Babymetal et les Red Hot Chili Peppers à Birmingham (2e)

Récit du concert du samedi 10 décembre 2016

Et c’est pas fini!

Dimanche 11 décembre 2016, Birmingham : On prend les mêmes et on recommence.

A la base je ne comptais faire qu’un concert. Mais dès la prévente pour les fans, impossible de choper des billets potables pour le samedi. Donc je me suis rabattue sur le concert du dimanche, moins disputé. Partant de là, ben, vu que ça tombait un week-end, et que j’aime bien profiter de mes concerts pour faire du tourisme, je n’allais pas y aller que le dimanche… et quitte à être là le samedi avec un hôtel à côté de la salle, donc à côté de l’aéroport, donc loin de tout… bon bah on ne va pas passer le samedi soir à l’hôtel alors qu’il y a un concert à côté. Autant y aller aussi même si c’est au fin fond de la salle vu que, même à la mise en vente « normale », il ne restait que ça. Avantage : le billet est moins cher…

birmingham_resorts-world

Birmingham Resorts World

Autre avantage, en suivant les actualités des RHCP : ceux-ci changent pas mal leur setlist d’un concert à l’autre. Donc ce ne serait pas inutile d’en voir deux. Cerise sur le gâteau : ils ont l’intelligence de proposer en téléchargement, quelques jours après chaque concert, un enregistrement complet du live en qualité professionnelle. Pas besoin, donc, de m’user les épaules à enregistrer, sauf si je veux le visuel.

birmingham_fish-n-chips

La veille, j’avais pu retirer au box-office les billets des deux concerts, je n’ai donc pas à venir à 18h pétantes pour être sûre de pouvoir le faire sans rater la première partie (ce serait ballot, avouez, puisque je suis venue surtout pour elles). Par contre, n’ayant pas envie de manger un 2e fish’n’chips spongieux à même le sol du hall d’accueil de la Genting Arena, aussi propre et spacieux soit-il, je me restaure au centre commercial voisin avant de venir. Mauvaise pioche, du reste, car à 18h la seule option qui ne soit pas un attrape-bobo hors de prix vient de fermer. Je me rabats donc sur le Costa Coffee, qui ferme à 18h30.

Dimanche : Babymetal

A 19h30, devant un public plus nombreux que la veille, les quatre musiciens du Kami Band et les Babymetal arrivent à grand renfort de décibels. Comme c’est le 2e concert et bien codé, on se dit qu’on n’aura pas trop de surprise. Mais en fait si, du moins une demi-surprise, puisque des fans avaient entendu la chanson répétée au soundcheck : Doki Doki Morning remplace Awadama Fever. C’est une chanson dans la même veine, musicalement, très connotée idol (ce fut la première chanson du groupe), donc pas de bouleversement. Mais ça fait plaisir d’entendre une autre chanson. Ca donne un peu plus l’impression d’avoir eu droit à un concert entier si on cumule les deux jours.

La fin de Doki Doki Morning :

L’autre différence vient de la place : plus haut mais sur le côté de la scène, je vois mieux les artistes. J’arrive même à prendre quelques photos pas complètement pourries. Je suis aussi bien placée pour voir que, si peu de gens s’agitent en réaction à la performance des BM, les fans en question sont essentiellement au premier rang. Kitsune powaaaaa! Outre la dizaine de fans croisés la veille devant la salle vers 14h, qui faisaient la queue pour être au premier rang (il y avait le même nombre de fans des RHCP à cette heure-là), on doit être au moins une cinquantaine ou une centaine assez fans pour arborer les T-shirts, et sans doute plus de « casuals » ou de gens curieux. Il me semblera d’ailleurs que ce soir, la foule a chanté un peu sur Megitsune.

babymetal_bmg2_10_tsuinte-nabi-kasete

Tsuinte nabi kasete – laisse flotter tes couettes!

 

Mais comme je n’ai pas enregistré de vidéo à part le bout de Doki Doki Morning ci-dessus, et l’intro de Catch me if you can ci-dessous – où vous pouvez voir les batteur et guitariste des Red Hot, Chad Smith et Josh Klinghoffer, observer les solos des musiciens -, afin de chanter tout mon soûl sans ruiner le son, je ne peux pas vérifier.

L’intro de Catch Me If You Can :

Et puis maintenant, je sais que le public des Midlands est de toute façon plutôt le genre à écouter sans trop bouger. Il y a quand même au moins deux autres T-shirts Babymetal dans mon bloc, et pas mal vus dans le hall. Alors du coup, il n’est pas impossible que le sourire de Yui sur cette photo soit destiné à l’agitée à oreilles de kitsune qui braillait debout en faisant le signe du renard pendant tout le set et en ébauchant les danses des morceaux, entre deux photos, au milieu d’un gradin assis.

