Portrait de fan (3) : le militant

« Si j’existe, c’est d’être fan »

Fan – Pascal Obispo

Description

Le militant ne se contente pas d’aimer son sujet de prédilection, il veut également convaincre le reste du monde que cet amour devrait être universellement partagé. Pour cela, il utilise tous les moyens de communication à sa disposition. Dans les temps anciens, cela se limitait à la création de fan-club, de street team (littéralement « équipe de rue », des fans qui s’organisent en petits groupes pour faire la promotion de leurs idole), la distribution de flyers (prospectus publicitaires), et éventuellement à des campagnes d’appels auprès des médias officiels – radios, magazines, télévision. De nos jours, tout cela peut s’organiser à grande échelle sur Internet, par l’intermédiaire de forums, conduisant à des fan-actions internationales (envoi de cartes postales à des chaînes de télévision pour protester contre l’arrêt de séries comme Star Trek ou Firefly).

Parfois, cette activité s’explique par un espoir d’attirer l’attention voire la gratitude du sujet, et peut-être d’obtenir ainsi des passe-droits (accès à des concerts, des soirées, bref être plus qu’un fan). Cela répond aussi au besoin de s’engager pour une cause, même si celle-ci ne semble pas bien noble à un œil extérieur. Comme je l’ai souvent lu, « les vrais héros, ce ne sont pas les chanteurs / acteurs » ce sont les héros du quotidien, pompiers, médecins etc qui sauvent des vies ». Certes. Mais les artistes et sportifs jouent un rôle primordial sur le moral, et diminuent le stress. Donc d’une certaine façon, ils augmentent la qualité de la vie – à commencer par la leur, avec leurs royalties.

Même s’il peut se cacher des motifs égoïstes derrière cet engagement (comme tout autre), qu’on ne s’y trompe pas : rares sont les gens qui ont assez de temps et d’énergie à perdre pour se dédier à ce point à leur sujet sans en être réellement passionné. Depuis que les maisons de disques ont renoncé à investir dans la publicité sauf pour les produits déjà vendeurs, elles utilisent ces réseaux en les mobilisant par des concours pour leur faire répandre la bonne parole et des bannières de publicité sur le web.

rock star film

Archétype

Chris Cole dans le film Rock Star. (film qui, au passage, est sans prétention mais assez sympa. Plus de détails en fin de cet article)

Avantages

Il fait vivre le fandom même en période de faible actualité, en créant des événements et en canalisant les énergies vives de personnes d’horizons divers

Dangerosité

Il peut finir par se retourner contre le sujet, si les avantages en retour ne sont pas à la hauteur de ceux attendus. Ce qui est rarement le cas.

Phrase fétiche

« Il faut absolument que tu lises ça! »

Portrait de fan (2) : l’analyste

« I’ve analyzed anything, everything that you do

I’m physically, mentally over-obsessed with you »

Screamin’ – Tokio Hotel

Description

L’analyste est une sous-catégorie du collectionneur-archiviste. Non seulement il veut connaître tout ce qu’a fait son idole, et tout ce qui a été dit et écrit sur elle, mais il voudrait aussi connaître tous les rouages de sa personnalité et de son processus de création. Pour cela, il dissèque à outrance le moindre événement a priori insignifiant, pour en tirer toutes les hypothèses possibles. Il peut disserter pendant trois jours sur les interprétations à donner à un changement d’adjectif dans les paroles d’une chanson lors de son interprétation en concert (alors que l’explication la plus probable est un trou de mémoire ponctuel).

S’il a un minimum de recul, il conclura qu’on ne peut de toute façon pas statuer sans connaître la personne. Ca ne l’empêchera pas de continuer à cogiter à voix haute et de faire part de ses théories de spécialiste à qui veut l’entendre.

Chez les auteurs de fan-fictions, cela se traduit par des envolées psycho-philosophiques sur le pourquoi du comment de chaque détail d’une vidéo, et une tendance à transformer un commentaire fait en passant en trait de caractère marqué. Ainsi, le musicien qu’on voit se plaindre une fois de la saleté des coulisses se verra taxé d’être un maniaque de la propreté, phobique des germes. Un personnage de fiction qui saute négligemment une barrière dans un épisode devient un gymnaste accompli à qui on prête un passé de sportif de haut niveau, ou des prouesses hors du commun dans les fan-fictions et même les discussions.

C’est que la nature a horreur du vide, et quand les gens s’ennuient et qu’ils n’ont pas d’autre sujet de cogitation à portée de neurone, leur cerveau s’occupe comme il peut avec ce qu’on lui fournit. Pour certains ce sera les péripéties de la télé-réalité du moment, pour d’autres la politique, d’autres encore deviner les gagnants du quinté. Pour les fans, c’est leur sujet habituel.

