petits carnets originaux, créations de Gwenaelle Trolez.
encre et boussole_5
– la librairie a récemment complété son offre culturelle d’une sélection de CD.
– un espace salon de thé au fond de la boutique (et quelques places en terrasse aux beaux jours), avec un choix certes restreint mais de qualité de thés noirs, verts, blancs, rouges, parfumés ou pas.
N’ayant pas le temps de tester sur place, j’ai quand même craqué pour un sachet du mélange thé vert-blanc violette framboise, car c’est par un semblable thé en version glacée que j’ai commencé à aimer le thé. Il paraît qu’il y a également des pâtisseries maisons, mais là encore je n’ai pas eu le temps de tester. Si j’avais autant de maestria théphilé que mes consoeurs de l’Instant Thé, je vous en parlerais plus en détail. En tant que petit scarabée, je me bornerais à vous dire qu’il est excellent et qu’on sent bien les framboises (entières) et les violettes. Et on peut même en faire du thé glacé en le faisant simplement infuser une vingtaine de minutes à température ambiante avant de le mettre au frigo!
encre et boussole_3
La libraire organise de nombreuses animations : dédicaces d’auteurs, expositions de dessins ou de photos, ateliers d’écriture…
La librairie est ouverte en semaine du mardi au samedi, et également, de mai à septembre, le dimanche de 10h30 à 13h. C’est en bordure du marché, donc idéal pour compléter ses courses avec la nourriture de l’esprit.

Et avant de quitter la Tremblade

Cerise sur le petit cake, juste à côté, une pâtisserie chocolaterie a récemment ouvert, Une Affaire de Goût. Ils font des forêts noires plutôt légères et très bien équilibrées en goût (ce qui est assez compliqué à faire, vous en conviendrez, et signe d’un pâtissier qui connaît son travail), de très bonnes plaquettes de chocolat, et j’y retournerai sans faute à ma prochaine visite dans la région pour tester le reste.
Note : l’article n’est pas un partenariat, je n’ose toujours pas dire aux gens que je tiens un blog ni que je vais peut-être écrire sur leur boutique. Ca m’évite la pression, vu que parfois je mets des mois à écrire mes chroniques, et je teste en conditions réelles l’accueil du client lambda, comme ça.
Informations pratiques
Librairie – salon de thé l’Encre et la Boussole
3 rue de la Seudre
17 390 LA TREMBLADE (Charente-Maritime, à 15-20mn de Royan)
Tél 05 46 38 58 30
Horaires :
Du mardi au vendredi de 9 h 30 à 12 h 30 et de 14 h 30 à 19 h
(18 h 30 le jeudi) . Le samedi de 9 h 30 à 12 h 30 et de 15 h à 19 h.
En mai et juin, ouvert également le dimanche et les jours fériés de 10 h à 12 h 30 (pour les grands week-end fériés).
En juillet et août, du lundi au samedi de 9 h 30 à 13 h et de 15 h à 19 h. Le dimanche de 10 h à 13 h.

Gourmandise : Salon de thé Senoble

Découverte

senoble_2
J’avais repéré la façade en travaux en fin d’année, et j’avais noté mentalement d’y revenir quand ce serait ouvert, alléchée par mes bons souvenirs des desserts Senoble. J’ai voulu laisser passer le rush de l’ouverture, prévue en janvier. Pour le coup, avec le début des vacances de Pâques et en arrivant entre le déjeuner et le tea time, j’étais au calme. Il paraît, à écouter des habitués, que ça se remplit à partir de 16h le week-end, et clairement il y avait déjà nettement plus de monde à mon départ.

