Fandom : Tokio Hotel Summer Camp

Après l’innovant « Pack Vip Blablajet » qui permettait à quelque fille d’oligarque russe de partager leur jet privé entre deux bleds paumés de Russie lors de leur dernière tournée, Tokio Hotel innove à nouveau a piqué le concept de « camp de vacances » de 30 Seconds To Mars, sans doute emprunté à des groupes asiatiques (quoi que je n’arrive pas à savoir si les festivals de l’Arc en Ciel incluent le séjour).

Tokio Hotel Summer Camp 0

Ainsi donc, pour la modique somme de 3599 Eur (au delà d’une certaine somme, le coup des seuils psychologiques, je ne crois pas que ça marche encore, hein…), on peut acquérir le pass As Young As We Are pour un week-end de trois jours en tipi « de luxe » avec un vrai lit double avec un matelas, équipé en outre d’une table, d’un pouf (… non mais quand c’est trop facile, c’est pas drôle), une lampe à pile / batterie (?), du courant (super!), et une penderie. C’est le pass le plus cher, il y a également des formules décroissantes en prix pour un confort tout aussi décroissant, en terminant par le Dogs Unleashed, où il faut venir avec sa propre tente et son sac de couchage pour un week-end de camping, pour 799 Eur.

Lire la suite

Publicités

Fanwork de la semaine : fancam du concert de Tokio Hotel à l’Olympia

Il y a plusieurs niveaux dans la fan-vidéo. Un « talent » qui se répand de plus en plus consiste à créer un équivalent de DVD de concert en montant des vidéos de fans trouvées sur Youtube et Dailymotion. On avait un spécialiste de ça dans le fandom de A-ha, que j’ai toujours exécré parce qu’il ne disait jamais à qui il avait piqué les vidéos.

C’est la deuxième fois que je vois quelqu’un faire le même genre de travail pour Tokio Hotel (pas la même personne), et les deux fois ces personnes ont indiqué dans la description les noms des chaînes Youtube. (dans les deux cas il y avait des vidéos à moi, mais ce n’est pas étonnant puisque que j’ai regardé les montages de vidéos de concerts auxquels j’avais assisté).

C’est quand même drôle, vu que le fandom de Tokio Hotel n’est pas exactement connu ni pour son fair-play ni pour sa capacité à s’empêcher de « piquer » du matos. Mais là il fait mieux que le fandom A-ha.

(Fan-fiction) Tokio Hotel : Devilish – ou presque

Contexte : a long time ago, in a galaxy far far away… j’écrivais des fan-fictions.

Les humoristiques sont sans doute celles qui vieillissent le mieux et parlent le plus aux lecteurs hors fandom.

Voici donc une petite fan-fiction sur Tokio Hotel, en 2001, du temps où le groupe s’appelait encore Devilish et tentait de se faire connaître dans les clubs de l’ex-RDA.

Lire la suite

Fandom : Tokio Hotel Sekunde : 14-07-2007 – 14-07-2017

Pour profiter à fond d’un fandom et se sentir vraiment fan, il faut la conjonction de plusieurs facteurs :

1) un objet. Un groupe de musique, une série de romans ou une série télévisée, peu importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse.

2) du temps. Pour non seulement écouter les albums, ou visionner ou lire l’objet, mais aussi pour se tenir au courant des nouveautés, entretenir la flamme. Cf le Renard du Petit Prince.

3) last but not least, d’autres fans et un lieu d’échange (réel ou virtuel) pour partager : les infos, certes, mais aussi les moments d’enthousiasme (« tu as vu, le nouveau [titre, single, épisode…] sort demain ! »), les déprimes post-tournée/fin de saison (« c’est quand la prochaine?…😭 »), les débats entre spécialistes…

Bref, pouvoir se monter le bourrichon (spécial dédicace à mes consoeurs fans de mots surannés) à plusieurs, au lieu de ne rencontrer qu’un silence poli, au mieux, ou des railleries, le plus souvent, quand on parle de notre fandom à des « mundanes » (des moldus de la geekery. Les gens sans passion, quoi).

anim fangirly tumblr_mghbjee3aE1ry10fwo1_500

Le forum TH Sekunde (TH pour Tokio Hotel, Sekunde en référence à Leb die Sekunde, un de leurs premiers titres), c’était ça pour ses membres fans de Tokio Hotel, les Sekundiennes.

