A propos fjva

Un blog pour parler des fans, en tant que sujet de société. Et puis des expositions, des concerts, des blagues débiles, des coups de gueule, bref, le quotidien d'une fan éclectique à Paris...

River Phoenix : 23 août 1970 – 31 octobre 1993

Il y a quelque temps, j’ai vu « Coco« , le film d’animation sur le Jour des Morts dans la culture mexicaine. Ils exposent des photos de leurs morts, et les morts ainsi commémorés peuvent franchir le pont pour venir dans le monde des vivants ce jour-là. Normalement, c’est plutôt les gens qui vous ont connu personnellement, mais ça a aussi l’air de marcher pour Dela Cruz, un chanteur célèbre dans le dessin animé. Alors faute de trouver mieux à faire, je pose ça là. Un an de plus, poltergeist.

Ton entourage fait beaucoup parler de toi ces dernières années. J’espère que tu obtiendra ce que tu veux. Mais William Richert, qui t’a dirigé dans Jimmy Reardon et que tu as fait embaucher sur My Own Private Idaho pour jouer le rôle de Bob Pigeon, est décédé cet été. Et il semblait le seul à vouloir faire savoir qui t’a donné la drogue qui t’a tué (sans te dire ce que c’était).

Ces photos de ton dernier photo shoot, celui que tu as toi-même demandé à Michael Tighe… il y a des fans qui le trouvent hot, d’autres qui continuent à te voir comme un ange. Moi je m’étais toujours dit qu’on voyait dessus que tu n’étais pas franchement le boy scout qu’on essayait encore de vendre dans les médias… Et après avoir appris que tu avais demandé à le faire, avec Samantha, je me dis que c’était l’image que tu voulais laisser. Beaucoup plus sombre que celle que tu avais alors. Mais je ne sais pas comment la propager autrement.

Dessin de Chibird

Musique / fandom : A-ha sort un film, True North

… mais même les fans vont avoir du mal à le voir…

J’ai naguère poussé une gueulante contre le site de réservation de billets Gérard Drouot Productions. Et le manque de professionnalisme d’un certain groupe norvégien, la conjonction des deux m’ayant fait fuir ce fandom.

J’ai un peu raccroché les wagons, non par intérêt pour le groupe mais parce que j’ai des amis parmi les fans. J’ai donc su par eux que le groupe allait sortir un film, True North : « Le film True North mettra en avant des acteurs dépeignant la vie dans le Nord. Il sera entrecoupé de passage du groupe enregistrant leur album durant les deux jours passés à Bodø, en Norvège. » (Sic (transit gloria mundi. Alors si, ça veut dire quelque chose, mais ici ça n’a rien à voir))

« Worldwide » mais guère en France…

Moralité les @%€ algorithmes de FB et compagnie, liés à ma tendance à cliquer sur des liens quand ça peut intéresser les copains, font que j’ai regardé sur le site officiel du film pour voir s’il allait être visible près de chez eux.La réponse est : Mais comment ça me met hors de moi que des professionnels trouvent le moyen de FOIRER un truc aussi simple qu’une P#TAIN DE RECHERCHE DE LIEU.

ah ben c’est le True ch’nord…

Cad que si je clique juste sur « rechercher », ça me renvoie Lomme (près de Lille) et Charleroi (en Belgique).Je vais donc supposer que la recherche est géo-localisée, avec un périmètre assez important mais *indiqué nulle part* et de facto *non paramétrable*.

Si je cherche « France », j’obtiens uniquement Charleroi (qui est toujours en Belgique, donc). C’est seulement en lisant sur une autre publication poussée par FB sur mon mur que j’ai découvert qu’il y avait aussi des projections à Nîmes et Mulhouse.

C’est pas comme si des algorithmes de recherche de ville la plus proche de [un point donné], c’était rare, de nos jours. Je suis sûre qu’une simple recherche dans GitLab, voire dans Google, renvoie 300 modules déjà prêts. Mais non, apparemment les gens derrière le site de A-ha – True North ont semble-t-il préféré faire appel au stagiaire de chez Gérard Drouot Productions, ou à l’équipe de développeurs de SNCF Connect, je ne sais pas. Bref, si vous voulez voir le film… débrouillez-vous entre fans pour savoir si ça passe près de chez vous.

