Freaky Friday / Chanson pour Matsuyama

J’ai raté l’anniversaire de Hyuga (le7 avril), mais cette vieille chanson de Vanessa Paradis a surgi du fin fond de ma mémoire à force de commenter à mon écran de téléphone « Vas-y Matsuyama, prend le ballon! » (my brain works in mysterious ways). Et la chanson a donc été immédiatement transformée par mon cerveau quelque peu phagocyté par Captain Tsubasa ces derniers temps (je le cache bien, hein?).

Pour le contexte pour ceux qui seraient moins fans d’Olive & Tom que moi, Matsuyama (Hikaru de son prénom – prononcer « Hikalou Matsouyama ») est connu dans la version française sous le nom de Philip Callahan, capitaine de l’équipe de la Flynet (Furano en VO). Il a un excellent contrôle du ballon (dixit ses camarades), c’est aussi un super capitaine, un très bon joueur physique et très tenace, un mec sympa et respecté de tous – sauf de Hyuga au premier tournoi, mais ça viendra avec le temps.

Et beau gosse. Ce n’est pas vraiment mis en avant dans la série, mais ça n’aura pas échappé aux spectatrices. Ce n’est pas le plus important, mais ça ne gâche rien.

(suite après la chanson)

captain tsubasa_matsuyama_2

 

Maxou (par Vanessa Paradis) Matsu (par moi)
L’amour plus fort que la mort

C’est dans les livres ça fait fort,

c’est Max!

C’est comme les petits reflets d’or

Dans les miroirs où s’endort Max!

Ô Ma-xou, Ma-xou, Ma-xou, Ma-xou

J’ai des tiroirs à trésors

Où je me cache quand je dors

 

L’amour plus fort que la mort

Je le connais, ça fait fort, c’est Max!

C’est des images découpées que je colle dans mes cahiers blancs

Ô Ma-xou, Ma-xou, Ma-xou, Ma-xou

Il habite à l’est d’Eden.

Il a une vie sans problèmes

Un tout petit maximum (3)

Bien plus grand que la vie

Un tout petit maximum (3)

Bien plus fort que la mort

Dites pas qu’il n’existe pas Maxou,

Il est bien à moi

Il m’aime

Il habite à l’est d’Eden

Il sait bien que je l’aime Max!

Ô Ma-xou, Ma-xou, Ma-xou, Ma-xou

J’ai des tiroirs à trésors

Où je me cache quand je dors

Un tout petit maximum (3)

Bien plus grand que la vie

Un tout petit maximum (3)

(Bien plus fort que la mort)

L’amour malgré les frontières

Dans un manga d’foot c’est fort,

c’est Mats!

C’est comme une broderie en blanc

Sur le bandana que porte Mats!

Ô Ma-tsu, Ma-tsu, Ma-tsu, Ma-tsu

Il va à l’aéroport

Quand les autres hésitent encore

 

L’amour malgré les frontières

Je le connais, ça fait fort, c’est Mats!

C’est des bulles en japonais dans un manga en noir et blanc

Ô Ma-tsu, Ma-tsu, Ma-tsu, Ma-tsu

Il habite à Hokkaido

Il lui manque que Yoshiko

Matsuyama Hikaru (3)

Bien plus grand que la vie

Matsuyama Hikaru (3)

Bien plus fort que la mort

Dites pas qu’il n’existe pas Matsu,

Il est à Yoshiko

Il l’aime

Il habite à Hokkaido

Il sait lui dire qu’il l’aime Mats!