La fondation du forum est originale, et en soi un bel exemple de ce que des fans peuvent faire ensemble en peu de temps quand ils s’unissent…

Fondation de TH Sekunde : du fo’ off au fo’ bis…

A l’époque, avant THS, en 2006 2007, il y avait certes une pelletée de forums de fans, et puis il y avait « le fo’ off », comprenez le forum officiel.

Un forum tenu par un certain Yannick. Et qui, je ne sais comment ni quand, avait obtenu de la maison de disques Universal d’être appointé le forum français officiel. Cela lui valut quelques concours pour gagner des places de concert, des rencontres, etc. Qui, bien sûr, étaient équitablement répartis entre… les membres de l’équipe de modération.

anim_ally mc beal yuck

Lire la suite

Mes aventures de fan : la chasse au Kaulitz (revient au galop)

Pourtant, cela fait plusieurs fois que, le vent des fandoms tournant, je n’avais pas réellement cherché à voir Bill Kaulitz avec ou sans ses compères lors de leurs derniers séjours à Paris. Trop d’efforts, pas le temps, pas assez de motivation.

Mais le fandom est un hobby. Un hobby pour lequel, comme beaucoup d’activités de loisirs, on est plus assidu quand on peut le pratiquer à plusieurs. Effet d’entraînement, etc.

pfw_bill day 2

Or donc, mercredi 21 juin 2017, le Landernau Tokiohotelien s’agite : Bill Kaulitz, chanteur du groupe, a posté sur son Instagram une story de son arrivée à Paris avec le hashtag Paris Fashion Week. Renseignements pris, la PFW « mode masculine » se tient en effet du 21 au 26 juin. Si Bill multiplie les tenues bizarres sur et hors scène, ce n’est pas juste par admiration pour David Bowie, mais aussi parce qu’il aimerait bien faire son trou dans la mode. D’où la tendance « blogueuse mode » de son Instagram, à coup de « hashtag Dior » et de « merci Buffalo » quand des marques lui font des cadeaux. Cirage de pompes à tous les étages.

Et voilà comment, malgré mon peu d’intérêt pour ces pratiques et le blogging sponsorisé, je me retrouve à quand même être au courant des us et coutumes du milieu. Bon, comme je le disais, les fandoms, ça sert aussi à apprendre des choses… Y compris des choses pour lesquelles on ne se passionnerait pas sinon. C’est de la culture générale, c’est toujours bon à prendre.

th_pfw_vlone

Bill à la Paris Fashion Week

Chassera, chassera pas?

Ce coup-ci, canicule aidant, j’erre bien un peu le jeudi soir après le travail dans les beaux quartiers que je traverse normalement en métro pour rentrer chez moi. Mais c’est autant pour chasser le Pokemon ou l’Emma Watson. (En effet, celle-ci, le même jour, joue les Book Fairies pour l’association du même nom en semant dans Paris des exemplaires de la Servante Écarlate, roman uchronique visionnaire et glaçant où les rares femmes encore fertiles sont asservies pour servir de pondeuses aux puissants. Tout le monde ne peut pas se satisfaire de faire le kéké à des défilés de mode. Bref.) Lire la suite