Et moi je continue à brûler les ponts…

Quant à moi, je vais continuer à fuir ce groupe de branquignols, et consacrer plutôt mes sous à mon nouveau fandom. Ça tombe bien, Yuzuru vient de laisser tomber la compétition pour devenir professionnel. Autant dire qu’il a plus que jamais besoin qu’on enrichisse ses sponsors. Et moi je suis tout à fait disposée à être sa sugar mommy son sponsor. Je voulais dire son sponsor.

Cinéma : En Avant- La Momie : la tombe de l’empereur dragon

En Avant (Pixar)

un Pixar que j’avais loupé au cinéma, si tant est qu’il y soit sorti (ah peut-être pas, c’est un film de confinement, 2020). Le pitch : dans un monde jadis magique mais qui ne l’est plus et ressemble au nôtre à ceci près qu’il est peuplé d’elfes bleus, de centaures, manticores etc, deux frères orphelins reçoivent en cadeau un bâton de magicien qui devrait leur permettre de ressusciter pour 24h leur père défunt. Ian, le cadet rêveur et timide qui vient de fêter ses 16 ans, ne l’a jamais connu. Barley, l’aîné envahissant baraqué, surinvesti dans le jeu de rôles et l’histoire de son monde, n’en a que quelques souvenirs. Après un essai à moitié loupé qui n’a ramené que les jambes de leur père, ils se lancent dans une quête épique avec ce demi papa pour essayer de terminer l’incantation avant la fin des 24h du sort.

Bon, c’est du Pixar, autant dire que c’est familial avec des thèmes graves en sous-jacent, des blagues et des bestioles bizarres. Et le premier personnage officiellement gay en dessin animé jeunesse (enfin… En long métrage Disney /Pixar), mais c’est en mode « blink and you’ll miss it » : une officier de police qui dit au beau-père de Ian que c’est compliqué de trouver sa place de beau-parent et qu’elle a eu du mal avec la fille de sa compagne. Censuré dans certains pays.

C’est pas franchement mal fait, si comme moi vous avez la larme facile au cinéma, le final vous humidifiera les yeux… Mais je sais pas, je trouve qu’il manque un truc. L’originalité ? Un peu de surprise ?
Déjà, je l’avais déjà dit pour Les Mitchell contre les Machines : j’en ai ras la casquette des films d’animation sur un/e ado timide et mal dans sa peau qui prend confiance en lui en sauvant le monde et en ré-découvrant l’amour de sa famille. Et là, on sent que les personnages ont été conçus pour être attachants, mais justement… Ça se sent. Les ficelles sont un peu grosses.

La Momie 3 : l’Empereur Dragon.

Qui se situe en Chine pour changer, avec Jet Li et Michelle Yeoh en ajouts locaux. Bien que le film soit sorti seulement 9 ans après le 1er, il est censé se passer une grosse vingtaine d’années après vu que Rick et Evelyn ont un fils adulte. C’est lui qui déterre une armée de terre cuite et son empereur. Au programme : retrouvailles familiales, réveil de momies, poursuites effrénées, effets spéciaux plus ou moins réussis…

Le gag le plus drôle, si on peut appeler ça un gag, c’est qu’au début du film Evelyn lit la fin de son 2e roman dans une librairie. Une lectrice lui demande si son personnage est inspiré de ses aventures. Et elle répond « Il s’agit d’une personne complètement différente » en relevant la tête et en révélant sous son chapeau la tête de Maria Bello. Sans doute que Rachel Weisz n’a pas voulu signer pour un 3e. Elle n’a rien raté. Tout comme les deux premiers, c’est un genre d’Indiana Jones, mais pas très bien filmé (contrairement au 1er) et poussif/convenu. Avec une guerrière chinoise qui saute de mur en mur.

Distrayant mais oubliable.

Yuzuru Hanyu is love #YuzuruHanyu #羽生結弦

I have a series of « Yuzuru Hanyu is » articles in mind and I intended to post more before that one that sounds cheesy (rest easy : it’s hopefully more funny than waxing lyrical). But it took me too long to get started and I just cannot miss the occasion to write this in time for Valentine’s Day, for the joke.