Oui ben quand tu viens voir un groupe qui assure une première partie, il ne faut pas lésiner sur les signes extérieurs de soutien. J’avais d’ailleurs aussi mis le t-shirt de merchandising que Babymetal a sorti exprès pour cette mini-tournée du Royaume Uni avec les RHCP, d’inspiration californienne – le motif de celui-ci est dérivé du tatouage dorsal d’Anthony Kiedis, mais en remplaçant l’aigle mexicain par le renard. Sinon, c’est juste qu’elles sont assez bonnes professionnelles pour sourire au public quoi qu’il arrive.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

We are? Babymetaaaaaaaaal! *fox horn sign* *fox horn sign*

… y a plus qu’à attendre la prochaine date réalisable. Leurs prochaines apparitions seront aussi des premières parties, de Metallica (tranquille…) à Séoul et Guns and Roses au Japon (ça va…). Ce qui est tentant aussi, mais tant qu’à aller là-bas, je le ferai quand j’aurais assez de congés pour amortir le vol, assez de temps pour préparer le côté tourisme, et puis pour voir des concerts entiers. C’est que là, j’avais vraiment envie aussi de voir :

Dimanche : les Red Hot Chili Peppers

Vu qu’il fait frais dans les gradins, je mets le hoodie RHCP acheté au merch (le badge, si vous suivez le blog, vous devinerez qui c’est et pourquoi je l’avais emmené… sinon c’est pas grave).

Là, je savais déjà qu’ils changeaient leur setlist tous les soirs, la surprise allait donc être de voir ce qu’ils joueraient. Pour les hits, exit Californication, mais on a eu Scar Tissue et, ô joie, ô bonheur (pour moi, malgré la mélancolie extrême du titre), Under the Bridge. Qu’il me fut très dur de ne pas chanter, mais je voulais la vidéo sans la ruiner avec mes vocalises, alors il faut faire des sacrifices.

Vidéo de Scar Tissue : 

Les Red Hot Chili Peppers font partie de ces groupes avec une identité forte et son reconnaissable entre mille. Au point que j’ai découvert la sortie de l’avant dernier album en entendant les premières notes d’une chanson inconnue lors d’un petit déjeuner dans un hôtel, en me disant « Tiens, ça sonne comme du RHCP ça ? ». La voix d’Anthony Kiedis et un coup de Shazam m’ont confirmé que mon oreille ne m’avait pas trompée.

Pour le concert, en dehors de la setlist, c’est comme la veille, mais vu de plus près : beaucoup de pêche, des chansons allant du funk au rock aux ballades, un peu moins d’impros entre les chansons. Et mon bloc se lève dès la première chanson, pour ne plus se rasseoir. Ah quand même ! D’ailleurs, j’ai souri en voyant sur le billet, en dessous du numéro de siège, la mention « Warning : people around you may stand up ». Sous-entendu : tu as peut-être payé pour une place assise, mais si les gens autour de toi se lèvent, tant pis. Sous entendu aussi : « et tu n’as pas à demander qu’ils se rassoient, feignasse. Si tu veux rester assis, passe toi le DVD dans ton salon, on n’est pas dans une salle de classique. »
(j’ai été traumatisée par les concerts de Morten et A-ha…).

Vidéo de Under the Bridge :

Cette fois-ci, le doigt sur le bouton Record pour ne pas rater mes chansons préférées, j’ai pu enregistrer le moment où Flea remercie les choupettes de Babymetal. Et Anthony et lui débattent ensuite du style de musique. Hyper-speed metal? Flea soutient que c’est plutôt du Death Metal. Anthony dit que « si tu prenais toute la mét’ du Nord de l’Angleterre avant de jouer du Death Metal, ça pourrait donner ça ». Non mais c’était affectueux. Pour de vrai, je crois qu’eux qui sont pourtant réputés pour être des bêtes de scène, ils sont épatés de la quantité d’énergie déployée par ces gamines.

Les RHCP parlent de Babymetal et jouent Hard to Concentrate :

D’ailleurs, sur ma vidéo de la veille, on voit le bonnet de Chad Smith, qui regarde leur set depuis le fossé des photographes. Et Josh Klinghoffer arborait ce dimanche un des T-shirts Babymetal. J’aurais rarement vu un groupe soutenir autant leur première partie. Et encore, gros regrets de ne pas avoir posé une semaine de congés pour faire aussi les deux dates à Manchester qui ont suivi : sur la première, les Red Hot ont carrément fait monté les filles sur scène pour danser sur Nobody Weird Like Me. Et elles ont remplacé Doki Doki Morning par Meta Taro.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bref.

Durant ce 2e et dernier show à Birmingham, Flea remercie la foule en précisant que pour eux c’est spécial de jouer ici, parce qu’ils y étaient venus jeunes, voir la riche scène musicale de l’époque. Et s’étaient demandé à l’époque si les gens d’ici écouteraient un jour leur musique. Après le final de Give it away, Chad Smith, le batteur, a longuement pris la parole pour développer, revenant sur la riche histoire musicale de Birmingham, citant de nombreux musiciens y ayant fait leurs premières armes (dont quelques batteurs), et terminant par les plus connus, Black Sabbath. Ovation générale. (et personne n’a enregistré ça en vidéo, rogntudjuu?)

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s