Concert : Tokio Hotel à l’Olympia – Dream Machine

Dream Machine : le nouvel album

Nouveau tournant musical après Kings of Suburbia,  Dream Machine, le nouvel album de Tokio Hotel, est fortement influencé par les 80es, comme le laisse deviner la pochette, elle-même inspirée de Stranger Things, série télévisée diffusée sur Netflix bourrée de références aux films pour ados de ces années-là, des Goonies à Stand by Me (am I being too obvious?).
Bill Kaulitz, le chanteur, se dit obsédé par cette période (je dirais hanté). Ceux qui suivent le groupe savent qu’il est notamment un grand fan de David Bowie, et que ses acolytes ont eux aussi commencé la musique bercés par de « vieux » groupes comme Metallica, Genesis ou autres références inattendues chez des jeunes de cet âge. Alors en écoutant Dream Machine, on pense à la synth pop de Depeche Mode première période, à Bronski Beat (pour les poussées de voix de fausset notamment), à OMD, ou même à Rencontres du 3e Type (logique pour un groupe qui a baptisé ses fans les Aliens et qui se présente sur scène en armure futuriste sur une tour de néons). Voire à Albator.
Mais l’album mélange ces influences à d’autres plus récentes, comme Daft Punk ou the Weeknd.
th_olympia_01

Hallo Raumschiffkapitän, le vaisseau-mère est de retour

Le résultat est planant et agréable à l’écoute, plus à mon goût que Kings Of Suburbia où je me serais passé de la moitié des chansons. Mais en ce qui me concerne, il y manque un peu d’intensité (… et de rythmique kitsunesque peut-être) pour que ça passe de « j’aime bien » à « c’est trop bien je vais l’écouter en boucle pendant 2 mois » (ce qui est l’effet que je recherche et trouve généralement avec mes fandoms musicaux). De plus, à force de rappeler des choses (et d’être en anglais), ça devient un peu générique. Il faut dire que les années 80, je les ai vécues, moi…

Dream Machine Tour : sur scène

De ce côté-là, Tokio Hotel reste fidèle à son sens du spectacle. Au niveau mise en scène, c’était comme d’habitude très bien produit, une scène surélevée bizarroïde science-fiction à souhait (mais plus petite qu’au temps de l’Etoile de la Mort du Humanoid City Tour). Tom et Georg y ont passé la moitié du show à jouer essentiellement des claviers, en descendant de temps en temps pour reprendre guitare et basse, respectivement. Gustav était au niveau de la scène et plus sur le devant qu’eux, pour une fois pour un batteur. Il pouvait donc boumtchaquer tout son soûl sans assourdir ses potes. Ceux-ci lui ont quand même tous rendu visite à un moment ou un autre pour de petits boeufs. Il y avait également un bon light show ambiance nightclub / (mais hélas pas top pour les photos).

Lire la suite

Souvenirs de fan : Tokio Hotel aux MTV EMAs, et moi et moi et moi

J’avais oublié à quel point les présentateurs et doubleurs français des MTV EMA étaient une blague. Je mate des bouts de l’opus 2009 à Berlin (devinez pourquoi). Entre autres, la voix off annonce Asia Argentino au lieu de Asia Argento… Déjà il ne sait même pas lire sa fiche, mais en plus ça sous-entend qu’il n’a aucune idée de qui c’est. Actrice et fille de Dario Argento, quand même.

Mais bien sûr, ils sont à leur top pour parler de Tokio Hotel. Je cite, pour la présentation des nommés au prix du meilleur groupe: « Tokio Hotel, le tri… Quatuor allemand qui… Qui ne fait pas encore de l’ombre à Rammstein. » Les mecs, je sais qu’il est de bon ton en France pour un présentateur de marquer ouvertement son mépris pour les artistes qu’il n’estime pas bons (et de lécher les bottes de ceux trop puissants pour qu’on leur montre du mépris), mais essayez quand même d’être un minimum professionnels…

