Fan-art de la semaine : Evgenia Medvedeva patine en Sailor Moon

Il y a des gens qui dessinent du fan-art.

Il y a des gens qui écrivent des fan-fictions.

Il y a même des gens qui font des fan-films.

Mais ce n’est pas tous les jours qu’une championne du monde de patinage artistique fait un fan-programme libre entier sur un dessin animé. Avec transformation. C’est pourtant ce qu’a fait Evgenia Medvedeva, patineuse de 18 ans déjà connue des fans d’anime sur Twitter pour ses nombreuses références à l’animation, lorsqu’elle a révélé le numéro ci-dessous. Interpréter Sailor Moon à Tokyo, il faut du cran.

En plus, ce numéro est innovant, puisqu’elle le commence avec des accessoires, en jouant plus qu’elle ne patine, et a trouvé le moyen de se changer d’écolière japonaise en Sailor guerrière, reproduisant la séquence de henshin (la transformation classique de super-héros) *durant le numéro*! On applaudit bien fort.

On applaudit encore plus fort en voyant à quel point elle a réussi, sur patins, à coller au début de la série et au générique nippon (Moonlight no Densetsu), ainsi que le montre la youtubeuse ci-dessous :

Chapeau bas, laisse flotter tes couettes mademoiselle!

(référence à Babymetal)

Publicités

Fanwork de la semaine : fancam du concert de Tokio Hotel à l’Olympia

Il y a plusieurs niveaux dans la fan-vidéo. Un « talent » qui se répand de plus en plus consiste à créer un équivalent de DVD de concert en montant des vidéos de fans trouvées sur Youtube et Dailymotion. On avait un spécialiste de ça dans le fandom de A-ha, que j’ai toujours exécré parce qu’il ne disait jamais à qui il avait piqué les vidéos.

C’est la deuxième fois que je vois quelqu’un faire le même genre de travail pour Tokio Hotel (pas la même personne), et les deux fois ces personnes ont indiqué dans la description les noms des chaînes Youtube. (dans les deux cas il y avait des vidéos à moi, mais ce n’est pas étonnant puisque que j’ai regardé les montages de vidéos de concerts auxquels j’avais assisté).

C’est quand même drôle, vu que le fandom de Tokio Hotel n’est pas exactement connu ni pour son fair-play ni pour sa capacité à s’empêcher de « piquer » du matos. Mais là il fait mieux que le fandom A-ha.

Le fan-art de la semaine : Sailor Moon façon Mucha / Art Nouveau par Audrey Molinatti

Audrey Molinatti, illustratrice et graphiste, a réalisé plusieurs fan-art réinterprétant Sailor Moon à la façon d’Alfons Mucha / Art Nouveau. Outre la qualité de l’exécution, ils sont d’une grande fidélité à l’esprit des personnages d’origine, tout en évoquant également parfaitement à la fois l’art, la mode et les modes de vie du début du vingtième siècle. Un joli tour de force. Ils sont visibles ici sur son Tumblr.

Son portfolio d’illustratrice / graphiste se trouve ici.

Apparemment, il est possible d’acheter sa version de la Reine Béryl sur le site Les Curieuses Expositions.

Le fan-art de la semaine : Dune redesign par Tom Kraky

J’aimerais faire ce genre d’article plus souvent, mais ça dépend vraiment de mes trouvailles faites plutôt par hasard… Par exemple, les fort intéressants et originaux character design de Tom Kraky pour Dune, ici présentés dans sa galerie ArtStation. Pas vraiment d’indication de pour quoi il les a conçus, était-ce pour un jeu vidéo ou juste du fan-art pour le fun et pour son portfolio d’artiste (car c’est un professionnel)? Mystère. En tout cas, c’est bien beau.

Je les ai ré-hébergés en petit, parce que sur ArtStation c’est un peu la galère, il y a d’autres choses qu’eux.

Le duc Leto, Paul Atreides et une révérende mère Bene Gesserit.

La princesse Irulan et Chani.

Les Fremen : Jamis, Stilgar et Liet-Kynes.

Le Docteur Yueh, Duncan Idaho, Thufir Hawat.