Oui, c’est ce que je fais en rédigeant ce livre sur les fans, aussi. C’est vous dire si je sais de quoi je parle.

bigfan_fabrice-colin

Archétype

Tout auteur de biographie d’artiste, ou le personnage de Gros Bill dans le roman Big Fan de Fabrice Colin. (… cela dit cette série s’annonce mal côté illustration : c’est dingue comme les archétypes de fans dans la fiction sont, physiquement, réduits à beaucoup moins de morphotypes que de profils psychologiques…).

Avantages

Dans la somme de leurs hypothèses, il s’en trouvera forcément une qui tombe juste. Et puis ils arrivent à trouver de quoi alimenter les communautés de fans même quand il ne se passe rien. L’oisiveté… ‘fin bref.

Dangerosité

A part surcharger les serveurs des forums et les neurones de ceux qui veulent juste se distraire par leurs messages de dix paragraphes, pas énorme. La parade : la formule d’usage sur les forums anglophones : tl;dr (« too long, didn’t read » – trop long, je n’ai pas lu).

Phrase fétiche

« Je pense que ce qu’il a voulu dire… »

Babymetal : l’intimité à cinq (plus trois. Voire plus sept)

En début d’année, je consacrais mon premier coup de gueule fandomesque au groupe norvégien A-ha, dans un article intitulé l’intimité à 15 000. Cela suivait l’annonce d’une tournée annoncée comme « intimiste », dans les mêmes salles de concert type Bercy que l’an dernier.
miki-chan buh
Après un décompte sur le site du fanclub officiel de Babymetal (géré par Amuse, la société qui s’occupe du groupe), mon nouveau fandom a annoncé un événement bien différent : The Five. Le fanclub (bien qu’il soit marqué dans l’inscription que ce n’en est pas un) porte un nom : The One, et c’est aussi le nom donné aux fans élus par le Dieu Renard*.
Et donc, après les concerts à la billetterie exclusivement réservée aux The One, le site a appelé le 23 janvier à se manifester (veuillez excusez l’étrangeté du langage : c’est traduit en anglais depuis le japonais par Google Chrome), pour ceux qui voudraient faire partie des « Cinq Elus » qui pourront assister à un événement spécial le 1er avril prochain, jour du Renard (ne cherchez pas, c’est une autre invention de Koba-Metal, la tête pensante derrière le groupe) :
babymetal_chosen-five_1
babymetal_chosen-five_3
Appelés : des The One « prêts à recevoir une révélation particulière du Dieu Renard ». Rien que ça. Comme souvent pour les « special events » réservés aux fans, on ne sait pas trop ce qu’il y a derrière. Mais on peut subodorer que les 5 heureux élus seront les premiers spectateurs du Blu-Ray « Live at Tokyo Dome », leur dernier show événementiel dans la mythique salle de Tokyo, rempli comme un oeuf deux soirs de suite, pour une Black Night et une Red Night. Voire même, rêvons un peu, qu’ils auront à écouter un ou plusieurs titres du prochain album. Peut-être même en audience (showcase) privatif (d’où le 5 + 3, voire 7 si le Kami Band est présent).**
Conditions : outre l’affiliation à la secte au fanclub, pouvoir être à Tokyo le 1er avril. Triste. Ce n’est pas mon cas, donc je n’ai pas postulé. En même temps, j’ai peur que la Révélation du Dieu Renard ne perde un peu de son sens quand on ne comprend pas le japonais couramment. Le fait que la partie The One du site officiel ne soit pas disponible que dans cette langue, et les bribes d’anglais assez répétitives des petiotes sur scène laissent peu augurer de la capacité de l’équipe à assurer la traduction. Or de ma jeunesse mangaphile, j’ai conservé quelques bribes fort utiles pour retenir un peu les paroles de Megitsune, mais ça ne va pas plus loin.
babymetal_chosen-five_2
Je n’ai rien compris à ces dernières phrases non plus. C’est très mystérieux, parfois, de suivre un fandom dans une langue qu’on ne comprend pas…
*Cad ceux qui ont suivi la procédure d’inscription, consistant à acheter sur leur site, A!Smart, l’objet de merchandising indiqué pour l’année. L’an dernier, c’était une serviette. L’année d’avant, un genre de cape courte à capuche.
Pour 2017, c’est The Big Tee, un t-shirt XXXXL qui arrive aux cuisses d’un gars lambda, et qui sur mon format crevette, tient de la tunique rituelle. Si on pratique des sacrifices humains aux événements The One, ça ne fera pas de tache… bref.
Hm? Ah oui, j’oubliais de dire que cette année, comme ils ont simplifié la procédure et qu’on peut enfin commander sur A!Smart sans se créer un compte sur un site qui fait les intermédiaires, je me suis inscrite. Je suis donc officiellement un renard. Kitsune! \m/
**Le « code » des idols limite les interactions directes hors scène avec le public. Comme les jeunes membres de Babymetal y sont encore soumises, a priori, et en dépit du pouvoir donné par le Dieu Renard, il est peu probable qu’il y ait également une rencontre avec le groupe, avec photo et dédicace, comme c’est le cas pour d’autres artistes. Mais bon, c’est le jeu avec ce type de groupe. Et ça tombe bien, car à ce stade ça m’est relativement égal. D’autant que à part « Mouzikku de arigatou gozaimashita », je n’ai pas grand-chose à leur dire, aux pioupioutes.