Le lieu

Situé à deux pas du Palais Royal, entre la place de la Victoire et la rue Sainte-Anne et sa ribambelle de restaurants japonais, le premier « flagship store » de la maison française Senoble s’étend sur 2 étages. Il se repère à sa façade bleu roi, emblématique de la marque. Au rez-de-chaussée, une boutique de vente à emporter, avec quelques tables. La salle de restauration principale, plus lumineuse qu’on ne penserait à voir l’étroitesse des rues, est à l’étage. La décoration est cosy et élégante, avec un coin bibliothèque / arty, et des détails amusants comme le papier toile de Jouy (bleu, bien sûr) à l’intérieur des abats-jour. Les fauteuils invitent à la paresse.
Le petit détail qui tue : sur la table, sous cloche, un mini-pot de lait rempli de feuilles de thé parfumé, mignon et odorant à la fois.

Dans l’assiette

La carte propose des menus pour le déjeuner et des formules pour le goûter. Pour le mien, de goûter, j’ai jeté mon dévolu sur le « Crème chou île flottante », une des trois variations de chou proposées par la maison. Un bon choix, car il synthétise en format chou une de leurs spécialités, l’île flottante, avec une crème vanille de Madagascar onctueuse et un coeur de caramel au beurre salé coulant. Miom.
En accompagnement, les théphiles seront ravis de découvrir un choix limité mais alléchant de thés maison, en plus des classiques café, cappuccino etc. J’ai opté pour le bonheur de Sophie : thé vert à la fraise et aux fruits de la passion. Il est servi déjà infusé, et il ne manque qu’un dépose-thé pour arrêter l’infusion (je n’aime pas tellement mettre le sachet dans la soucoupe, je prends des goûts de luxe). Un thé parfumé et fruité sans excès, qui va très bien avec ces pâtisseries.
senoble_8
Sur ma lancée et « il faut bien tester, c’est pour le blog »*, j’ai pris l’éclair au café. J’ai été moins séduite, trop habituée je le crains aux arômes artificiels des éclairs industriels. La version Senoble semble plus naturelle, que ce soit au goût ou à la couleur, et moins grasse.
Au niveau tarif, vous vous doutez au vu des photos que c’est un peu onéreux, mais ça reste dans la ligne des adresses de ce type : pâtisseries de 5,40 Eur à 8,40 Eur.
Pour le déjeuner, les plats et salades sont entre 10 et 20 Eur, les omelettes à partir de 8 Eur. Café gourmand à 9 Eur, thé gourmand à 13 Eur.
Une mention spéciale pour le service, cordial et diligent de l’étage au sous-sol. L’équipe se fera un plaisir de vous conseiller et de vous expliquer les spécialités.
Informations pratiques :
Actualité sur la page Facebook
11 Rue des Petits Champs, 75001 Paris
(M) Pyramides
Horaires :
Lundi – vendredi : 8h-20h
Samedi – dimanche : 10h-20h
Pour le week-end de Pâques, le 16 avril, la maison organise une chasse aux oeufs dans les jardins du Palais Royal. Renseignements et inscriptions sur place et sur leur page Facebook.
*Comment ça, je ne suis pas crédible?

Gourmandise : Salon de thé Sazanka

Ce salon de thé japonais est moins guindé que ne le laissait penser l’adresse. Il est situé presque tout au bout de la rue de l’Annonciation dans le 16e arrondissement, une rue qui a des allures de village avec ses primeurs et ses boutiques, mais ouvrant entre autres sur le très chic centre commercial Passy Plaza.

Le salon de thé fait également restaurant, avec une spécialité d' »omurice« , omelette roulée « farcie » de riz cuit à la poêle avec divers bouillons, épices, compléments. Comme je l’ignorais, j’avais déjà déjeuné en y allant, et je ne souhaitais qu’un dessert.