Pas de bol pour le traducteur, le groupe a quand même remporté le prix. D’où coups de rames héroïques du présentateur voix off sur MTV France, qui n’avait pas prévu le coup et ne s’était pas donné la peine de sortir sa fiche. « Et le prix est décerné à Tokio Hotel. L’année dernière ils avaient déjà gagné un prix pour meilleur newcomer, ils gagnent sur leurs terres » (ça n’a rien à voir, mon gars. On leur remporte des prix même quand le vote est interdit aux Européens). « Ils viennent de sortir un troisième album qui s’appelle Humanoid… Avec un clip qui s’appelle… (*frup frup* le bruit des fiches qu’il retourne désespérément pour retrouver la leur*) qui a été tourné en Afrique du Sud, et qui je crois s’appelle Romantisch. En anglais et en fran… En allemand ». C’est bon, arrête de ramer, t’es sur le sable. Et puis ça se voit bien que tu ne connais pas le sujet et tu t’attends à ce qu’ils sortent des titres niais, alors que la chanson s’appelle Automatisch. C’est bon, rentre à la niche.

T’as pas lu tes fiches,
Rentre à la niche,
Tu te tapes l’affiche
Tu n’es rien qu’une quiche… *

(sur l’air de Automatisch, justement – Automatic en version anglaise, et ici avec Bill quand il avait sa coupe de poney intergalactique)

Et donc, c’est à cause de cette constance dans la nullité des présentateurs français de cette cérémonie que, en 2008 (l’année d’avant, celle où ils ont eu le prix du meilleur newcomer, donc), j’étais ravie de pouvoir regarder les EMAs 2008 depuis ma chambre d’hôtel de Liverpool, sur MTV UK, sans parasite traducteur, juste à côté de la salle où se déroulait la cérémonie… Et accessoirement une heure ou deux après avoir eu mon petit autographe du groupe à la sortie de leur hôtel. Et une heure avant de rejoindre des fans avec qui j’avais sympathisé en gare de King’s Cross, qui elles avaient pu avoir des billets pour la cérémonie. On s’est rejoints à la sortie pour une petite balade by night dans Liverpool, avec un petit débriefing de ce qu’on avait vu chacune de notre côté (moralité : ce qu’on voit à l’écran n’a pas grand-chose à voir avec ce qui se passe, et notamment les artistes invités ne sont amenés dans la salle où on les filme que pour l’annonce des prix).

Surtout que l’année d’avant, encore, ils avaient délivré une performance… performante, à Munich, sous les huées du public local (les Allemands les détestaient encore plus que les Français), et sous une mousson artificielle – oui, c’est du playback, les micros et autres trucs électriques c’est pas top quand il est prévu que tu te reçoives 2000 litre de flotte dessus. Eh oui, comme la présentatrice française l’avait fait remarqué en 2008, MTV les soigne toujours… (enfin, au passé. Je crains qu’on ne soit pas près de les revoir)

Tokio Hotel en tournée : les packs VIP en vente aujourd’hui

Et comme les fandoms ont tendance à s’activer tous en même temps… (peut-être pas par hasard d’ailleurs) : c’est un peu tard pour vous le dire, mais les packs VIP pour la tournée Dream Machine du groupe allemand Tokio Hotel sont en vente depuis aujourd’hui midi (ou 13h, je ne sais plus – ERRATUM : on me dit dans l’oreillette que c’était 16h. Merci Kami) sur le site Tree House Ticketing.

th_tree-house-halloween_1s

Bon en même temps, ils ont mis en place un site de file d’attente pour éviter les bugs de la fois précédente avec « Billy is not ok »… Et en allant sur le site pour voir ce que ça donnait, je me suis retrouvée dans le système de file d’attente :

th_tree-house-halloween_2

Eh ben… Heureusement que je n’avais pas prévu d’acheter de pack… Pour autant que je sache, celles qui se sont connectées à l’ouverture sont, pour la plupart, encore en train d’attendre devant leur écran.

Bill Kaulitz à Paris demain 29 septembre

Decode-LTD, qui s’occupe (mal) de la comm du chanteur de Tokio Hotel en tant qu’artiste solo, a annoncé hier en fin d’après-midi, heure française, que Bill Kaulitz serait demain à Paris.