Portrait de fan (1) : Le collectionneur

« Every breath you take, every move you make

Every bond you break, every step you take

I’ll be watching you »

Every breath you take – Police

Description

Plutôt masculin, mais pas exclusivement, sa caricature la plus connue est le geek fan de comics ou de science-fiction. Celui qui chaque semaine dépense une fortune pour acheter toutes les nouvelles sorties, fouiner sur les sites d’enchères, les salons et les boutiques spécialisées à la recherche des incunables, raretés oubliées, éditions limitées avec sérigraphie métallisée et signée de l’auteur. Et qui surtout, surtout, ne sort jamais une figurine de sa boîte ou une édition limitée de son film plastique! (elle y perd de sa valeur). Celui qui fait le désespoir de ses petits neveux parce qu’il a plus de jouets qu’eux, mais qu’il leur interdit de les sortir de la vitrine. Ou qui ne lit ses bandes dessinées qu’entrouvertes, pour ne pas plier la tranche.

C’est l’instinct du chasseur reconverti à la vie moderne, où il ne sert plus guère dans sa forme initiale. On guette, on est à l’affût sur Internet, dans les vide-greniers… qui ne sont pas fréquentés que par des fans de quelque chose de précis, loin de là.

On peut aussi cataloguer dans cette catégorie les archivistes, mémoires vivantes du fandom, qui ont tout lu, tout écouté sur le sujet, et qui surtout, se souviennent de tout. Ceux-là, parfois, mettent en ligne leurs informations, voire leurs fichiers (audio, vidéos, bootlegs…) sous forme de site web ou de base de données. Travail ardu et ingrat d’encyclopédiste, qui peut faire sourire pour un sujet considéré comme futile. Mais qui s’avère ô combien utile aux fans moins acharnés, quand ils cherchent une information précise.

Si vous souhaitez vous faire une place dans un fandom et que vous estimez ne pas être assez bon orateur pour être remarqué sur les forums, ne pas avoir le talent requis pour écrire des fan-fictions ou dessiner des fan-arts, mais que vous êtes passionné et que vous avez du temps et le sens de l’organisation, c’est le créneau qu’il vous faut.

portrait-de-fan_comic-book-guy-quotes-simpsons

Archétype

le vendeur de comics dans les Simpsons, le collectionneur de jouets de Toy Story 2

Avantages

véritable encyclopédie vivante du fandom, il peut dire quel jour est sorti au Pérou le maxi-45 tours du 3e single du groupe, ou chez quel éditeur trouver le tirage de tête de votre BD préférée. Il fait aussi fonctionner presque à lui seul les réseaux de distribution spécialisés, permettant de conserver une diversité de titres et d’artistes en soutenant les œuvres encore inconnues du grand public.

Dangerosité

faible, sauf si vous manipulez sans précaution sa figurine collector de Boba Fett, ou éventuellement si vous possédez chez vous la pièce manquante de sa collection.

Phrase fétiche

« Tu ne te rends pas compte, c’est collector! »

Lundi mon tag : Liebster Awards 2017 (4e épisode)

 Céline et Natacha du blog Loufoxinlove m’ont taggée pour un 4e Liebster Awards, dit « Le Boomerang ». Les trois précédents sont ici :
Comme au 4e, je manque d’inspiration pour citer 11 faits sur mois, je passe directement aux réponses à leurs questions.

Mes réponses

Si ton blog était un livre lequel serait-il ?

Un recueil de nouvelles. Genre Anthologie de Présence du Futur. Ou l’Almanach Vermot. Parce que d’une part, j’ai du mal à faire preuve de constance dans mes centres d’intérêt, et d’autre part, je m’intéresse à beaucoup de sujets en même temps.

Si ton blog était un média lequel serait-il ?

Entrée Libre version Laurent Weil.

Si ton blog était un film lequel serait-il ?

Sacré Graal des Monty Python. Que je ne considère pas comme un chef d’oeuvre, sinon je n’oserais pas, mais qui a quand même plusieurs scènes cultes bien allumées. Et le côté patchwork d’influences.
anim holy grail monty python

Si ton blog était une musique laquelle serait-elle ?

Megitsune des Babymetal. Un mélange bizarre d’influences diverses, qui a priori n’ont rien en commun, et qui pourtant se nourrissent les unes les autres, pour un résultat original et réjouissant – et que j’aimerais aussi addictif que leur musique…

Si ton blog était un monument lequel serait-il ?

