Yuzuru Hanyu is love #YuzuruHanyu #羽生結弦

I have a series of « Yuzuru Hanyu is » articles in mind and I intended to post more before that one that sounds cheesy (rest easy : it’s hopefully more funny than waxing lyrical). But it took me too long to get started and I just cannot miss the occasion to write this in time for Valentine’s Day, for the joke.

He’s going to give a press conference today too. It’s like we’re all (his fans and the media and him) having an online date, and I’m not sure the date is a coincidence.

But before going into details, everything is said in that CBC Interview, partly in English :

Figure skating

He loves figure skating. Which sounds like a given for a professionnal figure skater, considering how much of your life you have to dedicate to reach this level. But… maybe not upon reading interviews from some coach. *cough* Anyway. Love means restless dedication :

Ice-chan (I don’t think he calls it that. I’m just a cliché fangirl of everything Japan)

He loves the ice and the ice rink. He’s usually seen thanking the ice whenever he exits the rink. There is a lot of animism in Japanese spirituality, so for anyone familiar with the culture, it’s not that surprising (which doesn’t mean that it’s a natural thing in Japan either, or you’d see Shoma Uno and Yuma Kagiyama do it too. It is very much a « Hanyu thing »). The first time I saw that kind of picture, there was a comment from the photograph that Hanyu looked like he was speaking to the ice. Yes, probably, so?

Thanking the Ice after training

His hometown of Sendai

After the huge Tohoko Earthquake of 2011 devastated his hometown of Sendai and the whole area, Hanyu donated nearly $300,000 over the years to the skating rink where he skated during all his childhood. The copyrights of his 2 autobiographies, Aoi Honoo and Aoi Honoo II, are also going to the Sendai Ice Rink. He donated most of the money he got for his 2014 and 2018 Olympic gold medals to Sendai and Miyagi Prefecture to help the disaster areas reconstruction. He’s been involved in various programs of disaster preparation since then.

Winnie the Pooh

He is known to carry around a Winnie the Pooh tissue box during competitions (except for the Olympic Games where athletes are not allowed to bring in brands that are not the official sponsors of the Olympics). Which made fans throw dozens or hundreds of Winnie the Pooh teddie bears on the rink after each of his performances (he has them donated to local hospitals and charities).

« He’s not a lucky charm, more like a coach », he said in the above interview.

His team : coaches / physiotherapist / training partner

… and journalists who have followed him.

I don’t have TikTok and don’t know how to link to it, but it’s from @allhailhanyu

Fellow figure skaters

Mao Asada :

Evgenia Medvedeva (one of many cute interactions)

Yuzuru Hanyu and Evgenia Medvedeva

Boyang Jin (this was covered a lot in China because as you may know, China and Japan have a few… historical disagreements, to put it lightly, and wounds are not fully healed yet, to say the least. So Chinese media did notice that Yuzuru was always friendly to Boyang Jin, even once Covid 19 struck and ignited completely stupid xenophobic behaviors all over the world)

Actually, the figure skating field seems to be full of wholesome athletes being rather friendly even during competitions. Maybe because it’s an individual discipline where the main goal is to push your own limits at being the best, rather than crushing others.

Cute moments from the Pyeongchang gala warm-up.

The next generation of skaters

I don’t know if he already knows what he’s going to do when he retires from competition, but it looks like he would be an awesome coach for all the mini-Yuzuru of the future. Especially the little ones. Not that his experience couldn’t benefit competitive junior / senoir ones, but I’m not sure it would be very pleasant to stay in the competition field… unless he manages to get scoring by computer adopted.

Cats

And surprisingly, said cats let him rub their fur the wrong way, or rub their belly. If you are a cat lover, you know how special that is… *stamp of cat approval*

His fans all over the world

Tracy Wilson, one of his coaches, traced his higher motivation back to the Tohoku Earthquake :

“You’re doing it all of a sudden for your country, your neighbors,” she said. “You start to move to a higher purpose and that takes you to that next level.”

Indeed that may explain why his Arigatou Gozaimashita (Thank you) to his fans always sound more heartfelt than mere crowd pleasers. The older I get and the more I realize the comfort of entertainment. Some may think it’s futile, but life is full of tragic events, and it’s a blessing to have funny, light-hearted, beautiful things to look forward to. It’s what takes you through the pain.

