Concert : Vamps à l’Olympia – 1er octobre 2013

Avant-hier soir, les Vamps étaient à l’Olympia. Non pas, comme le pensaient peut-être les deux sexagénaires sur ma rangée au balcon, le duo d’humoristes grimé en petites vieilles à fichu. Ni le groupe de jeunes américains portant le même nom.

Des rockeurs Japonais à l'Olympia, mazette!

Des rockeurs Japonais à l’Olympia, mazette!

Non, c’était bien le groupe de rock japonais de Hyde et son compère K-A-Z (secondé de leurs trois musiciens de tournée). Hyde, le chanteur, fait également partie du groupe L’Arc-en-ciel. Vamps, c’est un peu sa récré. Ca me rappelle cette partie des Chroniques des Vampires d’Anne RiceLestat, le vampire flamboyant, défie la règle de secret de la communauté des vampires en montant sur scène dans un groupe de rock prétendant être des vampires. Tout le monde pense que c’est juste pour se créer une image, ce qui permet à Lestat de se cacher en pleine lumière (des projecteurs).

FA_Vamps_10

Hyde n’est pas un vampire. Mais il utilise ce thème comme fil conducteur de l’imagerie entourant le groupe et de certaines chansons. Hier soir, le fond de la scène était tendu d’une toile représentant en rouge et noir un crâne grimaçant et la devise Sex Blood Rock’n’roll – qui est aussi le titre d’une de leurs chansons.

La scène avant l'entrée des artistes.

La scène avant l’entrée des artistes.

A 19h50, le balcon n’était pas encore plein, même si les gens continuaient à arriver. Tant pis pour les « fashionably late » parisiens qui prennent l’habitude de venir après l’heure annoncée de début des concerts : ici, il n’y avait ni première partie, ni retard de vedette. A 20h pile, la lumière s’est éteinte et les 5 musiciens sont entrés sur scène. Hyde portait une longue veste flottante sur son torse nu barré d’un treize en chiffres romains barbouillé à l’encre noire. Accroupi sur le haut-parleur sur le devant de la scène, il a entonné sa première chanson d’une voix sépulcrale (logique, pour un pseudo mort-vivant).

Crouching petit tiger Hyde

Crouching petit tiger Hyde

A ses côtés, Ju-Ken, le bassiste aux cheveux rouges et noirs s’éclate et communique par gestes et mimiques avec le public. Moins expansif, K-A-Z, en t-shirt léopard, bat des pieds d’une façon quasi martiale. Le batteur Arimatsu, torse nu et tatoué, imprime un rythme infernal aux chansons. Jin, le clavier, plus discret, ajoute ses notes sans faire le spectacle : la bête de scène Hyde en fait largement assez pour deux ou trois. Déhanchés, ondulations lascives, crouching tiger hidden dragon… (oui je sais, ce n’est pas le même pays), on croit parfois voir un Mick Jagger rajeuni de 20 ans – et en plus beau.

FA_Vamps_06

Trois chansons plus tard, Hyde salue le public de quelques mots en français, souvent répétés, au cas où on ne comprendrait pas son accent : « Amusez-vous bien. Vous m’avez manqué? Moi aussi. » (là je pense que c’était une mauvaise traduction de l’anglais « did you miss me? », où la construction du verbe est inversée par rapport à celle de manquer. Mais je parle aussi bien le japonais que Hyde (ou la personne qui lui a traduit ces quelques phrases) le français, alors je m’abstiendrai de me moquer et je me contenterai de saluer l’effort).

FA_Vamps_07

Dans la salle, le public est pour le moins varié, plus que je ne m’y attendais. Certes, la fosse, bien agitée, est surtout remplie du bataillon de jeunes fans nippophiles et majoritairement féminines. Les billets de la mezzanine n’étaient disponibles que sur Livenation, le géant des medias, promoteur de la tournée. Ce sont donc les fans qui y sont. Parce que ce sont les meilleures places, et parce qu’il fallait suivre l’actu via les sites de fans pour être au courant. En dehors de la fosse, les billetteries traditionnelles ne vendaient que les places au balcon, plus haut. Le public y est composé à moitié de Japonais de tous âges, et pas lookés très rock. L’autre moitié se compose d’occidentaux de tous âges et looks également. Contrairement à la mezzanine, pas d’uniforme d’écolière japonaise ni de kimono.