Ô Ma-tsu, Ma-tsu, Ma-tsu, Ma-tsu

Il va à l’aéroport

Quand les autres hésitent encore

Matsuyama Hikaru (3)

Bien plus grand que la vie

Matsuyama Hikaru (3)

(Bien plus fort que la mort)

captain tsubasa_matsuyama_1

Le tome 20 (ci-dessus, avec Matsu en bas et Yoshiko en pied) est l’un des 3 seuls que j’avais trouvés en japonais à l’époque où le manga n’avait pas été publié en français. Et ironie du sort (ou les lecteurs du manga n’aiment pas ce tome, peut-être), c’est aussi un des premiers que j’ai trouvés en VF quand l’an dernier j’ai commencé à les chercher. Souvenirs, souvenirs…

Ca m’allait bien parce que c’était un tome qui changeait un peu. En effet, fait exceptionnel parmi ces footballeurs en culottes courtes : il y a un début d’histoire d’amour pas trop empoté. Une des managers (=élève qui aide à l’organisation du club de foot) de son équipe, Yoshiko Fujisawa (Jenny) doit s’en aller aux USA car son père y est muté. Elle n’a osé révéler son amour à Matsuyama qu’en brodant de façon presque invisible « I love you » sur le bandana qu’elle a cousu pour lui, sachant qu’elle en a fait (sans déclaration) pour les autres aussi. Il ne s’en rend compte qu’après la fin de sa demi-finale perdue contre la Nankatsu, alors que Yoshiko vient de partir pour l’aéroport.

captain tsubasa_matsuyama_3.jpg

Ils sont pas chous?

Et là, au lieu de rester planté comme un ahuri (ce qui aurait sans doute été la réaction de la plupart de ses petits camarades), il réussit à aller à l’aéroport où il lui dit… bon ce n’est pas une scène torride, hein, ce sont des Japonais et ils ont 14 ans, mais il dit « Ecris-moi, je te répondrai sans faute », ce qui est quasiment une déclaration enflammée, dans le contexte. Ils garderont effectivement le contact et on reverra par la suite Yoshiko à l’occasion. Ca méritait bien une chanson. Quoi, si, ça méritait que je vous pourrisse votre vendredi avec une chanson!

Oh Matsu-u, Matsu-u, Maaaatsu!

Publicités

Feelgood fandom / belles histoires : Yuzuru Hanyû champion de patinage artistique

Je n’ai suivi les Jeux Olympiques de Pyeongchang que de très loin, mais mes intérêts nippophiles et quelques extraits sur NHK World m’ont fait découvrir la victoire de Yuzuru Hanyû. Ce croquignolet jeune homme de 23 ans est un patineur artistique japonais.

Vous savez que je fais une rechute sur Olive & Tom, exemple parmi d’autres de ces mangas où des ados surdoués défient les probabilités, voire les lois de la gravité, pour devenir champions de leur catégorie à force de persévérance, d’esprit combatif et de rigueur toute nippone. Totalement irréaliste, ah ah ah…

yuzuru hanyu_demando

Yuzuru Hanyû est, je cite Wikipédia : champion olympique 2014 et 2018, champion du monde 2014 et 2017, champion du monde junior 2010, champion de la Finale du Grand Prix junior 2009/2010, quadruple vainqueur consécutif de la Finale du Grand Prix ISU entre les saisons 2013/2014 et 2016/2017, triple médaillé du Championnat des Quatre Continents en 2011, 2013 et 2017, quintuple médaillé des Championnats du Monde en 2012 et de 2014 à 2017 et quadruple champion du Japon entre 2013 et 2016. De plus, il détient le record du monde de points sur les programmes court (septembre 2017), long (avril 2017) et aussi sur le score total (décembre 2015), ainsi que les records du monde pour les plus hauts PCS et TES, à la fois pour le programme court et pour le programme long.

A 23 ans. Vingt. Trois. Ans.

Rétrospective en images avec une vidéo du choubidoutrognon âgé de 10 ans qui dit que son objectif c’est la médaille d’or olympique. 

Dans notre monde, hein, pas dans un manga.

De clic en clic, je suis tombée sur cette chouette vidéo montrant ses réactions à ses 11 premiers records du monde. Bon déjà, hein, rien que le titre m’amuse. « Ses 11 premiers records du monde ». Je rappelle qu’il a 23 ans. La vidéo date de l’an dernier. Il a déjà mis un 12e record dans sa besace depuis.