Les desserts plus traditionnels japonais à base de pâte de haricot rouge n’étant, après quelques tests, pas réellement ma tasse de thé, j’ai préféré un compromis : une tarte au citron, certes, mais avec du yuzu (ce citron japonais moins acide que les variétés européennes, qui devient assez connu dans nos contrées). En boisson, la carte propose différents thés verts, à des tarifs assez élevés (curieusement plus que les pâtisseries).

sazanka_01

Informations pratiques
Sazanka Salon de thé (site web essentiellement en japonais)
9 rue de l’Annonciation
75016 Paris
Horaires :
Du mardi au samedi : de 12h à 18h
Dimanche : de 12h à 17h

L’instant Thé / Gourmandise : Twinings Tea Room chez WH Smith

Depuis quelques semaines, la célèbre librairie anglaise WH Smith a rouvert un salon de thé en ces murs, à l’étage, en partenariat avec Twinings – fournisseur officiel de Buckingham. La carte offre donc un grand choix de thés, à 7 euros pour les standards et 9 Euros pour les thés d’exception. Côté restauration, un choix conséquent de sandwichs typiques (vive le cresson), quelques salades et options chaudes, et un bon choix de desserts.
cafe_wh-smith_twinings_02
Ici, on ne plaisante pas avec le thé : on vous le sert en tournant le sablier correspondant au type de thé : 3 minutes pour mon thé vert, Summer Berry Green Tea. Et avec la coupelle pour y poser le filtre métallique une fois ce temps écoulé.
La couleur est jaune dorée, onctueuse. Au fumet, des notes de vanilles prennent le pas sur les fruits rouges. Au goût, c’est un peu pareil, agréable, même s’il semble faire partie de ces thés qui ont un parfum plus fort que leur goût. (Je ne suis pas très douée pour décrypter les goûts) A ne pas laisser refroidir trop longtemps, néanmoins, au risque de sentir une légère oxydation.
cafe_wh-smith_twinings_04
Etant donné que je n’avais pas déjeuné, j’ai accompagné le thé d’une des propositions de « petit déjeuner », à savoir l’oeuf poché sur toast et saumon fumé, accompagné de sa salade. Il y a une option moins chère végétarienne, où le saumon est remplacé par de l’écrasé d’avocat avec graines de citrouille. Un peu léger à mon goût (et pour le prix, 13 euros), mais pour un oeuf poché minute, je suppose que ça s’explique.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En dessert, mon coeur balançait entre divers choix terriblement British, dont l’Eaton Mess et la tarte aux framboises meringuée. Le Pudding, lui, était « sold out ». Mais la température fraîche au dehors aidant, j’ai opté pour l’apple crumble, servi chaud (brûlant, même) dans sa cocotte avec une coupelle de crème anglaise (of course).
Au final, une addition assez corsée, certes, et les gros appétits ne seront pas rassasiés. Mais le tout est de qualité, et le cadre, tout neuf et bien situé, font qu’on passe un bon moment.
cafe_wh-smith_twinings_05
Les 3 petites salles, où les habitués reconnaîtront les anciennes sections des essais et livres de sciences humaines, font que le lieu reste assez calme. Le public aussi, il faut dire.
Cerise sur le pudding, qui m’a fait suggérer une participation à l’Instant Thé de ma copinaute June : ce visage familier reconnu au mur de la salle du milieu.
cafe_wh-smith_twinings_10
Dédicace à June 😉
Informations pratiques :
WH Smith – Salon de thé Twinings
248 Rue de Rivoli
(M) 1 – Concorde (sortie rue Cambon)
Horaires :
librairie : Du lundi au samedi de 9h30 à 19h30. Les dimanches et jours fériés de 12h30 à 19h.
salon de thé : Du lundi au samedi de 9h30 à 19h. Les dimanches et jours fériés de 12h30 à 18h30.

Gourmandise : The Tea Caddy, tea time so British à Paris

Ce qui est sympa quand on a des amies avec qui on a des goûts en commun, c’est que quand l’une est en panne d’adresses, l’autre en a une sous le coude. Entre deux visites improvisées lors des Journées du Patrimoine, on a donc fait une petite pause gourmande pour découvrir The Tea Caddy, un salon de thé so British installé entre Shakespeare & Cie et le square René Viviani.