Le Petit Palais. Juste parce que je l’adore.
petit-palais-wilde-1

Si ton blog était un endroit lequel serait-il ?

Cologne, ville d’histoire, de musées, de mélange de cultures bien vivantes (avec le plus grand salon de jeux vidéos européens et un festival de film fantastique, entre autres), et de gâteaux.
Fontaine d'Eau de Cologne 4711 rue  Glockengasse

Lire la suite

Lundi Mon Tag : Autumn Book Tag

Tiens, encore un tag de June… (alors oui : je les case quand je peux. Du coup on n’est plus vraiment en automne. Encore un peu et je le postais à l’automne d’après. De toute façon, c’était ça ou rompre la trêve des confiseurs…)

TROUVEZ UNE COUVERTURE QUI VOUS FAIT PENSER À L’AUTOMNE.
dragonlance_automneDragons d’un crépuscule d’automne, de Weis et Hickman
Punaise, je n’avais pourtant pas repensé à Dragonlance depuis bien longtemps (enfin, depuis que j’avais posté cet article de blagues vieilles de 15 ans au bas mot…), mais autant pour certaines choses j’ai une imagination débridée, autant pour d’autres, je suis bassement littérale. Et c’est le seul qui m’est venu en tête.
Les 4 tomes principaux de cette série d’heroic fantasy inspirée d’un jeu de rôles, et qui en a inspiré un autre, avaient chacun le nom d’une saison. Pas forcément de rapport avec l’histoire, plutôt avec l’ambiance générale, si je me souviens.

UN LIVRE PARFAIT POUR LIRE AU COIN DU FEU.

unadulterated-cat-pratchett

The Unadulterated Cat, Terry Pratchett.
Parmi les oeuvres les moins connues de Sir Terry, il y a ce petit volume où, en amoureux des chats, il décrypte leurs travers avec l’humour qu’on luit connaît. Ce n’est pas son meilleur travail, mais comme feel-good lecture, des chats par Pratchett… voilà quoi.

UN LIVRE QUE TU UTILISERAIS POUR ALLUMER LE FEU.

the-vampire-armand

The Vampire Armand, d’Anne Rice.

Là encore, je ne l’ai pas relu depuis longtemps (jamais relu du tout, en fait, depuis sa sortie). Mais je me souviens encore distinctement comment, en le finissant, alors que je suis contre la destruction des choses écrites, j’estimais qu’il faudrait n’en garder que 30 pages et arracher tout le reste pour le jeter au feu. C’est l’un des romans qu’a écrit Anne Rice pour expliquer le background  (la « origin story », si c’était des super-héros ) des personnages de sa saga Entretien avec un Vampire. Problème : cet opus ressemble plutôt à une mauvaise fan-fiction vaguement érotique, dont les relations sont  essentiellement de consentement douteux, de surcroît impliquant un mineur (Armand, alias Amadeo, alias Andrei, étant enlevé enfant à sa famille). Si c’était raconté comme un témoignage façon Syndrome de Stockholm, ça aurait pu être intéressant. Mais là, la relation entre Armand et son « initiateur », Marius, vampire de 1500 ans (soit 100 fois plus qu’Armand au moment où il l’achète dans un bordel après qu’il ait été enlevé de sa Russie natale) est présentée comme une grande histoire d’amour. Excusez-moi, j’ai un peu de vomi qui remonte rien que d’en reparler… Et la plupart de ses couillonnes de lectrices en parlaient de la même façon! Ah croyez-moi, E.L. James n’a décidément rien inventé avec ses 50 nuances de daube! (accessoirement, Armand, c’est mon personnage préféré des Chroniques des Vampires. Donc le premier qui y touche se prend un pieu dans la margoulette. Le dernier aussi. Capisce?)

UNE COUVERTURE AVEC DU BRUN COMME COULEUR PRINCIPALE OU DES FEUILLES SUR LA COUVERTURE.
Je n’en sais rien, j’écris ça dans le métro histoire de faire du stock parce que je n’ai plus le temps de bloguer comme je voudrais. Alors je n’ai pas ma bibliothèque sous le coude.