He’s going to give a press conference today too. It’s like we’re all (his fans and the media and him) having an online date, and I’m not sure the date is a coincidence.

But before going into details, everything is said in that CBC Interview, partly in English :

Figure skating

He loves figure skating. Which sounds like a given for a professionnal figure skater, considering how much of your life you have to dedicate to reach this level. But… maybe not upon reading interviews from some coach. *cough* Anyway. Love means restless dedication :

Ice-chan (I don’t think he calls it that. I’m just a cliché fangirl of everything Japan)

He loves the ice and the ice rink. He’s usually seen thanking the ice whenever he exits the rink. There is a lot of animism in Japanese spirituality, so for anyone familiar with the culture, it’s not that surprising (which doesn’t mean that it’s a natural thing in Japan either, or you’d see Shoma Uno and Yuma Kagiyama do it too. It is very much a « Hanyu thing »). The first time I saw that kind of picture, there was a comment from the photograph that Hanyu looked like he was speaking to the ice. Yes, probably, so?

Thanking the Ice after training

His hometown of Sendai

After the huge Tohoko Earthquake of 2011 devastated his hometown of Sendai and the whole area, Hanyu donated nearly $300,000 over the years to the skating rink where he skated during all his childhood. The copyrights of his 2 autobiographies, Aoi Honoo and Aoi Honoo II, are also going to the Sendai Ice Rink. He donated most of the money he got for his 2014 and 2018 Olympic gold medals to Sendai and Miyagi Prefecture to help the disaster areas reconstruction. He’s been involved in various programs of disaster preparation since then.

Winnie the Pooh

He is known to carry around a Winnie the Pooh tissue box during competitions (except for the Olympic Games where athletes are not allowed to bring in brands that are not the official sponsors of the Olympics). Which made fans throw dozens or hundreds of Winnie the Pooh teddie bears on the rink after each of his performances (he has them donated to local hospitals and charities).

« He’s not a lucky charm, more like a coach », he said in the above interview.

His team : coaches / physiotherapist / training partner

… and journalists who have followed him.

I don’t have TikTok and don’t know how to link to it, but it’s from @allhailhanyu

Fellow figure skaters

Mao Asada :

Evgenia Medvedeva (one of many cute interactions)

Yuzuru Hanyu and Evgenia Medvedeva

Boyang Jin (this was covered a lot in China because as you may know, China and Japan have a few… historical disagreements, to put it lightly, and wounds are not fully healed yet, to say the least. So Chinese media did notice that Yuzuru was always friendly to Boyang Jin, even once Covid 19 struck and ignited completely stupid xenophobic behaviors all over the world)

Actually, the figure skating field seems to be full of wholesome athletes being rather friendly even during competitions. Maybe because it’s an individual discipline where the main goal is to push your own limits at being the best, rather than crushing others.

Cute moments from the Pyeongchang gala warm-up.

The next generation of skaters

I don’t know if he already knows what he’s going to do when he retires from competition, but it looks like he would be an awesome coach for all the mini-Yuzuru of the future. Especially the little ones. Not that his experience couldn’t benefit competitive junior / senoir ones, but I’m not sure it would be very pleasant to stay in the competition field… unless he manages to get scoring by computer adopted.

Cats

And surprisingly, said cats let him rub their fur the wrong way, or rub their belly. If you are a cat lover, you know how special that is… *stamp of cat approval*

His fans all over the world

Tracy Wilson, one of his coaches, traced his higher motivation back to the Tohoku Earthquake :

“You’re doing it all of a sudden for your country, your neighbors,” she said. “You start to move to a higher purpose and that takes you to that next level.”

Indeed that may explain why his Arigatou Gozaimashita (Thank you) to his fans always sound more heartfelt than mere crowd pleasers. The older I get and the more I realize the comfort of entertainment. Some may think it’s futile, but life is full of tragic events, and it’s a blessing to have funny, light-hearted, beautiful things to look forward to. It’s what takes you through the pain.

He gets it, and that may be why he manages to touch so many people.

Entertaining people is one of the most useful jobs in the world, after the medical ones. Beauty and laugh heal the soul and the mind.