Le chanteur, qui a sorti un EP en mai sous le pseudo de « Billy », dédicacera le livre photo accompagnant son clip éponyme « Love don’t break me » (hashtag #LDBM, non ils ne se sont pas trompés en écrivant BDSM). L’événement aura lieu à midi, en pleine fashion week, dans un lieu tenu secret qui sera annoncé ce soir (mais peut-être juste par mail aux heureux acheteurs).

Dans la foulée, il était possible d’acheter le livre en ligne pour la modique somme de 50 Eur, afin de se garantir une place à « l’exclusive event » sur le site Billyofficial.net. Mais pas très longtemps : 4 heures après l’annonce, il ne restait plus de place.

En même temps, à midi en semaine, à moins qu’ils n’organisent ça en bas de mon immeuble (de bureau), il y avait peu de chances que je puisse y assister.

Arrivé dans la journée, le chanteur a aussi combiné sa promotion avec le défilé FentyxPuma by Rihanna à l’hôtel Salomon de Rotschild ce soir. Donc gardez l’oeil ouvert si vous croisez une grande perche aux cheveux ras roses, avec une main tatouée façon squelette :

2016-09-27_en route pour paris.jpg

Tokio Hotel repart en tournée en 2017 : mise en vente des billets lundi 19 septembre – et GDP-bashing

Coup de tonnerre dans le fandom Tokio Hotel ce mois de septembre : entre une photo de chien et une photo du chanteur Bill Kaulitz dans un Uber sur son Instagram (… comment ça je suis mauvaise langue? Allez voir si vous ne me croyez pas! Bon ok, il poste aussi des photos de ses chaussures. La musique ne nourrit plus son homme, il faut bien trouver des sources de revenus alternatives), leur responsable de la comm’ s’est souvenu qu’ils avaient un compte Facebook officiel. Il a profité de l’anniversaire des jumeaux (le 1er septembre) pour annoncer une prochaine tournée, et de celui du batteur Gustav (le 8) pour annoncer que les dates seraient annoncées cette semaine pour ce Dream Machine Tour 2017.

Tokio Hotel Dream Machine tour 2017

Et pour une fois, ils n’ont pas attendu dimanche soir 23h59 pour faire l’annonce.

Hier en début d’après-midi, donc, nous avons découvert l’information suivante :

Sharing the first ‘Dream Machine’ tour dates with you today is a very special moment to us. Something we’ve been dreaming of for a while now as we are crafting the new show, new songs and artworks, to ring in an all new era with you. We see you guys out there:
12/03/17 UK, London
13/03/17 Belgium, Brussels
15/03/17 Germany, Hamburg
16/03/17 Germany, Frankfurt
19/03/17 Netherlands, Amsterdam
21/03/17 France, Paris => Olympia
22/03/17 France, Lyon => Transbordeur
24/03/17 Germany, Cologne
25/03/17 Germany, Stuttgart
27/03/17 Switzerland, Zurich
28/03/17 Italy, Milan
29/03/17 Italy, Rome
31/03/17 Germany, Munich
01/04/17 Germany, Leipzig
03/04/17 Czech Republic, Prague
04/04/17 Germany, Berlin => Huxleys Neue Welt
06/04/17 Sweden, Stockholm
07/04/17 Norway, Oslo => Sentrum Scene
09/04/17 Finland, Helsinki
10/04/17 Latvia, Riga
12/04/17 Poland, Warsaw
19/04/17 Russia, Novosibirsk
21/04/17 Russia, Ekaterinburg
22/04/17 Russia, Ufa
23/04/17 Russia, Kazan
25/04/17 Russia, St.Petersburg
26/04/17 Russia, Moscow
28/04/17 Russia, Voronezh
29/04/17 Russia, Krasnodar
Ticket sale starts on Monday September 19th, 2pm Berlin time (Except Italy 21st pre sale, 22nd public sale). Venue and ticket links will be available on http://www.tokiohotel.com. Keep checking our social media for further info. Brand new VIP upgrades will be announced soon. Watch Out!