He gets it, and that may be why he manages to touch so many people.

Entertaining people is one of the most useful jobs in the world, after the medical ones. Beauty and laugh heal the soul and the mind.

(and it also works if there was a tiny underrotation to your 4A or a mistake along the way. No apology needed)

Yuzuru Hanyu / 2 weeks in

2 weeks ago, I found a Yuzuru Hanyu photobook that reminded me of my discovery of that sweet champion 4 years ago.

2 weeks later :

I spent several hours watching videos of his performances, his background story, the choice of his costumes and the technicalities of figure skating notations and how screwed up the judges could be (had no idea how truthful that one was…).

After the fateful collision of 2014 during warm-up

I learned the jargon and acronyms. SP, FP, 4A, ISU, Kiss & Cry, Salchow, all those obscure terms… peach now.

I spent the last week refreshing Twitter to know if he was going to attend the Olympics. When he did arrive. Had the pleasant surprise of a fandom so organized and sharing that we get videos of training, translations of interviews, 24/7 wholesome content.

I woke up at 5 am to watch his short program. Only the people who know me know how UNLIKELY that was to wake up to watch sports… I only get invested into sports to support the German and Japanese soccer teams at international competitions every 2 years (don’t ask why. It’s part CaptainTsubasa legacy, part acquired good memories).

At the training session between the 2 programs

I was so fed up seeing that France 2 wasn’t going to broadcast the SP that I last minute subscribed to Eurosport. Knowing fully well that I probably wasn’t going to watch anything else on that channel. So I paid 10 Eur for 2x 20mn, sort of (remind me to cancel the subscription next month if he doesn’t come to World Championships in Montpellier).

I built a Hanyu altar to send him some good vibes, and upgraded it with a Winnie the Pooh after the SP when it turned out he needed more – I know it’s useless, but feeling helpless is really aarg. Even went to Paris Japantown to get a hachimaki for Winnie (it reads « Ichiban », first). By the way I need a Japanese flag. Just in case.

No apologies

My alarm didn’t work for the Free Program but I slept so bad that I awakaned with a start at 5:05 am anyway, just in time to see his group warm-up. For someone who was barely aware of the Beijing Olympics 3 weeks ago, I was on the edge when he started skating, and my heart sank twice, each time he fell. From the obsessive Twitter-feed, I knew he was most likely injured, so I didn’t have that many hopes… but still, it hurt.

For the Free Program I kept watching to see the adversaries and get the end result right away. I couldn’t have slept anyway. I kinda rooted for Shoma Uno and Yuma Kagiyama, they’re Hanyu’s kouhai (junior) after all. And within these 2 weeks I’ve seen him be a caring senpai for Shoma. He cares for everyone anyway. I didn’t want them to fail.

I don’t even hate on Nathan Chen (can’t say I give a damn about him either), he skated clean with technically difficult programs. He probably would have won even if the ISU judges hadn’t favored him. But people with more credentials than me (not hard) to evaluate the programs do tell that Hanyu’s notes are underscored and pretty much everyone else overscored (which, considering how little points there are between him and Shoma Uno at the end, mean he might have been on the podium after Uno’s own falls) And quite frankly, it shows in his interviews. He’s too polite to say it, but he survived the Tohoku earthquake, displacement, not having a base ice rink for a year, a collision and multiple injuries. Losing a medal fairly because of a hole in the ice in SP wouldn’t be enough to break him that way.

I switched language to English to comment because I missed writing in English and this fandom is mostly international. There are no competitive French figure skaters at the moment it seems, and French sports audience being who they are, it means next to zero media coverage. The only French fans seem to be former Kpop or Tokio Hotel fans (including me. Well I never got caught into Kpop, but I do follow a few Japanese bands, so it’s a similar vibe).

And I switched from calling him Yuzuru or silly cutesy nicknames to calling him Hanyu-san, because the level of focus he demonstrated (again, but in real time under my eyes this time) and the pressure on him made him lose his kawaii bunny hoppiness and happiness. You can’t baby talk about such an indomitable mental strength, even if it’s packaged in a sparkly boyish appearance. Heck, he barely looked the same.

2 weeks.