COMME QUAND VOUS GUÉRISSEZ APRÈS UNE LONGUE PÉRIODE PENDANT LAQUELLE VOUS AVEZ ÉTÉ ENRHUMÉ, UN LIVRE QUE VOUS ÉTIEZ CONTENT D’AVOIR FINI.
Je lutte encore avec, le roman Actors Anonymous de James Franco. Oui, l’acteur. C’est un roman, pas une autobiographie (quoique). Il faudra que je fasse un article dessus. Si je le finis. Et que je trouve le temps.

franco-actors-anonymous_

UN FILM QUE VOUS AIMEZ REGARDER ENCORE ET ENCORE QUAND LE FROID REVIENT S’INSTALLER.
Un jour sans fin. Bill Murray, Andie McDowell, scénario et réalisation de Harold Ramis. En plus ça se passe en hiver sous la neige.

groundhog_day

QUELLE SÉRIE DE LIVRES AIMERIEZ-VOUS LIRE CET AUTOMNE ?
Ah ah ah…
J’aimerais déjà bien avoir le temps de finir UN livre, mais entre un boulot à plein temps et le mal de dos associé au fait de bosser sur un ordinateur ET d’essayer d’y tenir un blog sans être envahie de tags, quand je ne suis pas au taf, j’essaie de rester debout et de m’activer (et pour ça, PokemonGo est une bonne motivation).

UN LIVRE QUI VOUS FAIT VOYAGER.
Ben tous ceux que je choisis de lire, c’est un peu le principe des livres, non?
Je ne vais pas lire un livre sur le quotidien d’une consultante informatique qui fait des PowerPoint en mode Agile à longueur de journée, sinon il y aura  un incident voyageur de plus sur ma ligne… Elle est con cette question.

Voilà. J’en profite pour signaler, en suite à la réponse de l’avant-dernière question, qu’il est inutile de me tagger sur d’autres tags de lecteurs : primo je n’ai pas le temps de lire les quelques livres que j’achète encore, secundo ça m’agace de me rappeler que je n’ai pas le temps (même si une autre raison de ne plus lire autant est le manque de motivation parce que peu arrivent à me captiver), et je n’ai vraiment pas besoin de ça pour me mettre de mauvaise humeur, et tertio je n’ai pas non plus le temps d’écrire tous les articles que je veux écrire.

Du coup soyez soulagés, je ne taggerai personne ici non plus. Mais si le tag vous inspire, n’hésitez pas à le piquer.

A-ha épisode 9 : l’intimité à 15 000

Vu que j’ai pas mal d’amis qui sont encore fans de A-ha, difficile de passer à travers la nouvelle : après sa tournée de retour  (pas tout à fait) triomphale dans de grandes salles à guichets (pas du tout) fermés, le groupe norvégien reviendra dès l’été 2017 en Norvège, avec une deuxième partie en Allemagne début 2018.  Cette nouvelle tournée est annoncée comme « acoustique et intimiste », dans un communiqué de presse où le chanteur Morten Harket parle des fans comme le 4e membre du groupe, et se déclare très excité à l’idée de les retrouver.
anim_one big pile of shit

a-ha will make a live acoustic album and concert film from a series of intimate performances to take place between June 26 – June 30, 2017.

The album, DVD and broadcast are scheduled for release in November 2017.

In early 2018, a-ha will take this special acoustic set on the road, giving the fans a new way to experience the music they love. Magne, Morten and Paul will be joined by a handpicked ensemble of musicians to embellish and reinvent the classics, as well as present new material in acoustic arrangements.

Morten is excited about the possibilities: “The band is finally coming together for live acoustic recordings of a wide selection of our songs! As we speak, there is palpable growing excitement about this in the group. We had wonderful moments with the fans during our last tour, and as a fourth member of the band you certainly have had an influence on our commitment to this. I really look forward to it all!”