The Tea Caddy

Fondé en 1928 par Miss Klinklin, en reprenant les boiseries d’origine et, je pense, les beaux vitraux de la devanture, le salon propose depuis cette époque thés, gâteaux et service à l’anglaise : thé servi avec un filtre pour empêcher le thé en vrac de tomber dans la tasse, nappe à carreau, etc. C’est évidemment cosy et assez feutré, sans être collet monté. La carte des boissons chaudes propose des thés, anglais bien sûr (enfin, indiens), mais aussi chinois et japonais, ainsi que des infusions à base de rooibos. J’ai goûté la Juicea digestion, plus pour les ingrédients que par besoin (j’aime le rooibos), parfumée et légère.

The Tea Caddy

Le petit filtre!

Au niveau pâtisserie, beaucoup de choses tentantes, mais les Devon Scones à la confiture de fraise maison étaient incontournables. Très bons, pas lourds, et la confiture était un régal. Le crumble aux figues fraîches était original et lui aussi délicieux, et fait maison. Le tout servi dans de la vaisselle made in England, avec des motifs inspirés de la procelaine de Chine. Sur leur site web, la boutique vend aussi des thés et des filtres. Les tarifs sont un peu élevés (autour de 6 Eur le thé et 8 la pâtisserie), mais vu l’endroit très touristique et la qualité, rien de surprenant.

The Tea Caddy - Devons Scones et crumble aux figues

The Tea Caddy – Devons Scones et crumble aux figues

Pour ne rien gâter, alors qu’on s’attendait à ce que l’endroit soit surtout fréquenté par des dames, j’avais dans mon champ de vision un charmant jeune homme tout seul, avec un faux air de Sting jeune, la trentaine et quelque, je dirais. Il a devisé longuement avec la patronne, et feuilleté un des livres mis à disposition (du Mauriac. Mais non je ne stalke pas. Mais ce n’est pas tous les jours qu’on croise des hommes qui présentent bien et qui en plus semblent avoir bon goût, vu qu’ils fréquentent les mêmes endroits. Tout de suite, ça attire plus que de voir le même physique dans un bar, fin soûl à 14h, en train de bramer devant un match de foot avec des potes tout aussi déglingués. Alors forcément, on en profite. D’autant qu’il était dans mon axe de vision, assis à côté de la fenêtre, alors j’aurais eu du mal à ne pas le voir sans tourner le dos à mon amie. Ce qui est plutôt malpoli). J’ai attendu qu’il soit parti pour prendre la photo du salon de thé, je pense que j’avais été suffisamment pas discrète comme ça…

The Tea Caddy

Le beau jeune homme était à la table du milieu

Il faut que je trouve un axe sur mon blog pour avoir une excuse (et le cran) de me présenter aux gens.

Informations pratiques :
The Tea Caddy
14 Rue Saint-Julien le Pauvre, 75005 Paris
Horaires d’ouverture :
Tous les jours de 11h à 19h

The Tea Caddy

Gourmandise asiatique : Crazy Mango

Oui, j’ai décidé de tester toutes les adresses parisiennes où on peut boire du thé Genmaicha. Enfin non. Mais j’avais repéré la devanture de cet espace gourmand il y a quelques mois, qui était fermé car il était tard. J’attendais l’occasion d’y venir. C’est chose faite. (la carte en photo est celle de février)

Au menu, comme son descriptif « Asian dessert café » l’indique, des desserts japonais, hongkongais et taiwanais, dont le désormais fameux mille-crêpes. Également du cheesecake japonais, des dorayaki (pancakes japonais, servis par deux avec une garniture), et divers desserts à base de mangue, de lait de coco, d’azuki (le haricot rouge légèrement sucré souvent utilisé pour les desserts nippons) et de matcha.

crazy_mango_2

Le thé Genmaicha est servi en sachet de la marque Yamamoto Yama, et non ce n’est pas une erreur : il y a deux fois yama dans le nom. Alors oui du coup, ça veut dire la montagne de la base de la montagne, mais c’est une marque US fondée par Mr Yamamoto. Il n’est pas mauvais, au demeurant, mais je pense que je l’ai laissé infuser trop longtemps.