La maison Harkonnen : Piter de Vries, le Baron, Feyd-Rautha.

https://tomkraky.artstation.com/projects/G1gXd

 

 

 

Fan-fiction Dragonlance : L’appel des ténèbres (4/4)

Chapitre 4

Quelques mois à peine après son arrivée, les couloirs bruissaient d’agitation. En ce jour, une Epreuve aurait lieu. Habituellement, tous les apprentis, et sauf exception les Mages eux-mêmes, se souvenant de leur propre examen de passage, priaient chacun la lune de leur ordre de protéger celui qui risquait sa vie pour obtenir plus de pouvoir. Cette fois les paris circulaient à voix basse entre apprentis, et la plupart espéraient la défaite -la mort- du candidat. Cela n’étonnait plus Dalamar. Non plus que la présence insolite d’un étranger dans la Tour en un jour si spécial, où d’ordinaire l’accès en était plus protégé encore.

Le candidat de l’Epreuve du jour était le jeune homme en Robe Rouge qui avait accueilli, plutôt mal, Dalamar à son arrivée. L’elfe noir avait fini par comprendre d’une part que c’était Galathus qui aurait dû s’en charger, d’autre part que celui-ci s’était déchargé de sa tâche sur un apprenti en noir, Jalenth. Lequel, à son tour, peu enthousiaste à l’idée d’écarter les esprits gardiens du Bois de Wayreth, avait confié la corvée de ramener le nouveau au jeune homme en Robe Rouge. Il n’était pas étonnant dans ces conditions que celui-ci n’ait pas été aimable. Non qu’il le soit beaucoup plus au naturel, comme Dalamar avait ensuite eu l’occasion de le constater.

Lire la suite

Fan-fiction Dragonlance : L’appel des ténèbres (3/4)

Chapitre 3

Dalamar se tordit sur le sol en essayant de se redresser. Le paysage changeait autour de lui. Malgré sa douleur et les phosphènes qui dansaient devant ses yeux, il était sûr que ces sapins n’étaient pas là quand il avait perdu conscience, mi-dormant mi-assommé par le sang qu’il avait perdu. Et encore moins les yeux fantômatiques qui apparaissaient entre eux, flottant sinistrement dans la pénombre. Au moins il avait réussi à se débarasser de ceux qui l’avaient laissé en si piteux état. Ces Qualinesti ne se risqueraient plus à s’en prendre à un elfe noir sans prévoir de sort à la hauteur.

Une silhouette en robe rouge apparut à la limite de son champ de vision et Dalamar tourna brusquement la tête vers elle, pour le regretter immédiatement quand un haut-le-coeur menaça de terrasser. Son malaise s’apaisant, il releva les yeux vers le mage. Non, se reprit-il, l’apprenti. Il portait à son cou l’insigne que Talikath avait décrit comme étant celui des mages attendant de passer l’Epreuve. Ce n’était qu’un jeune homme mince, aux cheveux bruns, au visage creusé par la fatigue de longues heures d’études, qui l’observait sans aménité. Sa voix n’était guère plus qu’un murmure où pointait l’agacement.

 » Tu cherchais la Tour de Wayreth? Elle t’a trouvé. Suis-moi. »

Lire la suite

Fan-fiction Dragonlance : L’appel des ténèbres (2/4)

Chapitre 2

Jusque dans la nuit, le rire atroce tinta à ses oreilles. N’y tenant plus, il se leva pour marcher dans les jardins publics, essayant de chasser ce son de sa mémoire. La douceur de la nuit ne lui apporta guère la paix, car il ne put s’empêcher de repenser à Shalinar. Ses brûlures étaient en voie de guérison, mais il serait plongé dorénavant dans une nuit permanente. Les flammes en attaquant ses yeux l’avaient rendu aveugle, et personne n’avait rien pu y faire. Cela dépassait les capacités des mages du Silvanesti. Dalamar serra les poings. Si seulement il avait eu le pouvoir de neutraliser le mage noir avant qu’il lance son sort, s’il n’avait pas eu à l’attaquer avec sa simple épée, il aurait peut-être pu l’empêcher de rendre Shalinar invalide. Si Kerenthas n’avait pas tant attendu avant d’utiliser sa magie pour le contrer…