Anna Wintour anim
A ces mots, je me souviens de ses précédentes déclarations en milieu de tournée sur les dits fans, nettement moins enthousiastes (surtout que franchement, en Europe, il a pas dû voir « des centaines de fans crier » devant son hôtel depuis bien longtemps… une trentaine à la rigueur, d’après mes échos, et encore, quand ils ne sont pas très futés et reviennent à un hôtel « connu » des fans. Sinon, il n’y a personne, ou bien 4-5 fans…). Propos qui ont dû causer bien des remous, car aussitôt suivis d’un démenti sur le site officiel, et de moults rencontres organisées ensuite sur les dates restantes, chose TRES inhabituelle pour ce groupe… Vous parlez d’agitation en mode « damage control » (gestion de crise)…
Sans parler de ses deux compères qui, exceptionnellement, ont posté à l’époque sur leurs comptes Instagram respectifs des photos avec soit le logo de l’hôtel du moment, soit carrément la localisation… eux qui d’habitude étaient fort discrets… je me suis dit que pépère était encore à l’amende, et je n’en ai pas cru un mot. Et puis quand il parle de s’associer à des musiciens triés sur le volet, soit ils gardent ceux des dernières tournées (qui avaient amené pas mal d’énergie aux sets), ce qui n’a rien d’extraordinaire, soit ils en changent, auquel cas ce n’est pas très sympa pour les anciens.
aha-eventim
Mais quand j’ai vu sur Eventim (site allemand de ventes de billets) les dates et salles annoncées, là, c’était clair : ils se foutent vraiment de la gueule du monde. Entre les salles que je connais car les mêmes qu’en 2016 et le nom des autres (des machinchose Arena), ce sont toutes des salles de 15 à 20 000 personnes. Un « concert intimiste et acoustique » dans ces conditions, moi j’appelle surtout ça raboter sur les coûts en prévoyant de ne même pas renouveler le light show (mal fichu) de 2016.
anim_chandler_really
Cerise sur le petit cake : si en 2016, c’était encore et toujours la foire d’empoigne pour avoir de bons billets en gradins (ce ne fut d’ailleurs pas mon cas), et pour être bien placé en fosse au Zénith (pas en Allemagne…), en 2018, il n’y a plus de fosse du tout… et les premiers rangs, voire les premiers blocs comme ici à Francfort, sont des « Golden Circle » à 193,50 Eur… sans package VIP ni photo ni colifichet, non, rien que l’insigne droit de ne pas être au fond de la salle. Et les autres, les pauvres, ou ceux qui ont autre chose à faire de 200 Eur, seront forcément « pas très bien placés ».
goldencircle
Alors bon, je suis outrée pour le principe et pour mes amis. Mais pour moi, ce prix-là, c’est le budget du tiers d’un billet d’avion pour aller voir les Babymetal dans leur pays… ou de leur acheter plein de merchandising. Elles, au moins, elles mouillent la chemise pour mériter le respect de leurs fans.
Kitsune up!
Et le prochain qui me parle de fidélité dans le fandom, je lui dirai que l’amour inconditionnel, c’est surtout la porte ouverte à l’exploitation. En ce qui me concerne, durant la tournée du groupe, pour moi ce sera :
aha_acoustic-evening-with-ma-couette
Ce sera tout aussi mou, mais ça me reviendra moins cher! (et en prime, je m’épargne une crise de nerfs avec la billetterie de Gérard Drouot Productions).

Les 12 articles les plus lus de 2016 : and the winner is

Oui je sais, vous allez me dire que j’ai déjà fait un best of de l’année dernière. Mais il était thématique, et quand j’ai lu celui de ma copinaute June & Cie, son concept de faire la liste des articles qui avaient été le plus lus mois par mois m’a intrigué. J’ai commencé à regarder ce que ça donnait pour Fan Actuel, et les résultats m’ont paru assez intéressants (et surprenants même pour moi!) pour valoir un article. On y va, donc. Principe : je prends l’article le plus lu chaque mois en question *qui ait été publié dans le même mois* (parce que sur mon blog, ce sont parfois, voire souvent, des articles plus anciens qui se retrouvent, par le hasard des recherches Google, les plus lus).

Janvier : La fan-action du moment: pour que Minor Majority passe en tournée en France

Un article sur une fan-action. En fait, c’est quand même étonnant, car même si les fans et leurs activités sont le sujet d’origine du blog, j’en ai dévié entre autres parce que ça ne me semblait pas très fédérateur. Mais parfois, si. Notez que cette fan-action est toujours un peu d’actualité, car si le groupe Minor Majority a bien enchaîné des concerts en 2016 et va continuer en 2017, aucun n’est prévu en France pour l’instant…

MinorMajority

Février : La queue pour le concert de Muse à Bercy 

Ah tiens, encore un article sur la culture fan! (parce que personnellement, je n’y étais pas, à ce concert, j’étais juste passée tenter de dire bonjour à des copines).

muse_02

Mars : Fermeture imminente de la librairie Rackam à Paris

Un article triste, avec une énième fermeture de librairie, spécialisée dans les BDs anciennes. Article qui, depuis, reçoit fréquemment des visites, de gens qui doivent se demander ce qu’elle est devenue.

A noter que sur la 2e place du podium, il y a un autre article qui continue à avoir pas mal de visites : Malbouffe : Knorr, Royco et leurs soupes à l’huile de palme et autres cochonneries

librairie_rackam_1

Avril : Corson + A-ha au Zénith, 1er avril 2016 

Et encore un article de « culture fan », avec cette review du concert du groupe A-ha au Zénith, avec en première partie le chanteur français Corson, devenu familier des fans du groupe depuis ses premières parties de Morten Harket. Article qui fut, pour le coup, de loin le plus vu du mois. Et en médaille d’argent pas loin derrière, un autre article Fandom : Bill is not ok, et sa boîte de billets VIP Treehouse Ticketing non plus.

aha_paris_2016_08

Mai : Post-scriptum : libraire de ma jeunesse

Deuxième article concernant les librairies, avec ce coup de chapeau à la libraire chez qui je me fournissais lors de mes études à Toulouse, Cathy Martin, qui travaille toujours à la librairie Bédéciné – qui existait déjà également à l’époque. Ca me fait plaisir que cet article ait touché un public si large.