(and it also works if there was a tiny underrotation to your 4A or a mistake along the way. No apology needed)

Yuzuru Hanyu is the most complete figure skater of our time

Note : I added important things at the end of the article since the first publication.

Check it up : nobody knowing the discipline will dare denying this. Whenever you listen to commentators who used to be figure skaters, they all (save a few idiots who prefer to criticize his costumes) commend their perfection and how he manages to make them seem effortless (which is part of the note as Grade of Execution). Since I’m way too new to pretend I know, I gathered here explanations from people who know better and provide visual evidences. I’m grateful for their hard work. Please check each channel if you can, Hanyu fans and figure skating fans are really doing a great job at breaking down all the technicalities of the discipline.

Act I : Jump Master

Let’s take a look at his jumps in this excellent video putting side to side the ISU textbook description of jumps, and Hanyu’s jumps :

And of course, there is his quest to be the first to land a Quadruple Axel. The most difficult jump in the world. There’s another video I already posted earlier especially and his triple Axel, because they are already quite special. After watching that video, you too while call Hanyu’s brand of 3A the « triple Axel out of nowhere ». 3AOOO. And laugh.

Roseline Winter on Twitter did an entire thread of Yuzuru Hanyu’s crazy transitions to 3A. Enjoy.

He was also the first figure skater to accomplish a ratified Quadruple Loop, in 2016.

Can we agree then that he doesn’t need to prove anything regarding jumps? But we cannot *not* check his best 4A (so far) from Beijing, right?

4A… almost there

Act II : Spin Master

I’m so used to lame sports coverage with only people commenting without getting their hands dirty, so I was surprised to find this video of Hanyu demonstrating how to do his Camel spin on Japanese television, and that one of the show hosts, Suzuki Akiko, had tried the Camel spin herself previously to show it to the audience.

Easier said than done… but it looks so easy! (Not).

A guide to figure skating spins… with plenty of examples from Yuzuru Hanyu, who is one of the few male skaters able to do the Biellmann spin because it requires a lot of flexibility.

He even invented one that I don’t think he has shown in galas or competition, though. 🙃

Act III : Step Sequences

I thought it was better to include a video doing a great job at demonstrating the evolution of step sequences :

Act IV : NFT aka Nice F****g Transitions

(I stole the expression from Twitter but can’t remember where, so feel free to tag yourself if the meme was yours). Just one video serving as a… transition to the final act.

Act IV : Artistry

This will warrant a more elaborated post in itself about Hanyu’s perfectionnism, from getting music pieces tailored to the story he wants to tell, adjusting costumes so they’re visually matching the venue, making so that the heavy technical content is perfectly synchronized with it, and still performing it all with the grace and fluidity of a ballet dancer.

(no I’m not in love. Just in awe)

Let’s just illustrate this with a few pictures.

Convinced yet? Now let’s see what it gives when it’s packed together in a short program… that broke (again) the World Record at Four Continents Championship in 2020.

That’s all I have to say for today. Meet me in the corner of converted fans.

P.S. : I forgot a few things I wanted to add :

Yuzuru Hanyu is also the first male skater to achieve a Super Slam, eg to have won each and every major official internation competition both as a junior and a senior (picture from Planet Hanyu on Twitter) at least once… :

And an interview after his second Olympic gold medal where he explains his view on the age-old debate between the artistic and the athletic components of figure skating, and which one should prevail. And his answer is that « artistry is founded upon absolute technical prowess » and that (paraphrasing) his style is to make full programs that include technical difficulties rather than lining up jumps to add points.

Yuzuru Hanyu / 2 weeks in

2 weeks ago, I found a Yuzuru Hanyu photobook that reminded me of my discovery of that sweet champion 4 years ago.

2 weeks later :

I spent several hours watching videos of his performances, his background story, the choice of his costumes and the technicalities of figure skating notations and how screwed up the judges could be (had no idea how truthful that one was…).

After the fateful collision of 2014 during warm-up

I learned the jargon and acronyms. SP, FP, 4A, ISU, Kiss & Cry, Salchow, all those obscure terms… peach now.

I spent the last week refreshing Twitter to know if he was going to attend the Olympics. When he did arrive. Had the pleasant surprise of a fandom so organized and sharing that we get videos of training, translations of interviews, 24/7 wholesome content.