It feels much longer and I certainly don’t regret the ride, even if I joined when it became hard. In some interviews after the free program, Hanyu expressed the hope that his Heaven and Earth story would at least leave a little mark in people who watched it. Hanyu-san, your passion for your art combined to your technique is so strong that it burned a fire imprint all over the world to anyone with a soul.

(and makes me go lyrical, obviously)

I just want to see you jump on a podium and flash a happy smile, to know that you’re all right. Because I only just found out there was still one good thing in this f***ed up world, in a time we need hope and smiles. And I would hate to see that the bullies succeeded in crushing it.

Yuzuru Hanyu – réactions à chaud et froid

J’imagine à peine à quel point c’est pire pour lui, mais la journée fut un rollercoaster d’émotions, au fil des informations et vidéos complémentaires qui sortaient. Moi pour être honnête, son programme libre, je l’ai moyennement bien vécu à partir des 2 chutes. Il faudra que je prenne le temps de le revoir (de préférence ailleurs que sur mon téléphone). Mais quand j’ai vu qu’en attendant les résultats des concurrents en lice, il avait l’air plutôt enjoué, ça m’avait remonté le moral.

Et puis on a eu les vidéos des interviews faites à la sortie, le long d’un espèce de parcours du combattant entre barrières (sans doute pour forcer le respect des distances sanitaires), et plus ça allait et plus j’avais l’impression de voir un condamné à mort obligé de marcher de peloton d’exécution en peloton d’exécution… 300 fois.

Est-ce qu’on peut faxer un câlin svp?

Et encore, on voit surtout des journalistes japonais, plutôt polis voire attentionnés. J’espère qu’aucune télé française n’a voulu l’interviewer vu comme ils sont méprisants en général (et encore, ce coup-ci les commentateurs d’Eurosports ont été nettement plus sympas, apparemment impressionnés par la qualité du 4A en ouverture). Mon petit cœur a fait scrouik en voyant celle-ci, où il tourne le dos à la journaliste pour cacher (mal) son émotion. Pour la petite histoire, les fans japonais ont expliqué que la journaliste est Shizuka Arakawa, championne olympique de patinage artistique en 2006, originaire comme lui de Sendai. C’est entre autres grâce à des dons de sa part que la patinoire de Sendai où il patinait a été reconstruite, et c’est pour suivre son exemple qu’il s’est inscrit à l’université de Waseda.

Alors certes, pour compenser, il y a aussi eu des moments rigolos, comme ce selfie avec une des mascottes des JO. Mais il n’y a pas qu’à lui que ces JO laissent un goût amer. Pas sûr qu’on le reverra de sitôt sur une patinoire de l’ISU. Ou aux Championnats du Monde qui se tiendront le mois prochain à Montpellier et pour lesquelles je suis prête à prendre mon billet s’il vient. Mais entre le virus (je rappelle qu’il est asthmatique), sa cheville tordue et son cœur brisé, je n’y crois pas trop…

Il s’est explosé la cheville, il a patiné sans sentir son pied droit, il a presque réussi son 4A mais il est tombé 2 fois et n’a pas réussi à monter sur le podium, mais il fait semblant d’être content dans le lobby pour ne pas nous faire de la peine. 🥺 Et après il cache ses larmes devant sa senpai de Sendai parce qu’il a l’impression que ses efforts n’ont pas été récompensés (il n’a pas tort. Des gens bien plus qualifiés que moi estiment que ses programmes ont été sous-notés et ceux des autres surévalués).
A qui puis-je m’adresser pour lui envoyer un semi remorque de peluches Winnie l’Ourson? 😢

Au moins les Chinois eux l’aiment bien. Entre autres parce qu’il a toujours été sympa avec leur compatriote (en fait tous ses collègues louent sa bonne camaraderie).

Yuzuru Hanyu / programme libre

Yuzuru Hanyu finit donc au pied du podium après avoir effectué une belle remontée, et malgré des erreurs de Shoma Uno qui auraient pu coûter sa médaille de bronze au cadet.

Il a tenté et pas tout à fait réussi le Quadruple Axel, et réussi le reste de son programme Heaven and Earth sans réel problème à part une 2e chute sur le saut suivant.

Après avoir écourté son échauffement du matin sans y tenter de 4A ni faire de run through de son programme, on craignait qu’il se soit à nouveau blessé à la cheville lors d’une grosse chute à l’entraînement de la veille.