Juin : Reportage : Babymetal au Download Festival France

Vainqueur toutes catégories avec plus de 6000 vues en un mois, ce premier article sur, en fait, la 2e performance que j’ai vue de ce groupe qui fut ma découverte et mon principal fandom de l’année, à mon premier festival (je suis un peu festivalphobe…). Assez curieusement, l’article sur le concert de New York, que j’avais posté peu après alors que je l’avais vu avant, faute de temps, a lui rassemblé beaucoup moins de lecteurs. Comme quoi, on a beau se plaindre de l’instantanéité de l’actualité qui pousse les médias à ne traiter l’info que à chaud sans prendre le temps de la réflexion et du recul… c’est aussi la demande du « public ».

En fait, l’article du mois qui a eu le plus de succès après celui-ci, c’est Lettre ouverte à Esprit (la marque), un cri du coeur que je croyais très personnel et qui s’est avéré me valoir même une réponse de la marque. Color me surprised.

babymetal_paris_19

Juillet : Topito des attentats : les 22 phases en cas d’événement terroriste

Un article beaucoup moins drôle fait la « une » de juillet, réaction à l’attentat de Nice, le énième… Il est d’ailleurs assez bas dans la liste derrière plusieurs articles plus anciens, en tête desquels un champion régulier depuis sa parution en février 2016 : On nous prend pour des cons(ommateurs) : le Figolu est mort.

je suis fatigue 400

Août : Comment trouver le compagnon idéal?

Je ne sais pas si c’est le mois d’août, les vacances, le sable chaud pour certains (je ne suis pas partie, perso), mais les articles du mois ont eu peu d’écho, moins que les anciens, et celui qui tire le mieux son épingle du jeu, c’est cette aimable connerie. Je ne vous félicite pas. Non parce que moi, je les écris, mais vous, vous les lisez!

compagnon idealSeptembre : Mode : l’Escapade Lancel pour ses 140 ans

Ah tiens, un intrus, avec cette visite du bus Lancel! Secondé de peu par Tokio Hotel repart en tournée en 2017 : mise en vente des billets lundi 19 septembre – et GDP-bashing.

lancel_17

Octobre : Les putes-à-clic aux bons sentiments

Parfois, je fais dans le didactique, l’humanitaire et le décryptage des réseaux sociaux. Mais franchement, quand je vois ce que les gens « likent » et partagent sur les réseaux sociaux, j’ai envie de leur balancer ce lien à chaque fois. Sauf qu’ils le ne liraient sans doute pas : c’est plus facile de cliquer sur une image d’enfant malade pour se donner bonne conscience, plutôt que de se demander si elle n’a pas été volée à ses parents par la personne qui la poste… Donc franchement, cet article n’a pas été ASSEZ partagé, si vous voulez mon avis…

putaclic_charite_emily-white_3

Novembre : Exposition : Hermès hors les murs – artisans d’art

Décidément, la mode et le luxe, ça plaît… refuge en cas d’anxiété?

Décembre : Babymetal et les Red Hot Chili Peppers à Birmingham

On finit comme on avait commencé : par une histoire de fandom. Comme quoi, mon blog n’usurpe pas son titre, finalement! (malgré la prépondérance du Figolu, qui le dispute au Dieu Renard en terme d’influence…)

Et pour finir, les 12 articles les plus vus sur le blog en 2016, même si pas mal datent de 2015 :

1 – Reportage : Babymetal au Download Festival France
2 – On nous prend pour des cons(ommateurs) : le Figolu est mort
3 – Frozen Free Fall – le jeu sur tablette et smartphones de la Reine des Neiges
4 – A la recherche de la meilleure Sacher Torte de Paris
5 – Adresse : où trouver un onesie / kigurumi Pikachu ou Totoro à Paris?
6 – Nouveau restaurant geek à Paris : l’Odyssey, aka la cantina des accros de Star Wars… et de bonnes galettes
7 – Fermeture imminente de la librairie Rackam à Paris
8 – Une robe d’Elsa, la Reine des Neiges pas chère pour Mardi-Gras
9 – Quatrains du métro parisien – N°6 : Pare-feu d’ambiance
10 – Corson + A-ha au Zénith, 1er avril 2016
11 – Tokio Hotel repart en tournée en 2017 : mise en vente des billets lundi 19 septembre – et GDP-bashing
12 – Un 3e Café des Chats à Paris : le Chat Mallows Café

 

Best of Fan Actuel 2016

J’avais inauguré ce marronnier l’an dernier, qui a le mérite de pouvoir servir à la fois de séance de rattrapage aux lecteurs trop occupés pour tout suivre, et de présentation succincte des multiples thèmes abordés en ces lieux.

vuitton01

On la refait, sachant que j’ai diminué le rythme de parution des articles cette année pour diverses raisons (bobos divers because trop de temps passé sur un ordinateur, un boulot plus prenant, inscription au sport, moins de temps libre, etc). J’en suis à une moyenne de 3 par semaine, plus diverses publications sur Facebook (images, essentiellement), et partage de liens et d’infos diverses sur Twitter et Facebook.

