Quatrains du métro parisien N°11 : Le téléphone à pleurs

Quatrains du métro parisien

– N°11. Le téléphone à pleurs

Tu déballes ta vie sans pudeur et sans complexe,

Soûlant la rame entière de ta conversation.

Soudain tu regardes ton téléphone, perplexe.

Bénies les zones des tunnels sans réception.