Et franchement, comme feelgood video, même si comme moi vous n’y connaissez rien en patinage artistique, regarder la joie de ce tout jeune homme et l’humilité avec laquelle il remercie à chaque fois son coach Brian Orser, son public et son Winnie l’Ourson, y’a de quoi avoir la banane devant son écran.

Lire la suite

Fan-art de la semaine : Evgenia Medvedeva patine en Sailor Moon

Il y a des gens qui dessinent du fan-art.

Il y a des gens qui écrivent des fan-fictions.

Il y a même des gens qui font des fan-films.

Mais ce n’est pas tous les jours qu’une championne du monde de patinage artistique fait un fan-programme libre entier sur un dessin animé. Avec transformation. C’est pourtant ce qu’a fait Evgenia Medvedeva, patineuse de 18 ans déjà connue des fans d’anime sur Twitter pour ses nombreuses références à l’animation, lorsqu’elle a révélé le numéro ci-dessous. Interpréter Sailor Moon à Tokyo, il faut du cran.

En plus, ce numéro est innovant, puisqu’elle le commence avec des accessoires, en jouant plus qu’elle ne patine, et a trouvé le moyen de se changer d’écolière japonaise en Sailor guerrière, reproduisant la séquence de henshin (la transformation classique de super-héros) *durant le numéro*! On applaudit bien fort.

On applaudit encore plus fort en voyant à quel point elle a réussi, sur patins, à coller au début de la série et au générique nippon (Moonlight no Densetsu), ainsi que le montre la youtubeuse ci-dessous :

Chapeau bas, laisse flotter tes couettes mademoiselle!

(référence à Babymetal)

Le Petit Bonheur Hebdomadaire #22

Ce rendez-vous est une excellente idée de Pause Earl Grey. Comme son nom l’indique, ça consiste à raconter un petit bonheur arrivé dans la semaine. Retrouvez le sien et les autres ici.

Mon petit bonheur de la semaine a été de découvrir un compte Twitter loufoque et qui promet autant de sourire quotidiens que le compte Duck of the Day dont je vous avais déjà parlé. Ca s’appelle « Keanu doing things », et comme son nom l’indique, ça poste des photos de l’acteur Keanu Reeves faisant des trucs.

Des photos pas toujours récentes, des trucs anodins pour la plupart, parfois inattendus (Keanu, c’est Keanu…). D’où l’intérêt. Parce que je n’ai pas à vous rappeler l’importance de l’inattendu dans la santé du cigare.

Bon, Keanu étant Keanu, ça donne aussi un peu envie de lui envoyer une gouvernate parfois, ou d’aller lui faire un câlin en lui demandant s’il va bien et en lui offrant un choco-BN – ainsi que des chaussures neuves et un nouveau costume parce que bon, en voilà un qui croit moins à la mode qu’aux vêtements qui durent, ce n’est décidément pas un matérialiste -.

keanu_on a rock.jpg

Mais comme, par ailleurs, il sait gérer ses affaires comme le grand garçon qu’il est (il a des parts dans une société qui fait des motos, une boîte de production de cinéma, etc, etc), on va s’en tenir là.

(normalement, le syndrome de l’infirmière commun à beaucoup de mes consoeurs, qui les fait fondre devant les hommes en détresse en pensant qu’il est de leur devoir de les sauver, je ne l’ai pas du tout. J’ai plutôt le syndrome du coup de pied au cul, personnellement. Mais Keanu, c’est Keanu).

Par ailleurs, la pâtisserie allemande spécialisée dans les Käsekuchen, House of 3 Brothers (dont j’ai déjà parlé ici), réalise pour les week-ends jusqu’à Pâques une Sacher Torte! Qu’il faudra donc que j’aille tester.