I woke up at 5 am to watch his short program. Only the people who know me know how UNLIKELY that was to wake up to watch sports… I only get invested into sports to support the German and Japanese soccer teams at international competitions every 2 years (don’t ask why. It’s part CaptainTsubasa legacy, part acquired good memories).

At the training session between the 2 programs

I was so fed up seeing that France 2 wasn’t going to broadcast the SP that I last minute subscribed to Eurosport. Knowing fully well that I probably wasn’t going to watch anything else on that channel. So I paid 10 Eur for 2x 20mn, sort of (remind me to cancel the subscription next month if he doesn’t come to World Championships in Montpellier).

I built a Hanyu altar to send him some good vibes, and upgraded it with a Winnie the Pooh after the SP when it turned out he needed more – I know it’s useless, but feeling helpless is really aarg. Even went to Paris Japantown to get a hachimaki for Winnie (it reads « Ichiban », first). By the way I need a Japanese flag. Just in case.

No apologies

My alarm didn’t work for the Free Program but I slept so bad that I awakaned with a start at 5:05 am anyway, just in time to see his group warm-up. For someone who was barely aware of the Beijing Olympics 3 weeks ago, I was on the edge when he started skating, and my heart sank twice, each time he fell. From the obsessive Twitter-feed, I knew he was most likely injured, so I didn’t have that many hopes… but still, it hurt.

For the Free Program I kept watching to see the adversaries and get the end result right away. I couldn’t have slept anyway. I kinda rooted for Shoma Uno and Yuma Kagiyama, they’re Hanyu’s kouhai (junior) after all. And within these 2 weeks I’ve seen him be a caring senpai for Shoma. He cares for everyone anyway. I didn’t want them to fail.

I don’t even hate on Nathan Chen (can’t say I give a damn about him either), he skated clean with technically difficult programs. He probably would have won even if the ISU judges hadn’t favored him. But people with more credentials than me (not hard) to evaluate the programs do tell that Hanyu’s notes are underscored and pretty much everyone else overscored (which, considering how little points there are between him and Shoma Uno at the end, mean he might have been on the podium after Uno’s own falls) And quite frankly, it shows in his interviews. He’s too polite to say it, but he survived the Tohoku earthquake, displacement, not having a base ice rink for a year, a collision and multiple injuries. Losing a medal fairly because of a hole in the ice in SP wouldn’t be enough to break him that way.

I switched language to English to comment because I missed writing in English and this fandom is mostly international. There are no competitive French figure skaters at the moment it seems, and French sports audience being who they are, it means next to zero media coverage. The only French fans seem to be former Kpop or Tokio Hotel fans (including me. Well I never got caught into Kpop, but I do follow a few Japanese bands, so it’s a similar vibe).

And I switched from calling him Yuzuru or silly cutesy nicknames to calling him Hanyu-san, because the level of focus he demonstrated (again, but in real time under my eyes this time) and the pressure on him made him lose his kawaii bunny hoppiness and happiness. You can’t baby talk about such an indomitable mental strength, even if it’s packaged in a sparkly boyish appearance. Heck, he barely looked the same.

2 weeks.

It feels much longer and I certainly don’t regret the ride, even if I joined when it became hard. In some interviews after the free program, Hanyu expressed the hope that his Heaven and Earth story would at least leave a little mark in people who watched it. Hanyu-san, your passion for your art combined to your technique is so strong that it burned a fire imprint all over the world to anyone with a soul.

(and makes me go lyrical, obviously)

I just want to see you jump on a podium and flash a happy smile, to know that you’re all right. Because I only just found out there was still one good thing in this f***ed up world, in a time we need hope and smiles. And I would hate to see that the bullies succeeded in crushing it.

Yuzuru Hanyu – réactions à chaud et froid

J’imagine à peine à quel point c’est pire pour lui, mais la journée fut un rollercoaster d’émotions, au fil des informations et vidéos complémentaires qui sortaient. Moi pour être honnête, son programme libre, je l’ai moyennement bien vécu à partir des 2 chutes. Il faudra que je prenne le temps de le revoir (de préférence ailleurs que sur mon téléphone). Mais quand j’ai vu qu’en attendant les résultats des concurrents en lice, il avait l’air plutôt enjoué, ça m’avait remonté le moral.