Le cake aux fruits était heureusement moins lourd qu’il n’en avait l’air: à base de génoise très légère, et même le glaçage et la crème intérieure sont moins sucrés et lourds que ce à quoi nous habitue la pâtisserie française, ou pire, les pâtisseries américaines.

Le service est sympathique, et le décor sobre mais avec de jolis détails comme ces suspensions très originales. Ce n’est pas très grand, donc ne prévoyez pas d’y emmener votre équipe de rugby à 15, mais il y a quand même une vingtaine de couverts environ.

crazy_mango_1
L’une des spécialités est le bubble tea, ce thé sucré froid ou chaud, généralement servi avec du lait, et surtout agrémenté de billes de tapioca. Une boisson originaire de Taïwan, qui est devenue assez à la mode à Paris depuis son importation il y a quelques années. De mémoire, les premiers spots que j’ai vus qui en vendent, vers la rue Sainte-Anne, y sont installés depuis environ 2013.

Je n’ai jamais testé, pour être honnête, parce que d’une part j’ai horreur du thé avec du lait, et d’autre part, les billes de tapioca qui flottent au fond des gobelets en plastique me rappellent les têtards que je « pêchais » pour rire au fond des bras d’eau stagnante durant ma folle jeunesse dans une région plus sauvage que Paris. C’est mignon, les têtards, surtout quand c’est tout jeune et qu’ils n’ont pas encore les pattes qui poussent : ça ressemble à des gros spermatozoïdes noirs (ou marron foncé suivant les espèces) : une chtite boule molle rigolote avec une longue queue. Et ça gigote dans la main quand on les « cueille », ça fait des chatouilles. Mais ce n’est pas très appétissant… (rassurez-vous : je les relâchais avant de partir).

Informations pratiques:
Crazy Mango
53 rue des Petits Champs 75001 Paris
Horaires :
Du dimanche au jeudi : 13h à 22h
Vendredi et samedi : 13h à 23h

Gourmandise : Toraya, salon de thé et pâtisserie japonaise traditionnelle

C’est à deux pas de la place de la Madeleine, dans la calme rue Saint-Florentin, que la pâtisserie japonaise traditionnelle et salon de thé Toraya cache ses deux jolies salles. Au choix, on peut s’attabler pour déguster, ou aller directement à la caisse des achats à emporter. Réservation préférable le samedi, car si j’ai découvert l’adresse au hasard d’une balade, elle semble réputée.

A la carte, des boissons chaudes dont évidemment des thés sencha, matcha, genmaicha, gyokuro et hojicha, du sobacha (infusion aux graines de sarrasin), provenant tous de la région d’Uji. Des variations glacées (macha ou café) côtoient les boissons occidentales plus courantes.

Quelques plats chauds sont proposés à l’heure du déjeuner. Mais l’essentiel de la carte concerne évidemment les wagashi, pâtisseries japonaises à base d’azuki (pâte de haricot rouge), sucre (sans doute rajouté pour se rapprocher du goût occidental, l’azuki étant sucré mais peu), farines de riz et de blé, et agar-agar. Une grande attention est portée dans leur préparation aux formes et aux couleurs. Certains wagashi ne sont préparés qu’à la saison correspondante, comme le Hana Ayama (Iris) que j’ai dégusté ce jour là.

C’est particulier, de petit format généralement, à vous de goûter pour vous faire votre opinion. Le Hana Ayama est composé de pâte de riz Domyôji rose fourrée à la pâte d’azuki blancs.