Sacher_house of 3 brothers.JPG

House of 3 Brothers
25, rue de Lancry
Mardi-vendredi : 11h-14h30 ; 15h30 – 19h30
Samedi : 11h – 20h
Facebook

Fanwork de la semaine : fancam du concert de Tokio Hotel à l’Olympia

Il y a plusieurs niveaux dans la fan-vidéo. Un « talent » qui se répand de plus en plus consiste à créer un équivalent de DVD de concert en montant des vidéos de fans trouvées sur Youtube et Dailymotion. On avait un spécialiste de ça dans le fandom de A-ha, que j’ai toujours exécré parce qu’il ne disait jamais à qui il avait piqué les vidéos.

C’est la deuxième fois que je vois quelqu’un faire le même genre de travail pour Tokio Hotel (pas la même personne), et les deux fois ces personnes ont indiqué dans la description les noms des chaînes Youtube. (dans les deux cas il y avait des vidéos à moi, mais ce n’est pas étonnant puisque que j’ai regardé les montages de vidéos de concerts auxquels j’avais assisté).

C’est quand même drôle, vu que le fandom de Tokio Hotel n’est pas exactement connu ni pour son fair-play ni pour sa capacité à s’empêcher de « piquer » du matos. Mais là il fait mieux que le fandom A-ha.

Le fan-art de la semaine : Sailor Moon façon Mucha / Art Nouveau par Audrey Molinatti

Audrey Molinatti, illustratrice et graphiste, a réalisé plusieurs fan-art réinterprétant Sailor Moon à la façon d’Alfons Mucha / Art Nouveau. Outre la qualité de l’exécution, ils sont d’une grande fidélité à l’esprit des personnages d’origine, tout en évoquant également parfaitement à la fois l’art, la mode et les modes de vie du début du vingtième siècle. Un joli tour de force. Ils sont visibles ici sur son Tumblr.

Son portfolio d’illustratrice / graphiste se trouve ici.

Apparemment, il est possible d’acheter sa version de la Reine Béryl sur le site Les Curieuses Expositions.

Le fan-art de la semaine : Dune redesign par Tom Kraky

J’aimerais faire ce genre d’article plus souvent, mais ça dépend vraiment de mes trouvailles faites plutôt par hasard… Par exemple, les fort intéressants et originaux character design de Tom Kraky pour Dune, ici présentés dans sa galerie ArtStation. Pas vraiment d’indication de pour quoi il les a conçus, était-ce pour un jeu vidéo ou juste du fan-art pour le fun et pour son portfolio d’artiste (car c’est un professionnel)? Mystère. En tout cas, c’est bien beau.

Je les ai ré-hébergés en petit, parce que sur ArtStation c’est un peu la galère, il y a d’autres choses qu’eux.

Le duc Leto, Paul Atreides et une révérende mère Bene Gesserit.

La princesse Irulan et Chani.

Les Fremen : Jamis, Stilgar et Liet-Kynes.

Le Docteur Yueh, Duncan Idaho, Thufir Hawat.

La maison Harkonnen : Piter de Vries, le Baron, Feyd-Rautha.

https://tomkraky.artstation.com/projects/G1gXd

 

 

 

Convention : Paris Manga (Scifi) Show

Il fallait bien tout mon regain de nostalgie pour me pousser vers la Porte de Versailles en ce dimanche gelé. Pas tant pour les mangas proéminents dans le nom de l’événement : Paris Manga & Sci-fi* Show, mais pour la rubrique en encarté sur le côté annonçant la venue de Bob McLeod.

paris manga_0_bob mcleod

Qui n’est pas un Immortel cousin de Connor McLeod, non non. Il fut le premier dessinateur et, avec Chris Claremont, co-créateur des Nouveaux Mutants. Une équipe d’adolescents mutants que le professeur Xavier accepte de prendre dans son école alors qu’il est en plein deuil des X-Men portés disparus. Cette série série de X (aucun rapport avec le porno, à l’époque les comics Marcel étaient soumis au rigoureux Comics Code) a bercé mes jeunes années.