Si c’est le cas, ça ne l’a pas empêché d’exécuter un programme techniquement exigeant et artistiquement toujours magnifique. Vu ses réactions, il a en tout cas été libéré d’un poids. Et le temps de la performance de Nathan Chen, on a pu voir un pré podium 100% japonais. La relève est déjà assurée. Et s’il est content je suis contente.

… Qu’est-ce que je fous à écrire un article sur des résultats sportifs à 6h du matin après avoir ouvert les yeux à 5h, moi ?

Si Nathan Chen avait chopé le covid, on aurait pu avoir un podium 100% nippon

Yuzuru Hanyu / réactions

Pendant que la télé française me confirme dans mon opinion de leur incompétence, les spécialistes réagissent au programme court de Hanyu :

Evgenia Medvedeva (sa copine patineuse)

“…nobody in the world has such lightness. that’s why he is yuzuru hanyu. that’s why he’s a legendary, epochal athlete. and nobody can ever be like him and nobody will ever be” 

(Au bord des larmes la pauvre chouquette)

Evgeni Plushenko

Massiliano Ambasi

Un commentateur chinois :

Aliona Savchenko 

Shiniya Kiyozuka, le pianiste qui réarrangé le Rondo Capriccioso avec et pour Hanyu pour le programme court :

Et avant le programme, qui malheureusement ôte presque tout espoir de 3e médaille d’or, la dernière descendante du précédent champion à avoir obtenu 3 titres olympiques en patinage artistique lui souhaitait bonne chance :

 

Yuzuru Hanyu / programme court

Contre-performance pour Hanyu, qui voit probablement s’envoler ses chances de médaille à cause d’un trou dans la glace qui l’a empêché de déclencher son quadruple Salchow. Il a quand même sécurisé le reste du programme en étant finalement 8e avec 95,15 points. Mais avec presque 20 points de retard sur le premier, ça paraît difficile de viser le podium. Et sa tête en sortant de la patinoire disait bien qu’il le savait.

Le camp japonais peut quand même se réjouir que ses 3 représentants soient dans le top 10 à l’issue de ce tour et en attendant le programme libre jeudi matin : Shoma Uno a donné un très beau programme juste après Yuzuru, en obtenant au passage sa meilleure note de programme court jusqu’ici : 105,90 points, et se classe 3e. Et leur compatriote Yuma Kagiyama a fait encore mieux en se plaçant 2e avec 108,12 points. C’est l’autre favori qui remporte la 1e place, Nathan Chen, avec un programme sans erreur qui lui vaut 113,97 points.

Quant à moi, ça m’a donné l’occasion de me rappeler pourquoi je regarde tellement rarement le sport, en dehors de mon évident manque d’intérêt pour le sujet en général (à quelques exceptions près). Je n’étais pas sûre d’être motivée pour me lever exprès pour ça, mais comme une insomnie pas inhabituelle m’a réveillée à 4h30, je me suis dit que j’allais regarder ça sur mon téléphone sur le site de France 2 TV. Las, après 15mn de super G (du ski) avec interview d’un skieur français, et aucune mention de patinage, je me suis doutée que l’enregistrement programmé sur ma Livebox ne servirait à rien et qu’ils n’avaient pas l’intention de le diffuser.

Heureusement je m’étais renseignée avant pour savoir quelles chaînes françaises retransmettaient les JO (je vais pas installer un VPN pour ça non plus), et je suis donc vite fait allée voir les programmes et les tarifs d’Eurosports. Dont le site est bien conçu quand il s’agit de payer, donc 3mn et 9,99 eur plus tard, j’étais abonnée (note to self : penser à résilier après les jeux). Et j’ai pu suivre tout le groupe de Hanyu.

Par contre les commentateurs, en particulier la femme… qui annonce qu’il va patiner sur Let Me Entertain You de Robbie Williams, alors que non, ça fait 2 jours qu’on savait que ce serait son programme sur Rondo Capriccioso de Camille Saint-Saëns. Tu te fais pas des fiches? Y a pas celles du CIO? Tu sais à quoi elle ressemble sa tenue pour interpréter Let me entertain you? Pas du tout à ce costume de ballet!