J’aime bien mais sans excès – ce qui, vu comme je suis difficile, est déjà un exploit *. En fait la texture de la pâte de riz rappelle un peu la pâte d’amande. Au goût, c’est sucré et parfumé sans que je puisse identifier précisément le goût.

Ceci étant dit, leur genmaicha (thé vert au riz grillé) est excellent, et j’en ai d’ailleurs profité pour en acheter. Le service est également très bien – mi-japonais mi-français. Une bonne adresse pour découvrir ou retrouver le vrai goût du Japon – ma voisine de table y venait après un long séjour là-bas, et deux autres étaient des touristes japonaises en plein shopping, toujours un bon signe pour ce genre d’endroit.

Informations pratiques :
Toraya
10 rue Saint-Florentin
75001 Paris
(M) Concorde ou Madeleine
Horaires: de 10h30 à 19h sauf dimanche et jours fériés.

NDLA : je tiens à préciser que je suis à peu près la dernière personne qui devrait écrire des articles sur des gastronomies étrangères : j’ai besoin de savoir ce que je mange, et il y a des tas d’aliments que je considère personnellement comme non comestibles – y compris en France. Je ne supporte pas : fromage, abats (sauf le foie), coquillages, alcool, plats épicés et j’en passe. Je suis le cauchemar des cuisiniers. Et il ne vaut mieux pas que je me force, car mon estomac me le fait vite payer. Autant vous dire que je ne voyagerai jamais dans un pays où je ne suis pas raisonnablement sûre de manger des plats identifiables et familiers assez régulièrement. La cuisine japonaise est la principale cuisine étrangère que je trouve généralement à mon goût, suivie de la chinoise. Ce qui me sauve souvent en voyage car on en trouve un peu partout de nos jours. Mais pour les plats les plus éloignés de la tradition occidentale, j’ai du chemin à faire.

 

Gourmandise : l’Autre Thé

Pour apprécier le thé, il est important d’en boire du bon, bien préparé. Sinon, ça reste de l’eau chaude vaguement aromatisée et colorée.

Au cours d’une balade dans la sympathique rue Mouffetard, j’ai été tentée par la vitrine de ce comptoir / salon de thé. A l’Autre Thé, on trouve un grand choix de thés de différentes origines, et tout le nécessaire pour le préparer: théières en fonte ou en porcelaine, tasses, filtres, et même sabliers pour minuter précisément la durée de l’infusion.

On trouve aussi des conseils. Si vous faites une halte dans la partie salon de thé, vous pourrez goûter quelques pâtisseries maison, dont un muffin macha-chocolat blanc dont ils ont donné récemment la recette sur leur compte Facebook, et bien sûr une sélection de thés verts, noirs où blancs. Quand on vous la sert, avec un petit sablier, on vous explique combien de temps le laisser infuser.

Parce que comme beaucoup de choses, suivant que c’est bien ou mal fait, c’est plus ou moins bon. Et c’est assez étonnant la différence que peuvent avoir dosage, température et durée d’infusion sur de l’eau chaude aux herbes…

Les prix restent raisonnables, 5 eur le thé sur place (hors thés rares du moment), et 5 euros maximum la pâtisserie. On évite le coup de bambou des grandes maisons de prestige comme Mariage Frères, y compris pour les accessoires, alors que la qualité est au rendez-vous. Bref, jolie découverte, j’y retournerai sans doute quand ma réserve de thé sera à sec.

Informations pratiques :
L’autre thé
3 adresses à Paris :
Salon de thé – Mouffetard
40 Rue Mouffetard, 75005 Paris
Ouvert du mardi au samedi : 11h-13h00 / 14h-19h30
Dimanche et jours fériés : 14h30-19h30

Salon de thé – Lacharrière
17 rue Lacharrière – 75011 Paris
Ouvert du mardi au samedi : 14h-19h30
Dimanche et jours fériés : 15h30-19h30

Comptoir de thé – Daguerre 
32 rue Daguerre – 75014 Paris

Liste des revendeurs en province sur le site web.