New-Mutants-graphic-novel

Voyant son nom, je suis allée consulter les autres invités comics, et je découvre le nom d’Alan Davis, dessinateur et co-concepteur d’une autre série spin-off des X-Men, Excalibur, avec ma chouchoute Rachel.

Bon ben on y va alors…

Débouchant du métro, l’absence de signalisation pour le salon me perd, jusqu’à ce que je voie une fille en kimono rose. Un indice… En la suivant, je tombe sur la longue file d’attente (avec et sans billets mélangés) pour le salon. Ca avance vite néanmoins, et en 20mn on est entrés. Une photo des plans à l’entrée et je pars en repérage vers le stand de Central Comics (la boutique près du parc de Bercy qui avait déjà organisé la dédicace pour Kirby & Me).

paris manga_1

Ca m’évoque plus le Parrain que le merveilleux, perso…

Je me perds en route et je tombe sur des têtes familières : celles de Maliki, ses chats et ses potes. Et derrière le stand étrangement délaissé, Souillon (le créateur de Maliki) et Becky (sa coloriste-community manager-gestion des relations publiques-intendante des goodies) : ah ben oui, les dédicaces sont finies pour le matin, ils allaient partir en pause déjeuner. Pas grave : en tant que tippeuse, j’ai déjà moult objets signés et les 2 tomes du blog avec les goodies du crowdfunding, ainsi que le tableau d’Electrocute. Donc je n’avais pas prévu de leur demander une autre signature, vu qu’il y a toujours la queue à leur stand. Là, je peux sans piétiner dire bonjour et acheter les nouvelles figurines de Fëanor et Fleya.

 

Je retrouve mon chemin. Alan Davis est en pause déjeuner, d’après le panneau à sa table. Je vais donc voir Bob McLeod, qui a quelques clients mais pas la foule. Joie : il a des mini-artbooks couleur, « Art of Bob McLeod vol 2 », qui contiennent divers croquis et dessins commentés, dont la couverture variante du numéro de lancement des Nouveaux Mutants dont la version print me faisait de l’oeil (mais je n’ai plus guère de place sur les murs). Va pour le portfolio, qu’il me signe cordialement. Je lui glisse que j’ai de très bons souvenirs des Nouveaux Mutants, on se serre la main. Il vend aussi quelques prints, mais c’est volumineux, et fait des croquis à la demande, mais je n’avais pas prévu assez de liquidités. Et il n’y a pas de distributeur de billets dans le pavillon 7, damned.

paris manga_2_bob mcleod

Je reviens après un tour des stands divers : accessoires de cosplay, dessinateurs, youtubeurs (mon moment « mais qui c’est ça?), la DeLorean de Retour vers le Futur et des voitures de Transformers, acteurs (contente que ça m’ait passé : il y avait beaucoup de files d’attente et ça coûte toujours un bras).

Petite liste de noms notés :
– les spécialistes du latex moulé pour les cosplay, Pandorarts – ils organisent aussi des ateliers pour partager leur savoir-faire.
– ‎les macarons de Mon Macaron d’Amour en forme de Sailor Moon, Pikachu ou Harry Potter – bientôt disponibles dans le Marais?
– ‎les magnifiques grimoires antiques (enfin presque mais on s’y croirait) de Grimoires et Légendes – de quoi décorer vos bibliothèques ou accessoiriser un jeu de rôle.
– ‎les bestioles mignonnes dessinées par Lorene Barioz au stand Dragibuz.