Lire la suite

Fan-fiction Dragonlance : L’appel des ténèbres (1/4)

Préambule : je songe à créer une catégorie « Contes de la crypte » pour ces vieilles fan-fictions ressorties de mes tiroirs… Néanmoins, en retrouvant celle-là, il m’a semblé qu’elle n’avait pas trop vieilli. Comme souvent mes fan-fictions, elle est centrée sur un personnage secondaire et ambigu : le mage noir Dalamar – qu’on rencontre, dans la série de romans principales de DragonLance, quand il est l’assistant d’un des personnages les plus intéressants : Raistlin. Je lui ai écrit des origines. L’avantage, c’est que vous n’avez pas besoin de déjà connaître l’univers de Dragonlance et ses personnages pour comprendre l’histoire, puisque j’y ré-introduis les concepts utiles. Retour vers le passé, à double titre…

Chapitre 1 :

Sur un geste de leur officier, les soldats elfes tirèrent leurs flèches sur le groupe de soldats qui traversait la passe. L’adresse des archers trouva les failles des armures noires, et la moitié des guerriers, y compris le commandant qui marchait à leur tête, s’effondrèrent avant de savoir ce qui leur arrivait. Bien entraînés, les survivants réagirent immédiatement et se dissimulèrent sous le moindre surplomb de roche. Un homme en robe noire resta seul au milieu de la passe, étendant les bras en psalmodiant des sons étranges. Les flèches ne l’atteignaient pas. A son signal, les soldats surgirent de leur abri, protégés par le bouclier magique, et se ruèrent à l’assaut des hauteurs où se dissimulaient les elfes.

Lire la suite

Metallica veut voir votre fan-art

Dans sa dernière newsletter, le groupe Metallica (que je ne vous présente pas, hein…) vous invite à leur envoyer votre fan-art afin qu’il soit incorporé à leur dispositif scénique (projetés sur les cubes qui surplombent la scène, dont je vous parlais dans mon compte-rendu du concert de Bercy du 8 septembre). Alors si vous avez envie d’être, plus que jamais, « the 5th member » de Metallica, envoyez votre meilleure oeuvre à l’adresse ci-dessous.

metallica_bercy_11

Du fan-art projeté sur les écrans

Want a chance to share your art with the Metallica family? We are searching high and low for fan art to incorporate into our stage production (that means on the new video cubes!) while Metallica performs live around the world! If you are interested and have some artwork that you’d like to share, please submit to fan.art@metclub.com. We have always loved the creativity Metallica fans bring to the table and we can’t wait to see what you have in store for us next!

Post-scriptum : le crowdfunding Hero Corp : Capitaine Flemme (+Freaky Friday)

Je voulais vous présenter mon super polo Hero Corp, que j’ai reçu en récompense de ma contribution au financement participatif de la saison 5 (et finale) de Hero Corp, la série de super-héros de Simon Astier.

J’en profite pour vous révéler mon identité secrète de super-héros de classe 98, car je suis en réalité : le Capitaine Flemme. (oui alors comme beaucoup, j’avais vu un peu grand pour la taille, M sur mon format de hobbit, c’est pas top)

hero corp capitaine flemme

Origin story : griffée par un chat radio-actif, j’ai acquis une extrême souplesse (ah non) des griffes rétractiles (non plus) le pouvoir incomparable de pouvoir dormir 18h par jour (ce n’est pas très utile au combat, cela dit).

J’ai quand même eu droit à un générique dans les années 80, dont je suis sûre que vous vous souvenez si vous avez connu cette époque – et ce, même si vos souvenirs vous trompent peut-être un peu sur les détails. Voici les paroles exactes, que je vous laisse chanter en karaoke :

Au fin fond de l’Univers, à des années et des années-buross de la Terre,
Roupille celui que le gouvernement intersidéral appelle
Quand il n’est plus capable de trouver une solution à ses insomnies,
Quand il ne reste plus aucun espoir :
le Capitaine FLEMME !

 

Capitaine Flemme tu n’es pas

Du matin ou d’midi

Mais du fond de ton lit 

(Capitaine Flemme )

Tu te couches avant minuit

Tu dors jusqu’à midi

Toujours prêt pour un somme

anim_kitten asleep swimming

Lire la suite