FA_Vamps_08

Jin

Jin

En fosse et en mezzanine, plusieurs portent des serre-têtes à oreilles de mouton. Cette curiosité trouve son explication quand Hyde, après avoir annoncé : « je suis content, les parisiennes sont très jolies », passe sans transition à « J’ai faim! Qui je vais manger? », suivi de « Where’s my lamb? ». Souvenez-vous, le concept de Vamps, c’est de jouer au vampire. Et Where’s my lamb (« où est mon agneau? ») est le titre (et l’intégralité des paroles, d’ailleurs) d’un morceau du groupe. Question à laquelle toutes les fans participant à la fan-action organisée par la street team peuvent répondre en montrant leurs oreilles de mouton, donc, ce qui semble bien amuser Hyde et Ju-ken.

C'est la première fois que je vois ça dans un concert : une boîte pour déposer les cadeaux pour les artistes.

C’est la première fois que je vois ça dans un concert : une boîte pour déposer les cadeaux pour les artistes.

Je ne connais pas encore bien le répertoire du groupe. Après une chanson inconnue de moi, Hyde entonne un air qui m’est familier mais que je n’associe pas au groupe. Je me demande un petit moment s’il s’agit d’un pompage éhonté, mais non, c’est une reprise, de Life on Mars de David Bowie. C’est à cet instant que Vamps, que je venais voir par curiosité, parce que certains de leurs titres me plaisaient bien, emporte définitivement mon adhésion. Je ne suis pas fan de reprise a priori, mais celle-ci, de bonne facture (bon ok parfois je me demandais s’il chantait une version japonaise…), m’a donné des frissons. D’autant plus qu’il semble peu probable que je voie Bowie sur scène un jour, ce qui me désole depuis que je l’ai compris. Alors merci, Hyde et compagnie, pour cette méthadone musicale. Elle figure sur le best of, courez-y.

Il joue de la guitare aussi, dites donc! Pour de vrai!

Il joue de la guitare aussi, dites donc! Pour de vrai!

Concernant le répertoire du groupe, mon top 3 dans le désordre serait : The Past, Memories et Ahead. Sweet Dreams, entonné vers la fin, fait une belle berceuse ou un chant d’adieu. Mais le groupe finit sa prestation sur un morceau de bravoure bien plus remuant, Sex, Blood Rock’n’roll. Un dernier salut, des remerciements en français, en anglais et en japonais (aligatô gozaimashita – quand je vous dis que je parle autant le japonais que Hyde le français, ça veut dire que je sais dire merci et bonjour).

Un petit boeuf avec Ju-Ken...

Un petit boeuf avec Ju-Ken…

J’apprendrai plus tard que des meet’n’greet payants à 240 eur sont organisés. Mais ça paraît un peu cher pour 15 secondes et à peine le temps de dire bonjour. Par contre, pour un concert, je pense que s’ils reviennent, j’y retournerai avec enthousiasme. Et cette fois, j’essaierai de prendre des photos de K-A-Z non floues.

FA_Vamps_09

4 réflexions au sujet de « Concert : Vamps à l’Olympia – 1er octobre 2013 »

  1. Sympathique ce live report de la part de quelqu’un qui n’est pas encore contaminé — ou devrais-je dire vampirisé😉 ? — par le groupe ! Une petite erreur toutefois dans le texte : la chanson où les paroles sont majoritairement constituées de « Where’s My Lamb ? » s’intitule « Hunting » (pour le coup, au concert, il s’agissait d’HUNTING II, une version remixée présente sur leur best-of/album).
    Ma curiosité prend le dessus : comment as-tu connu ce groupe ?

    • Il y a 2 ans, une fille avec qui j’avais sympathisé car on était fans d’un autre groupe (pas du tout j-rock) était venue les voir au concert de la Défense. Récemment, d’autres copines, que je connaissais via un 2e groupe dans un autre style, ont été « vampirisées »😉 4 avis positifs de gens avec qui je sais déjà avoir quelques goûts musicaux en commun, c’est un bon indice. Elles ont été trois à plonger l’une après l’autre, et elles postent pas mal de photos, vidéos etc.

      J’ai quand même eu ma phase manga, j’en ai gardé une certaine nostalgie pour les chansons en japonais et la culture japonaise, et j’avais entendu parler de l’Arc en Ciel et d’autres groupes… je n’avais pas trop creusé parce qu’on ne peut pas tout faire en même temps! Mais quand mes copines m’ont parlé de ce concert, je me suis dit « pourquoi pas? ». C’était l’occasion de voir sur pièces🙂
      J’ai potassé un peu les chansons avant le concert, mais j’avoue que je n’ai pas encore eu le temps de faire le tour complet, d’où les erreurs😉 Merci pour la correction.

  2. Ping : Japan Expo 2015 : Vamps en showcase | Fan Actuel

  3. Ping : Ciné-Concert de l’Arc~en~Ciel au cinéma le Brady le 31 octobre | Fan Actuel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s