paris manga_11_alan davis

Enfin je reviens au stand d’Alan Davis, en train de dessiner pour un petit veinard une Rachel / Phoenix. Je ne suis pas la seule à la demander, bien qu’il ait dessiné à peu près tous les personnages de Marvel et même certains de D.C. Comics. Pas grave, la prochaine, ce sera « ma mienne ». Il me demande si je la veux avec ou sans ses tatouages. Je ne m’étais pas posée la question, j’opte pour sans : certes elle est moins reconnaissable ainsi, mais historiquement, ces marques sont celles qui lui ont été faites quand, dans le futur dystopique dont elle vient, elle était « chien de chasse » (Hellhound) et traquait les autres mutants pour le compte du gouvernement qui les exterminait. Je la préfère libre (oui je suis un poil trop investie dans un personnage dont je ne lis plus les aventures depuis 20 ans…).

paris manga_5_delorean

… En fait c’est la première fois que je demande une commission à un auteur de comics. Je me demande si John Byrne fait des conventions? Et dire que j’ai raté les Pini la semaine d’avant ;__;

Je refais un petit tour en ne reconnaissant pas la moitié des personnages, mais en ayant bien profité de mon petit tour au pays du wtf, celui où les fans rencontrent les artistes et où parfois les artistes eux-mêmes s’avèrent fans, où la créativité n’est pas bridée par le quotidien morose, où on se demande si Blanche-Neige a perdu une pantoufle de vair sur un escalator (en panne), bref, là où les doux dingues semblent plutôt plus sains d’esprit que le monde au dehors.

paris manga_8_blanche neige

Blanche-Neige a perdu sa pantoufle de vair?

*Sci-fi c’est le diminutif de Science-fiction.

Dommage qu’il y ait quelques ratés mercantiles de récupération au niveau de la restauration (non parce que le samoussa et les nems, comme spécialités japonaises, hein…) :

paris manga_6_samoussa japonais

Le Petit Bonheur Hebdomadaire #16

Ce rendez-vous est une excellente idée de Pause Earl Grey. Comme son nom l’indique, ça consiste à raconter un petit bonheur arrivé dans la semaine.

Vraiment petit mais ça m’a fait sourire : les recherches qui ont conduit à mon blog cette semaine, en particulier le dernier :

FJVA_mot de recherche

Official website of fan actuel? But who is looking for this?

Ils confondent sans doute avec quelqu’un… ou alors ils sont tombés sur une de mes photos piquée et repostée ailleurs, et heureusement il y a le tag dessus. (sauf que dans le tag je mets l’URL aussi donc c’est curieux).

Only the Fox God Knows news (4) : on connaît l’objet The One 2018

Only the Fox God Knows News, c’est un rendez-vous (presque) mensuel pour parler de l’actu et des projets de Babymetal, et, comme on est un peu en manque, du merchandising à l’effigie du renard sans lien avec Babymetal.

Février 2018

En dehors de quelques festivals, pas beaucoup d’annonces sur le programme officiel de 2018 de nos métalleuses en jupette pour l’instant.
Il est vrai que l’essentiel de la communication du mois de janvier a concerné le décès accidentel du « petit Kami » Mikio Fujioka, et les divers hommages émouvants de ceux qui l’ont côtoyé, dont de longues évocations de ses collègues du Kami Band, et de petits tweets de Chad Smith et d’autres. Pas de quoi se réjouir.

bm_mikio fujioka_trick disk

A ce propos, pour soutenir sa veuve indirectement, plusieurs solutions :
– le EP du Kari Band, le groupe constitué de 3 membres du Kami Band, disponible sur iTunes.
– ‎son album « Trick Disk » va également faire l’objet d’une réédition qu’on peut commander sur CDJapan. Il est aussi sur iTunes.

Pour une fois qu’on peut acheter des trucs officiels relatifs à Babymetal (même si de loin) sans enrichir les escrocs d’UPS…

En parlant d’eux, une annonce officielle est quand même tombée le 31 janvier, sous forme d’un email envoyé aux The One et repris en tweet.

Je vous livre une partie de la traduction de Google, étant toujours incapable de lire le japonais moi-même :

Lire la suite