En français et en résumé : nouvel album, nouvelle tournée, nouveaux designs, et une série de dates ma foi assez impressionnante. Vente pour toutes les dates hors Italie : lundi 19 septembre, 14h, heure de Berlin. Des upgrades VIP seront annoncées « soon ».

Certaines dates sont déjà répertoriées chez le promoteur Ticketmaster (rendez-vous sur le forum Tokio Hotel Sekunde pour plus de détails).

J’en ai surtout relevé (et mis en gras dans la liste) 3 pour des raisons personnelles: d’abord, le Huxleys Neue Welt à Berlin, parce que je connais la salle : j’y ai assisté à un concert de Ghost of the Robot en 2004. Dans mon souvenir, c’est moins une salle de concert qu’un hangar à rave avec de belles façades : un parallépipède rectangle avec juste les murs extérieurs, ni gradins ni balcons, mais 2 bars (les priorités allemandes – j’ai le droit de blaguer, j’adore l’Allemagne et je leur fais assez de pub ici même). Le son n’était pas trop mauvais malgré tout.

gotr_berlin_06_

Photo prise depuis un tabouret de bar

 

Pour le même genre de raison, la Sentrum Scene d’Oslo : là aussi je connais la salle, j’y étais en 2012 pour voir Morten Harket. Pour le coup, c’est une vraie, jolie petite salle de concert de moins de 2000 places (1750 debout dixit le web), avec des espèces de mini-gradins dans la fosse qui permettent aux rase-mottes comme moi de voir par dessus les têtes des spectateurs norvégiens (grands) arrivés plus tôt. La preuve :

Et puis, il y a la date parisienne, à l’Olympia.

Ceux qui me connaissent doivent saisir toute l’ironie, fortement salée, de la situation.

Tokio Hotel (groupe notoirement connu pour entraîner des pétages de serveur lors de ses mises en vente de billet) revient à Paris pour un concert à l’Olympia dont les billets seront en prévente sur le site de Gérard Drouot Productions.

Ce qui a entraîné ce petit échange sur Twitter :

clash avec GDP sur Twitter

clash avec GDP sur Twitter

Ah tiens, ils ont embauché un Jean-Stagiaire community manager, chez GDP? C’est nouveau? Le pauvre, il aura trinqué pour les autres. Enfin, « les autres »… quand je vois le professionalisme de leurs services, j’ai l’impression que GDP, c’est une seule personne, qui fait ça en deuxième boulot. Jean-Stagiaire, si tu me lis, tu trouveras dans les liens plus haut une partie de l’historique de mes démêlés avec Gérard Drouot Productions. Je ne vais pas me répéter dans les détails, hein… : site mal dimensionné, places aléatoires, frais de port disproportionnés pour une gestion des billets catastrophiques, et dès qu’on a besoin de vous, pfuit, il n’y a plus personne.

Ce n’est pas compliqué : ça m’a tellement soûlé que maintenant, quand je vois que la vente passe par chez vous, je reconsidère mon envie d’acheter un billet. Ce n’est pas juste par préférence pour les petites salles que j’ai tendance à aller voir des concerts ailleurs qu’à Paris.

Donc quand j’écrivais que j’envisageais plutôt Helsinki, ce n’était pas complètement une blague. Je suis effectivement en train de regarder la page Wikipedia de la ville pour savoir si ça vaut le coup de s’y faire un petit week-end de tourisme. Ca m’éviterait de me coltiner vos services.

Mais, étant peu convaincue par le tournant techno-gay de leur musique, et le nouveau logo ne me disant rien de bon dans ce domaine, je ne voudrais pas, comme avec A-ha cette année, acheter des billets pour plusieurs concerts en France et à l’étranger, et au final m’y ennuyer et ne même pas pouvoir faire de tourisme pour cause de timing serré et météo pourrie. J’ai déjà donné, merci… alors les tournées en mars-avril avec mise en vente avant sortie de l’album ou même d’une première chanson : ZUUUUUUTEUUUUUUUH.

merlin