Question, tiens : y en a-t-il parmi vous qui ont des comptes Tumblr et pour qui ce serait pratique que j’y poste les liens vers les articles ?

Cette année, pour la première fois en tant qu’asociale procratinatrice qui a déjà bien du mal à assurer une publication régulière sur son blog, j’ai fait quelques « featuring » sur d’autres blogs :
mon portrait chinois sur le blog Prend un livre et detend-toi de Ludo.
– une participation à l’Instant Thé de June&Cie

J’ai aussi organisé mon premier concours, qui a permis à quelques lecteurs nostalgiques comme moi de gagner des tomes de deux séries de science-fiction young adult de Philippe Ebly, devenus introuvables, et de consacrer un article à ces séries qui ont bercé ma jeunesse. (Pour être honnête, je prévoyais d’en faire d’autres, dont un pour le 5e anniversaire du blog, mais j’ai été débordée par le quotidien…). Et j’ai répondu à plein de tags.

goldorak_ep50_Phenicia_1

Toujours dans ma veine Nostalgeek, j’ai mis en avant des héroïnes de ma jeunesse (série entamée fin 2015 avec Yoko Tsuno), comme Phenicia (Goldorak) et mes héroïnes Marvel, et je suis revenue sur « mon » Star Wars.

Lire la suite

Lundi Mon Tag : Tag de fin d’année 2016

Le Pingouin Vert m’a taggée sur ce tag de fin d’année, et pour être sûre que je ne passerai pas à côté, June en a remis une couche.

Selon vous quelle est la personnalité de l’année 2016 ?

Pikachu.

Quoi, c’est mon tag ou c’est pas mon tag? Les vrais gens, c’est très surfait, et quand en plus ils sont célèbres, il y a d’autant plus de chances qu’ils soient nettement moins bien en réalité qu’ils ne nous sont vendus.
Et je n’ai pas revu Kianou cette année.
Alors c’est Pika ou Suzuka. (j’y reviens).

En plus, pour de vrai, il a permis à des tas de gens différents d’avoir le même passe-temps (même si je me serais passée de la haute teneur en kikoolol tendance concours-de-celui-qui-pisse-le-plus-loin parmi les dresseurs). Et il m’a donné un objectif pour continuer à sortir et éviter de rester assise devant mon ordi, chose qui nuit à mon dos…

pikachu_ssb4

Quelle personnalité n’avez vous plus envie de revoir en 2017 ?
Tous les hommes politiques français (et les femmes aussi). Impossible de n’en citer qu’un, j’ai envie de dissoudre (dans l’acide) tous ceux qui passent à la télé…

Quelle a été votre plus grosse déception artistique de l’année (Livres,films, musique, etc) ?
Le groupe A-ha, qui aurait mieux fait de rester à la retraite. Je vous renvoie aux articles où j’ai explicité mon mécontentement.

Quelle a été votre bonne surprise artistique de l’année 2016 ?

Babymetal.

Qui m’avait fait belle impression en DVD, l’a confirmée en concert à New York et en festival au Download Festival, et m’a donné une bonne excuse pour aller voir les Red Hot Chili Peppers. Moi qui avait grand besoin, avec l’actualité désolante de 2015 et 2016, d’un truc fun qui me donne de l’énergie, alors que mes fandoms en cours ne le faisaient plus guère… je ne pouvais pas trouver plus péchu, joyeux et communicatif que des adolescentes en jupette invitant à manger du chocolat sur une musique metal qui rend mollasson tout ce que j’écoutais avant.
(PS : Suzuka, citée plus haut, est la chanteuse lead du groupe)

babymetal_paris_12

Back on stage

Une chose que vous n’auriez jamais voulu voir en 2016 ?
J’ai pensé à l’attentat de Nice du 14 juillet en lisant ce tag, et avant que je le rédige, il y a eu Berlin… qui ne sont déjà que des lignes supplémentaires dans une liste trop longue. Alors c’est raté.

Le nombre de livres/films lus/vus en 2016 ?
Pas compté, pas beaucoup, j’avais d’autres priorités. Comme Lady So, j’ai un peu de mal à trouver autant d’intérêt qu’avant aux fictions.

La série TV de l’année ?
Je ne crois pas en avoir suivi une seule cette année.

La chanson de l’année ?
Road of Resistance de Babymetal. Fait beaucoup de bien à ma santé mentale (qui en a bien besoin).

Vos bonnes résolutions pour 2017 ?
Y a des jours, faut pas me faire chier, et y a des jours tous les jours !
C’est plus une maxime qu’une bonne résolution, certes.

Un mot pour l’année 2017 ?
Apocalypse.