Une fan de Hugh Jackman inculpée après avoir essayé de le raser

… au sens propre du terme. Depuis plus d’un an, Katherine Thurston, 47 ans, harcelait l’acteur australien Hugh Jackman de demandes en mariage. Samedi 13 avril, elle a récidivé dans les rues de New York. Alors qu’il se rendait à sa salle de gym de Manhattan, elle a interpellé l’acteur : « On va se marier, hein? ». Alors qu’il était entré dans la salle de sport, elle l’a suivi et a brandi un rasoir en hurlant qu’elle l’aimait.

Immédiatement, le personnel s’est interposé et a appelé la police. La fan dérangée aurait déclaré à la police « Je suis allée à l’école de sa fille. J’étais à sa salle de gym ce matin. Je ne veux donner aucun détail sur ma possession d’un rasoir électrique ». Elle aurait également déclaré qu’elle souhaite l’épouser, et qu’il n’est pas contraire à la loi d’avoir deux épouses. Quelle mansuétude de sa part, elle ne demande pas à Hugh de se séparer de sa femme pour elle! En revanche elle veut déjà décider de son look : elle aurait recouru au rasoir parce qu’elle déteste sa moustache.

Elle a été inculpée le 19 avril.

John Frusciante des Red Hot Chili Peppers demande une injonction contre une fan stalkeuse

Ce n’est pas exactement une news puisque cela date d’août dernier, et que John Frusciante ne fait pas actuellement partie du groupe californien (il l’a été, puis il ne l’a plus été, puis il l’est redevenu, et en ce moment il ne n’est de nouveau plus depuis 2009).

Mais quitter le groupe ne l’empêche pas d’avoir encore maille à partir avec des admirateurs dérangés. L’une d’elle, August Elizabeth Thomas, l’a apparemment inquiété à force de venir non seulement à ses concerts mais aussi chez lui. Au début, elle voulait écrire un scénario sur sa vie, mais après le refus du musicien, elle a entamé une série de mails agressifs.

John Frusciante a donc entamé une procédure pour qu’il lui soit interdit de l’approcher ainsi que sa femme à moins de cent yards. Ce que le juge lui a accordé le 24 août 2011.

Dans un registre encore plus sordide, il apparaît que Luka Magnotta, le dépeceur de Montréal, spammait depuis des années les sites de vidéos, notamment consacrées à River Phoenix et sous différentes identités,  en clamant que « Luka Magnotta est plus hot que River Phoenix », voire qu’ils étaient cousins.

Comme quoi, les trolls sur Internet ne restent pas forcément inoffensifs.

Le stalker de Blake Lively ne doit plus l’approcher à moins de 100 yards

Un fan d’origine russe a plusieurs fois essayé de contacter Blake Lively, la jeune actrice de Gossip girl, et sa mère, par téléphone, par email et sur le tournage de la série à New York. L’actrice et sa mère se sont inquiétées du fait du ton et de la teneur des messages qu’il laissait, où il prétend vouloir aider la jeune femme.

Contacté par téléphone, il a déclaré :

“I don’t know her personally, but I know her, and I don’t want to see her go the way of Lindsay Lohan. Her mind seems set on self-destruction.”

« Je ne la connais pas personnellement, mais je la connais, et je ne veux pas la voir connaître le sort de Lindsay Lohan. Elle semble engagée dans l’auto-destruction. »

Ca semble partir d’un bon sentiment, mais la plupart des psychologues qui s’intéressent au sujet s’accordent à dire que ce stade – où un fan se persuade qu’il peut et doit aider son idole, et prend des mesures pour ce faire – est l’une des étapes vers une dérive obsessionnelle parfois dangereuse. Notamment en ce qu’elle révèle d’un début de distanciation avec la réalité.

Blake Lively a obtenu hier que le jeune homme n’ait plus le droit de l’approcher elle, sa maison, sa voiture et sa mère à moins de 100 yards (91 m).

Plus d’infos (en anglais) : http://www.nydailynews.com/gossip/blake-lively-stalker-ordered-stay-gossip-girl-star-years-article-1.1031937#ixzz1o5ZLOwkl

Kylie Minogue a alerté la police sur un stalker

Il y a quelques jours, la chanteuse australienne a posté un message moins jovial qu’à l’habitude :

I love 1,033,861 of you LOVERS, but 1 is not a lover, just a deluded weirdo making threats#andthatdoesnotmakeyouspecial SO..police alerted

Ce n’est pas la première fois qu’elle ou sa maison de disques reçoit en son nom des messages inquiétants, mais c’est la première fois à ma connaissance qu’elle fait référence à un nouveau cas dans un média.

D’autant qu’il est généralement conseillé aux célébrités, face à ce genre de comportement, de ne pas en parler puisque cela revient à accorder aux coupables la renommée qu’ils cherchent.

Espérons que, dans ce cas précis, cela découragera l’importun.