Et puis on a eu les vidéos des interviews faites à la sortie, le long d’un espèce de parcours du combattant entre barrières (sans doute pour forcer le respect des distances sanitaires), et plus ça allait et plus j’avais l’impression de voir un condamné à mort obligé de marcher de peloton d’exécution en peloton d’exécution… 300 fois.

Est-ce qu’on peut faxer un câlin svp?

Et encore, on voit surtout des journalistes japonais, plutôt polis voire attentionnés. J’espère qu’aucune télé française n’a voulu l’interviewer vu comme ils sont méprisants en général (et encore, ce coup-ci les commentateurs d’Eurosports ont été nettement plus sympas, apparemment impressionnés par la qualité du 4A en ouverture). Mon petit cœur a fait scrouik en voyant celle-ci, où il tourne le dos à la journaliste pour cacher (mal) son émotion. Pour la petite histoire, les fans japonais ont expliqué que la journaliste est Shizuka Arakawa, championne olympique de patinage artistique en 2006, originaire comme lui de Sendai. C’est entre autres grâce à des dons de sa part que la patinoire de Sendai où il patinait a été reconstruite, et c’est pour suivre son exemple qu’il s’est inscrit à l’université de Waseda.

Alors certes, pour compenser, il y a aussi eu des moments rigolos, comme ce selfie avec une des mascottes des JO. Mais il n’y a pas qu’à lui que ces JO laissent un goût amer. Pas sûr qu’on le reverra de sitôt sur une patinoire de l’ISU. Ou aux Championnats du Monde qui se tiendront le mois prochain à Montpellier et pour lesquelles je suis prête à prendre mon billet s’il vient. Mais entre le virus (je rappelle qu’il est asthmatique), sa cheville tordue et son cœur brisé, je n’y crois pas trop…

Il s’est explosé la cheville, il a patiné sans sentir son pied droit, il a presque réussi son 4A mais il est tombé 2 fois et n’a pas réussi à monter sur le podium, mais il fait semblant d’être content dans le lobby pour ne pas nous faire de la peine. 🥺 Et après il cache ses larmes devant sa senpai de Sendai parce qu’il a l’impression que ses efforts n’ont pas été récompensés (il n’a pas tort. Des gens bien plus qualifiés que moi estiment que ses programmes ont été sous-notés et ceux des autres surévalués).
A qui puis-je m’adresser pour lui envoyer un semi remorque de peluches Winnie l’Ourson? 😢

Au moins les Chinois eux l’aiment bien. Entre autres parce qu’il a toujours été sympa avec leur compatriote (en fait tous ses collègues louent sa bonne camaraderie).

Yuzuru Hanyu / programme libre

Yuzuru Hanyu finit donc au pied du podium après avoir effectué une belle remontée, et malgré des erreurs de Shoma Uno qui auraient pu coûter sa médaille de bronze au cadet.

Il a tenté et pas tout à fait réussi le Quadruple Axel, et réussi le reste de son programme Heaven and Earth sans réel problème à part une 2e chute sur le saut suivant.

Après avoir écourté son échauffement du matin sans y tenter de 4A ni faire de run through de son programme, on craignait qu’il se soit à nouveau blessé à la cheville lors d’une grosse chute à l’entraînement de la veille.

Si c’est le cas, ça ne l’a pas empêché d’exécuter un programme techniquement exigeant et artistiquement toujours magnifique. Vu ses réactions, il a en tout cas été libéré d’un poids. Et le temps de la performance de Nathan Chen, on a pu voir un pré podium 100% japonais. La relève est déjà assurée. Et s’il est content je suis contente.

… Qu’est-ce que je fous à écrire un article sur des résultats sportifs à 6h du matin après avoir ouvert les yeux à 5h, moi ?