Et après son passage et avoir commenté sur l’effet sur le classement à prévoir, elle se plaint que le costume n’est pas beau et qu’il a souvent pas très bon goût pour ses costumes de scène. Le commentateur masculin avait l’air d’accord. Il n’y avait que la consultante russe, Marina Anissina, pour relever le niveau avec des commentaires exclusivement sportifs.

Eh ben tous les goûts sont dans la nature, perso j’aime bien ceux d’Hanyu en général (à part celui de groom), et je ne dois pas être la seule vu la vidéo postée hier expliquant le travail d’Itomi Sato. Après il pourrait faire ses compétitions dans ses combis d’entraînement en ce qui me concerne, mais je n’irai jamais reprocher à quelqu’un qui pratique une discipline artistique de vouloir mettre aussi un peu d’art et d’originalité dans ses costumes. Quelle mentalité fin de siècle franchement…

Yuzuru Hanyu, le retour du prince de la glace

Ca manquait de raisons de se réjouir sur ce blog (et dans le monde, pour être honnête), alors faites place au retour du Prince de la Glace (après la Reine des Neiges) : Yuzuru Hanyu, double champion olympique de patinage artistique, à qui j’avais consacré un article il y a 4 ans, sera cette semaine à Pékin. Il vient pour défendre son (double) titre et essayer de réaliser deux exploits : être le premier patineur depuis 94 ans à gagner 3 médailles d’or Olympiques (après celles de 2014 et 2018), et être le premier patineur tout court à réussir en compétition un Quadruple Axel. Rien que ça. En même temps, il passe son temps à exploser les records du monde de la discipline : 19 fois… pour l’instant. La dernière fois, c’était pour se qualifier pour les JO, aux championnats nationaux du Japon, avec ce programme court :

Il a aussi déjà été le premier à réussir une quadruple boucle en compétition. Le « 4A », c’est le dernier quadruple saut qu’il n’a pas encore réussi en compétition, si je ne m’abuse. Il est aussi le premier Asiatique champion du monde de patinage artistique, premier Japonais, etc)

Je ne vais pas vous mentir, je ne suis pas une spécialiste ni une acharnée du patin à glace, ce qui fait que je n’avais pas suivi de près son actualité après l’article pré-cité, vu que j’étais rarement au courant qu’il y avait des compétitions, ahem. Tout juste avais-je su qu’il s’était fait particulièrement rare ces deux dernières années, évitant même des compétitions parce qu’il fuyait les occasions d’attraper le COVID, étant à risque car asthmatique.

Ah oui, parce qu’il y a ça aussi. Il accumule les records, mais en plus, il fait ça en étant asthmatique, et en ayant dû s’interrompre plusieurs fois dans sa pratique, une fois tout petit parce que sa patinoire avait fermé, une autre fois pour blessure. Et natif de la ville de Sendai, il s’y entraînait quand le grand tremblement de terre du Tohoku du 11 mars 2011, a ravagé la ville (celui qui a causé le tsunami qui a déclenché l’accident de Fukushima. Mais pour les Japonais, c’est le tremblement de terre et le tsunami qui ont causé le plus dégâts, avec plus de 18 000 victimes et des centaines de milliers de personnes évacuées). Il a d’ailleurs donné une bonne partie de ses primes olympiques pour la reconstruction de la patinoire de Sendai.

Lire la suite

Chanson pour Jean Castex

Sur des paroles de par moi-même et une musique de l’adjudant-chef Jean-Pierre, du 317e bataillon 42e RIMA :

Chanson pour Jean Castex, (*).

Dans la pandémie en France
Y’avait bien des couillons… Au palais
Le bal des injonctions contraireuhs
Continuez donc à sortir… C’est fermé!
Les masques ça sert à rien c’est dur à mettreuh
Z’êtes confinés és euh
Sortez masqués és euh
Les parcs fermés, métros bondés, restaus fermés

Jean Castexeuh
Jean Castexeuh
Le jeudi à 18h
A inversé les 3 couleurs

Jean Castexeuh
Jean Castexeuh
Le jeudi à 18h
Vient nous flinguer la bonne humeur

Macrus et Costex, tous les jours une ambition : emm**er le monde

Tous les 6 mois ça recommenceuh
Des cris d’alarme
Mais trop ta-areuh
Ils prennent les gens pour des cons
C’est pas faux mais faut avouer
Qu’à l’état ils sont mauvais.
A part pour interdire des choses
Comme acheter des sapins pour Noël

Jean Castexeuh
Jean Castexeuh
On ne peut plus voyager
Même en se faisant curer le nez

Jean Castexeuh
Jean Castexeuh
Le jeudi à 18h
Vient nous flinguer la bonne humeur

Pour ceux qui n’ont pas la référence, ceci est un hommage au sketch de Didier Bénureau, Chanson pour Morales.

(je n’avais pas eu le temps de la finir l’an dernier, mais vu que ça recommence…)

La 203e de Kaamelott pour Arnaud Klein et le Guinness

J’avais parlé ici de la tentative de record du monde Guinness d’Arnaud Klein : c’est donc samedi dernier qu’il attaquait en grande pompe le 203e visionnage de Kaamelott : premier volet. Pourquoi 203? Parce que le précédent record, établi par l’Américain Augustin Alanis, était certes « seulement » de 191 séances de Avengers, mais parce que le Guinness n’avait pas compté 11 séances vues dans un cinéma fermé peu après. Et pour la blague, « jamais 203« .

Au passage, saluons l’esprit chevaleresque du tenant du titre, qui n’a pas été avare de conseils envers son challenger. Et en retour celui d’Arnaud, qui n’a pas hésité à ajouter quelques séances à son programme pour ne pas « voler » le record en s’arrêtant au seul nombre enregistré.

Si ça c’est pas la classe (des deux)

Depuis mon premier article, Arnaud a certes enchaîné les séances, et eu nombre d’apparitions médiatiques. Mais il a surtout pu rencontrer deux fois Alexandre Astier : la première sur le plateau de Quotidien, légèrement intimidé. Puis à quelques séances de la fin, notre bon roi a tenu la promesse faite via Twitter et est allé à Reims tenir compagnie à Arnaud et discuter entre quatre-z-yeux.

Cet article récapitule bien l’aventure :
https://www.francelive.fr/article/france-live/kaamelott-13-kilos-de-perdu-plus-aucune-vie-sociale-mais-record-battu-pour-celui-qui-aura-visionne-le-film-203-fois-7079026/

Et celui-ci la rencontre entre le fan et le créateur :
https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/marne/reims/reims-arnaud-klein-a-vu-kaamelott-pour-la-202e-fois-avec-alexandre-astier-on-vous-raconte-les-coulisses-2253829.html

L’Opéraims, beau cadre

Saluons aussi le cinéma l’Opéraims, qui voyant qu’Arnaud avait du mal à trouver 4 séances « pratiques » par jour dans les salles du réseau national dans lequel il avait sa carte d’abonnement (et qu’on ne citera pas, bouuuuuh), au fil des semaines et de la diminution des séances du film, lui a proposé de venir continuer son défi chez eux. Ils ont continué leur soutien moral et logistique avec l’organisation de cette 203ème, qui a vu environ 250 fans se masser pour faire un triomphe au film, certes, mais surtout à Arnaud et à son projet. Très belle salle, au passage, mirez donc ce cadre…

Classe.

Au programme : avant le film, interviews devant le cinéma par divers médias, rencontres avec les fans venus de toute la France et de la Belgique voisine. Dans la salle (vous admirerez le superbe « carton » de présentation projeté à l’écran), un genre de discours remerciant un peu tout le monde, et en particulier ses parents, sa soeur pour avoir parlé de son projet à la journaliste qui a fait le premier sujet sur lui, et à son épouse, qui lui a apporté un soutien sans faille. Et l’annonce qu’une vidéo de la journée (incluant la séance donc) serait faite par Nicko de la chaîne Find n Geek, qui l’avait suivi toute la journée.

Le carton avant film

La projection a commencé avec pas mal de cris du public, qui se sont déchaînés quand le son s’est arrêté au moment où Lancelot cède l’île de Thanet (la colère des dieux, sans doute). Heureusement, il est revenu au bout de 5mn, non sans une tentative un peu ratée de doublage d’Arnaud. Comme quoi, 203 visionnages n’avaient pas suffi.
A la fin du film, une standing ovation, et une photo de groupe (en théorie, je suis dessus, mais heureusement c’est trop flou donc même moi je ne me retrouve pas).