Si Nathan Chen avait chopé le covid, on aurait pu avoir un podium 100% nippon

Yuzuru Hanyu / réactions

Pendant que la télé française me confirme dans mon opinion de leur incompétence, les spécialistes réagissent au programme court de Hanyu :

Evgenia Medvedeva (sa copine patineuse)

“…nobody in the world has such lightness. that’s why he is yuzuru hanyu. that’s why he’s a legendary, epochal athlete. and nobody can ever be like him and nobody will ever be” 

(Au bord des larmes la pauvre chouquette)

Evgeni Plushenko

Massiliano Ambasi

Un commentateur chinois :

Aliona Savchenko 

Shiniya Kiyozuka, le pianiste qui réarrangé le Rondo Capriccioso avec et pour Hanyu pour le programme court :

Et avant le programme, qui malheureusement ôte presque tout espoir de 3e médaille d’or, la dernière descendante du précédent champion à avoir obtenu 3 titres olympiques en patinage artistique lui souhaitait bonne chance :

 

Yuzuru Hanyu / programme court

Contre-performance pour Hanyu, qui voit probablement s’envoler ses chances de médaille à cause d’un trou dans la glace qui l’a empêché de déclencher son quadruple Salchow. Il a quand même sécurisé le reste du programme en étant finalement 8e avec 95,15 points. Mais avec presque 20 points de retard sur le premier, ça paraît difficile de viser le podium. Et sa tête en sortant de la patinoire disait bien qu’il le savait.

Le camp japonais peut quand même se réjouir que ses 3 représentants soient dans le top 10 à l’issue de ce tour et en attendant le programme libre jeudi matin : Shoma Uno a donné un très beau programme juste après Yuzuru, en obtenant au passage sa meilleure note de programme court jusqu’ici : 105,90 points, et se classe 3e. Et leur compatriote Yuma Kagiyama a fait encore mieux en se plaçant 2e avec 108,12 points. C’est l’autre favori qui remporte la 1e place, Nathan Chen, avec un programme sans erreur qui lui vaut 113,97 points.

Quant à moi, ça m’a donné l’occasion de me rappeler pourquoi je regarde tellement rarement le sport, en dehors de mon évident manque d’intérêt pour le sujet en général (à quelques exceptions près). Je n’étais pas sûre d’être motivée pour me lever exprès pour ça, mais comme une insomnie pas inhabituelle m’a réveillée à 4h30, je me suis dit que j’allais regarder ça sur mon téléphone sur le site de France 2 TV. Las, après 15mn de super G (du ski) avec interview d’un skieur français, et aucune mention de patinage, je me suis doutée que l’enregistrement programmé sur ma Livebox ne servirait à rien et qu’ils n’avaient pas l’intention de le diffuser.

Heureusement je m’étais renseignée avant pour savoir quelles chaînes françaises retransmettaient les JO (je vais pas installer un VPN pour ça non plus), et je suis donc vite fait allée voir les programmes et les tarifs d’Eurosports. Dont le site est bien conçu quand il s’agit de payer, donc 3mn et 9,99 eur plus tard, j’étais abonnée (note to self : penser à résilier après les jeux). Et j’ai pu suivre tout le groupe de Hanyu.

Par contre les commentateurs, en particulier la femme… qui annonce qu’il va patiner sur Let Me Entertain You de Robbie Williams, alors que non, ça fait 2 jours qu’on savait que ce serait son programme sur Rondo Capriccioso de Camille Saint-Saëns. Tu te fais pas des fiches? Y a pas celles du CIO? Tu sais à quoi elle ressemble sa tenue pour interpréter Let me entertain you? Pas du tout à ce costume de ballet!

Et après son passage et avoir commenté sur l’effet sur le classement à prévoir, elle se plaint que le costume n’est pas beau et qu’il a souvent pas très bon goût pour ses costumes de scène. Le commentateur masculin avait l’air d’accord. Il n’y avait que la consultante russe, Marina Anissina, pour relever le niveau avec des commentaires exclusivement sportifs.

Eh ben tous les goûts sont dans la nature, perso j’aime bien ceux d’Hanyu en général (à part celui de groom), et je ne dois pas être la seule vu la vidéo postée hier expliquant le travail d’Itomi Sato. Après il pourrait faire ses compétitions dans ses combis d’entraînement en ce qui me concerne, mais je n’irai jamais reprocher à quelqu’un qui pratique une discipline artistique de vouloir mettre aussi un peu d’art et d’originalité dans ses costumes. Quelle mentalité fin de siècle franchement…