A la sortie, Fun Radio a organisé une petite haie d’honneur sur le passage, alors qu’une partie des spectateurs se rendaient au Dropkick Bar. Arnaud a répondu à d’autres sollicitations médiatiques avant de les rejoindre.

Et donc, après avoir tergiversé un moment, j’ai saisi l’occasion d’aller découvrir Reims, et d’apporter ma pierre à l’édifice, avec un ticket de cinéma de plus pour Kaamelott et couvrir l’événement à mon modeste niveau. Surtout que ce blog, à l’origine, avait pour thème la fan attitude (l’URL est fjva pour « Fans Je Vous Aime », mais j’ai changé de titre au bout de quelques jours, parce que je suis une quiche en marketing…). Et là, quand même, on est sur du level qui méritait bien un salut en personne. Ramener en France, pour un film français, le record mondial de séances au Guiness Book… Vivement l’homologation.

Étant toutefois (et, ai-je appris tout récemment, comme Alexandre Astier) peu portée sur la boisson, les grandes fiestas bruyantes, et comme le Dropkick m’amenait loin de mon hôtel qui était au contraire proche de l’Opéraims, j’ai préféré faire l’impasse sur l’after pour aller manger un bout au calme relatif du restaurant voisin de la salle. Ce qui m’a permis, de façon imprévue, d’assister à la petite célébration du staff de la salle, avec quelques pétards et une photo de groupe.

Le défi de trop ?

Arnaud continue ses visionnages pour sécuriser le record. Bon courage à lui. Il envisage aussi de donner suite au défi de JC Hembert d’ajouter à son palmarès le record du nombre de représentations théâtrales vues, avec son Capitaine Fracasse… J’adresse un salut consoeural (…. Ça se dit ça) à son épouse, qui certes lui rend là la pareille d’un autre projet solo à elle qu’elle a pu faire grâce à lui il y a quelques années, mais ça va mieux en le disant. C’est beau, le travail d’équipe.

Un fan de Kaamelott va voir le film 200 fois- dont une au lion

Arnaud Klein, un fan rémois de la série Kaamelott, a décidé de mettre à profit le temps que lui laisse la pandémie, qui freine fortement sa reconversion dans le cinéma, pour se lancer un défi : battre le record du monde Guinness du nombre de séances de cinéma pour voir le même film. Il est actuellement détenu par un américain qui a vu 191 fois Avengers : the Endgame, le record.

Questionné régulièrement sur ses motivations, il répond (attention, n’allez pas sur son compte Twitter si vous fuyez les spoilers) :

Et de citer aussi cette réplique culte de la série « C’est systématiquement débile, et toujours inattendu ».

Face à ce défi certes démesuré et gratuit, comme souvent les défis et encore plus les records Guinness, il peut compter sur des soutiens d’autres fans… Mais aussi une avalanche de commentaires en mode « Gneu gneu y en qui ont les moyens, ça va faire 2000 euros de billets ! », et « C’est du temps perdu ! », parfois assorti d’un « Pourquoi ne pas plutôt faire du bénévolat », qui m’ont bien gavée.

Déjà, si tu es sur les réseaux sociaux à commenter une info de ce genre, c’est que tu n’as vraiment de leçon à donner à personne sur le temps perdu (moi la première).

Zut

Et ensuite, tant qu’on ne porte préjudice à personne, j’aimerais bien que tout le monde se mette dans la tête qu’on est bien libre de faire ce qu’on veut de son temps ET de son argent (même si ici, avec une carte illimitée, c’est pas trop le sujet, ça va lui coûter 30 eur par mois). Au passage, je suis sidérée de découvrir le nombre de gens qui, en 2021, ignorent encore l’existence des abonnements de cinéma illimités.

En l’occurrence, ici, c’est aussi une manière comme une autre de se faire connaître, et pas plus con qu’une autre (coucou les influenceuses qui vendent leur Q à Dubai).

Surtout qu’au final, en se montrant pas trop débile en interview et dans ses vidéos, ça peut déboucher sur des trucs sympas

Bref, bye bye les rageux, essayez de mener votre vie pour vous et pas en fonction des autres. Vous verrez, ça rend moins aigri.